[Nation] Limsa Lominsa

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Ruuj/ Shana
Messages : 99
Inscription : 17 févr. 2017, 21:37
Localisation : Paris

[Nation] Limsa Lominsa

Message par Ruuj/ Shana » 15 févr. 2021, 16:29

Limsa Lominsa :
Vylbrand surgit des vagues de la mer de Rhotano, et sous les anciennes falaises usées de ses rivages méridionaux se dresse la cité-Etat maritime de Limsa Lominsa. Une vue magnifique et merveilleuse, cité perchée sur des piliers de rock et les récits jaillissent de la baie. Les citadins passent entre ces zones par de longs ponts, et ainsi prospèrent au-dessus des flots.

Drapeau :
Image
Le drakkar d’obsidienne selon les standards de Limsa Lominsa est un navire pirate, et un écho des fondateurs de la cité : les brutals boucaniers Loup de Mer, autrefois la terreur des mers nordiques. Cela ne devrait pas être une surprise, alors que le champ cramoisit représente le sang déversé par les compagnons perdus, et reflète l’Histoire sauvage et macabre de la cité-Etat.

Devise : Jusqu’à ce que la Mer avale tout.

Gouvernement : Les Limséens choisissent leur dirigeant au cours du Trident, une compétition tenue une fois tous les sept ans. Les plus forts des équipages pirates, courent cette course à plusieurs volets, et celui qui passe la line finale en premier devient amiral, la tête de la cité-Etat maritime. Offrant un pouvoir écrasant sur Limsa Lominsa, les nouveaux amiraux change souvent radicalement les politiques existantes, et avec elles change le destin de la cité-Etat.

Dirigeant : Amiral Merlwyb Bloefhiswyn

Corps dirigeant : Un certain nombre de conseillers, nommés personnellement par l’amiral, supervisent les procédures quotidiennes de la thalassocratie.

Distribution raciale :
Roegadyn du Clan de la Mer : 40%
Lalafell des Plaines : 20%
Miqo’te Chercheurs du Soleil : 20%
Hyur des Basses Terres : 10%

Religion : Comme on pouvait l’attendre d’une cité-Etat maritime, les Limséens révèrent Llymlaen, la guetteuse des Mers et déesse de la navigation. Les vrais croyants accomplissent des pèlerinages à la marque de la Navigatrice avant de prendre la mer, dans l’espoir de revenir sauf au port. La vénération en Llymlaen a pour racine un assemblage lâche de croyances locales, néanmoins, et ne peut donc pas être considérée comme une religion formelle.
En effet, la Navigatrice n’a pas de grand temple ou de clergé à son nom à Limsa, à l’exception d’une statue surveillant les mers infinies. Au lieu de cela, chaque homme pratique sa propre foi à la maison par la prière et d’humbles rituels.

Guildes : Limsa Lominsa est le foyer de plusieurs guildes, en particulier celles des maraudeurs, des arcanistes, des surineurs, des forgerons, des armuriers, des cuisiniers et des pécheurs.

Industries :

Piraterie : De nos jours, la piraterie en tant que tel est interdite. La course, d’un autre côté, est permise, à condition que la cible et le pillage le soit contre des navires d’origine garlemaldaise.

Pêche : Les pécheurs limséens se rencontrent dans de nombreuses associations lâches de « tireurs » et gagnent leur vie en lançant des lignes au large des falaises côtières et en chalutant en haut mer.

Construction navale : qu’il s’agisse de fabriquer de grands navires de guerres et bateaux de pêche, les charpentiers de Limsa Lominsa n’ont pas d’égaux sur le continent, comme eux même le proclament fièrement.

Forge : L’art de la production de l’acier évolua aux côtés de l’industrie de construction navale, et profita largement des échanges limséens avec les Kobolds qui avaient leur maîtrise de la métallurgie à part entière.

Navigation : avec leurs considérables connaissances de la construction navale et de la pêche, il est naturel que le transport maritime ai fleurit dans la cité-Etat. De plus en plus de vaisseaux de commerce peuvent être aperçu navigant dans et hors du port chaque jour.

Agriculture : Une initiative de colonisation avance à grande enjambées dans l’approvisionnement honnête de moyens de subsistance pour ceux qui se retirent de la piraterie et cultivent majoritairement orange, raisins et blé.

Croyances : Fondée par des hommes fuyant la loi des Rois, les Limséens continuent de voir la loi davantage comme un code de conduite que des lois modernes. Qu’il s’agisse de pirates ou de pêcheurs, les citoyens se sentent généralement moins fidèles à leur cité-Etat qu’à leur propre équipage. Cet esprit de liberté n’a jamais cessé de faire avancer Limsa, pourtant, le même abandon sauvage peut sembler brutale dans le regard des autres nations éorzéennes.

Cuisine : Naturellement, la cuisine limséenne utilise abondamment du poisson frais et des fruits de mer. La cité-Etat est une favorite des gourmands, car la culture maritime apporte des épices exotiques, et des profusions de recettes à table. De même, les liqueurs limséennes, lesquelles sont développées pour être conservées durant les longs voyages en mer, sont fameuses, particulièrement les bières et les vins, brassées à partir des céréales et des grappes locales en grande quantité.
Image
SPOILER
Source: Traduction de l'Encyclopedia Eorzea I
Shana Alir: Érudite et archéologue miqo'te
J'Visha Alir: Exploratrice et aventurière miqo'te
Ruuj l'Errante: Voyageuse Viéra
Tsukiyo Shinonome: Géomancienne et chasseuse d'esprits raen

Avatar de l’utilisateur
Ruuj/ Shana
Messages : 99
Inscription : 17 févr. 2017, 21:37
Localisation : Paris

Re: [Nation] Limsa Lominsa

Message par Ruuj/ Shana » 16 févr. 2021, 11:50

Histoire :
Image
La fondation d’une cité :
En 874 de la Sixième Ere Astrale, le Galadion prit la mer des îles profondes dans les Mers Nordiques, le dernier d’une puissante armada qui s’était retournée contre sa nation au nom du peuple, seulement pour rencontrer la défaite des mains dont la défaite aurait signifié la liberté. L’équipage de Loups de Mer de ce noble vaisseau, qui ne pouvait pas davantage se soumettre à la loi des tyrans, orienta leur proue vers le sud à travers des eaux inconnues à la recherche d’un nouveau foyer. Après une année de voyage agité de nombreuses difficultés, le navire dériva jusqu’aux côtes méridionales de Vylbrand, et il s’y échoua.
Le Galadion transportait deux marins Elezens : Jean de Nevelle, un navigateur, et l’aventurier Guy La Thagran. Chargés d’explorer l’intérieur de l’île, les deux confirmèrent que la région était fertile. En ces terres, l’équipage réalisa qu’il pourrait fonder le foyer qu’il avait cherché. Sous l’amiral Elilwaen, le chef de l’expédition, l’équipage construisit un petit village dans les terres qui fut bientôt surnommé La Noscea en hommage à un second cordonnier qui périt du scorbut juste deux jours avant de débarquer.
Néanmoins, il devint rapidement clair que les hommes et les femmes du Galadion n’étaient pas seul, et avaient empiétés sur le domaine des Kobolds, une tribu d’homme bête semblable à des blaireaux. Après quelques escarmouches, l’équipage abandonna son village pour la sécurité relative du Galadion, qu’ils avaient laissé échouer sur la côte de La Noscea. Depuis leur navire, ils construisirent des ponts jusqu’aux petites îles et les récifs émergés dispersés dans la baie, et ceci vit la naissance de la cité-Etat de Limsa Lominsa.

Un âge maritime :
Limsa Lominsa dans ces premiers jours fut un havre pour les réfugiés sans le sou. Incapable de faire pleinement usage des riches ressources de La Noscea à cause de l’hostilité continuelle des Kobolds, les Limséens vivaient dans la pauvreté, bien plus qu’ils ne l’avaient été dans les mers du Nord. Ils conservèrent néanmoins leurs compétences en tant que marins néanmoins, et ceci leur ouvrit le chemin de la survit, la piraterie.
Après avoir occupé les quelques rares forêts de la Basse Noscea et gagné des ressources de bois, les Limséens se mirent à construire des navires de guerre. Avec le vent chargé de sel dans leur dos, les habitants de la cité se retrouvèrent dans leur élément, et commencèrent à attaquer les navires marchands qui naviguaient dans la Mer de Rhotano, aussi féroces que des loups se jetant sur un agneau. Bientôt, le cité-Etat fut riche du butin, et le marché noir ouvrit pour échanger les fruits des biens volés.
Ainsi, ce fut à travers la piraterie que la population de Limsa Lominsa grandit en nombre et en diversité. Les Lalafells des Plaines vinrent des Îles des Mers du Sud, attirés par les rumeurs de marchandises bon marché, et les pirates limséens donnèrent souvent aux membres des équipages capturés le choix de rejoindre leurs rangs. Il ne fallut que peu de temps pour que les Loups de Mer du clan de la Mer travaillent aux côtés de Chercheurs du Soleil Miqo’tes et de Hyurs.

Le Trident :
Alors que les pirates grandissaient en nombre, ils commencèrent à organiser leurs propres équipages. Alors que le nombre des équipages se multipliaient, néanmoins, les querelles entre eux devinrent communes. Les questions de territoire et de partage de butins explosèrent violement en l’année 940 de la Sixième Ere Astrale, et durant presque toutes les deux décennies suivantes, les rues furent maculées du sang rependu par les querelles entre pirates. La folie continue jusqu’en 963, l’année où Agatzahr Roehmerlsyn assuma l’amirauté.
Ayant lui-même un passé de boucanier, l’Amiral Agatzahr invita les plus puissants des équipages en guerre à la table des négociations. A travers le troc et les traités, il obtient leur promesse de mettre fin aux combats. Plus miraculeusement, néanmoins, il édicta un code de conduite que chaque corsaire devrait honorer : Aucun équipage ne pouvait tromper à un autre sur son butin, pas plus que voler un autre Limséen, ni réduire un homme en esclavage.
Bien que le code lui-même fut révolutionnaire, son application le fut peut-être encore plus. Les meilleurs parmi chaque équipage se rassemblèrent et fondèrent la Confrérie des Surineurs, une organisation des ombres qui punissaient ceux qui brisaient le code. La loi de l’amiral Agatzahr devint la loi des pirates, non car elle avait été imposée d’en haut, mais bien plus car elle s’appliquait dans chaque ruelle sombre ou taverne de mauvaise réputation. En remerciement de tout ceci, la paix revint à Limsa.
Agatzahr poursuivit en établissant une taxe sur le commerce renaissant des butins, et utilisa les gains pour appuyer les Chevaliers du Barracuda, la marine limséenne. Avec cette force, il se dévolu lui-même à combattre les Kobolds. A travers les réformes d’Agatzahr, Limsa Lominsa devint puissante : les pirates virent grandir leurs richesses grâce au pillage des vaisseaux étrangers, tandis que le Barracuda sécurisait l’intérieur des terres et défendait le port. Dans ses dernières années, l’Amiral établit également le Trident afin d’éviter une guerre de succession. En vérité, la cité-Etat maritime ne serait pas le pouvoir qu’elle est aujourd’hui sans ses nombreuses contributions.

Révolution :
Pendant plusieurs siècles, le Trident parvint à produire des dirigeant qui servaient sept années, bien que l’Histoire soit jonchée d’amiraux qui tentèrent de garder leur poste plus longtemps. De nombreux seigneur pirates passèrent par cette position, et leur force leur permit de régner sur ces citoyens marins turbulents. De cette façon, Limsa Lominsa maintint son unité comme cité-Etat.
Néanmoins, le Trident produisit un dirigeant en 1563 qui allait changer la cité-Etat maritime comme jamais auparavant : Merlwyb Bloefhiswyn. Bien qu’elle soit elle-même un capitaine pirate de l’infame Ligue des Lost Bastards, Merlwyb déclara la piraterie illégale en prenant la tête de l’amirauté, un acte qui choqua les Limséens et porta un coup au pilier de son économie. Pourquoi voulait elle faire une terre chose ? Evidement, l’Amiral réalisa que Limsa ne pouvait pas faire face à la menace croissante de l’Empire Garlemaldais sans de puissants alliés, et ne pouvait se permettre de contrarier les autres nations d’Eorzea.

Les Accords du Galadion :
Naturellement, les ordres de l’Amiral de proscrire la piraterie étaient impopulaire parmi les corsaires jusqu’ici sanctionnés par l’Etat, et plus d’un tentèrent d’attenter à la vie de Merlwyb. Néanmoins, sa volonté était d’acier, et elle refusa de bouger même d’un ilm. Elle gagna quelques équipages par la négociation, les persuadant que Limsa avait besoin de coopérer avec les autres cités-Etats. Et les équipages qui restèrent inflexibles, elle les réduisit au silence.
Merlwyb montra également sa force en tant que dirigeante d’autres manières, particulièrement en bannissant adroitement la menace des Primordiaux qui se refermait de plus en plus de la cité-Etat. En 1565, elle alloua des fonds d’Etat envers la Compagnie des Héros, une fameuse compagnie de mercenaires. Fonds qui s’avérèrent bien dépensés quand les Kobolts invoquèrent Titan une année plus tard, les épées louées furent ceux qui triomphèrent de la déité éthérique. Durant la même année, ils travaillèrent aux côtés des Chevaliers du Barracuda pour vaincre Léviathan quand les Sahagin appelèrent leur propre primordial contre le continent.
Voyant à la fois le Seigneur des Rocs et le Seigneur des Flots défait par la prévoyance de l’Amiral, de nombreux Limséens se rallièrent à Merlwyb, et les voix qui la décriaient autrefois se mirent à chanter ses louanges. Durant l’année 1572, elle fut capable d’établir le Maelstrom, la grande compagnie de Limsa Lominsa. Sa victoire finale fut les Accords du Galadion, lesquels liait les équipages pirates au Maelstrom, et unifiait tout Limsa Lominsa sous son commandement.
SPOILER
Source: Traduction de l'Encyclopedia Eorzea I
Shana Alir: Érudite et archéologue miqo'te
J'Visha Alir: Exploratrice et aventurière miqo'te
Ruuj l'Errante: Voyageuse Viéra
Tsukiyo Shinonome: Géomancienne et chasseuse d'esprits raen

Avatar de l’utilisateur
Ruuj/ Shana
Messages : 99
Inscription : 17 févr. 2017, 21:37
Localisation : Paris

Re: [Nation] Limsa Lominsa

Message par Ruuj/ Shana » 16 févr. 2021, 21:30

Chronologie :
Image
Sixième Ere Astrale :

An 1 : Le climat glacé apporté par le grand déluge se calme, annonçant l’avènement de la Sixième Ere Astrale.

An 350 : Les tribus hyurs émigrent en masse depuis le continent nordique d’Ilsabard dans la première des grandes migrations et leur nombre en Eorzea commence à croître.

An 660 : Les Hyurs émigrent en masse au cours de la seconde grande migration.

An 750 : Les Hyurs émigrent en masse durant la troisième et dernière grande vague migratoire.

An 874 : Le Galadion, un vaisseau conduit par des réfugiés Roegadyns cherchant à échapper à la tyrannie dans leurs terres après l’échec d’un coup d’Etat, quittent l’île d’Aerslaent dans les étendues nordiques.

An 875 : Le Galadion s’échoue sur la côte méridionale de Vylbrand. Les réfugiés abandonnent leur navire, et s’établissent dans l’île, où ils fondent la cité portuaire de Limsa Lominsa.

An 876 : Un navire privé sharlayanais en route pour le Thanalan s’approche du Galadion échoué et offre son assistance, laquelle est refusée par l’ancien équipage qui la juge inutile.

An 879 : Un tribu Kobold massacre les habitants d’une colonie dans la Noscea occidentale.

An 880 : Des batailles s’enchainent alors que la milite est dispersée depuis Limsa Lominsa pour défendre les colonies de la Noscea occidentale. Les Limséens sont victorieux dans leurs escarmouches avec les tribus Kobolds sur l’étroit corridor qui va de la Haute Noscea, et la région qui sera plus tard connu comme la Vallée des Cranes après que les Limséens aient balisé le chemin avec la tête coupée de leurs ennemis comme un avertissement pour les intrus.

An 902 : Elilwaen, premier Amiral de Limsa Lominsa, succombe à une maladie inconnue (probablement la Pourriture Pulmonaire) à l’âge de soixante six ans. Dans ses dernières volontés, il nomma son confident Tragghyr le Froid comme son successeur, commençant une tradition qui fit que les amiraux limséens étaient choisi par nomination.

An 904 : L’amiral Tragghyr recrute un groupe d’hommes partageant ses idées pour former les Chevaliers du Barracuda, la flotte Limséenne. Commandant ses forces terrestres, généralement connues comme les Casaques Jaunes, il mène un raid sur les territoires Kobolds au nom de la cité-Etat.

An 905 : Les Chevaliers du Barracuda établissent le Camp de la Vallée du Crane dans la Noscea occidentale, s’emparant d’une portion du territoire kobold et ouvrant la région à la colonisation.

An 908 : L’exploitation forestière à grande échelle commence dans la Basse Noscea. Les Limséens établissent les Docks de Moraby, et commencent à construire des navires de guerres avec les ressources nouvellement acquises.

Environ 910 : Avec l’explosion de la construction navale, les actes de pirateries perpétrés par les citoyens limséens deviennent de plus en plus fréquents.

Environ 930 : les bandes pirates luttent pour la suprématie entre elles, avec des conflits devenant de plus en plus violents. L’autorité des amiraux s’effondre, l’ordre public se détériore rapidement, et le sang coule à flot entre les équipages pirates pour les deux décennies suivantes.

An 963 : L’amiral en exercice de Limsa Lominsa est assassiné, et Agatzarh Roehmerlsyn, a boucanier réformé, est désigné pour servir à sa place.

An 966 : L’Amiral Agatzahr rassemble les équipages pirates en conflit et obtient leur accord pour mettre en place un code de conduite, mettant fin à deux décennies de conflits sanglants.

An 867 : Agatzahr établit la Confrérie des Surineurs comme une rétorsion à ceux qui enfreindrait le code.

Agatzahr étend temporairement les pouvoir de l’Amiral pour inclure le gouvernement de la cité portuaire et institue rapidement une taxe sur les biens pillés, utilisant les fonds pour les Chevaliers du Barracuda. Leur force et leur nombre en sort renforcé, la marine obtenant une série de victoire contre les Kobolds, réclamant une importante portion des terres des Hommes-Bêtes pour Limsa Lominsa.

Environ 970 : Marquant la fin d’un conflit territorial prolongé, les Limséens de Vylbrand méridional permettent aux hommes bêtes de maintenir leurs possessions du Mont O’Ghomoro, leur sommet sacré dans le Nord de l’île.

Environ 980 : Un marché pour les biens pillés émerge à Limsa Lominsa, et le commerce maritime commence à prospérer.

Comme le commerce maritime fleurit, Limsa Lominsa voit arrivé un afflux de Lalafell des Plaines. Ainsi qu’un nombre important de Hyur des Basses Terres et de Chercheurs du Soleil Miqo’te débarquent dans la cité, certains cherchant une vie de liberté, d’autres enlevés et assimilés par les bandes pirates, faisant grandir la population de la cité en taille et en diversité.

An 991 : Agatzahr annonce le premier Trident, une compétition entre les plus puissants équipages pirates qui servira désormais à choisir le futur amiral de Limsa Lominsa.

An 992 : Le premier Trident est tenu, et son vainqueur est intronisé nouvel amiral de Limsa Lominsa.

An 1049 : Des maraudeurs Sahagins assaillent le navire pirate, le Nonsuch, dans les Profondeurs Indigo.

Environ 1050 : Les tensions avec les Sahagins dans les Profondeurs Indigo augmentent, avec les rapports d’attaques à grande échelle de navires limséens par les hommes-bêtes, qu’ils soient pirates ou marchands.

Un équipage pirate connu comme le Prieur des Mers parlemente avec les Sahagin. Les hommes-bêtes acceptent une alliance à condition que les pirates offrent des sacrifices à Léviathan, et les deux partis s’engagent conjointement dans la piraterie.

An 1062 : L’amiral Melvaan nomme Ikuku Iku, un arcaniste venant des îles des Mers du Sud, comme conseiller en matière de gouvernance. Sous la suggestion du Lalafell, la Porte de Melvaan est établie pour inspecter et taxer le trafic maritime.

An 1104 : La ville portuaire de Port-aux-Ales est fondée dans la Noscea occidentale.

An 1122 : La culture de la vigne prospère dans la Noscea orientale, et le hammeau de Port-aux-Vins est établit.

Environ 1130 : La forêt de Cédre dans la Basse Noscea devient stérile à cause de la surexploitation. Des revendications sur la Haute Noscea commence à se faire jour pour répondre à la demande croissante de bois pour les chantiers navals limséens.

Environ 1140 : Les hostilités avec les Kobolds s’embrasent à nouveau alors que les Limséens colonisent des terres dans la Haute Noscea.

An 1148 : Les Chevaliers du Barracuda lancent une offensive de grande envergure contre les Kobolds dans le nord pour sécuriser les forêts de la Chênaie, une source primordiale de bois de construction navale. Durant cette troisième conquête majeure des terres Kobolds, ils clament les terres environnantes pour Limsa Lominsa, établissant une garnison au Camp du Lac d’Acier sur le littoral de celui-ci.

Environ 1200 : La piraterie entre dans son âge d’or, et les raids des corsaires limséens revenant chargé des richesses Ul’déennes est chose courante.

An 1221 : Le roi pirate Misbeard apparait sur les Cinq Mers, son visage dissimulé par un horrible masque alors qu’il unifie de nombreuses bandes pirates dans le sillage de son navire amiral, le Haar. Sa légende grandit alors que lui et son équipage pillent les mers en toute impunité.

An 1249 : Mistbeard aurait périt en mer dans une bataille avec un navire marchand armé de la cité Proche Orientale de Radz-at-Han.

An 1251 : Une grande quantité de trésors sont pillés d’un galion de Radz-at-Han, faisant naître la rumeur est Mistbeard est bel et bien en vie. De temps à autre, le roi pirate est déclaré mort seulement pour refaire surface, menant nombre de personnes à penser qu’il est immortel.

An 1429 : La guilde des Forgerons est établie, pour que l’art limséens de la forge soit préservé et que ses traditions passent aux générations futures.

An 1474 : Le soixante-douzième Trident est tenu.
Wylfred Un-Œil est le favori de la course, mais il est trahi par son meilleur ami Keitlach, et son grand rival Geisswaen clame la victoire. Dès qu’il assume l’amirauté, Geisswaen ordonne que Wylfred soit crucifié au Rocher Barbu.

An 1497 : L’aventurier Limséen Ketenramm le Bleu embarque pour une expédition à travers les mers occidentales.

An 1498 : Ketenramm découvre des terres inconnues au-delà des mers occidentales. Il met pied à terre, faisant un premier contact avec la prospère nation des Mamool Ja.

An 1499 : Ketenramm et son équipage rendent visite à la capitale aborigène des Mamool Ja. L’expédition fait présent de cadeaux limséens à l’Autarque, qui en retour accorde à ses hôtes des trésors de l’argent le plus fin.

An 1500 : Ketenramm retourne à Limsa Lominsa depuis le Nouveau Monde.

Environ 1500 : Les récits de Ketenramm sur sa découverte miraculeuse se repend à travers toute la cité-Etat, et de plus en plus de Limséens prennent la mer à la recherche de la gloire et des richesses du Nouveau Monde, inaugurant un âge d’or de l’exploration. Ces voyages rencontrent de nombreuses difficultés, naufrages dans les rudes mers occidentales, embuscades des Sahagins dans les Profondeurs Indigos, et les docks et tavernes de marins de la capitale bourdonnent de contes de fortune et de malheurs.

An 1517 : Limsa Lominsa propose aux Tribus Kobold un accord de paix pour concentrer ses forces dans sa campagne contre les Sahagins, et éviter de devoir se battre sur deux fronts. Pour conclusion des négociations avec le 1er Ordre Patriarcal, les deux partis signent un pacte de non-agression avec pour mot d’ordre « les Hommes priment sur les Mers, et les Kobolds priment sur les Terres ». L’ambiguïté de cet accord, néanmoins, finira par ouvrir de nouveaux conflits.

An 1518 : Au cours de ce qui est communément connu comme la Bataille des Profondeurs Indigos, les Chevaliers du Barracuda et une vaste flotte pirate joignent leurs forces et naviguent dans les Profondeurs Indigos pour soumettre les Sahagins, une opération qui se révélera finalement être un désastre.

An 1522 : Une bataille éclate entre l’équipages de Mistbeard et la Ligue des Lost Bastards au large de la Noscea orientale. D’innombrables vies sont perdues, et la côte en vient à être appelée les Rivages Sanglants tellement ses eaux virent au rouge avec le sang des blessés et des morts.

An 1525 : L’amirale Guolskyf Bhaldwaensyn le « Couperet à mât », un gourmand notable, établit la guilde des Cuisiniers comme une part d’un effort important de compiler et cataloguer les meilleurs plats de tous les coins du continent.

An 1535 : Naissance de Merlwyb Bloefguswyn, future amirale de Limsa Lominsa.

An 1554 : Merlwyb Bloefhiswyn assume le commandement de la Ligue des Lost Bastards.

An 1555 : Merlwyb, désormais âgée de vingt ans, mène la Ligue des Lost Bastards dans une expédition pour le Nouveau Monde.

An 1556 : Merlwyb revient triomphalement à Limsa Lominsa ; ayant découvert un passage sur pour le Nouveau Monde.

An 1559 : Merlwyb, désormais âgée de vingt quatre ans, forme une armada marchande armée et embarque pour une expédition commerciale vers l’Ouest.

An 1562 : Les Kobolds invoquent leur dieu, Titan. Les Tensions avec Limsa Lominsa montent alors que les Hommes-bêtes s’aventurent fréquemment dans La Noscea pour extraire les cristaux nécessaires pour leurs rituels.

Les Sahagins, cherchent à invoquer leur dieu, Leviathan, commençant à amasser une grande quantité de cristaux. Le Trident de Corail, une faction de pirate Sahagins mené par Novv, le Diable de la Mer Ecarlate, lance des attaques répétées contre les navires marchands limséens.

An 1563 : Le quatre-vingts cinquièmes Tridents a lieu, et est remporté par Merlwyb, dirigeante de la Ligue des Lost Bastard, qui selon la tradition lui offre le poste d’Amiral de Limsa Lominsa.

L’Amiral Merlwyb interdit la piraterie à Limsa Lominsa comme une partie de ses efforts pour améliorer les relations diplomatiques avec les autres nations, et la Confrérie des Surineurs est restructurée comme une organisation souterraine, la Guilde des Voleurs.

An 1565 : L’Amiral s’offre les services de la Compagnie des Héros, un groupe de mercenaires, et les charge de soumettre les Primordiaux Titans et Leviathan.

An 1566 : Une offensive conjointe de la Compagnie des Héros et des Chevaliers du Barracuda réussi à bannir Léviathan, Seigneur des Flots.

An 1567 : Les Kobolds commence à excaver pentes méridionales d’O’Ghomora, menant à la construction des mines d’U’Ghamaro.

An 1572 : Les cités-États de Limsa Lominsa, Ul’dah et Gridania forment leurs grandes compagnies.
SPOILER
Source: Traduction de l'Encyclopedia Eorzea I
Shana Alir: Érudite et archéologue miqo'te
J'Visha Alir: Exploratrice et aventurière miqo'te
Ruuj l'Errante: Voyageuse Viéra
Tsukiyo Shinonome: Géomancienne et chasseuse d'esprits raen

Avatar de l’utilisateur
Ruuj/ Shana
Messages : 99
Inscription : 17 févr. 2017, 21:37
Localisation : Paris

Re: [Nation] Limsa Lominsa

Message par Ruuj/ Shana » 20 févr. 2021, 18:14

Le Maelstrom :
Image
Etablissement :
S’étant résolue à établir une Grande Compagnie pour faire face à l’Empire Garlemaldais, Merlwyb prit l’amiral Agatzahr comme exemple et se proclama elle-même Grand Amiral du Maelstrom en 1572. Ce mouvement lui accordé le pouvoir de commander tous les navires des eaux limséennes, qu’ils soient pirates ou marchands, et effectivement de créer un commandement cohérent avec lequel elle pouvait muser de la puissance entière de Limsa.

Symbole :
Le nom « Maelstrom » est originaire de l’antique Grande Compagnie de Vylbrand, qui fut établit par la nation maritime de Nym au crépuscule de la Cinquième Ere Astrale. Dans les jours qui précédèrent la venue des flots de la Sixième grande Calamité Ombrale, la Marine Royale Nymienne convoqua la Grande Compagnie pour sauver la vie de ses citoyens. Faisant voile dans la Baie de Nym, qui est désormais nommée Baie du Galadion, les Marins tracèrent une géométrie magique à la surface du l’eau. Alors que les vagues s’élevaient pour s’écraser sur la cité, ils incantèrent un tourbillon encore pour puissant pour s’opposer à la colère de la mer. Avec le temps gagné au prix de la vie de nombreux soldats et érudits, cette stratégie permit aux citoyens d’avoir le temps de s’échapper vers les montagnes. Néanmoins, la force du tourbillon et les vagues plus petites qu’ils entraina engloutirent la capitale de la nation. Nym n’était plus, et ses citoyens survivants abandonnèrent Vylbrand pour chercher la fortune ailleurs.

Caractéristique :
Le commandement du Maestrom supervise deux armadas : La Flotte Cramoisit et les Corsaires. Les premiers sont la flotte principale du Maelstrom, et est composée de cinq des neuves escadres originelles de l’armada limséenne. Avec la marine officielle limséenne et les Chevaliers du Barracuda conservèrent d’abord leurs structures de commandement séparées, elles furent complétement intégrées au Maelstrom après la Septième Calamité Ombrale. Les Casaques Jaunes, autrefois l’infanterie du Barracuda, ont depuis été dotée d’une indépendance totale qui leurs permet de maintenir la paix partout à travers le territoire limséen.
La flotte corsaire, d’une autre part, est une force auxiliaire qui inclue des vaisseaux pirates qui répondent à l’appel de l’Amiral, des navires marchands armées qui peuvent être réquisitionnés, et des navires de guerre désarmés que peut être rééquipés pour le service. La Levée étrangère est le composant final de cette flotte, un contingent particulièrement important d’aventurier qui ont l’expérience du combat en terre sèche utilisé pour compenser la faiblesse historique de Limsa Lominsa dans ce domaine.
Image
Merlwyb Bloefswyn :
« La Victoire est un rivage lointain. Marquez le ciel, supportez les marées, croyez en votre équipage, et elle sera votre. »
La fille unique de Bloefhis Bloefhisyn, capitaine officiel de la Ligue des Lost Bastards, Merlwyb servit comme membre de l’équipage du vaisseau amiral jusqu’au jour où elle apprit que son père avait pactisé avec les Sahagins. Trahie et en colère, elle défia Bloefhis en combat singulier sur une île déserte selon la coutume pirate. Elle revint seule et assuma le commandement des Lost Bastards.
Par la suite, elle navigua en haut mer dans la tradition de son peuple, les Loups de Mer et découvrit un passage sur à travers les Profondeurs Indigo pour le continent occidental récemment découvert. Elle est également connue pour avoir coulé une « invincible » armada dépêchée les nations nordiques au-delà de la Mer de Sel-Sanglant. C’est avec de tels accomplissement en son nom, qu’elle entra dans le Trident et en ressorti victorieuse. Elle s’est tenue à la barre de Limsa Lominsa en tant qu’Amiral depuis.
Bien que Merlwyb ai passé la plupart de ses quarante deux années joyeusement sur les mers, elle peut à peine se permettre de naviguer sur les vagues en tant qu’Amiral. Au lieu de cela, elle se consacre à sa seconde passion, les vins les plus fins. Il est dit qu’elle a un goût particulier pour un calice profond de rouge de Lohmani.  

Annihilateur & Peine de Mort :
Autrefois, la propriété de l’infame roi pirate, Mistbeard, ces mousquets quittent rarement les flancs de Merlwyb. Il court une rumeur qu’elle a tiré le plus petit des deux de sa poche, et a fait payer son père avec celui-ci, d’où son nom, Peine de Mort.


Eynzahr Slafyrsyn :
« Certains parmi nous croient que la piraterie est une tradition honorée de tout temps. Mais tant que nous nous accrocherons à cette tradition, nous ne connaîtrons jamais une prospérité durable. »
Le commandement en Second du Maelstrom, le Grand Maréchal de la Tempête Slafyrshyn apporte la sagesse de ces cinquante-huit étés depuis à position de conseillé de confiance de Merlwyb. Il a souvent apaisé l’Amirale, lorsqu’elle cherche à se battre en avant-garde quand sa colère monte. Ceci ne reflète en aucun cas sa véritable bravoure, néanmoins, d’autant qu’il soit connu pour être un maraudeur compétent et audacieux sur le champ, ou les mers, de bataille.
Bien qu’Eynzahr clame avoir servit comme un capitaine sur un navire marchand hautement armée pendant de nombreuses années, l’histoire du Loup de Mer est enveloppée de mystères. Selon la rumeur des poissonières, il est en réalité le légendaire roi pirate Mistbeard, qu’aucun homme n’a plus vu durant les vingt deux derniers étés. Elles disent également qu’il est lié d’amitié avec Merlwyb à travers l’amère hostilité et les combats féroces qui les opposèrent tout les deux. Il est également un avide collectionneur de masques, bien que personne ne semble savoir pourquoi.

R’ashath Rhiki :
« Les soldats de notre compagnie se battent jusqu’au dernier souffle, la toute dernière goutte de sang ».  
Née à Limsa Lominsa, le commandant Rhiki abandonna la maison de ses parents avant son vingtième anniversaire pour trouver fortune en tant qu’aventurier. Bien que de petite stature, R’ashaht possède une agilité et une force naturelle, et elle est rapidement devenue un maraudeur connu pour ses tendances porté à l’extrême sauvagerie durant la bataille. Elle fut l’une des premières à jurer fidélité au Maestrom après qu’il fut établit, et ses accomplissements en tant qu’aventurier lui gagnèrent le commandement de la Levée Etrangère au jeune âge de vingt deux ans. R’ashaht prit part à la bataille de Carteneau, où elle gagna les honneurs en tuant un pilus prior impérial en combat singulier.
R’ashat savoure la viande bien plus que le poisson bien aimé de ses frères Chercheurs du Soleil, et a la réputation d’avoir mangé les chers d’un nombre incalculable de bêtes allant de l’oliphant au grognant durant ses vingt-sept années d’existence.
SPOILER
Source: Traduction de l'Encyclopedia Eorzea I
Shana Alir: Érudite et archéologue miqo'te
J'Visha Alir: Exploratrice et aventurière miqo'te
Ruuj l'Errante: Voyageuse Viéra
Tsukiyo Shinonome: Géomancienne et chasseuse d'esprits raen

Avatar de l’utilisateur
Ruuj/ Shana
Messages : 99
Inscription : 17 févr. 2017, 21:37
Localisation : Paris

Re: [Nation] Limsa Lominsa

Message par Ruuj/ Shana » 30 août 2021, 12:49

Organisations :

Les Casaques Jaunes :
Bien que les Casaques Jaunes servent désormais à maintenir la paix sur le territoire limséen et à défendre ses côtés, ils commencèrent en tant que branche des Chevaliers du Barracuda. Ils devinrent indépendants après le Fléau, à tel point qu’ils se virent assigner leurs nouvelles fonctions dans le cadre du Maelstrom.
Initialement guère appelé différemment qu’infanterie, les Casaques Jaunes tirent leur nom d’un sobriquet populaire, venant du pardessus jaune vif que portent ses membres dans l’exercice de keyr devoir. Le nom fut officiellement adopté quand la force fut séparée des Chevaliers du Barracuda.

Structure organisationnelle :
Première levée : Limsa Lominsa
Seconde Levée : Noscéa Centrale et Basse
Troisième Levée : Noscéa Orientale
Quatrième Levée : Noscéa Occidentale
Cinquième Levée : Haute Noscéa
Sixième Levée : Réserve

Reyner Hansred :
« La justice ne peut pas être achetée par l’argent, car cette action est elle-même injuste. »
Autrefois membre des Chevaliers du Barracuda, Reyner dirige désormais les Casaques Jaunes dans la protection des citoyens limséens. Il n’a jamais navigué sous un pavillon pirate, mais débuta plutôt sa carrière comme un officier aux ordres de son mentor, le Commodore Sthalmann du Barracuda.
Après la décharge déshonorable de Sthalmann, il y a quinze été, Reyner atteint provisoirement le grade de commodore. Démontrant ainsi ses qualités de meneur d’hommes fiable aux yeux de ses hommes, Merlwyb lui permit de conserver son grade, une décision inhabituelle, alors que la plupart des amiraux tendent à nommer commodore des hommes issues de ses amis. Néanmoins, le Hyurois est depuis devenu l’une des membres du cercle intime de Merlwyb, et l’est resté jusqu’à ce jour.
Désormais âgé de trente-huit ans, Reyner est resté ferme sur la ligne de ses devoirs. Il a également un côté plus tendre, néanmoins, quand il prend soin d’un félin âgé qu’il garde en cale d’un navire de guerre.


Les Bourreaux :
Principal pouvoir des trois grands équipages pirates limséens, les Bourreaux sont dirigés par Hyllfyr, maître des corsaires et seigneur des régions d’outre monde. Les Bourreaux résistèrent à Merlwyb quand elle interdit la piraterie, allant jusqu’à unir les équipages rebelles pour détrôner l’Amirale. A cause des menaces posées par l’Empire Garlemaldais et le Fléau, néanmoins, les pirates signèrent finalement les accords du Galadion de Merlwyb. Dans les années récentes, les Bourreaux sont restés une présence puissante, ayant sécurisé une licence privée avec l’Amirale pour piller les navires Garlemaldais. Néanmoins, Hyllfyr lui-même s’est écarté à cause de son âge, et l’on peut trouver des pirates se bagarrant dans les ruelles de derrière pour savoir qui lui succédera.

Hyllfyr Faezmoensyn :
« Leur trancher la gorge, voler leurs marchandises, partager les gains. »
Dirigeant des Bourreaux « Un œil » Hyllfyr est un géant même parmi le clan de la Mer. D’une seule main, il manie une hache de bataille plus grande qu’aucun homme ne peut porter, et il a gagné pour lui-même le titre de plus brutal des seigneurs pirates. Il a pour rival Bloefhis, le précédent capitaine de la Ligue des Bâtards Perdus, et pendant de nombreuses années, le deux furent prit dans une lutte pour prendre le dessus. Ce fut largement à travers l’accord du Galadion, et l’unité actuelle de Limsa, qu’il refusait de fournir son aide.
Après son soixantième anniversaire, néanmoins, des rumeurs commencèrent à faire des remous que Hyllfyr était confiné par une maladie des poumons. Son navire, l’Astalicia, n’a plus levé l’ancre depuis un moment, et il a désormais vu soixante neuf hivers passer. Néanmoins, sa réputation est si redoutable que tout les pirates limséens gardent un œil sur sa réapparition.


La Horde du Kraken :
Second des trois grands équipages pirates de Limsa Lominsa, la Horde du Kraken commande plusieurs larges galères qui leur permettent de se lancer dans de longs voyages avec facilité, et dont leur principal est le Misère, leur vaisseau amiral. Ils ont voyagé loin vers l’Est, et pillés les marchands et les navires de pèche des provinces garlemaldaises à maintes reprises. Appelant ces expéditions comme faisant partie du « commerce des épices », ils se sont mis à vendre leur butin exotique au Sept Sauges, et cela leur permit de faire un important profit. On peut donc dire que le Kraken a mieux prit son nouveau rôle de Corsaire que tout les autres équipages pirates.

Carvallain de Gorgagne :
« C’est malheureux, mais la notoriété accumulée à travers les ans ne s’estompe pas du jour au lendemain. »
Homme Elezen d’ascendance Isghardaise, Carvallain de Gorgagne est un pirate éclairé qui croit que les hommes doivent changer avec leur temps. Il est né en tant qu’héritier de la Grande Maison Durendaire, et a marché sur le chemin doré que tous les premiers nés d’une haute maison ishgardaise connait. Insatisfait de ce fait, Carvallain prit le pseudonyme d’une maison vassale de la maison Durendaire et parti bientôt après son quatorzième anniversaire pour en apprendre tant et plus de son royaume. Le vaisseau sur lequel il s’était engagé pour gagner son passage vers le Sud se heurta à la Horde du Kraken trois jours après avoir quitté le port, après quoi, il fut retenu comme captif. Sautant sur l’occasion d’échapper aux limites étouffantes de la culture aristocratique ishgardaise, Carvallain s’engagea dans l’équipage pirate. Il apprit rapidement à lire les étoiles, et grandit comme un rare et excellent commandant, à tel point qu’il gravite les échelons. Désormais âgé de trente quatre ans, il commande toute la Horde du Kraken comme leur capitaine.
Quand il est sur la terre ferme, Carvallain est connu pour être un excellent cavalier de chocobo qui peut pousser de nombreux hommes à la honte dans une course.


Les Sirènes Sanguinaires :
Equipage entièrement composé de femmes, les Sirènes Sanguinaires sont nées de la défiance : Quelques trente étés sont passés, depuis que quatre femmes ont décidées de faire fortune au sein d’une société pirate contrôlées par leur contrepartie masculine. Celles-ci, les premières Sirènes à bord d’un autre équipage durant les premières années, gagnant une part du butin comme mercenaires durant les raids. Leur nombre et leur richesse grandit, et dans le temps, ils acquérir un vaisseau en leur propre nom : La Dame Infernale. Leur rapide ascension comme le dernier des trois grands équipages pirates limséens, par la suite est, dans le monde, magistrale.
Maintenant, néanmoins, l’équipage pirate est dit languir sous Rhoswen, le troisième capitaine des Sirènes. Une explication à cela est leur tactique : l’équipage s’est fait un nom en naviguant dans les eaux côtières avec des navires rapides. En tant que tel, ils ont beaucoup souffert du manque de proie faisant voile dans les mers proches.

Rhoswen Leach :
« Mon équipage incarne le véritable esprit d’la piraterie, l’liberté d’faire tout ce qui te plait, et personne pour t’répondre c’qui est bon… Et moi, b’sur. »
Bien que le capitaine Rhoswen soit né dans un établissement de La Noscea Occidentale, elle en parti en atteignant son quinzième anniversaire, fuyant son père lâche et alcoolique. Forcée de vivre dans les allés sombres de Limsa Lominsa comme une gueuse, la Hyuroise apprit l’existence des Sirènes Sanguinaires et commença à travailler pour leur équipage. Ayant découvert la famille à laquelle elle rêvait depuis longtemps d’appartenir, Rhoswen devint un bon matelot, et sa dévotion (en sus de quelques morts à des moments opportuns), la vit s’élever jusqu’à la position de capitaine.
Désormais dans sa trente-sixième année, Rhoswen est une figure intrigante. Elle continue de voir dans la première capitaine des sirènes une seconde mère, et reste attachée aux anciennes voies de la piraterie à son exemple. Certains ont spéculés que son opinion est guidée par sa haine ardente pour le capitaine Carvallain et ses Krakens.
SPOILER
Source: Traduction de l'Encyclopedia Eorzea I
Shana Alir: Érudite et archéologue miqo'te
J'Visha Alir: Exploratrice et aventurière miqo'te
Ruuj l'Errante: Voyageuse Viéra
Tsukiyo Shinonome: Géomancienne et chasseuse d'esprits raen

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité