[Chronique] Journal d'Akayane Kosenjobi.

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Akayane
Messages : 209
Inscription : 13 avr. 2018, 20:20

[Chronique] Journal d'Akayane Kosenjobi.

Message par Akayane » 20 juil. 2020, 21:47

Journal de Mission de Akayane Kosenjobi.
"Qui veut voir le Thanalan en flamme ?"

Image
Soixantième Entrée – « Acte 11 – Libérez les Miqo’tes.»
Image
« Depuis que le totem de Sernajj Rah est désormais scellés, les espoirs du Pacte du Feu Vengeur de pouvoir déchaîné la puissance du vieux sorcier voué au divin Ifrit. Ce qui ne veut néanmoins pas dire qu’ils sont prompt à ce genre en arrêtant là toute sorte d’action envers le Thanalan Meridionnal jusqu’à l’espoir d’atteindre les portes d’Ul’dah. Si cela fut un frein aux actions du Seigneur de guerre dirigeant cette force, nous devions en profiter pour défaire l’essence même de ce « Pacte » - Ses pseudo-alliés altérés par la folie, les complots, voir simplement la subjugation, n’avaient pas vraiment des ressources grandioses de base. Les mâles Miqo’tes dans une tribu ne sont pas légion, mais si jusque là nous avions l’impression de devoir en abattre des dizaines et des dizaines, c’est qu’il fut découvert la triste vérité. Ils pillent les autres de leurs guerriers. Les femelles sont tuées ou abandonnées et les hommes qu’ils soient dans les tribus ou surtout de nombreux voyageurs, solaires comme lunaires, étaient capturés pour devenir des serviteurs du Nunh parjure. Ainsi, faire cessez le recrutement forcé en nouveaux guerriers était notre priorité, et pour ça nous allions assaillir une de leur tentative de capture même. Installée avec une longue vue et quelques éclaireurs des Immortels depuis quelques temps, j’attendais la venue de mes compagnons d’armes afin de profiter de quelques temps pour se mettre en place.

En tout, ce fut habituellement Ika qui vint à mes côtés ainsi que Merethir remit depuis la Bataille de la Griffe, n’ayant tristement pas pu nous accompagner dans le Sanctuaire des braises. La maîtrise de la magie et des soins nous fut apportée par une nouvelle alliée appartenant à la compagnie de Licinia : Shana Alir, une Astromancienne me rappelant les anciennes missions auprès de Moutah et son Astromètre. Sans revenir dans le passé, nous surveillons alors l’étendu sous un temps des plus paisible tandis que la chaleur commune du Thanalan passait sur notre peau en nous réchauffant paisiblement. Une trentaine de minute passa, en nous laissant parfaitement en bas sur notre monticule pendant les observations de chacun d’entre nous, jusqu’à ce qu’un éclair de mouvement ne capte notre attention. Des caravaniers miqo’tes étaient visiblement en train de mettre en place un petit campement venant de différents lieu, la vingtaine de minutes restante fut à observé la mise en place tout en vérifiant que rien ne viendrait l’entraver de l’extérieur.

Pour l’instant, pas de problème dans les vastes environs, une caravane passant juste en dessous de nous mené par un Elezen bien heureux de rendre service. Cette dernière s’arrêta d’un coup, comme bloquée, et Shana constata rapidement qu’une influence néfaste était en train de lentement la quitté vers un précipice pour la faire choir dans le vide. Il fallait intervenir rapidement, mais pas sans cesser d’observer la construction en place plus loin. Tirant ma longue vue, je faisais le guet en espérant que tout se passe bien pour mes camarades tandis que Shana à mes côtés ayant ma surveillance pour qu’il ne lui arrive rien de mal.

La pente glissante était longue, très raide et difficile à emprunter mais c’était le seul moyen d’y parvenir en vitesse sans faire un effroyable détours. Merethir dont la maintenue corporelle était des plus exercées fonçait en glissant et progressant à grandes enjambées suivi d’un Ika plus timide se laissant descendre doucement. La pierre soulevée par Shana devenait d’un noir profond, volcanique, avant de se briser petit à petit, un combat mental eu lieu où elle fit jaillir plusieurs de ses piques de pierre empalant brutalement la caravane pour essayer de la contraindre à tout prix, alors que divers Subjugués apparaissaient dans des colonnes de flammes irradiantes autours de nous. C’était le tout pour le tout, il fallait absolument attendre la dite caravane pour mettre les civils en sécurité et trouver le responsable de tout ça, mais ce dernier avait déjà réagir quand la terre sous les jambes de Shana se mit à devenir un sable friable.

Elle chuta qu’un bref instant puisque je pris soin de l’emporter avec moi, descendant aisément à toute allure en voyant Ika se mettre à descendre bien plus rapidement après qu’il ait rendu aisé le voyage à Merethir en le recouvrant d’un bouclier cristallin. Nous étions sur le point d’atteindre notre cible, jusqu’à ce que l’adversaire s’extirpe des décombres de la caravane où fuyait les miqo’tes, dévoilant après qu’un pique de pierre ne le percute la présence d’un Amalj’aa massif quand des flammes disparurent de l’illusion le recouvrant. La situation était des plus confuse, mais nous avions nos adversaires face à nous. Ika ayant protégé Merethir d’une sorte d’amas d’air chaud condensé avant de se faire bondir dessus par l’amas des subjugués dont une partie avait été brisé par la lance de notre Elezen se trouvant face à face avec le chaman. Mais en regardant à la longue vue, je vis le plus gros problème : C’était là une diversion pour nous empêcher de secourir le campement des Miqo’tes, et la lueur vague que Shana avait perçue pendant notre surveillance devait être le reflet de la longue vue qui en retour, nous contemplait.
Image
En finir vite était plus facile à dire qu’à faire, mais l’enchaînement produit par Shana nous offrit une opportunité titanesque de nous débarrassé définitivement de notre adversaire massif. La gravité était là un pouvoir surprenant, comme Moutah l’utilisait tant, et il piégea parfaitement le massif adversaire me permettant de coincé mon grappin contre son crâne, sa tête s’empalant nette sur la lance de Merethir. Ika pu se débarrassé de l’amas de Subjugué écrasé sur lui qui essayait de le tailler en petit morceau de justesse avant de n’être plus qu’un tas de viande, et les Immortels avaient finalement sécurisé les civils. La caravane et ses occupant, même le chocobo, tout le monde était sauf ! Mais cela nous prit le temps nécessaire pour intervenir au campement éloigné. Shana hésita un instant en essayant de soigné un civil, bousculée par un cadavre coupé net en deux – j’admets, par moi, avant de se mettre à nous suivre en renforçant brusquement l’avancée d’Ika et Merethir.

Ils prirent une bonne distance et vinrent découvrir l’état du camp à peine en construction. Les mâles avaient en parti été enlevé par des chaînes s’extirpant de toutes part à l’image d’un Contre-maître Amalj’aa déjà affronté il y à quelques temps. Les femmes étaient repoussées, battues, ou tués en gisant dans les environs d’un lieu plein de senteur et de ce qui aurait pu être des plus distrayant et reposant si il n’y avait pas ce foutoir mêlé à la poussière, au sang et aux flammes. Une Miqo’te à la lance se tenait au bout du passage, nous toisant d’un air effrayé, comme si elle hésitait entre nous retenir et partir rapidement. Sa position était encore confuse et pour ne pas être gêné par cette dernière Merethir vint bondir littéralement au dessus de sa tête dans un geste majestueux qui la laissa sans voix. Elle essaya à peine de retenir Ika, manquant de la compétence pour, ceux ci se ruant vers les différents problèmes du campement que Shana recherchait activement pour essayer de comprendre ce qui se passait ici pour que les chaînes s’animent. Surtout que la vision du Miqo’te enflammé qui parlait à ses derniers leur sommant de s’offrir au Seigneur des enfers se dissipa à peine quand la lance de Merethir passa à travers, malheureusement, il était intangible puisque que ce n’était là qu’une vision brûlante de ce qui il se nommait « Le Nunh des Esclaves » comme nous l’avons appris ici même.

En retour de son assaut, les chaînes vivantes couvertes de runes encerclèrent Merethir pour le tenir en respect en essayant de l’écraser sous la pression, mais Ika intervint rapidement en brisant ses dernières. Un combat débuta avec des adversaires inattendu, donnant l’impression de voir deux assaillants affrontés une horde de Serpent fait de métal chauffé. Shana restait concentrée sur la source de tout ça, mais était comme perturbée de ne pas parvenir spécialement à ressentir le cœur de cette affliction. Mais les chaînes sortaient bien de quelque part, et c’est là qu’elle fit usage de son pouvoir pour soulevé brutalement la terre en emportant la machinerie magitek qui y pendait. Quelques tirs de gunblade fusait vers nous, tandis que j’empêchais les frappes d’atteindre Shana qui était clairement la cible, Ika et Merethir avaient fini de rassembler leurs forces pour empêcher un massacre parmi les villageois. Après un mouvement nous mettant en bonne position, me voilà fonçant vers la Miqo’te à la lance qui s’était enfuie, ses tirs déviés par le bouclier rayonnant de Shana empêchant les frappes de m’atteindre afin de parvenir à lui mettre la main dessus.

Son visage était factice, naissant d’une sorte de tissage impérial modifiant la vision de cette dernière en cachant l’aspect de la Garlemaldaise en dessous qui portait une tenue poussiéreuse, déchirée, et un totem explosif autours de sa gorge. Le temps de l’amener à Shana, Merethir au dépend d’un coup taillant son flanc frappa avec Ika de toute ses forces contre la machinerie Magitek. Celle ci émit quelques grésillements et détonnant dans une fulgurance effrayante. Des débris volant un peu partout, le plus gênant fut celui qui se planta dans l’épaule d’Ika nécessitant des soins d’urgences. Dès que le calme revint, les Miqo’tes se remettaient lentement du chaos en soutenant les leurs après un temps de réalisation qu’ils n’étaient pas tous condamnés. Traînant la prisonnière vers le groupe, celle ci échappa de peu à la mort quand Shana décrocha brusquement son collier avant de le balance dans le ravin, dans une grosse explosion dès que le totem punition détonna avec force en épargnant l’impériale. Tandis que ce calme avant la tempête apparaissait, nous observions alors les nuages lourds agglutinés dans les cieux légèrement plus au sud, conscient qu’ils n’auguraient rien de bon.
Image
Les Immortels arrivèrent quelques minutes plus tard après avoir mit en sécurité les civils de plusieurs autres caravanes, vu l’état de ceux accompagnant le Sergent Johnson il restait clair qu’il n’avaient pas eu plus de chance que nous. Les flammes s’éteignaient et il régnait une ambiance morne dans le campement tandis que les femmes étaient traités par leurs pairs en bonne santé et les hommes encore hébétés, bien plus nombreuses que ses derniers, certaines appelant un frère, un ami, voir un bien-aimé en vain. Ils nous demandaient de protéger les siens de la mort, et finalement l’Impérial nous expliqua la situation. C’était une des prisonnières du Pacte depuis que ses derniers avaient décidé de soumettre tout agents de Pyr Sonorion ayant eu l’audace de croire pouvoir les contrôlés depuis la bataille à la Petit Ala Mhigo. Servant d’esclave au Nunh pour lui trouver des forces, le but était de pouvoir mené ses futurs « guerriers » au rituel des Dix cactus installé sous les nuages sombres plus loin. Les soins étaient nécessaire, mais il fallait se hâté afin de parvenir à atteindre l’endroit que Ika et Shana connaissaient quelque peu après un instant dans le vague.

Reconnaissant l’effet, je ne pu que les croire, il fallait visiblement briser la rune centrale de chacun des cactus en s’occupant des trois belligérants qui préparaient le rite destinés à faire de tout les captifs des nouveaux sbires de cette infâme croisade envers Ul’dah. Pour les préservés d’une subjugation possible, les Immortels restèrent ici à s’occuper des Miqo’tes malgré les plaintes de Johnson voulant encore « botter le fion enflammé de ses limaces » comme furent ses propos, en nous laissant partir avec la captive sous la décision de Merethir la laissant accéder à sa vengeance malgré la promesse de finir entre les mains de la grande compagnie. Le rite des Cactus n’était pas si loin, installé sous le nuage sauvage, où un Subjugué monstrueux se trouvait. Défendu par deux camarades ayant l’air bien plus tenace que leurs pairs, le maître du rituel avait déformé tellement son corps par la pierre volcanique et l’atrocité de sa difformité qu’il ressemblait à un semi-Amalj’aa formé par ses rituels monstrueux. Les dix cactus aux runes luisaient plus loin, sous couvert de leurs gardiens, alors que les prisonniers tiraient sur leurs liens en espérant échapper à la subjugation tant attendue. En nous voyant arrivé, il raillai l’Impérial en essayant de lui envoyé une vague enflammée afin de la faire disparaître avant même le début des hostilités, mais Ika et Shana l’arrêtèrent dans des lueurs cristallines.

Si il avait voulu faire plus, le dragon bleutée projeté par la lueur d’éther de Merethir venait de le propulsé brutalement au sol au milieu des prisonniers. Ses gardiens furent rapidement opposés à Ika et moi, notre célèbre blond eu le réflexe de faire explosé l’arc du Subjugué avant qu’il ne puisse s’en servir mais le coup de tête surprenant de la part de ce dernier s’écrasa en plein dans son nez. Les cactus furent rapidement sabotés par Shana taillant les runes centrales en diminuant grandement les puissances présentés quand des morceaux du nuage sombre se calcina d’un coup net en diminuant grandement d’intensité. Quand ses gardiens furent taillés en pièce après quelques chocs sur nos camarades laissant Merethir progresser douloureusement, nous nous concentrions tous sur lui qui essayait de se débattre depuis que Shana avait libéré les prisonniers.

Pour s’en débarrassé, il produit un choc violent qui surchargea les derniers pouvoirs présent en ce lieu. Des pierres noires volèrent dans toutes les directions, nous percutant plusieurs fois en nous repoussant tout comme l’onde fini par nous bousculé fortement au sol. Il y avait l’impression que le monde n’était plus que déchaînement enflammé, le sol grondait comme si il voulait se soulevé de terre, mais cet effet cataclysme s’estompa rapidement quand Shana malgré la douleur et la difficulté brisa par la lueur stellaire de sa magie rayonnante, les derniers cactus. Dès que le pouvoir chuta en intensité, Merethir nous offrit force et vigueur quand l’éther bleuté quitta sa lance et son corps pour venir nous imprégné, nos sens décuplés par la violence de cet apport ce qui fit explosé net une partie du corps du Subjugué infâme par la puissance du jet de pouvoir d’Ika par le biais de sa Pistolame surchargée. Le tranchant à ses côtés de ma lame, il s’effondra au sol tandis qu’une pluie de petite pierre comme des flocons sombre dansait autours de nous. Le Nunh des Esclaves ne pourrait plus en faire de nouveaux avant la fin de ce conflit déchaîné, désormais. Sous le regard des rescapés, ils se félicitèrent, acclamèrent, le principe d’être encore en vie. Le temps de se préparé à la suite, de nombreux ne seront pas subjugués et condamnés dans cette folie. Lentement, le Pacte allait finir par se disloquer, mais une semaine encore nous éloignait de notre objectif. Car je devais être sûre de ce que le sabre découvert entre les mains d’un Amalj’aa à la bataille de la griffe pouvait bien signifier. »
Akayane Kosenjobi.

Avatar de l’utilisateur
Akayane
Messages : 209
Inscription : 13 avr. 2018, 20:20

[Chronique] Journal d'Akayane Kosenjobi.

Message par Akayane » 31 juil. 2020, 13:32

Journal de Mission de Akayane Kosenjobi.
"Qui veut voir le Thanalan en flamme ?"

Image
Soixante-et-unième Entrée – « Acte 12 – Une ossature maudite.»
Image
« Après une semaine de préparation de la part des Immortels, la suite des conflits contre le Pacte du Feu vengeur auront lieu dans la contrée de Zanr’ak où les Amalj’aa y sont installés en nombre, là où le Seigneur de guerre souhaitait parvenir à rallier de nombreux guerriers à sa cause afin de brisé ceux souhaitant l’arrêter. Les escarmouches lors de notre absence furent nombreuse, jusqu’à ce qu’une indique la position de ceux ayant été enlevés depuis la Bataille de la griffe plus au nord, m’offrant enfin peut-être une réponse quant au devenir de celle possédant le sabre que nous avions retrouvé là-bas. Accrochée à cet espoir, l’Aube Obscure fut directement proposé, et nous nous sommes rejoints en nombre pour notre retour à la base d’un pont au milieu d’un temps déjà désagréable qui ne suggérait rien de bon. Ce n’était vraiment pas le bon moment pour qu’une tempête de sable se lève, un mur de poussière se dressant loin de là se préparant à déferlé sur la contrée en y ajoutant bien des difficultés. Le Sergent Johnson à nos côtés avec quelques Immortels, la plus part étaient déployés plus au sud en train d’affronter les Amalj’aa d’Urdhan afin de nous offrir l’opportunité de brisé les dernières forces du Nunh des esclaves dans le Thanalan Méridionnal.

Depuis peu, la position avait été découverte mais ce déferlement chaotique du temps capricieux serait un véritable poids et nous nous sommes mis en route avec espoir de passer outre. Shana était présente ainsi que Lantis – le compagnon de Licinia prompt à nous offrir soin et soutiens. Jorlann, un vieux membre de l’Aube Obscure, c’était joint à nous avec son arc et ses flèches gravées de magie. Licinia et Ika répondirent à l’appel, et c’est en bonne compagnie que nous avons commencer à avancer dans un désert de poussière soulevé dressant de la brume à nos jambes. La route durant une heure fut soutenue par les lueurs stellaires du soutiens des cartes d’astromancie de Shana pour nous aider à progresser rapidement, tout en discutant rapidement de nos formations en suivant les indications de Jorlann et Shana pour suivre Ika efficacement. Rapidement, une lueur de magie fut annoncée comme étant une déferlante de flamme nous fonçant dessus, s’extirpant de la position où Ika nous mena grâce aux indications de la perle de Johnson pour nous montrer la bonne position à suivre. A cause de l’amplification de la tempête dont la déferlante la plus grave arrivait toujours en un nuage de poussière effrayant venant de l’horizon, on ne voyait presque rien, mais Licinia nous donna pour objectif de prendre les hauteurs en vitesse en prenant le contrôle de la position droite afin de se concentré sur le contre-bas dont on ne voyait pas grand-chose.

Ce qui fut visible était une caravane remplie de citoyen et autres n’ayant pas pu s’échapper comme ceux qui se battant proche de la falaise où ils finissaient par tomber quand ils étaient trop acculés par les subjugués. La déflagration provenait d’un totem massif avec une tête en forme d’Amalj’aa effrayante sur les hauteurs, là où une Raenne nommée Ikijin luttait bec et ongle face à un Roegadyn subjugué massif. Shana se concentra pour mettre à bat le Shaman caché plus loin pendant que Lantis couvrait Licinia qui perça le torse du dit ritualiste après qu’il ait blessé malheureusement Shana dans une griffe de pierre volcanique puissante. Des flèches fusaient dans tout les sens entre Jorlann et les archers massif qui essayaient de s’échapper avec visiblement un message pour Urdhan, ce dernier décidant qu’il ne s’échapperait pas, pendant qu’Ika prenait le contrôle de la caravane pour libéré les prisonniers. Les hauteurs furent notre rapidement, quand Lantis fini par achevé d’un tir dans le crâne du Shaman agonisant depuis que Licinia l’avait aussi d’un autre tir percé le torse de part et d’autres après avoir du se débarrassé des subjugués.

Après avoir soutenu Ikijin pour ma part, j’avais décollé plus loin lors d’un fracas en finissant au milieu du désordre massif. Jorlann avait atteins l’emplacement où les survivants essayaient de s’en sortira avec les quelques Immortels se battant à nos côtés, des subjugués portant un os étrange s’échappèrent en devant se battre contre la puissance de la gravité imposée par Shana. Un totem explosif avait encastré Ika dans la caravane proche d’elle, l’ouvrant littéralement en brisant ses os barreaux, libérant l’accès sous la couverture des protecteurs jusqu’à ce qu’un trait enflammé ne percute l’astromancienne lunaire. Ils nous échappèrent en montrant plus ou moins la destination qu’il fallait prendre un peu inconsciemment, mais il fallait commencer à se réunir : Shana était au sol, Ika venant rapidement la rejoindre pour l’aider à se guérir après les mauvais choc en abandonnant la poursuite. Lantis tenait Ikijin en joue, sans la connaître encore, celle ci avait bondit sur Licinia pour se mettre toutes deux à couvert lorsqu’une griffe enflammée s’écrasa brutalement au sol en voulant les engloutir dans le geste final de ce dernier. Les subjugués restants furent massacrés, et les civils mit en sécurité auprès de Johnson. Haletant, avec quelques blessures, nous observions le passage où les silhouettes disparaissaient maintenant dans un passage descendant. Ainsi que le mur de poussière qui nous fonçait dessus pratiquement au contact.
Image
Partir en vitesse était le meilleur moyen de ne pas se prendre de plein fouet le pire de la tempête, progressant en soutenant ceux qui devaient l’être après quelques soins, les Immortels et les civils disparurent rapidement au loin en échappant à tout ça alors que nous poursuivions renforcés par la présence d’Ikijin. Je ne pouvais pas prendre le temps de lui parler, même si je brûlais de le faire. Il fallait avant tout progresser dans notre mission : Des éclairs de puissance d’un rouge inquiétant continuait de frapper une vieille ruine à l’écart, ce que les Immortels cherchait. Des informations d’Ikijin, c’était visiblement là où l’Ossature de Sernajj Rah devait se trouver et les Subjugués essayaient de renforcer cette dernière avec des sacrifices et de l’éther corrompu. Pour nous couvrir de la tempête, Licinia nous fit nous mettre à couvert une dizaine de minutes rapidement alors que le mur de poussière fini par passé autours de nous, nous laissant dans le brouillard de milliers de grains de sable tournoyant dans tout les sens en y voyant presque rien.

Une halte de dix minutes avait été annoncé malgré tout, Shana prenant le temps de découvrir ce que préparait les membres du Pacte sur place en comprenant que l’Ossature n’existait plus qu’entre deux phases, tout ce que nous pouvions faire, c’est de faire en sorte qu’elle ne soit plus jamais renforcé plus qu’elle ne l’est déjà en brisant toutes ses sources de pouvoir. Mais essayer de la détruire, et on ne ferait que la renforcer. Jorlann dispersa en partie la tempête de poussière permettant à Lantis et Licinia de profiter parfois du temps pour tirer sur des subjugués progressant vers la ruine, pendant qu’on se reposait et se préparait, le dernier tué par Lantis n’était pas comme les autres. Malgré sa forme humanoïde, c’était un Cendrevie, l’influence provoqué par les éclairs rougeoyant était visiblement de plus en plus dangereux et il fallait intervenir. Les dix minutes nous offrit de l’énergie, du temps, et la tempête était plus calme désormais. Ika fonça brusquement en avant en profitant de la percée provoqué par les vents de Jorlann afin de progresser dans le passage sur les flancs d’une hauteur rocheuse. C’était impressionnant, en bas, il y avait une eau bouillante attendant qui ne fait pas attention et choit dans le vide.

Après quelques instants de progression sur cet espace fragile et dangereux, Lantis signala tout de même que nous étions suivi : Des Cendrevies torturés approchaient, avec la forme des Miqo’te déjà affrontés par ce dernier lors du conflit au camp brisé des captifs. Shana se concentrait sur la présence des amas de pouvoir enflammé, nous signalant qu’il fallait partir en vitesse, mais avant de pouvoir courir pour nous échapper à une colonne de flamme il fallait se débarrassé des bras de Cendrevie aux allures humaines sortant de la pierre à notre droite. Ika fut brusquement tiré en arrière par Shana qui avait été sauvée par la lame de Licinia juste avant qu’une fracture de lave n’apparaisse à ses pieds pour l’engloutir. De justesse ! Mais il nous fallait partir, et nous voilà bondissant les uns après les autres au dessus de cette crevasse en bonne formation. Ikijin tranchait les membres apparaissant pour ne pas se faire saisir par quoi que ce soit alors que Jorlann décochait sur les pièges environnant. Ika avait perçu le bon trajet, et nous guidait en se servant de l’expertise de Shana pour ne pas être envoyé droit vers une colonne de flamme. Licinia surveillant qui pouvait être mit en péril, notamment à cause des pierres volcaniques nous fonçant dessus depuis les hauteurs, un des mouvements les plus impressionnant restait l’énorme draconide Cendrevie qui s’était extirpé du sol comme si il venait de s’éveiller avant de foncer vers nous, dans notre dos.

Lantis tirait régulièrement, ses munitions percutant son incarnation en la rendant de moins en moins solide et stable, ce qui nous donna en plus du temps gagné, la faiblesse nécessaire pour que Jorlann intervienne. Ikijin trancha les bras qui maintenaient les jambes de notre soigneur à l’arme à feu pour qu’il puisse reculer avant que la gueule béante de l’entité funeste ne finisse par le dévoré ; l’instant d’après, la flèche à la puissance de la glace prodigué par Jorlann explosa sous ses pieds, rendant le sol parfaitement impraticable avant qu’il ne tombe à son tour vers les méandres d’une eau invivable. Bien que vu l’incarnation, c’était surtout la chute qui risquait d’en finir une bonne foi pour toute ! Malgré une explosion que Licinia géra plutôt bien en protégeant Jorlann et Shana, Ika fini par nous mené à la bonne destination en hissant un bouclier cristallin bloquant en grande partie les projectiles chutant des hauteurs. Et dès la fin de notre ruée, un calme inattendu s’empara de l’espace. Dévoilant alors la ruine solitaire où l’Ossature du Destructeur gagnait en puissance.
Image
L’Oeil du Cyclone, c’était là un espace merveilleux où le sable ondulait dans un cercle en épargnant les environs, dévoilant alors un ciel orangé par la nuit plongeant lentement le ciel vers ses teintes nocturnes. Le souffle du vent paraissant éloigné, mêlé aux bruits des tambours imaginaires typiques de la présence de l’énergie liée aux Cendrevies. Sur un îlot solitaire au milieu des pierres, un simple pont brisé en permettant l’accès, nous attendait alors la présence de l’Ossature aux allures maléfiques – Des os gravés noircit mêlés à des multitudes de lueurs d’étincelles et le tout dans des flammes ne daignent jamais s’éteindre. L’endroit en lui même était mystique, d’une allure inquiétante et ravissante tant la lueur des braseros installé dans des crânes captaient les rayonnements du soleil le long des grains de poussières en donnant l’impression d’y miroitement incroyable. Mais plutôt que de profiter de la vue, c’était les menaces direct qui captait mon attention.

Un énorme Subjugué déformé par des forces impures et mêlé à des plaques d’aciers noircies comme celle de feu la Griffe d’Urdhan, se préparait avec son fléau d’arme à quatre boule à nous empêcher de passé. A l’intérieur, les cibles était identifiable rapidement : Le Shaman Amalj’aa mêlé à la pierre volcanique le scellant au sol en se concentrant sur l’Ossature de Sernajj Rah pour que les puissances de deux cristaux d’éther corrompu et la puissance d’un élémentaire de feu scellé par les étranges chaînes manié par les contre-maître du Pacte. Deux acolytes subjugués aidaient au rituel en tournoyant autours, sous couvert d’une petite horde d’archer subjugués. Ika fonça directement en avant en percutant l’énorme gardien, dans un coup effroyable qui nous ouvrit à tous la voie. J’allais sauver le disciple Occultiste Jérôme installé entre les griffes du Shaman avant qu’il ne soit sacrifié, aidé de justesse par le sort de gravité de Shana qui frôla de faire choir le sorcier Homme-bête dans le vide dans une lueur verdoyante intense – ou maniait t-elle la terre ? Elle avait l’embarras du choix vu ses compétences ! Et les archers furent brisés par les tirs de Jorlann et Lantis, entre les coups de revolver et les flèches du crépusculaire, un seul en sorti entier, Ikijin se trouvant dans la mêlé en maniant son katana que je lui avais enfin remit avec l’habilité d’une bretteuse du Ka hors pair. L’objectif de Licinia était clair : L’élémentaire de feu.

Ce dernier vit une de ses chaînes explosé en milles morceaux quant un tir passa brusquement à travers et il commença à tiré sur ses liens restants. La chaîne brisée tournoya d’un coup en se fracassant contre un des acolytes subjugués dont la dernière vision fut de le voir partir dans les airs en un hurlement de douleur rauque. Bien entendu, l’ennemi ne resta pas insensible à cet assaut, et bien que j’esquivais la griffe passant au dessus de moi, le Shaman brisa sa concentration sur l’ossature pour essayer de noyer les arrières lignes dans les flammes. Des pierres volcaniques et autres débris volèrent dans tout les sens sur leur position, s’écrasant lourdement au sol ou quittant ce dernier pour partir en l’air dans un vrai petit chaos. Quelques flèches partant ici et là, Ikijin lutta pour se défaire du dernier subjugué à l’arc avant de parvenir à l’embroché, tandis qu’en voulant soutenir l’effet de gravité puissant de l’astromancienne lunaire, l’Amalj’aa m’attrapa la jambe en me laissant presque choir dans le vide. J’admets que j’étais quelque peu paniquée à ce moment là. Je ne pouvais voir qu’Ika luttant difficilement avec l’aide des tirs de Lantis et des lames d’un Jorlann venu au contact pour l’épauler, mais l’énorme gardien de se laissait pas faire. Après un instant très douloureux à sentir ma jambe gauche avoir envie de s’arracher sous la pression de ce qui désirait me tiré avec dans l’eau bouillante, Shana parvint à libéré la pression d’une étoile se brisant sur son crâne tandis que je remontais.

L’esprit dérangé du Shaman se perdit dans la mélasse enflammée et aqueuse, mais il risquait de rejoindre l’Ossature si rien n’était fait rapidement. Ainsi, tous se concentrèrent sur les cristaux d’éther corrompu, même l’élémentaire de feu libéré qui avait consumé les derniers Subjugués et entraînait un balais ardent magnifique de ses projectiles fusant de toutes part dans les environs sur chaque âmes en peine touché par la Cendrevide. Il n’y avait cependant pas vraiment le temps de s’en émouvoir, car dès que toutes sources de pouvoir lié à l’Ossature finirent par être brisées, cette dernière disparue dans un éclair carmin à l’image de celles que nous avions vu depuis le début du voyage. Ne laissant qu’un os fumant, les runes s’éteignant les unes après les autres.

L’éclair pourfendit une effigie en forme de soleil noir lévitant mollement dans les cieux à quelques yalms de hauteur, et notre dernière action fut après avoir tranché en morceau ensemble le massif subjugué, de fuir l’îlot sous les fracas de la statue s’explosant lourdement autours de nous. Le dernier à sortir fut Ika, tiré brusquement par la magie de Shana qui l’attira vers nous quand il récupéra l’os abandonné, s’effondrant au milieu de tous. Notre dernière vision était celle du chaos et de la destruction de cette vieille ruine. Les subjugués vinrent perdre leur dernière source de pouvoir, mais nous ne pouvons pas encore savoir ce que l’arrêt net du renforcement de l’ossature à bien pu provoqué dans le Pacte. Vu les vies sauvés, c’était là une victoire, mais difficile de savoir quel seront les prochains projets du Seigneur de Guerre Urdhan. »
Akayane Kosenjobi.

Avatar de l’utilisateur
Akayane
Messages : 209
Inscription : 13 avr. 2018, 20:20

[Chronique] Journal d'Akayane Kosenjobi.

Message par Akayane » 02 août 2020, 13:08

Journal de Mission de Akayane Kosenjobi.
"Qui veut voir le Thanalan en flamme ?"

Image
Soixante-deuxième Entrée – « Acte 13 – Dans la Tour Hurlante.»
Image
« L’attaque sur le Nunh des Esclaves ne saurait tardé, depuis que ses forces furent brisés notamment au domaine de l’ossature de Sernajj Rah. Mais avant d’en finir une fois pour toute, c’est l’oeil du Seigneur de guerre du Pacte du Feu ardent qui devait être clos. Sa méthode pour veiller sur les terres de Zanr’ak tout en accueillent des autres tribus Amalj’aa aussi agressif que ses propres intentions, avait été d’ériger une immense tour dont il était dit qu’il pouvait y entendre les hurlements de ses victimes et même de celles de tout les ancêtres d’Urdhan. Prendre possession de la tour pour le compte des immortels revenait à leur offrir la visibilité sur les environs direct menant aux dernières positions du Pacte, et le Sergent Johnson avait grand hâte de s’y mettre. Ayant pu en discuter un peu en avance avec Shana, elle avança une proposition qui nous donna tout le sens à la nature de notre intervention pour la prise de cette tour : Usé de discrétion à la faveur de la nuit. Ce qui peut surprendre avec la nature habituelle de notre équipe, mais qui serait tout de même notre possibilité la plus efficace pour prendre la tour et briser toute velléité des défenses et possibilités des Amalj’aa face à l’avancée des Immortels.

Le tout était de parvenir à s’infiltrer avant tout, ce qui ne serait pas une mince affaire face aux habitudes stricts des hommes-bêtes du Thanalan, mais l’obscurité pouvait nous être plus qu’utile en cas d’assaut nocturne, et mes compagnons préparèrent déjà leurs idées pour réussir notre opération. C’est dans un campement des immortels que nous nous sommes réuni, là où la force de bataille du Sergent Johnson s’occupait sous ses habituels braillements de motivations parlant de la génitrice de nos ennemis. L’ambiance y était familière et les odeurs du ragoût nocturne agréable, mais la tour qui au lointains semblait même nous observer avait quelque chose de malsains. Même d’ici, dans l’éther, Shana y ressentait la vilenie qu’elle pouvait dégagé par sa seule existence. Notre équipe fut constitué de cette dernière dont les compétences magiques nous serait plus que précieuse, accompagnés par Merethir et une nouvelle camarade du nom d’Ellana, puissante combattante de la Steppe aux nombreuses armes. Notre petite équipe était plus ou moins suffisante pour la tâche, mais une aide inattendue viendrait plus tard renforcé grandement cette dite réussite, de la part d’une ombre dont je n’ai jamais su le nom. Après quelques préparations d’usages, appréciant une nuit sans étoile aux nuages lourds errants sans pour autant faire souffler le vent ou tomber la pluie, nous avons pu nous mettre en route.

Cette dernière fut longue et nerveuse, plusieurs fois des patrouilles durent être esquivés alors qu’Ellana usait de sa perception des cornes Au’Ra pour nous guider efficacement même sans lumière, et Shana était de toute façons une lunaire, alors la lumière. Merethir bondissait d’une hauteur à une autre, nous guidant comme il pouvait, tout en parvenant finalement à ne pas alerter quelconques patrouilles jusqu’à atteindre la base de la hauteur menant à la Tour Hurlante. Même d’en bas, elle dégageait alors une impression austère effrayante qui me glaçait le sang, il n’y avait cependant pas non plus longtemps pour y réfléchir. Quelques archers surveillaient les environs, un Braséro gênant nous empêchait de foncer sur la grand route pour atteindre la position la plus efficace pour escalader la façade et ainsi évité le passage surprotégé où une caravane remplie de totem explosif était sur le point de passé. D’un coup, une fumée intense et des flammes quittèrent le sud en dévoilant un problème, nous laissant une ouverture que nous avons rapidement saisis. Fonçant en avant à toute vitesse, Shana éteignit les flammes du brasero pendant que Merethir et moi bondissions vers le draconide et son maître afin de les abattre en vitesse. La Vitesse, c’était là ce qui devait nous sortir de là mais elle ne fut pas de rigueur au début en nous embourbant dans des actions rapides, des flèches volant ici et là entre les archers et Ellana couvrant la position de Shana pendant qu’on escaladait en vitesse.

Atteignant les sommets avec Merethir, pour y trancher net les guetteurs, notre alliée inconnue fut acte de présence en brûlant la tête d’un Amalj’aa dans un brasier rituel, provoquant leur ire, mais aussi la charge de quelques gardes en plein à côté du chariot lorsqu’il fut explosé en milles morceaux dans des grands fracas détonnant. C’était aussi effrayant que magistral, comme déferlante, et plongea l’ennemi dans la plus grande confusion. Il faut dire que nous n’avions que ça pour faire disparaître notre présence lors de cette tentative, la discrétion étant un art complexe, au moins cela ne fit pas de notre mission un fiasco. Débarrassés de ceux qui nous avaient vaguement aperçu et des guetteurs sur les hauteurs, nous avions dès lors l’opportunité de nous pencher sur ce qu’il y avait au bas de la tour. Et au loin, le cor des Immortels résonna en laissant les lueurs de leurs torches lointaines annoncée la venue de leurs guerriers.
Image
Des battements de cœur. Le long de notre traversée, c’était ce qu’il y avait de plus inquiétant. Quelque chose pulsait, Shana évoquant une possible tentative de subjugation, mais qui essayait bien de sortir de nous une envie de hurler, de rugir, de s’énerver. Un braillement, et notre couverture était perdue, ce qui finalement n’arriva pas puisque tout le monde parvint à se contrôlé avant de faire une grossière erreur. Mais ce n’est qu’en haut une fois en position que nous avons pu comprendre d’où cela provenant : Il y avait là une statue en forme de cœur comme tenue dans la griffe d’un Amalj’aa sortant du sol, où un shaman atrophié enchaîné à la gorge à cette effigie marmonnant quelques chants dédiés à sa divinité tout en traînant ses laquais subjugués à sa solde. Quand il en sacrifia un, un battement nouveau et puissant se préparait à avoir lieu en un effet déstabilisant : Ils usaient de cela pour inspiré leurs futurs possibles alliés afin qu’ils acceptent plus facilement de partir ne guerre pour Urdhan. Nourrir le conflit, par l’envie de conflit.

Les envoyés étaient alors installés dans une grande tente à discuté ensemble dans leurs langues bestiales proche des cages où des draconides n’attendaient qu’à être dompté, ou pire encore, transformé par les hideux rites découvert lors des enquêtes sur les méthodes de Sernajj Rah et des siens. Quelques archers se trouvaient plus loin, préparant des flèches inquiétantes pour accueillir Johnson et les siens, pendant que deux massif garde empêchaient quiconque de pouvoir s’approcher de l’immense Tour Hurlante, cette architecture de métal chauffé et de pierre volcanique qui ne semble avoir décidé de rester debout que parce qu’elle en avait fait le choix. C’était un édifice déjà inquiétant de loin, mais être à ses pieds donnait l’impression d’être devant un monstre éteins dont le sang coulerait encore dans ses veines ardentes. Shana était claire sur notre première cible à avoir : le Shaman, et aussi-tôt elle fit usage de la gravité dans les ondulations verdoyantes pour l’écraser au sol. Merethir réagit aussi-tôt et tous se mirent en place, en un tour de lance, le Shaman était déjà massacré par les talents combinés de l’assaut en laissant brusquement le cœur de la statue au lien brisé s’effriter d’un coup, du sang fumant s’en extirpant en trombe.

Pendant que je retenais au moins un peu les massifs Amalj’aa aux griffes acérés protégeant la porte de la Tour, Ellana empêchait les invités de sortir de la tente en un balais d’art de son nodashi face à l’adversité, et même si elle était frappée, repoussé, elle revenait toujours à la charge en réussissant à les remettre à leurs places. Tel acharnement aurait pu être dangereux, mais la témérité était là exactement ce qui était nécessaire pour nous offrir à tous le temps de parvenir à les arrêtés. Après avoir reçue un coup de pied massif et même avoir été envoyée à terre quand des bolas prirent ses jambes, elle fini par écrasé sa lame sur un des invités pour le renvoyer à l’intérieur en plein sur ses camarades, peu de temps après, Merethir s’écrasa sur le plafond de leur structure en brisant ses attaches. Ils furent écrasés sous le poids de leur propre acier et de toutes les affaires y traînante, ne laissant que corps et décombre dans le nuage de poussière. Le cœur en statue avait été purifié par l’intense énergie provoqué par un sort de Shana particulièrement réussi, laissant des traces reluisantes autours du lieu d’impact où une étoile avait brisé la coquille avant de s’y infiltré pour ne laisser rien de plus que des lueurs splendides. Les archers auraient pu être une menace, si notre alliée de l’ombre ne les avaient pas tous éliminés alors que la foudre tomba dans un bruit de tonnerre sur les leurs.

Les cages des draconides furent ouvertes après que j’ai du rudement lutté contre le geôlier et sa bête, une épaulière brisée par un coup de griffe puissant, tout en rejoignant les portes avec les autres auprès que nous ayons éliminé ses gardes, le dernier se sacrifiant en ne faisant qu’un avec l’énergie corrompue de son Dieu, sur moi et l’ombre, avant que son incarnation brisée ne soit repoussé par un coup de sabre. Merethir fut le premier à ouvrir la porte alors que Shana offrait des soins en essayant de reprendre son souffle vue l’énergie dépensée, et ce premier comme Ellana durent esquivé une hache s’écrasant juste devant ses pieds, celle d’une statue volcanique à l’image d’un Amalj’aa. Nous pouvions voir l’intérieur de la tour, et réalisé que c’était loin d’être terminé.
Image
En haut, nous avait observer le Seigneur de guerre Urdhan, sa silhouette effrayante et le crâne de draconide se sa tête ne laissant aucun doute quant à l’identité de cet adorateur de Sernajj Rah. Un faisceau de lumière avait alors quitté la tour pour se plonger dans les cieux, illuminant les lourds nuages dans une teinte rougeoyante essayant de prendre forme. Peu conscient encore de ce qu’il comptait faire, il fallait le rejoindre et l’arrêter avant qu’il n’y parvienne, et après que Merethir usa d’un bon mouvement pour esquivé les coups de haches des statues gardiennes, Shana inspecta l’étendu magique des environs. Un lieu hautement infusé, dont l’influence arrivait de la terre elle même où la présence du Cendrevie était palpable. Des runes comme le pont du temple des braises ornaient les marches de l’escalier en colimaçon fait de métal, perdu dans l’austérité de cette structure. La porte avait été bloqué derrière nous, la statue ayant voulue nous frapper finie par basculé sous les efforts d’Ellana et Merethir avant que l’accès ne gèle d’un coup, laissant un blocus beaucoup moins utilisable désormais, avant de partir en vitesse.

La tour Hurlante portait bien son nom – Shana prit un temps de les libérés en suivant le rythme, mais nombreux des sacrifiés gémissaient encore en ce lieu, des ossements figés dans les parois de métaux se plaignaient, criaient, suppliaient alors que leurs carcasses bougeaient à peine. Il y avait dans ce lieu un aspect très malsains, et tournoyer jusqu’au sommet de la tour fut alors une bien pénible épreuve pour le moral que de voir le devenir des ennemis du monstre face à nous. Urdhan et le Nunh des Esclaves étaient, sans être là, leurs présences illusoires faites de flammes dansantes nous narguaient peu de temps après avoir du survivre à l’explosion d’une boule de feu qui s’écrasa contre le bouclier d’urgence de Shana, Ellana nous ayant alors protégée de tout impact en recevant le choc, finissant contre la guérisseuse, quelque peu sonnée.

Autours de nous, se trouvait quelques guerriers triés sur le volet pour protéger l’élémentaire souillé et enchaîné qui se trouvait là. Au dessus de sa puissance élémentaire, apparaissait une sorte de carcasse volcanique simulant l’aspect d’un terrible golem au visage draconien qui semblait essayer de hurler. Mais à chaque tentative, c’était les âmes de la Tour qui hurlaient à sa place, partageant la douleur d’être la source de pouvoir de ce lieu. Deux totems tribaux se trouvainet sur les côtés, les chaînes tournoyantes autours de l’élémentaire en régénérant sa carcasse volcanique dès qu’elles pourraient être brisés. Sans se laisser avoir par les provocations d’Urdhan, Merethir fonça vers l’Amalj’aa aux deux sabres agile qui tournoyait face à lui pendant que j’affrontais le subjugué miqo’te semblable à une bête sauvage, qui fini même par me mordre à l’épaule où ma protection été défoncée pour aider une camarade de fortune. Même si notre première assaut à pu sembler vain, il n’en fut néanmoins que récompensé lorsque Ellana chargea droit vers l’un des totems gardiens, son nodachi fendant les airs avant de s’écraser sur la structure dans une lueur sombre, obscure, défonçant ce dernier dans un bruit de bois fracassé et de chaînes brisées. Ses dernières disparurent en flammes, dans les décombres du totem, réduisant la pression exercée sur l’incarnation élémentaire souillée que Shana avait identifié, et perçu ses faiblesses.

Rapidement, nos adversaires furent vaincu, malgré les quelques colonnes de flammes s’extirpant du sol et les débris de pierres enflammées quand un bras énorme passa au dessus de nos têtes en percutant les étoiles, l’Amalj’aa aux deux sabres fut littéralement embroché par la lame d’Ellana grâce à un coup de pied de Merethir dans le menton, et j’envoyais la tête de mon adversaire droit sur une des épées de l’Ombre alliée. Il n’aurait pas été aussi facile que ça d’atteindre la source de pouvoir locale, même après que Shana ait brisé le second totem dans une frappe stellaire, et l’incarnation enflammée d’Urdhan continuait de nous railler avant de disparaître quand son chien dompté dans la douleur se mit à frapper dans tout les sens. Des lourds poings de pierre volcanique s’écrasèrent sur nos positions, tout comme les flammes s’élevaient et surchauffaient le métal à nos pieds. Il fallait courir, esquivé, trouver les lieux qui ne seraient pas noyés dans sa fureur avant de se rejoindre pour survivre au large coup qu’il écrasa sur notre groupe. Les protections magiques de Shana et Ellana luttèrent en une nuit étoilée bloquant ce dernier, Merethir brisant en grande partie le poing de sa lance avant que tous ne s’échappèrent. C’était notre instant, il était concentré sur sa prochaine frappe, mais une étoile de Shana nous désigna l’emplacement où abattre notre courroux pourrait le brisé, et tous frappèrent jusqu’à ce que l’éther projeté par la lance de Merethir ne le brise définitivement.

Un flash de lumière aveuglant s’en dégagea, sa puissance élémentaire fut propulsée d’un coup dans les cieux due à sa libération, et le visage d’Ifrit qui aurait du être gravé dans les nuages fut remplacé par un trou béant dans le ciel dévoilant les étoiles. Des étincelles élémentaires tombèrent des cieux comme des flocons, mêlés aux lueurs blanches s’échappant poétiquement de la Tour Hurlante qui s’était enfin tue. La bataille à son pied avait cessé, les derniers résistants du Pacte s’échappant en voyant que leur défaite et l’échec du projet d’Urdhan venait d’être confirmé. Nous effondrant au sol en profitant du spectacle, un instant de paix nous traversa enfin pendant que les Immortels finissaient de stabilisé et prendre le contrôle des lieux. Si l’œil d’Urdhan était notre, le commandement Thanalanais était clair sur notre prochaine objectif : Nous devions brisé ce qui donnait un sens à ce Pacte. Brisé le Nunh des Esclaves. »
Akayane Kosenjobi.

Avatar de l’utilisateur
Akayane
Messages : 209
Inscription : 13 avr. 2018, 20:20

[Chronique] Journal d'Akayane Kosenjobi.

Message par Akayane » 05 août 2020, 13:31

Journal de Mission de Akayane Kosenjobi.
"Qui veut voir le Thanalan en flamme ?"

Image
Soixante-troisième Entrée – « Acte 14 – Le Nunh des Esclaves.»
Image
« Une des missions capitales pour la chute du Pacte du Feu Vengeur même, une fois le Nunh des Esclaves vaincu, ce pacte alors n’aura plus de sens ne laissant qu’Urdhan et ses dévots dans le sud de Zanr’ak sous la surveillance de la tour Hurlante capturée par les Immortels. Mais ce dernier ne semblait strictement pas vouloir être atteins, caché derrière des murs enflammés, des terres brûlantes où nulles ne peut aisément s’y rendre sans être déformé et tué par la violence de l’éther due aux sacrifices. Ainsi, nos alliés ne pouvaient pas s’y rendre, mais si le flux était arrêté directement au cœur de leur territoire alors il y aurait peut-être une chance de porter le coup fatal au Nunh parjure. Notre mission serait donc de passer au dessus du territoire dans un petit aeronef Eorzéen afin d’être déployé lors d’une frappe en profondeur à l’emplacement rituel grâce à des sphères de chutes aux enchantements préparés par Adel’Delroy lui même. Nous retrouvant à la Petit Ala Mhigo, pour cette tâche, notre équipe fut plutôt grande il faut dire ! En plus des habitués : Merethir, Ika, Shana désormais, et Ellana des Kha rejoignant nos forces, des anciens amis ont pu venir se battre à nos côtés après une rencontre en Mor Dhona pendant notre repos : Les mages rouges Finaen Ambrerune et Runne Fletcher. Ainsi préparés à la suite de l'affaire, tous conscients du danger, Stanislas vint nous voir pour annoncer le départ.

Depuis la ville même nous pouvions voir loin de là un nuage sombre envahir les hauteurs du sud-est comme l’incarnation de la malchance. Les éclats d’un ciel rougeoyant à l’approche du crépuscule se perdaient entre les stries de nuages sombres laissant un filet de ceux ci, et c’est dans cette ambiance que nous nous sommes mis en route depuis les airs. Installés paisiblement dans le petit Aeronef, chacun s’occupait à ça façons après avoir du escalader l’échelle menant vers les airs. La ville s’éloignait déjà rapidement après que le massif et joyeux capitaine ait mit les gaz, tandis que notre objectif devenant de plus en plus inquiétant. Ce ne fut pas bien long pour nous y rendre, et Shana avait déjà inspecté grandement ce qui nous attendait, malgré le malaise que cela pouvait lui provoquer, et garda un œil sur un des membres d’équipage qui avait l’air nerveux. Un Miqo’te, sous le regard de quelque chose de bien malveillant venant du lointains. Merethir et Ika inspectaient déjà le champs de flamme mortelle qui gênait tant les Immortels, découvrant les totems accueillant les sacrifices en perpétuant de telles horreurs sur l’environnement, Runne lui découvrant quelques restes au sol des caravanes des prisonniers ainsi que leurs modes de déplacements.

Mais ce qui intrigua Finaen, ce fut surtout la lueur qu’il ressenti et pu avec Ellanna dressé rapidement un bouclier d’éther où s’y fracassa une boule de feu projetée depuis le sol. Ça y est, on y était, plusieurs se préparaient à nous tomber dessus depuis le sol et la cendre, la fumée, s’empara de nous une fois arrivé sous les effets néfastes agglutinant des nuages inquiétants dans les cieux. Des vents chauds tournoyant n’aidaient pas à rester concentré sur le cap, autant que la toux qui montait chez chacun, Runne se met à dévié les vents pour parvenir à les focalisés hors de notre chemin afin de parvenir tout de même à destination, pendant que Ika et Finaen défendait comme ils pouvaient le petit Aeronef de tir répété explosant dans tout les sens. Ce n’est qu’après que Shana ait repéré le subjugué qui permettait si facilement de nous atteindre, l’éjectant par dessus bord avec Merethir – ce dernier recevant une quantité incroyable de tir avant de tomber en flamme, qu’il était temps de descendre. Nous avions bien protéger notre embarcation, Ellana ayant secouru avec Merethir un jeune mousse sur le point de choir et s’est occupé du Capitaine quand il fut écrasé loin de la barre dont son effort lui permit d’empêcher l’Aeronef de se mettre à tournoyer frénétiquement en rond.

Il était cependant temps de sauté après avoir tout fait pour protéger notre « monture », Merethir bondissant en premier depuis les cieux avec sa sphère de chute active. Tous le suivirent les uns après les autres, quittant l’embarcation pour fondre vers la position qui devait nous attendre sous la couche de poussière et de cendre, ce fut cependant premièrement une salve de tir enflammé qui nous tomba dessus. L’habile coopération nous permit d’évité d’être touché par la plus part, les mieux placés protégeant les autres, entre les traits d’eau fusant de Finaen dans un déferlement aqueux, le bouclier de Shana reluisant d’énergie, et moi taillant un tir qui aurait pu frapper lourdement Ika. Seul Runne, parti en dernier, reçu un des traits qu’il dévia en partie en chutant un peu plus lourdement que les autres. Ika nous fit partir à toute vitesse en premier à travers la couche de cendre, dévoilant ainsi enfin ce qui en bas attendait notre venue pour en découdre. Là où ils préparaient leurs sacrifices pour se rendre intouchable, et où nous serons mené vers le Nunh des Esclaves.
Image
Nos sphères de chutes étaient conçue pour choisir entre tomber lourdement en provoquant des dégâts lourds, ou s’installer plus doucement. Ce ne fut donc guère une surprise quand je vis Ika partir à toute allure droit vers l’ennemi ! Des pierres volcaniques comme des monolithes errantes étaient dans les cieux, éparpillés un peu partout, gênants grandement nos déplacements. C’était provoqué par l’influence de l’effigie d’Ifrit permettant aux sacrifices de s’offrir au mur de flamme, où un Cendrevie était enchaîné en essayant de se tirer de là dans des grands rugissements bestiaux. Des puits étranges dont sortaient les flammes ne cessaient de se dégorgé au regarde des quelques protecteurs, et un Contre-maître traînait un prisonnier sortant de nulles part.

Explosant brusquement une des couches de pierre volcaniques, Ika envoya un coup de lame éclair contre un subjugué installé juste en bas, nous permettant à tous d’intervenir : Runne qui avait esquivé les flèches décochés en restant dans les airs quelques instants, soufflait un vent frais éloignant les os et fragilisant nos ennemis, me permettant de trancher en deux net le Cendrevie qui fut écrasé brutalement par ses propres pierres volantes quand la gravité usé par Shana fut tel qu’il s’écroula dessus. Les subjugués furent vaincu en un éclair par l’expertise à la Pistolame d’Ika, sans trop de blessure, laissant de mon côté comme je le pouvais, mais la destruction de l’effigie d’Ifrit créa un effet d’entropie, les esprits des sacrifiés tournoyant dans des cris de peine alors que l’éther était relâché avant d’être envoyé vers les totems enflammés de la mer de flamme. Shana se concentrait pour leur offrir cet accès vers la mer des étoiles, des lueurs magnifiques apparaissant, mêlé son pouvoir à ceux de Runne qui les apaisait pour que cela ne finisse pas en désordre total. Malgré la catastrophe imminente, la protection et la réactivité permit la stabilité qui laissa un lieu magnifique reluisant de pureté, des cristaux blancs installés un peu partout là où y résidait le mal, c’était installé une sépulture pour toutes ses vies volés.

Mais ce n’était pas le temps de resté sentimental, Finaen avait directement foncé vers le maître des esclaves en le taillant en pièce avec visiblement des morceaux de métaux issu des cages camouflées où se tenaient les prisonniers captifs, même si une étrange influence essayait de le rendre plus violent qu’il ne l’est. Ce n’était pas une bonne idée, malin comme il peut l’être, il avait pu suivre l’effet dans sa psyché pour atteindre le responsable, ou du moins en partie, et dans des explosions vermeils vint apparaître un corps serpentin fait d’os et de pierre volcanique au milieu de la place où siégeait des masures qui devaient faire parti d’une ville. Merethir avait rejoint quant à lui en vitesse Ellana dans un combat dangereux face à un aventurier Hroghtar ayant été subjugué, le massif guerrier aux deux haches ne se laissait pas faire, repoussant Merethir et Ellana dans des vastes coups, mais la Xaela parvint à passé sur le côté pour abattre les archers en vitesse. L’un des subjugués voyait sa fin venir, la lame d’Ellana se plantant grandement dans la gorge du dit Miqo’te infernal, avant qu’il ne l’attrape pour bondir dans le vide avec celle ci. Ika venait de survivre à une immense attaque de flamme sortant du puits grâce à l’aide de Shana et Runne dans des lueurs de magies laissant un bain de brume enneigée, j’en profitais sortir à mon tour de ce fracas pour rejoindre Merethir, l’aidant qu’un bref instant dans un coup de sabre avant de filer porter secours en compagnie de Runne pour sortir Ellana de là, tombant tous en arrière comme des popotoes imbibés un instant avant que des flammes ne surgirent du puits.

Shana s’était concentrée sur la situation, visiblement cette chose était connectée au Nunh des Esclaves, c’était un de ses morceaux, constitués de quatre cristaux de la Cendrevie permettant son contrôle et son incarnation. Les citoyens et autres rescapés fuyaient dans tout les sens, deux perdirent la vie rapidement entre celui qui se fit fracassé par une pierre volcanique tombant des cieux et celui tombant dans un des puits enflammés, il fallait intervenir rapidement pour les sortir de là en vie. La plus part se concentrèrent sur cette tâche, des boucliers lumineux et des effets de calme permirent à ses derniers de suivre le bon passage afin de s’échapper en vitesse pendant que plusieurs frappèrent l’incarnation étrange au centre du passage. Dans son déplacement pour rejoindre l’emplacement supposé du Nunh des Esclaves, cela laissa un puissant ravage dévastant la terre en provoquant des écroulements un peu partout. Un calme inattendu fit surface, nous étions épuisés par le labeur de l’instant et pendant que Shana s’occupait de nous remettre en place, tous se réunissaient avec la conviction qu’il fallait en finir avec notre cible. Les Immortels guerroyaient sur les restes du mur de flamme afin de nous soutenir, nous ne pouvions pas les décevoir.
Image
Atteindre le Nunh des Esclaves fut plus aisé qu’attendu grâce à une véritable coopération de nos talents respectifs. Avant de partir, quelques soins furent nécessaires mais on ne pouvait pas laisser trop de temps à l’ennemi de se préparé à notre venue, aussi les forces fournies par Merethir laissant rayonner notre éther et les soins rapide de Shana permirent de nous mettre rapidement en place pour continuer la route sinueuse menant au domaine supérieur de ce vieux village brisé. Au fond de cette passe, des formes sombres parfois apparaissaient, membres d’un même corps étendu et immense, ne suggérant rien de bon quant à notre venue. Après un bref instant, je me mis en mouvement, suivi par toute notre équipe qui s’appliquèrent à nous faire survivre, ce qui devint plus facile encore quand Shana se concentra sur l’éther ambiant afin de nous faire esquivé la plus part des dangers. La route était désagréable, pleines de crevasses et de brisures dont parfois de la lave s’extirpait, ou des colonnes enflammées. Pourtant la traversé semblait de plus en plus aisé une fois guidé par les vents porté par Finaen, laissant à nos défenseurs le soin de nous protéger des impacts puissants du corps serpentin apparaissant parfois comme une rivière inarrêtable, et ce, jusqu’à atteindre le portail du domaine supérieur.

C’est là que nous avons pu réalisé, au vue des structures restantes et de l’impression de vie qui résidait ici, une vie paisible et agréable, que nous étions au coeur de l’ancien village Miqo’te ayant été brisé par les impériaux pour créer tout ce désordre. Les masures étaient brisés, des décombres jonchaient le sol et le bois avait pour la plus part l’air d’avoir été brûlé, des ossements jonchant le sol, certains portant encore le cuir et le tissu des femelles massacrées, et au centre trônait les corps brisés depuis longtemps des Garlemaldais ayant provoqué ça. Ce n’était plus une vengeance alors, ce n’est plus que de la colère aveugle déterminé à tout détruire à cause de l’énergie d’Ifrit. Le Nunh des Esclaves se trouvait au fond, la moitié du corps enfoncé dans la structure de pierre volcanique formant l’immense serpent rocheux ondulant lentement autours de nous, les trois têtes affreuses ressemblant à des gueules de draconides se hissant proche de nous. Shana le confirmait, notre cible était avant tout les cristaux Cendrevie disséminé dans cette carcasse, l’une déjà visible depuis que nous avions frappé un morceau de son corps plus tôt avant de parvenir à l’atteindre. Ika fonça droit devant aux côtes à côtes d’Ellana dont la soif de bataille l’envoya droit contre le Nunh des Esclaves, l’épée s’écrasant contre sa carcasse dans une large plaie qui ne saignait qu’une coulie de lave le long de son corps.

Le premier cristal explosa en milles morceaux sous les efforts de nos magiciens, transpercé net par une étoile filante si intense qu’une grande partie de sa carcasse fut littéralement désagrégé dans l’impact, ne laissant que des morceaux épars et reluisant d’un blanc paisible. Un nouveau cristal fut visible quand Ika écrasa sa lame contre une des têtes secondaires, avant qu’elles ne passent à l’attaque. Nous nous en sommes sorti pratiquement indemne, Merethir me protégeant d’un choc puissant qui aurait pu m’envoyer valser au loin, jusqu’à ce qu’à deux nous tranchions son extrémité avant d’alléger grandement la menace arrière. Runne se prémunit des flammes tourbillonnante autours de lui, essayant de l’empêcher d’atteindre le troisième cristal, puisque le second venait tout bonnement d’exploser quand une fois de plus, Finaen et Shana conjuguèrent leurs efforts pour laisser à Ika une ouverture qui dans une grande explosion due à sa Gunblade, envoya valser la tête secondaire un peu plus loin. Ellana continuait son combat acharné face au Nunh, mais autours de nous tous, le corps se mit brusquement en mouvement.

Gesticulant dans tout les sens, percutant certains de nos camarades et envoyer valsé Ellana plus loin qu’Ika récupéra au vol d’un geste acrobatique et dangereux, jusqu’à ce que tout se stabilise. Une fois les formes arrêtée, les deux dernières têtes n’eurent même pas un instant de répit, la principale traversée de part en part quand Merethir traversa cette dernière dans une lueur bleutée magnifique et l’autre brisée par Ika guidé efficacement par Finaen droit dans le cristal. La damnation lentement quittait les lieux, comme si le fil conducteur de l’éther corrompu avait cessé de croître. Après avoir soutenu la défense d’Ellana face aux multitudes de lames et de coup portés par l’enragé adversaire, il ne fallut qu’un instant de doute quand le dernier cristal fut détruit par les myriades d’épées convoqués par les vents envoyés par Finaen et Runne, brisant les Cendrevies sortant de tout les côtés avant de s’abattre dessus autours de la lueur bleutée draconique projeté par Merethir, laissant notre ennemi hésitant. Faible. Ses blessures s’ouvrant de nouveau en nombre.

Le coup fatal fut porté rapidement quand Ika éclata un de ses bras, moi tranchant l’autre, et quand la poussière retomba de la déflagration levée par la gunblade, et que les esprits liés à la Cendrevie disparurent dans un vacarme assourdissant, ne laissant alors que Ellana ayant son nodashi empalant le Nunh dont les transformations avaient disparut. Il n’eut que le bref instant de lucidité nécessaire pour nous remercier d’avoir conclus sa vengeance, envers lui même, avant de disparaître à son tour. Ne laissant alors que notre équipe dans un paysage ravagé, le cor de guerre des Immortels raisonnant au loin annonçant que leurs ennemis à leurs tours étaient brisés par la mort de ce monstre. La paix, après la folie d’un combat acharné, gagna chacun d’entre nous. Désormais, le Pacte du Feu Vengeur n’est plus, mais il ne reste alors plus qu’une personne à vaincre pour que toute cette histoire ne soit plus qu’une page dans les légendes : Le Seigneur de guerre Urdhan. »
Akayane Kosenjobi.

Avatar de l’utilisateur
Akayane
Messages : 209
Inscription : 13 avr. 2018, 20:20

[Chronique] Journal d'Akayane Kosenjobi.

Message par Akayane » 07 août 2020, 14:41

Journal de Mission de Akayane Kosenjobi.
"Qui veut voir le Thanalan en flamme ?"

Image
Soixante-quatrième Entrée – « Acte 15 – L’héritage du fils vengeur.»
Image
« Sous la surveillance de la haute tour stabilisée, les Immortels pouvaient observer le passage menant à ce qui est nommé « la chaumière d’abondance » grossièrement traduit en Eorzéen afin de ne pas se laisser surprendre par les actes d’Urdhan. Mais à la surprise de tous, il fini par s’enfermer à l’intérieur du domaine, en usant d’une clé bien spécifique et très rare permettant de rentrer dans cette terre : La clé du méritant. Une sorte de petit disque rond permettant d’y accéder. Cette légende nous viens du Shaman Amalj’aa que Merethir et Ika ont sauvés lors de notre visite chez les trois poussières bien plus au nord, et ce dernier devait nous attendre vers le dit emplacement où la clé pouvait être découverte. Nous retrouvant un jour paisible, le soleil se couchant déjà lentement au loin, notre équipe fut identique à notre dernière expédition. Finaen et Runne vinrent se joindre aux réguliers actuels de notre équipe, et je dois dire que même Ika ne fut pas en retard !

Expliquer notre mission fut simple et rapide, quittant le campement des Immortels dès que tous furent prêts sous le regard des Immortels intrigués mais heureux de nous voir partir participer à l’effort de guerre actuel dans les environs. Rapidement, la présence du Sergent Johnson et les siens s’échappa à notre perception pour rentrer sur une terre n’étant hélàs pas si agréable qu’elle aurait pu l’être. Des corps abandonnés, débris brisés de différents champs de batailles et autres ravages provoqués par les escarmouches régulières. L’environnement était intéressant le long de notre voyage cela dit, la première partie de notre péripétie était fait de voyage sur des hauteurs rocheuses qui rendit Runne quelque peu malade, des étendues stables au milieu des rochers, c’est en restant observateur que Ika et Ellana découvrirent facilement qu’une embuscade nous attendrait plus loin, et même qu’un jeune Immortel avait du être fait captif. Ayant la route à suivre quand Shana et Finaen se concentrèrent sur l’éther environnant, ce qui fut le plus actif sur la route fut de préparer une réponse éclair à cette tentative.

Nous avons alors fait de nos informations des armes, et joint nos forces en une contre-attaque éclair tout en sauvant en un instant le jeune rescapé. Runne le récupéra sur son dos, malgré sa légère blessure que Shana était déjà en train de guérir dans les lueurs paisibles, en laissant lentement l’adrénaline du combat intense et rapide rechuté. C’était là, la triste réalité d’une zone de conflit où les combats pouvaient être instinctif et peu important pour nos objectifs car il fallait atteindre avant tout le lieu où le rite aurait lieu. Continuant notre chemin tous ensemble avec cette pauvre âme blessée, nous remettant rapidement de l’escarmouche en ayant laissé dernière nous les embusqués morts, vint rapidement à notre rencontre l’accès vers les épreuves qui rendaient Finaen mal à l’aise à l’idée de devoir subir des épreuves dédiés à Ifrit. A sa grande joie, sûrement, ce ne fut finalement strictement pas le cas ! Mais nous aurions pu le craindre en voyant le totem massif avec des cercles osseux autours, avec un aspect cela dit gracieux. Un passage menant vers le bas nous attendait, ne restait qu’à comprendre les premières épreuves pour ne pas être mit en danger par on ne sait quel défense, et Merethir s’approcha du totem. Sous la supervision de Ellana et Runne, Ika et Finaen finirent étrangement par découvrir la raison de la mort d’un Amalj’aa ayant été châtié par une forte radiance pour avoir voulu détruire le dit totem par colère en ne laissant qu’une vieille dépouille fumante déjà bien consumée par le temps.

L’évolution drastique et inattendue provint de la recherche passionnée de Shana qui découvrait avec plaisir la statue de ce qui devait être un paladin d’un temps ancien, déformé par un cristal du Cendrevie ayant créer tant de malformation dessus. Après un bon temps d’identification, elle essaya de brisé ce qui nourrissait le vice dans sa structure, dans une puissante lueur étoilée. Mais il s’anima, les esprits intérieurs se déchaînèrent en ayant enfin une faille pour s’éloigner en laissant apparaître plusieurs Cendrevies autours de ce dernier, essayant d’écrasé sa lame sur Shana lourdement qui fut protégée par Ellana, Finaen et moi même dans des lueurs de nos boucliers se brisant les uns après les autres. La terre ayant tremblé sous le choc de son changement d’état, il fallait rapidement commencer l’épreuve pour parvenir à être accepté en cette terre et c’est là que Merethir activa son épreuve. Dans les cieux, les cendres se formèrent pour créer la forme d’un dragon brisant des structures Ishgardaise créer dans les cendres uniquement pour être détruite par son passage brusque. Il était temps de se battre pour défendre Shana le temps de la purification, et pour Merethir, de combattre un mal venant de son passé.
Image
Dès que la purification fut achevée, la situation devint bien plus aisé. Les deux cendrevies proche d’Ika furent balayés plutôt rapidement une fois le protecteur redevenu lui même : Finaen infiltra une lueur d’éther dans un schéma des plus complexes de puissance stellaire créer par Shana, et rapidement dès que le cristal Cendrevie éclaté en son sein, les difformités s’éloignèrent pour formé de nouveau la statue de fer ancienne qui retrouvait conscience, et ses cibles. C’est à dire, le mal qui rongeait ses lieux, commençant par éparpillé la créature qui n’avait pas encore été taillée en pièce par Ika. Ellana avait tenu bon contre les autres qui s’amassaient du côté de Runne qui n’avait pas pu gelé ses opposants, mais nous avons pu rapidement les contenir, survivant à la déferlante enflammée qu’ils nous envoyèrent quand leurs corps meurtrie se réunirent en une fusion grossière de leurs incarnations enflammées, ce, jusqu’à ce qu’Ika ne le transperce dans le dos en le bloquant suffisamment pour offrir les bêtes à l’épée d’Ellana.

Tout aurait du alors bien se passé, mais Merethir qui voltigeait dans les cieux en ayant sa lame plantée dans le dos du dragon de cendre fonçait à toute vitesse droit vers un mur. Une silhouette s’y fit voir au dessus, portant un crâne de draconide, mais la forme d’Urdhan était clairement éthéré. Une provocation, due à son infiltration dans la psyché de Finaen qui eu du mal à s’en remettre immédiatement. Shana tirant grâce à sa magie céleste Merethir pour le décoincé, ce dernier tombant sur le Yol de Ellana tournoyant dans les cieux pour le récupéré au vol. Mais pour Finaen, c’est là que ça se complique, tant affecté par cette présence qu’il usa les vents comme la pierre dans son sort, laissant choir un pan de mur de roche entier sur nous dans un immense fracas terrestre. Plutôt que de fuir, nous avons décidé d’y survivre en nous réunissant en un instant. Le bouclier de ténèbres glissante entre nous et la roche venant choir se hissa alors que tous, notamment Finaen, reprenaient leurs esprits. Shana apaisa les éléments comme elle le pouvait, et une fois la chute de pierre faites, Ika et Merethir, ainsi que moi même, brutalisèrent les roches nous tombant dessus pour ne laisser qu’un espace restreint par les chocs et le fracas. Voilà encore une épreuve de plus, involontaire, mais la statue gardienne était protégée du mal et celle ci partie rapidement se débarrassé de l’influence locale !

La laissant prendre de la distance pendant qu’on s’occupait de chacun, certains prenant des fioles au goût écœurant mais revigorant l’éther personnel, il y eut une petite conversation avant de nous mettre en route. La descente ait aisée, sur une structure bien humaine, avant de découvrir l’étendue magnifique de ce qui avait été laissé derrière par les anciens occupants. D’après les réflexions et découvertes de Shana, il était clair que nous progressions dans ce qui fut jadis une structure créer par des humains et des Amalj’aa main dans la main, et c’est ce que les murs de pierre à notre droite nous racontait. Des fresques s’illuminèrent les unes après les autres, leurs dessins se déplaçant le long des parois pour créer des histoires fantastiques. Racontant ainsi comme jadis, croyants de Azeyma et Amalj’aa qu’on pourrait rapproché à la mentalité de la Ligue des Cendres, luttaient pour créer une acceptation dans le Thanalan sans qu’Ul’dah ne naisse encore, à la fondation de la citée-état, ils eurent de plus en plus de difficulté jusqu’à ce que Sernajj Rah voit son ami, son familier, son draconide compagnon être tué par les Uldiens. De sa rage, jaillit la guerre du Destructeur jusqu’à sa chute, suivant l’histoire d’un jeune Amalj’aa rêvant de paix jusqu’à découvrir ce qui fut, prenait le relais à son ancêtre pour poursuivre son œuvre.

Plusieurs totems d’épreuves nous attendait, l’une fut réussie visiblement par Ika qui donna une réponse satisfaisante pour l’esprit du totem, nous évitant un péril de plus en voyant les visages d’êtres proches disparaître lentement au sol en se fondant dans la pierre. Continuant notre voyage au milieu des lueurs d’histoires sur des vieilles pierres mêlés aux bruits de musiques s’adaptant à ce que l’histoire rapide, tout ça pour atteindre doucement le dernier totem d’épreuve mais aussi le cœur de cette installation ancienne. Ellana en regardant au loin ne l’avait pas constaté, mais il y avait visiblement un temple en ruine brisé par le temps et les épreuves au fond de la passe, qui nous était comme apparut d’un coup. Derrière les colonnades brisées et les murs jetés au sol, s’y trouvait une sorte d’image enflammée d’un disque ressemblant à celui que nous recherchions sous un socle à quatre encoches, représentant certainement les statuettes dans les environs. Le temps des énigmes n’y était cependant pas encore, hélas, car la première chose que nous vîmes fut aussi le Shaman tenu par les chaînes d’un jeune Amalj’aa en armure noire, se proclamant être la Nouvelle Griffe d’Urdhan.
Image
Protéger la vie était le premier réflexe de Shana, ce fut tout en son honneur que en un instant elle usa de ses talents pour guérir le Shaman qui fut aussi tôt défendu par des couches successives de protections. Finaen envoyant des lames de vent le libéré de ses chaînes, et les couches d’énergies obscures mêlés à celles de glace créer par Runne sur laquelle la griffe se déchaîna en signe de frustration. Le Shaman essayait de nous expliqué qu’il fallait faire prendre conscience au totem de la situation, mais dans le chaos c’était difficile de parvenir réellement à agir en conséquence et Ika fut perdu pendant un instant, défendu par Ellana qui s’acharnait à repoussé tout assaut porté vers Rifter qui venait d’activé le totem aux épreuves. Le premier ordre de la Nouvelle griffe fut de réclamé à ses subjugués de détruire toutes traces des artefacts permettant l’accès à la clé, ce qu’ils essayèrent de faire rapidement en petit Amalj’aa déchaînés et enflammés qu’ils étaient.

Merethir réagit rapidement en sécurisant en un claquement de doigt sa position pendant que je progressais avec Finaen pour en repoussés d’autres venant d’un autre côté. Ce fut plus difficile pour Merethir quand l’un lui fonça dessus avec deux totems actif, et un mauvais jeu de coopération fit que quand ils détonnèrent, malheureusement, il s’était lui même mit dans l’air d’effet avant d’être éjecté contre la stèle d’un brasero de l’épreuve. Le Subjugué avait été écrasé par la gravité reluisante d’un vert puissant de Shana, permettant efficacement à Runne d’empêcher l’explosion de devenir dévastatrice en un jeu d’équipe efficace. Mais ce dernier du revenir rapidement pour prendre la place d’Ika qui préféra se concentré sur la protection d’Ellana en usant de sa gunblade pour créer des parois de cristaux sur laquelle se percuta de nouveau la chaîne de la nouvelle griffe qui les harcelait largement. Posant sa main sur le totem, Runne cria au totem de réalise ce qu’il se passe et que leur épreuve pouvait d’être de protéger ce vieux temple du mal venant essayer de prendre le dessus, et réalisant qu’il avait raison, la dernière épreuve fut achevé en venant imprégné chacun d’entre nous en supprimant les impressions désagréables de ne pas être à notre place qui nous empêchait d’être pleinement réactif. L’écho du pouvoir qui gagna les lieux surpris les subjugués Amalj’aa que Finaen et Merethir avaient pu alors écrasé sur une des statuettes pendant que je m’occupais d’une autre.

Nous avons doucement reprit l’avantage, depuis que l’épreuve qui commençait à apparaître autours d’Ika et Ellana se dissipait lentement en nuage de poussière, laissant à notre blond combattant le temps de rejoindre en vitesse le cercle aux quatre encoches pour commencer à déchiffré la dernière épreuve sur la morale exercé en ce lieu. Il n’y vit alors que des représentations plutôt simple, ne nécessitant pas les sciences de Shana pour déchiffré correctement ses dernières, laissant voir une coche pour la surface terrestre, le ciel, et dans les cieux deux encoches pour la Protection et la Violence. Celles ci étaient là aux statuettes d’un Amalj’aa et d’un Humain, une représentant Azeyma et une autre Ifrit, quant à la dernière ce n’était qu’un brasero où une boule de feu incarnant le soleil flottait doucement au dessus. Laissant le champ libre à nos alliés pour comprendre cette intrigue, Shana ayant procuré quelques soins d’urgences à nos compagnons ici et là afin de les remettre des épreuves et des difficultés, le Shaman fut rapidement mit sous la protection d’Ellana pendant que Finaen et moi même nous débarrassions une bonne fois pour toute de la Nouvelle Griffe, ce dernier ne s’attendait pas – Et je dois dire moi non plus, que son bras porteur d’arme soit tranché net.

Essayant de s’enfuir, les eaux amenés par la magie de Finaen l’imprégna plus que de raison, laissant la foudre faire son effet en le carbonisant net, la carcasse fumante encore n’eus à faire que quelques pas avant de s’effondrer en essayant de frapper le Shaman dont la gardienne brisant son coup efficacement. Pendant cet instant guerrier, l’énigme avait été découverte : La terre à ceux qui vivent, Azeyma la Gardienne et la Violence à Ifrit, et dans les cieux partagé par tous le même soleil grâce au brasero. Malgré quelques erreurs au début, les encoches s’illuminèrent brusquement en laissant un faisceau magnifique tomber sur un plafond fait de lueur cristalline s’étendant autours de nous, recréant les morceaux du temples qui avaient été brisés en des lueurs ressemblant à des fragments de cristaux qui se dissiperaient lentement en quelques étincelles. La clé tournoyant brusquement, prenant forme, avant d’être brusquement propulsé au loin vers un trou menant au désert de Sagoli. Poursuivant se dernier sans pouvoir profiter amplement de la beauté du temple, il fallut faire vite tout en repoussant des esprits Cendrevie agité par la présence de cette dernière, ne cessant de croire et de gronder le long du fin passage dégagés par Ika et Ellana, les esprits retenu par Runne et Finaen qui en écopèrent quelques griffures au passage.

Pour acquérir la clé, il fallait annoncé le nom de son dernier possesseur, dont les deux mots brûlaient au dessus de cette dernière sans être compréhensible. Dernière, la marée de cendre commençait à prendre lentement vie, prompt à déferlé sur notre équipe pour nous emporté dans une vague morbide, mais avant ça malgré l’échec sur le nom de Sernajj Rah, grâce à l’indice de Finaen, Shana trouva immédiatement. Urdhan Rah, le véritable nom du Seigneur de Guerre, descendant de Sernajj Rah. Celui qui vengerait son ancêtre d’Ul’dah. Dès que la clé fut entre les mains de l’Astromancienne, la vague s’estompa et nous laissant dans la passe pour nous reposé. Le silence vint, la fraîcheur de la nuit dégagée par les grains du désert étendant à perte de vue revenait d’un coup, qui fut brisé par les applaudissements enfantin du jeune Immortel qui avait été sauvé lors de l’embuscade. Ayant désormais la clé pour l’atteindre, notre prochaine objectif serait définitivement de mettre un terme à cette vengeance. »

Akayane Kosenjobi.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités