Etherologie commune

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Ruuj/ Shana
Messages : 98
Inscription : 17 févr. 2017, 21:37
Localisation : Paris

Etherologie commune

Message par Ruuj/ Shana » 23 nov. 2020, 16:50

Ethérologie commune :


Ether est non seulement l’élément le plus basique de toute la création, mais aussi l’énergie de vie sur laquelle les différentes écoles de magie se construisent. Sans la connaissance de l’éther et de comment il fonctionne, les érudits ne pourraient réellement comprendre le monde et son fonctionnement interne.

La vie et l’éther :
Dans tout ce qui est, que ce soit l’homme, l’animal, ou même les plantes, l’éther coule à flot. C’est l’étincelle qui donne vie à l’inanimé. Inversement, la mort peut être décrite comme le moment où éther a quitté le corps. De cela, il est aisé de comprendre pourquoi de nombreux érudits usent indifféremment des mots « vie » et « ether ». Il peut être assumé qu’un jeune homme à l’esprit et au corps sain possède une grande concentration d‘éther dans ses humeurs, alors qu’à l’inverse, un vieil homme, ou un affligé de corruption n’en a que peu. Certains érudits ont étendue cette hypothèse en disant que la consommation de nourriture ne sert pas uniquement à remplir le ventre mais également à récupérer l’éther perdu par le corps lors de l’effort.
L’ether n’est en aucun cas statique. Il s’écoule constamment à travers la création, formant des courants à travers la terre, l’eau, et l’air qui assure que la vie est soutenue partout dans le monde. L’arrêt de ces courants serait semblable à l’atrophie d’un membre coupé du cœur. L’ether est le sang de vie d’Hydaelyn, et sans lui, elle et ses enfants périraient.

La source de toute magie :
La manipulation de l’éther de manière à ce qu’il diffère de ses tendances naturelles est ce que les érudits appellent « magie ». Bien que les différentes écoles de magie telles que l’occultisme ou l’élementalisme emploient toutes des méthodes différentes pour atteindre leurs buts, le concept de base reste le même.
De façon similaire, encore plus de manipulations de l’éther primitives peuvent également être vue parmi les créatures non-sentiente. Un raptor crachant du feu est un exemple de créature sauvage utilisant l’éther à travers leur corps ou capable d’utiliser l’éther de l’environnement proche pour chasser et se protéger eux même des menaces.

Il existe quelques objets qui permette de supposer un lien entre organique et inorganique, les gemmes en sont un exemple. Les arcanistes font pencher la balance en faveur de la vie en insufflant l’éther dans des pierres dont les résultats sont les créatures connues comme les carbuncles.

Les Six Eléments :
Les énergies éthériques peuvent être divisées entre six éléments distincts : le feu, le vent, la foudre, l’eau, la glace et la terre. Ces éléments donnent à la nature des « aspects » qui gouvernent la façon dont ils agissent à travers le monde. Par exemple, une région où les courants éthériques sont influencés par le feu sera généralement plus chaude et sèche qu’une région avec pour aspect premier des courants influencés par la glace qui sera généralement caractérisée par un climat glacial. La même chose peut être dite de la flore et de la faune qui peuple ces régions. Les semences transportées par le vent peuvent naviguer dans les cieux comme s’ils étaient des nuages ailés. Ecailleux influences par la terre peuvent exhiber une peau de pierre les protégeant des crocs acérés des prédateurs.
En plus des six éléments, il existe également deux pôles, l’astrale et l’ombrale qui influence largement la nature de ces éléments. Une charge astrale apportant plus d’activité alors qu’une charge ombrale apporte davantage de passivité. Par exemple, quand dans un état astral, le feu fait étalage d’une grande volatilité, alors que dans un état ombral, il est caractérisé par sa sécheresse.

Les relations inter-élémentaires :
Les érudits connaissent depuis longtemps les relations des éléments et leurs caractéristiques documentées dans un ancien tome Essence & Permutions : Un traité sur les Six Eléments.
Image
Les Six Nativités et la Myriade de créations :
L’étincelle de la Foudre embrase quand elle frappe et ainsi le Feu naquit.
La chaleur du Feu change en centre tout ce qu’elle touche, et ainsi la Terre naquit.
L’étreinte de la Terre cache le soleil et recèle le froid, et ainsi la Glace naquit.
L’armure de Glace fondit, et ainsi l’Eau naquit.
L’humidité de l’Eau se fit brume montante, et ainsi le Vent naquit.
Les Soupirs du Vent rassemblèrent les nuages, et ainsi la Foudre naquit.

Les Trois Conquêtes, Sans frontières et Inébranlables :
La Terre enfouit la Foudre.
L’Eau érode la Terre.
La Foudre fait bouillir l’Eau.

Les Trois Soumissions, Eternelles et Interminables :
Le Feu est éteint par le Vent.
La Glace est fondue par le Feu.
Le Vent est bloqué par la Glace.

Oppositions dynamiques & la bifurcation des Polarités :
Les six éléments se manifestent en tout choses grandes et petites, et leur polarités dérivent de l’Astrales des cieux ou de l’Ombrale des profondeurs du dessous.
SPOILER
Source: Traduction de l'Encyclopedia Eorzea I
Shana Alir: Érudite et archéologue miqo'te
J'Visha Alir: Exploratrice et aventurière miqo'te
Ruuj l'Errante: Voyageuse Viéra
Tsukiyo Shinonome: Géomancienne et chasseuse d'esprits raen

Avatar de l’utilisateur
Ruuj/ Shana
Messages : 98
Inscription : 17 févr. 2017, 21:37
Localisation : Paris

Re: Etherologie commune

Message par Ruuj/ Shana » 15 févr. 2021, 15:47

Les deux domaines éthériques:

Les éthérologues pensent que l'existence se fait sur deux plans distincts mais qui se chevauchent entre eux : le domaine corporel, ou domaine constitué d'objets avec des propriétés physiques de base ; et le domaine éthérique - plus précisément un domaine sans substance, mais contenant l'essence de toute la création.

Lorsqu'un un objet du domaine corporel meurt ou est détruit, son éther repasse dans les courants toujours en mouvement de l’espace éthérique (parfois appelé par le terme de vulgarisation, le Flux de la vie). Lorsque quelque chose de nouveau naît dans le domaine corporel, la vie lui est donnée avec l'énergie du flux de la vie. Un équilibre naturel est maintenu entre les deux mondes.

Chaque plan exerce une influence sur l'autre, la proximité des deux déterminent l'étendue de cette influence. Dans les lieux très proches, le plan éthérique exerce une grande influence sur le plan corporel et vice versa. Le plan corporel bénéficie de cette proximité en devenant riche en "éther ambiant" – un élément qui favorise la vie et la croissance.

Inversement, les endroits où il y a une distance entre le plan corporel et le plan éthérique sont considérés comme souffrant de climats rudes et comme étant caractérisés par l'absence de vie. Si, pour une raison quelconque, l'un des plans était irrémédiablement endommagé, l'autre en souffrirait également, ce qui entraînerait l'effondrement des deux.



Le voyage éthéré (La Téléportation/ Le Rapatriement)

Lorsque le plan corporel et éthérique se rapprochent, ils exercent une influence de l’un sur l’autre. Nous avons déjà l‘exemple même de la manière dont le plan corporel bénéficie de cette influence, mais qu'en est-il du plan éthérique ? La façon de mesurer l'influence entre les deux est de savoir comment cette volonté corporelle peut être maintenue dans un état de purement étherique. Cela permettrait finalement aux êtres corporels de voyager à travers le plan éthérique sans perdre leurs liens avec leur propre plan. Pour faire simple, cela rend possible le phénomène communément connu sous le nom de "téléportation".

Des magies sont utilisées pour réduire notre corps et notre volonté en une essence purement éthérée et de passer dans le plan éthérique. Durant le temps de téléportation, notre volonté est maintenue, ce qui lui permet de se déplacer presque instantanément vers d'autres endroits de notre monde, où il revient ensuite, retrouvant son enveloppe corporelle.

Pour se faire, si une personne qui voudrait se téléporter, elle a toutefois besoin de "balises" spéciales qui indiquent où il doit se trouver. Les étherites (une concentration massive d'éther cristallisé) servent de balises, apparaissant le plus souvent dans des zones où les plans corporel et éthérique sont les plus proches. Ces zones grouillent généralement déjà de vie en raison de cette proximité entre les deux plans, c'est pourquoi des lieux peuplés sont ceux les plus probables pour trouver des étherites. Sans ces balises, la volonté éthérenne ne ferait que se dériver dans le courant de vie pour l'éternité, se décomposant lentement en sa forme la plus élémentaire d'éther pur jusqu'à ce que Hydaelyn donne à ces particules une nouvelle forme.

Historiquement, des villages ou des colonies se sont établies autour de ses zones d'étherites existants. Cependant, les Sharlayanais, malgré un manque de compréhension du processus en question, ont réussi à appliquer cette merveilleuse technologie à la construction d'étherites "portables" qui peuvent être placés dans presque n'importe quel endroit.
SPOILER
Source: Traduction de l'Encyclopedia Eorzea I par Nao
Shana Alir: Érudite et archéologue miqo'te
J'Visha Alir: Exploratrice et aventurière miqo'te
Ruuj l'Errante: Voyageuse Viéra
Tsukiyo Shinonome: Géomancienne et chasseuse d'esprits raen

Avatar de l’utilisateur
Ruuj/ Shana
Messages : 98
Inscription : 17 févr. 2017, 21:37
Localisation : Paris

Re: Etherologie commune

Message par Ruuj/ Shana » 15 févr. 2021, 15:49

Hydaelyn:

Certains spécialistes de l'éthérologie pensent en outre que, dans les profondeurs de la terre, on trouve une concentration massive d'énergie vitale éthérienne. Ces éthérologues appellent ce phénomène le "Cristal-Mère". Certains vont même plus loin en affirmant que l'existence d'un cristal-mère prouve que la planète elle-même est vivante et représente une entité biologique et ancestrale jusqu'ici non classée.
Pour étayer cette théorie, ils citent les oracles et les héros de l'histoire ancienne qui revendiquent des visions inexplicables de l'avenir ou une force contre nature pour surmonter des obstacles impossibles. (Ce qui nous rappellent facilement l’écho)
Les étherologues pensent que c'est grâce à ces visions que la planète transmet des messages à ceux qu'elle supplie de lui venir en aide. D’où ont retrouve les thématiques récurrentes de la "volonté de Hydaelyn" ou encore de la "volonté de la Lumière" qui apparaissent souvent dans les mythes et le folklore de civilisations, sans aucun lien entre elles, comme preuve de cette croyance à cette entité.


La mer des Etoiles:

L'un des points forts de l'étude Sharlayanais a toujours été de comprendre et de prédire le sort de Hydaelyn, notre planète. Un fait intrigant que leurs érudits ont découvert est que plus on s'aventure au coeur de la planète, plus la frontière entre le plan corporel et le plan éthérique devient floue, ce qui conduit les éthérologues à croire que si l'on était capable de voyager assez profondément, ils pourraient être en mesure d'observer et d'examiner le plan éthérique tout en conservant leur forme corporelle.

Une tentative des Sharlayanais pour tester cette hypothèse, a été mise à l’oeuvre, avec le projet de la construction de l'Anti-Tour dans l'état de Sharlayan dans l'arrière-pays dravanien. Construite profondément sous la surface de Hydaelyn, la tour a focalisé l'éther en de puissantes magies qui ont ouvert une fenêtre sur le plan éthérique, donnant à l'humanité sa toute première vue sur le « Plérôme et au-delà ». Le contact direct avec le cristal-mère a été l'étape suivante des recherches de Sharlayan avant que les chercheurs ne soient obligés pour fuir Eorzea après l'invasion du continent par l'Empire de Garlemald.
SPOILER
Source: Traduction de l'Encyclopedia Eorzea I par Nao
Shana Alir: Érudite et archéologue miqo'te
J'Visha Alir: Exploratrice et aventurière miqo'te
Ruuj l'Errante: Voyageuse Viéra
Tsukiyo Shinonome: Géomancienne et chasseuse d'esprits raen

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité