Sardaichin Dotharl

Répondre
LeChat
Messages : 5
Inscription : 27 févr. 2018, 11:04
Personnages : Styrmwilt Bhaldmerl

Sardaichin Dotharl

Message par LeChat » 10 avr. 2018, 15:50

Dans les Steppes d’Azim, au Nord du continent de l’Othard règne un peuple dont les cultures et traditions sont tout autant diverses qu’il existe de tribus. Seigneurs des plaines sauvages, les Xaelas sont divisés en plus d’une cinquantaine de tribus et chacune d’elles nourrissent les mythes et légendes qui se racontent au coin du feu.

Parmi elles, se trouvent les Dotharls, fiers guerriers dont la réputation n’est plus à prouver et dont le nom suscite à tous un subtil mélange de crainte et de respect. Dans cette tribu, une croyance majeure consiste à être réincarné durant l’année et de ce fait, les Dotharls, dès le plus jeune âge sont élevés à ne pas craindre la mort. C’est au sein de cette tribu que se murmure le récit dont le brouillard qui l’entoure est si épais qu’on ne saurait y déceler un soupçon de vérité.

Le Dotharl et les Ombres…

"Il y avait dans la tribu, un guerrier qui ne sera jamais oublié de ses Sœurs et Frères
Un Dotharl à la peau sombre et aux yeux semblables aux glaciers.
Qui, au-delà de la chair, pouvait regarder.

Ce Xaela avait la réputation d’être un combattant hors pair.
Porté par la haine, qui, a ses adversaires était vouée
Mais dont le cœur, pour les siens, d’amour débordait.

Il partit chasser, si profondément dans les plaines.
Que la tribu, plus jamais de lui, n’eut de nouvelles.
Ce fier guerrier, refusa qu’on le retienne.
Car à la Bête, il jura de couper les ailes.

Il se dit par-delà les plaines et les montagnes.
Que les Ombres, rencontrèrent le Dotharl.
Et qu’ensemble ils partagèrent une danse brutale.

Lui, qui, fut parti avec sa hache comme seule compagne.
Sous la bénédiction de la Lune et des Anciens.
Ne revint jamais plus auprès des siens.

Las de se languir, ils abandonnèrent.
Tout espoir de revoir le Fier.
Qui, au plus profond des terres sombres.
Se serait éternellement voué aux Ombres"
*****
Présentation détaillée :

Nom : Dotharl.
Prénom : Sardaichin « Guerrier de la Lune » (« Sar » = Lune ; « Daichin » = Guerrier).
Âge : 37 ans.
Race – Clan : Ao’ra – Xaela – Tribu des Dotharl.
Profession : Guerrier de tribu.
Concept : Chasseur.

Qualités :
Maître d’armes : « Il fait parti de nos guerriers et par conséquent, il a appris dès le plus jeune âge à manier les armes et à ne pas craindre la mort. La hache de guerre étant son arme de prédilection, il sait néanmoins manier l’arc et les lames et use de ses crocs et ses griffes, quand la situation l’exige. »
Stratège : « Comment penses-tu qu’un de nos guerriers puisse vivre aussi longtemps ? Sardaichin est un guerrier qui sait se servir aussi bien de sa tête que de son corps. »
Observateur : « Aucun détail n’échappe à son œil affuté. Par moment, j’ai même l’impression qu’il voit au-delà de la chair. Tu le verras souvent fixer les gens, durant plusieurs secondes. »
Loyal : « Fidèle à sa tribu, Sardaichin a risqué sa vie de nombreuses fois pour les siens, sur les champs de bataille. Il est des êtres pour qui les serments et la famille sont des piliers de la vie. »

Défauts :
Froid : « N’espère pas franchir facilement son cercle intime. Souvent à l’écart de tous, il semble avoir été forgé à même la pierre froide des Steppes. Son ton de voix, ainsi que son regard, te donneront des frissons dignes des glaciers. »
Sévère : « Il ne laisse que peu de place à l’échec, décrivant ce dernier comme une faiblesse. Aucune faute ne passera à la trappe devant-lui. »
Impulsif : « Un guerrier sauvage comme ses frères. Bien qu’il semble être calme et posé à longueur de temps, la moindre étincelle peut le faire basculer. Surveille tes actes et tes paroles quand tu es en sa présence. »
Intransigeant : « Comme je te l’ai dit, Sardaichin, ne laisse passer aucune erreur. Il ne fait aucune concession. Il sera difficile de le raisonner et de trouver un terrain d’entente avec lui. Il a des principes et des valeurs et tout comme toi, il sera prêt à les défendre. »
Peu délicat : « Il a bien appris à se tenir, oui, mais il ne retient que rarement sa langue et pourra te paraître dur dans ses propos, ne t’arrête pas à ça. »

*****
Il aime :
- Le combat
- Sa liberté
- Sa tribu et son Clan
- Le respect
Il déteste :
- La magie du sang
- L’échec
- La faiblesse
- La couardise
- Etre enfermé
******

Apparence :
Sardaichin est un Xaela de grande taille, légèrement plus grand que la moyenne et doté d’un physique propre aux siens, laissant apparaître une musculature élancée et féline, plutôt que purement massive. Sa peau sombre, ainsi que sa chevelure aux teintes vertes ne laissent aucun doute quant à son appartenance à la tribu des Dotharls.

Signes distinctifs :
- Ses yeux de couleur claire dénotent avec la façade majoritairement sombre du Dotharl. Son regard sévère laisse une étrange sensation lorsqu’il croise le regard d’autrui, donnant l’impression d’être une proie, face à son prédateur. Certains prétendent même qu’il serait en mesure de voir au-delà de la chair, sentant presque le regard de Sardaichin s’enfoncer au plus profond de leur âme.
- Ce qui est suffisamment remarquable chez le guerrier est son âge avancé, la trentaine passée, qui semble être un cas exceptionnel lorsqu’on connait l’espérance de vie des Dotharl et leur amour du combat. Comme le dit le dicton : « Méfiez-vous des individus âgés dans un monde ou l’espérance de vie est censée être basse. »
- Les nombreuses cicatrices, aux teintes rosées, qui sont présentes sur son corps, signes d’une vie menée pour le combat. Le Dotharl en a des nombreuses, de toutes formes et de tailles différentes et ne laissent aucun doute quant à leurs origines.
- Une peinture de guerre tribale est discernable sur son visage, de teinte légèrement plus claire que sa peau.
Spoiler :
Présentation physique détaillée :

Sardaichin est un Xaela à l’apparence ordinaire, au premier regard. Issu de la tribu des Dotharls, il a de ces derniers la peau d’une couleur bleue, légèrement plus sombre que ses confrères, ainsi qu’une chevelure à la teinte plus claire, d’un vert tirant légèrement vers le bleu.
D’une taille légèrement plus grande que la moyenne des mâles Xaela. Il ne déroge cependant pas à la règle lorsqu’il s’agit de sa corpulence, qui est davantage athlétique que massive, laissant apparaître une musculature élancée voir féline, qui se dévoile dès lors qu’il effectue un mouvement nécessitant un quelconque effort physique.
Sardaichin semble avoir dépassé un certain âge, ce qui pourrait en troubler plus d’un, pour ceux connaissant le mode de vie des Dotharls. En effet, s’approchant doucement de la quarantaine, le Xaela en question porte les stigmates de sa vie passée sur lui, son corps et son visage, laissant entrevoir quelques rides, qu’il tente de dissimuler avec des tatouages tribaux fait au khôl épais et une peinture de guerre d’un bleu plus clair que sa peau, qui lui traverse le visage. Un nombre impressionnant de cicatrices, qui sont d’une teinte légèrement plus claire que sa peau, allant du rose au violet sombre, pour les plus anciennes et profondes. Ces marques ne laissent aucun doute quant à leurs provenances. Ces marques sont toutes de tailles et de formes différentes.

Peu avenant dans son apparence générale, il ne l’est pas moins dès lors que l’on s’approche davantage de lui. Une expression sévère est ancrée sur son visage, cette dernière est renforcée par un manque d’expression hormis un discret sourire carnassier aux coins des lèvres, qu’il laisse paraître de temps à autre, dévoilant par la même occasion ses crocs acérés. Le tout est ponctué d'un regard qui se veut froid et perturbant.
C'est ce fameux regard qui dérange le plus ceux qui l’approchent, tranchant et vif, de par ses yeux de couleur d’un bleu clair presque argenté. Lorsque Sardaichin daigne poser le regard sur une personne, il a de fâcheuses habitudes à se permettre de détailler intégralement de la tête aux pieds avant de fixer directement son interlocuteur droit dans les yeux, ne clignant que très rarement et donnant l’impression d’un prédateur fixant sa proie. Certains disent qu’il serait apte à voir au-delà de la chair, plongeant son regard directement dans l’âme, tant il est perçant et met bien souvent mal à l’aise.

Enfin, venant ponctuer le tout, le Dotharl s’exprime de manière générale de façon calme et posée, ayant une voix grave qui peut s'avérer froide voir directive selon l'intonation utilisée. Cependant, elle n'est jamais agressive et ses mots sont rarement plus haut les uns que les autres. Il a cependant quelques tics de langage comme le claquement de sa langue contre son palais, ou, lorsqu'il semble agacé, un sifflement bref et aiguë entre ses dents.
Dernière modification par LeChat le 20 avr. 2018, 17:03, modifié 4 fois.

LeChat
Messages : 5
Inscription : 27 févr. 2018, 11:04
Personnages : Styrmwilt Bhaldmerl

Retour parmi les "siens"

Message par LeChat » 16 avr. 2018, 12:41

Adossé au tronc d’un arbre, profitant de la fraîcheur de l’ombre, le Xaela semble prendre du repos. Les yeux clos, la respiration lente et maîtrisée, il médite. Bien que visiblement décontracté, il ne cesse d’être sur le qui-vive, ses sens en alerte. Reniflant l’air, il se laisse emporter par les odeurs nouvelles des fleurs qui ne sont pas visibles dans les Steppes.
Tout ceci me semble nouveau… et pourtant… J’ai grandit quelques années auprès d’eux, baignant dans leur culture, apprenant leurs coutumes et traditions… ainsi que leur langue. Il faut croire que je n’avais pas de forts souvenirs… pour en avoir oublié plus de la moitié.

Vingt-trois printemps… Depuis ce jour sombre. Toutes ces années passées loin du Clan, me pensant le dernier représentant vivant. Pour une fois de ma vie, je suis heureux de m’être autant trompé…. Mmh… Ils sont jeunes et pourtant si ressemblant de leurs ancêtres. J’espère qu’ils en seront les dignes héritiers.
Sardaichin claque sa langue contre son palais, gardant ses yeux clos.

Tetsuo m’a donné le rang de… Yojimbo… Quel nom absurde… Il prétend que cela évitera que les autres se questionnent sur mon cas et ma place dans le Clan… N’est-ce pas là, la manière-même d’agir des Scorpion ? Semer le doute dans l’esprit des autres ? Il claque une seconde fois de la langue, accompagnant le geste d’un son de gorge. Le Xaela ouvre lentement les yeux et porte son regard sur ses mains griffues, détaillant les cicatrices présentes.

J’ai vécu au sein de ma tribu comme un vrai Dotharl se doit de le faire… J’ai combattu à de nombreuses reprises et trempé mes mains dans le sang de nombreux êtres… Mais ce n’est pas ce pourquoi je suis né…. Ni pourquoi je vis…

Le Guerrier reste ainsi assis, tournant le tête vers la bâtisse en contrebas, par la fenêtre un homme masqué passe, suivit d’une femme elle aussi le visage couvert, le Xaela étire un sourire carnassier.

Demandez-moi la Vie… et je vous donnerai la mienne… Hime

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité