[Chronique] Journal d'Akayane Kosenjobi.

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Akayane
Messages : 502
Inscription : 13 avr. 2018, 20:20

[Chronique] Journal d'Akayane Kosenjobi.

Message par Akayane » 11 nov. 2022, 02:38

Journal de Mission de Akayane Kosenjobi.
"Kaminari, la Lame-Tempête."

Image
Trois-cent-trentième Entrée - « Acte 4 – Mille et une roches célestes.»
Image
«Après la dernière bataille, même si ce fut un triomphe, je dois dire que le moral n’était pas non plus au beau fixe pour les Zundu et même les guerriers de l’Aube Obscure. De tels combats entraînent toujours des pertes, et même si nous avons subis douloureusement le contre coup de tels affrontements, on ne pouvait imaginer que perdre de plus en plus de compagnons n’était pas vraiment ce qu’on entendait être un gain pour le moral de nos camarades. Il nous fallait pourtant nous préparer aux problèmes à venir, surtout que le nuage noir ne lâcherait rien. Cette fatigue morale, il la sent, s’en nourri, apprécie ressentir la moindre de nos faiblesses et se gorge de nos doutes. Plus nous serions affaiblit par sa personne, plus cela lui donnera un sentiment de puissance et de renforcement. Il nous fallait tout de même ne pas ployer et essayer de l’atteindre envers et contre tout. Et il en fut peu pour qu’il use de nouveau les pouvoirs des vents pour essayer de créer une terrible menace prompt à nous écrabouiller.

C’est alors un peu plus loin de la ville que nous nous préparions à rencontrer cette formation de cristaux nés des curieuses plumes noires depuis la vision de cet aigle enfermé par le demi-avatar. Et cette fois, il faudrait combattre avec nos compagnons d’armes avant tout pour ne pas laisser périr d’autres braves gens. Notre équipe allait être renforcée par Finaen et Runne dès qu’ils auraient fini d’empêcher un autel nouveau d’être installé, laissant la responsabilité d’une bonne partie de notre groupe de combattre la menace : Livio nous offrirait sa présence pour nous protéger de toutes menaces, tandis que Hanbei et Mineko feraient usage de leurs puissances pour nous offrir un renfort bienvenue, et toujours prompt à se mêlé parfaitement à la magie d’Aerlin. A cela, nous rajouterons la force de frappe de nos lames avec Yone et Greil, formant une bonne équipe de combat pour cette mission, une fois de plus. Ainsi, nous préparant à nous mettre en route là où il y à eu les distorsions dans les pierres recensés par les Vanu Vanu, nous voilà en pleine marche droit vers notre objectif, le voyage plutôt désagréable à cause de miasme intense formant des effets dans les airs, l’atmosphère ondule dans les environs comme si il y avait des sortes de déplacement intenses mouvements de miasmes vraiment gênant pour l’esprit, essayant de condamner notre perception mentale et de nous oppresser de tout ses mouvements ondulants dans les airs.

C’était vomitif je l’admets, laissant quelques rire se fait entendre, concevant alors que l’atmosphère semblait presque contaminé, rendant les environs plus sombres, et plus difficile à fouler. Bien plus morne de ce que peut être un voyage commun. Et alors qu’on approchait, passant par un grand pont, il fallait s’atteindre à ce que dernier soit piégé quand brusquement un curieux vent ascendant jaillir de sous nos pieds. Les formes d’éthers furent puissantes, donnant des impressions d’énergies ondulantes jusqu’à ce que des plumes jaillirent sans cesse dans les environs. Des puissantes plumes noires fusèrent en l’air, et formèrent des puissantes détonations un peu partout lors des fracas violents engendrés par les plumages. Tout éclatait autours de nous, formant des chocs et des chocs brisant les environs comme si tout avait décidé d’exploser un peu partout en formant des effets aériens de noirceurs des plus inquiétantes. Et le pont fut affecté, comme si d’un coup les vents portaient les planches, distordant celles ci : Il n’y avait plus que des planches installés un peu partout, donnant l’impression de devoir bondir d’une planche à une autre à toute vitesse. C’était plutôt impressionnant comme sentiment ! Mais avec tout les fracas autours de nous, ça restait particulièrement effrayant. Des sortes d’oiseaux locaux jaillirent, couvert de noirceur comme lâchant de la brume sombre dans leurs sillages, nous fonçant dessus encore et encore en rugissant quand leurs becs émettaient des ondes de pouvoir. Il nous fallait avancer envers et contre tout, malgré les créatures et toutes les menaces autours de nous. Alors, Hanbei et Aerlin se mirent rapidement à nous offrir un moyen de progresser pour ne pas choir dans tout les sens.

Yone qui bondissait d’une planche à une autre avec Mineko, les deux n’arrivant pas à se préparer efficacement à repousser nos adversaires et se focalisaient sur les déplacements sur les planches de bois flottantes en l’air. Un coup de bâton de Mineko frappa brutalement le visage d’un de ses oiseaux noir lui brisa la nuque, mais le bec frappa lourdement Mineko en l’envoyant sur le dos par terre. Aerlin voulu l’aider alors qu’il venait d’envoyer une planche vers Yone qui allait tomber dans le vide, formant des effets de vents important, brisant le visage d’un autre oiseau à grand coup de bâton. Et cela l’empêcha de voir la plume noire qui était apparue dans son dos. Formant une grande explosion dans son dos, Aerlin valsant dans les airs soudainement et chuta douloureusement vers le vide, du sang glissant de ses lèvres et de son torse. Je parvins à le rattraper et à continuer la route, foudroyant nos adversaires en rejoignant Greil et Livio. La guerrière aux deux lames se taillait un genou en bondissant sans cesse, tournoyante en tranchant ses adversaires à grand coup de sabre à toute vitesse tandis que Livio sous sa forme de coeurl ailé traversait le passait rapidement en formant un puissant éclair s’incarnant dans sa silhouette, se brisant au milieu de la multitude d’oiseaux dévastés tous au passage par les éclairs crépitant. Mais si Greil en tranchant un adversaire reçue un douloureux coup à la jambe de la part d’une des bêtes, Livio quant à lui passa à travers de nombreuses explosions sinistres, le blessant au passage.

On arrivait au bout de tout ça, et Yone parvint à arracher Hanbei qui avait façonné le pont pour le rentre plus qu’utilisable, d’une griffe noir : Le nuage noir était venu le chercher, Yone parvint malgré les éclairs noir naissant douloureusement autours de son bras, à arracher son ami de là le plus vite possible en serrant les dents, formant une petite impulsion d’éther autours de sa manœuvre malgré la souffrance subie par Hanbei quand les veines noir se rependaient alors sur sa peau. Ils purent nous rejoindre alors que je déposais Aerlin paisiblement au sol. Si les rares oiseaux survivaient fuyaient et le pont se reformait, c’était encore bien bien loin d’être terminé. Progresser droit vers la curieuse installation de cristal sombre s’étendant plus loin devant nous devait se faire malgré la pression de nos adversaires. Échappés du pont, il nous fallait quand même poursuivre envers et contre tout quand les menaces s’accumulèrent droit dans notre direction : Ils n’allaient pas nous laisser atteindre notre objectif si facilement, et plusieurs sortes de créatures étranges, comme des démons aux milles plumages, naquirent du sol comme si leurs ombres glissaient hors du sol faisant apparaître les cruelles parodies de Tengus, comme si celui que nous avions détruit avait donner cette idée de serviteur incarné comme des étendues de consciences. Envoyant des pierres de cristaux en avant, les lourds projectiles jaillirent vers nous en s’écrasant autours de nous, formant à chaque fois au lieu de chocs intenses, surtout des déflagrations aériennes nous propulsant dans tout les sens.

C’était ça, la plus grande confusion, être victime de pierres des vents risquant de nous frapper comme par les gifles d’une tempête des plus intenses, alors que tout se répétait encore et encore. Ce vent concentrait formait une sorte de mur aérien, donnant la grandiose impression – et effrayant, de faire face à une véritable petite tempête éolienne se redressant de toute sa hauteur vers nous en laissant des effets de bourrasques de plus en plus impressionnant et magistrale. Pour autant, on ne pouvait pas se permettre de rester là à observer : Il nous fallait créer un passage dans la vague des vents, tout en subissant les roches se brisant ici et là, et en affrontant les curieux démons ailés, nous fonçant dessus en piaillant comme des oiseaux. D’un coup, Aerlin forma des pierres et des pierres, faisant de son mieux pour ouvrir le passage pour que les vents ne soient pas trop puissant et ne nous gênent pas. C’était efficace pour avancer et tenir, jusqu’à ce que Mineko ne se mette à danser en tournoyant les flots apparaissant en soulageant Yone qui envoyait des grandes lames de vents en avant pour repousser, dévié les pierres, en les envoyant plus loin à toute vitesse en des chocs puissants quand ils se fracassèrent en milles morceaux dans des chocs puissants.

Mais majoritairement, les démons ne se laissèrent pas faire. L’un attendit Greil quand elle coupa une pierre des vents en deux pour la frapper de sa griffe, l’écrasant au sol, mais il reçu la surprise de se prendre un éclair provenant de Livio dévastant le démon, couvrant son camarade à toute vitesse alors que je vins les rejoindre malgré le poing que je venais de me prendre, me laissant du sang glissant du nez et des lèvres, encore un peu sonnée : Ce qui ne m’empêcha pas en retour de frapper en tranchant littéralement mon adversaire en deux morceaux. On tenait la ligne, et Aerlin fusa à toute vitesse vers Mineko pour créer un bouclier droit vers la pointe de lame qu’un démon échappant des flots créer par la Raenne des Flots, formant un impact puissant dont les reflets d’énergies frappaient encore et encore, fissurant de plus en plus le bouclier. Avant qu’il ne cède, Yone ne fusa comme un zéphyr en tranchant en morceaux le démon à toute vitesse. C’était efficace et bon de leur côté, mais un poing de vent comme le poing d’un démon, frappa brutalement Hanbei en l’envoyant valser d’un coup en arrière. Il fut rattrapé malgré le choc douloureux par Yone, et Mineko avec Aerlin dressèrent immédiatement un mur de pierre et d’eau qui repoussa le reste des vents à toute vitesse dans un effet magnifique. Il y avait un grand esprit d’équipe à nos arrières, et cela fut suffisant pour permettre à l’équipe d’avancer à travers la grande trouée car par Livio quand il balança brusquement une pierre des vents attrapée en l’air, éclatant subitement dans un choc aérien en plein dans le mur des vents, créant une grande ouverture dont nous profitions. Pour tous filer nous confronter à ce maudit cristal de puissance qu’ils allaient utiliser pour créer un mythe.
Image
Le cristal de puissance était ce qui offrait le pouvoir de créer l’entité des milles et unes roches célestes, dont les Zundu semblaient craindre la venue. Cet immense cristal vert ondulant d’énergie avec une sorte de noirceur à l’intérieur, et cela formait des effets partout dans les environs. Les nuages au dessus de nous étaient plus sombres, et ce n’était pas le sol qui était absorbé, mais l’air gardait une trace de sa présence, et la moindre respiration nous donnait l’impression de ressentir une présence inquiétante qui se glissait dans nos psychés. Les effets en étaient impressionnant, laissant des fumées sombres se glissant un peu partout dans les environs en tournoyant dans les environs, il y avait vraiment quelque chose d’inquiétant autours de nous, et pourtant il fallait s’intéresser rapidement à ce cristal qui déformait l’espace environnant et essayait comme de contaminer la pierre de plus en plus. Depuis la bataille des pierres flottantes, on avait eu notre lot de voyage dans les airs, et on ne voulait pas imaginer que la roche au sol se mettent à prendre vie à des dimensions complètement absurde. Approchant du cristal, c’est là que nous pouvions alors contempler ce qui se trouvait dedans : C’est comme si une forme se déplaçait sans cesse à l’intérieur, errante dans des mouvements rapides et inquiétants. Il nous fallait atteindre se maudit cristal formant des énergies sombres intenses ondulant à l’intérieur, pour essayer de l’en purger et éloigner de cette façons la présence des serviteurs du Nuage noir. Alors que dansait cette force dans les cristaux de plus en plus intensément, ses défenseurs jaillirent brusquement en entendant une voix disant « Ravi de te revoir, mon amie. » en mon encontre. Sortant lentement du cristal, jaillit un ancien Capitaine de l’Aube Obscure.

Ce dernier était un Hyur plutôt immense, rendu encore plus grand par la corruption, tel le reflet d’un des anciens alliés d’Ikijin. Ce n’était pas lui, il n’était pas corrompu comme mon ancien maître que nous avons vaincu en Sombrelinceul : Ce dernier était simplement un reflet distordu d’un de mes amis, reculant un sabre relié à une chaîne immense formant une explosion plus loin quand la chaîne s’écrasa. Cela libéra plusieurs adversaires, notamment des sortes d’insectes étranges émettant des sifflements. Si c’était des anciens insectes d’Abalathia ressemblant à des grands scarabées, ils avaient été maudits, ayant des formes arrondies nuageuses comme des estampes d’Hingahsi, les trois bêtes sifflants vers nous en claquant des dents brusquement. De l’autre côté, trois statues de Samouraï prirent vie, des masques avec huit yeux sur le visage, s’approchant lentement de nous en ayant des mouvements de marionnettes cruelles en ayant quelques cristaux de vents leurs formants comme une armure en s’approchant de notre équipe. Il nous fallait nous débarrasser des gardiens, si on voulait arrêter imprégnation des cristaux des mille et une pierres célestes formant des effets d’éthers important.

Alors d’un coup, fonçant droit vers les trois insectes abominables, Livio et Yone allaient faire équipe pour essayer de briser ses maudites créatures abominables, laissant Livio fuser brutalement en avant, formant des dévastations encore et encore quand les éclairs frappa dans une zone foudroyante, toujours sous sa forme de Coeurl blanc. Les projections du néant vinrent le frapper encore et encore en retour, mais les parchemins d’Hanbei qui tournoyaient autours de lui transforma la plus part des dégâts qui auraient pu être plus sérieux, en simples égratignures. Et Yone frappa, j’ignore alors ce qu’il s’était passé, mais la vieille marque des ténèbres des Sitiens se préparait à essayer de l’engloutir en faisant trembler son bras de plus en plus douloureusement, comme si elles cherchaient à le déborder à l’engloutir. Quoi qu’ait fait Greil, la brume rouge chassa cette présence, et il parvint à empalé le premier insecte, le fendant et le repoussant droit vers une autre. Il l’avait échappé belle, mais il fallait maintenant en finir avec ses maudites bêtes. Alors, Livio se prépara à charger, mais il fut prit dans les faisceaux du néant sortant de la gueule des deux insectes, s’écrasant encore et encore sur son bouclier dans un rayonnement d’éther se fissurant de plus en plus.

Ça n’allait pas tenir éternellement, à mesure où à se brisait de plus en plus, jusqu’à ce que Yone ne fusse. Utilisant les brumes rouge de Greil, il fit un gyoten en tranchant d’un coup la bête en deux en un grand sifflement aérien quand il brisa son adversaire qui s’effondra en deux morceaux sur les côtés, vaincu par la force du Zéphyr et le contrôle de la brume l’aidant avec son bras ayant eu un soucis. Livio débarrassé du premier faisceau avança, mais fini sa route que quand l’Empi de Greil renforcé par mes soins, comme la forme d’un dragon oriental foudroyant, frappa brusquement dans un coup intense en brisant le faisceau, permettant à Livio de s’en échapper en donnant un énorme coup de griffe foudroyant, dévastant d’un coup son adversaire, envoyé en arrière, crépitant encore un peu dans des éclairs intenses quand il fut détruit par le coup de patte. Du côté des statues, des combattants puissants aux formes de cristaux, Greil chargeait droit vers les statues accompagné d’Hanbei pour la soutenir, afin de se débarrassé de périlleux adversaires. Hanbei avait reçu un choc d’énergie du néant dans le dos en envoyant ses parchemins droit vers Livio, à toute vitesse, car ses adversaires ne voulaient pas le laisser faire. Se retournant quelque peu agacé, il envoya subitement son sumiton droit vers ses adversaires en les coinçant, rendant leurs mouvements bien plus bloqué qu’avant, complètement coincé par ses derniers. Greil retomba d’un coup en envoyant un grand coup de sabre, tranchant d’un coup net le premier adversaire en formant une petite onde de choc en fendant sa cible en deux, avant que l’onde de choc stellaire ne dévaste les deux autres adversaires autours de lui en les repoussant soudainement.

Les deux derniers gagnèrent d’un coup deux bras supplémentaires, et deux lames, formant une brume mauve voulant imité la brume rouge de Greil, mais leurs mouvements étaient trop lent grâce à Hanbei pour que leurs multiples coups ne soient dangereux alors que Greil était en plein duel de coups pleuvant encore et encore quand elle agita son sabre pour dévié et parer toutes les frappes lui arrivant dessus à toute vitesse. Alors Hanbei s’amusa, les liens d’encre jaillit vers les bras de ses adversaires pour les contenir en tissant des liens d’encre de plus en plus fortement entre les bras de ses adversaires. Coincés, parfois se donnant même involontairement des coups quand ils ne purent plus bouger aussi bien qu’avant en fissurant un peu le crâne d’un de ses compères. Greil en profita pour retirer, et revint en tirant brusquement sa lame. Le Iaijutsu fusa en avant, tranchant soudainement en avant en formant trois coups de lames. Ainsi lié par l’encre orientale, totalement coincés par le pouvoir d’Hanbei, ils ne purent faire grand-chose qu’être coupés en milles morceaux, vaincu par la force de frappe de Greil face à des adversaires complètement coincés. Il fallait arrêter le faux Capitaine de l’Aube et sa lame formant un mouvement de chaînes tournoyant sans cesse, avec un rire puissant. Aerlin se redressa devant lui avec moi à ses côtés, laissant ainsi Mineko s’occuper du cristal en arrivant devant lui à toute vitesse.

Elle tirait sur les ombres dans les cristaux, cherchant à en faire s’échapper les ténèbres intérieur, essayant de les libérés notamment celles des Vanu Vanu qui errait à l’intérieur lentement dans les cristaux. Mais il y avait autre chose, une sorte de conscience, un être à l’intérieur des cristaux qui cherchait à s’échapper de là sans y parvenir mais avec toute cette puissance. Mineko lui interdit : Elle tira brusquement sur tout ce pouvoir, arrachant les ténèbres au néant en un flux d’éther intense de plus en plus brusque, jusqu’à ce que ne s’extirpe d’un coup de la, la conscience nouvelle qui devait incarner le mythe des Mille et une pierres célestes créant une entité conçue pour broyer Ok’Zundu et tout ceux s’opposant à eux. La conscience s’échappa d’un coup, fusant à toute vitesse dans une impulsion d’éther intense comme si quelque chose l’avait rappeler à elle d’urgence, pour au moins pouvoir se servir d’un minimum de son pouvoir, et l’incarner en une nouvelle et intense puissance. Si Mineko nous avait libéré de cette pression du pouvoir, on combattait avec Aerlin qui m’avait plus que protéger d’un coup terrifiant.

Les éclairs mauves frappant partout autours de moi dans des chocs terrifiants, formant des effets de magies ondulantes littéralement partout comme si il voulait tout détruire. Mais il incarna brusquement l’arbre blanc, Aerlin forma une défense parfaite autours de lui, m’empêchant de subir le contre coup du pouvoir souillé du Kaminari. Il riait, cette fausse incarnation d’un ancien camarade, tandis qu’un bras de pierre jaillit en attrapant la chaîne de son arme, les pointes de roches le plantant encore et encore. Je frappais deux fois, protégé parfaitement par Aerlin, deux coups de sabres laissèrent d’immenses fissures le long du corps de mon adversaire en le laissant reculer brutalement. Blessé par les coups, il devint plus grand, plus massif, bien plus effrayant tel un démon oriental au masque figé avec un rire grondant, une nouvelle chaîne brisant la main qui tenait la premier d’un coup puissant. Mais Aerlin n’en resta pas là : formant une nouvelle main de pierre, attrapant la nouvelle chaîne d’un coup en le coinçant, il hurla de frustration avant de se prendre le faisceau d’énergie d’un blanc intenses en le frappant encore et encore dans la brèche créer par mon sabre. Il était plus qu’affaiblit, agonisant, et mon sabre fendit l’air en formant un effet puissant fissurant les airs, le tranchant subitement en deux dans un coup puissant, son hurlement disparaissant avec les éclairs frappant ici et là, tandis qu’il ne resta de lui que de la poussière. Il ne restait alors qu’à parvenir à atteindre la conscience échappée, quand les miasmes du néant disparurent une fois les autels brisés par Finaen et Runne. Pour empêcher le nuage noir de mettre la main sur les mythes d’Abalathia afin d’acquérir des forces.
Image
Poursuivre vers l’entité qui allait naître, Les Milles et Unes roches célestes comme il fut nommé, n’allait pas être une chose facile. Sa naissance laissait lieu à un certains chaos dans les environs, mêlant les forces éoliennes à celles de la pierre un peu partout. Dans des grondements puissants, le pouvoir ondulait vers l’intérieur de toutes ses maudite roches en donnant l’impression de diffusions de pouvoir fantastiques ondulant dans tout les sens. Des cristaux jaillirent alors du sol sans cesse, formant des fracas puissants rendant le sol parfaitement chaotique. Des pierres se soulevaient sans cesse en formant des puissantes formations de cristaux essayant de déformer le terrain. Il n’allait pas être évident d’avancer, que les territoires autours ne cessaient de devenir des pointes et autres pièges fusant dans tout les sens. Il fallait s’échapper de toutes ses pierres de cristaux frappant dans tout les sens en essayant de nous condamner. Le pire n’était pas d’être potentiellement blessé par ses maudites pointes, mais d’être coincés à jamais et absorber pour devenir une source d’énergie comme on pouvait le voir parfois dans les ombres d’un ou deux Vanu Vanu. Ils n’étaient sûrement pas des Zundu, mais les Vundu venu voir ce qu’il se passait leur payèrent de leur vie. Progressant rapidement tout ensemble, au milieu de toutes ses pointes, des sortes de masques jaillirent à toute vitesse recouvert de plumages en fonçant dans tout les sens. Tournoyant ici et là, des voix se firent entendre autours des masques se déplaçant rapidement, comme nous disant de nous abandonner loin des souffrances et de la sévérité de la vie. Il y avait des fonds de rires, comme si certains parlaient et les démons se moquaient dans le dos de la « sagesse du Lotus ».

Il ne fallait absolument pas que les masques s’installent sur nos visages, au risque d’être impitoyablement transformer en horreurs infâmes, jusqu’à ce que brusquement des adversaires ne jaillissent. Alors que les démons arrivaient, dans une explosion de cristaux, Finaen et Runne jaillirent au milieu des débris installés sur un grand masque glissant un peu partout en arrêtant pas de dire « Aie ! » à force d’être brisé, se cassant en milles morceaux en balançant Runne et Finaen en l’air dans un moment chaotique. Les démons riants sortaient de partout, entre les cristaux, progressant à toute vitesses vers nous en frappant de leurs griffes le sol en émettant des rires inquiétants tout en essayant de nous massacrer rapidement. Des corps de singes grossiers avec des têtes de démons aux grands sourires recouverts de crocs. Il nous fallait ouvrir le passage de force vers l’entité qui s’incarnait, et pour ça, Hanbei et Finaen empêchait les cristaux d’être trop gênant en formant un passage protéger par des barrières d’éthers intenses créer par Finaen repoussant de plus en plus ses maudits cristaux que Hanbei repoussait avec l’encre. Runne formait des vents puissants dans les environs, repoussant tout ses masques et accélérant notre progression à toute vitesse nous permettant d’avancer à toute vitesse, jusqu’à ce que d’un coup un cristal n’apparaisse à ses pieds. Il allait être coincé par ce maudit cristal, et Hanbei fusa vers lui pour l’arracher de là, rapidement, afin qu’il ne se blesse pas plus que ça.

Mais en forçant, une explosion puissante les firent valsés tout les deux plus loin prit dans l’onde de choc en s’écrasant au sol lourdement, gênés par l’impact. Aerlin formait des pointes de pierres soudaines un peu partout, dévastant les démons quand les vents repoussaient les masques, mais si Yone à côté glissait contre la piste de glace à toute vitesse, amené droit en avant en tranchant tout les masques au passage, il faillit en recevoir un au risque de perdre complètement l’esprit, et ce, à jamais. Mais alors qu’il se passait quelque chose, Yone confronté au regard de lui même corrompu par le nuage noir, Livio utilisa le pouvoir du Duc de cristal en brisant brusquement cet effet, dévastant l’ensemble des masques tout en créant un puissant bouclier d’or en avant, protégeant tout nos compagnons à toute vitesse pour nous offrir une défense parfaite. On pouvait progresser ainsi, Yone libéré glissant sur sa glace en tranchant des masques aux côtés de Mineko qui courait en donnant des grands coups de bâtons, envoyant un masque contre un autre à toute vitesse dans un moment plutôt curieux, presque amusant. La ligne était tenue en avant à toute vitesse par Greil et moi.

Nous tranchions en avant tout ceux sur notre route à toute vitesse, pendant que Greil tranchant d’un coup en formant un effet puissant, masque comme démon, je fis de même à son côté avec des éclairs face à des adversaires se débattant avec force. Un bondit vers nous deux pour nous écraser, mais Finaen dans les airs passa et le décapita d’un grand coup de son épée noire en filant dans les airs à toute vitesse pour abattre son adversaire. La couverture aérienne était parfaite, et nous progressions ainsi droit vers notre adversaire, qui était en train de s’incarner en un grand rire inquiétant. Installés au milieu de cette sorte de pont de pierre, ce dernier se déformait de plus en plus en donnant l’impression de danser et de gesticuler avec un rythme plaisant. Ça n’était pas pour autant quelque chose de vraiment nocif, les forces aériennes se déplaçait en suractivité qui aurait été bien moins gênante si il n’y avait pas cette présence infâme qui grandissait de plus en plus face à nous. Malgré les pierres qui s’amusaient, on pouvait voir devant notre futur adversaire immense celui qui créait son invocation : Une femme se tenant à une grande hache, visiblement une guerrière d’Abalathia, dont l’aspect cadavérique trahissait que ce corps ne devait plus être aussi vivant que jadis.

Elle avait été ramenée d’une mort glorieuse, aussi triste soit ce principe, se tournant doucement vers nous alors qu’elle contemplait l’invocation en y installant quelques de ses glyphes et de ses connaissances de telles étranges magies. Dans son armure massive de fourrure, ouverte à quelques endroits, laissant voir des parties d’une maigreur excessive et d’une pâleur importante. Ses deux yeux étaient perçant, inquiétant en formant des effets de puissances à l’intérieur tandis que des fourrures ondulaient et les effets de magies se collaient aux pouvoirs environnant. Elle aurait voulu parler, mais un écho puissant lui imposa le silence quand dans un tourbillon de noirceur naquit à ses côtés une sorte de forme démoniaque recouvert de plumage. L’agent du Lotus avait l’air plus cruel que celui qui voulait nous libérer. Il riait en regardant vers Greil, la pointant du doigt en soulevant l’ironie de sa présence. On ne voyait que son sourire éclatant d’un blanc lumineux et ses yeux blanc intense dans ce masque d’aigle, lui hurlant que Kaze leur à confié une puissance qui sera une offrande au démon. La vie, la mort, quel importance quand ils trouveront des moyens de transcender le principe d’existence ou n’être plus que de l’essence. Son rire au éclat fut presque couvert par l’énorme masse de l’amas de pierres volantes s’écrasant l’une contre l’autre. Une sorte de golem de cristaux vert, une noirceur se trouvant à l’intérieur, se redressant.

Fait de mille et une pierre céleste, des ailes de plumages apparaissant dans son dos sans pouvoir réellement s’envoler. Se préparant à nous foncer dessus, au milieu de tout ce chaos. Il nous fallait les vaincre, mais pour libérer le pouvoir de Kaze qui les imprégnait, il fallait rapidement atteindre une sorte de plume bleuté ayant tendance à devenir plus sombre, permettant la naissance des ailes du golem en ayant quelques crépitements de magies autours de cette dernière. Cette plume donnait l’impression de souffrir affreusement, le bruit d’un oiseau qui se plaint, arraché à sa conscience. Le combat allait commencer, et d’un coup, Rune chargea la guerrière mort vivante qui tourna lentement la tête vers ceux qui allaient s’occuper de son cas, Finaen non loin de ce dernier, fusant pour essayer de l’interrompre. Tentant de faire de son mieux pour comprendre son mal, les deux inspectaient dans l’éther si ils pouvaient encore retrouver un espoir pour l’esprit de la pauvre guerrière isolée en trouvant une petite âme brisée et noyée dans la brume noire. Formant des portes de roches puissantes quand il frappait avec sa rapière, renforcé par Finaen et protéger par ses boucliers, Runne s’en sortait à merveille et fissura la hache de la combattante soudainement. Pensant qu’il en avait le temps, Finaen forma des boucliers droit vers Aerlin et Greil, mais cela le mit en danger quand elle bondit en l’air, et écrasa sa hache par terre si fort que dans une onde de choc, elle écrasa Finaen par terre, blessé sérieusement au bras. Reprenant ses coups encore et encore, les puissances lumières formant des pétales blanches, des fleurs de Lys jaillissant d’un coup autours de ses coups, quand Finaen renforça les coups de Runne.

Il tentait de briser la cage de noirceur autours de son esprit, brisant de plus en plus ce dernier jusqu’à ce que Finaen ne parvienne jusqu’à elle. Il transforma cette peine, en espoir, la libérant enfin et quand Finaen revint à lui, elle souriait au sol. Son corps revenant brisé se dissipait doucement à son tour. Revenant enfin à la mer des étoiles, loin de la mort dont on l’avait si cruellement brisé en laissant son armure choir au sol d’un coup. C’était une triste histoire pour elle, mais au moins elle avait pu finir son destin avec un peu de repos, loin des œuvres du Nuage noir. Droit vers le membre du Lotus aux plumes d’aigles, riant comme un imbécile en s’agitant de plus en plus, ce dernier tirait ses deux kukris en attendant que Greil ne le charge à toute vitesse avec le soutiens de Mineko à ses côtés, avant de se déchaîner dans un nombre de coup intense. Les deux lames ne cessaient d’atteindre son adversaire, frappant encore et encore contre les kukris en s’enchaînant sans cesse, jusqu’à ce qu’un coup ne frôle Greil.

Mais alors que le combat ne trouvait pas encore de vainqueur, soulevant les flots, Mineko forma des branches aqueuses tournoyantes sans cesse en s’installant autours de son adversaire. Le coinçant avant les eaux de plus en plus efficacement, elle éleva légèrement en l’air sa « proie » tout en laissant tournoyer les flots aqueux doucement, le bloquant, permettant à Greil de l’atteindre de plusieurs coups de sabres. Blessé, pas encore mortellement, il ouvrit la bouche et forma une onde de choc aérien dans un hurlement des plus puissants, envoyant s’écraser douloureusement au sol et Mineko, et Greil dont le bouclier fut brisé soudainement par l’attaque. Alors que Greil blessée se relevait, Mineko décida de faire disparaître les flots d’éther en levant d’un coup, soulevant son bâton, formant des effets de noirceurs de plus en plus immense. Elle absorbait le néant, faisant tournoyer cette énergie inquiétante tournoyante autours d’elle, avant de l’envoyer vers les cieux. Les quelques éclairs mauves la frappant ne l’arrêtait pas, jusqu’à former un choc intense dans les cieux, brisant le ciel quelques instants, en formant des effets d’énergies un peu partout au passage. C’était magnifique, et vraiment peu rassurant, Greil en profitant pour trancher d’un coup son adversaire en deux en lui hurlant de lui donner la vérité sur Kaze. Mais il ne fit que railler, disant que ce pouvoir leur appartient désormais, riant jusqu’à ce que son visage ne soit consumé par la poussière, dévasté par l’énergie du néant qui l’avait habité comme quelqu’un prenant un Hicor en pleine mains.

Fonçant rapidement vers la plume bleutée, Yone voulait l’attraper. Hanbei à son soutiens, il progressait droit vers la plume pour l’atteindre en transperçant les vents obscures avec pour idée d’attraper la plume à toute vitesse en serrant un peu les dents. Cherchant à atteindre de plus en plus vite sa cible, à travers les vents sombres, il fut frapper par celles ci encore et encore dans des impulsions d’énergie sombre intense, du sang glissant un peu de ses lèvres, et donnant l’impression que sa peau voulait se retirer. Heureusement, ce n’était encore qu’illusoire, il ne se faisait pas arracher la peau, mais la douleur devait se ressentir alors que sa main vint atteindre la plume d’un coup dans une petite onde d’éther, en serrant les dents pour la tenir. Le parchemin d’Hanbei aidait grandement Yone à contenir ce pouvoir, qui le torturait sur l’instant, mais il ne pu que ployer légèrement l’échine quand le contre coup forma une onde si danse que cela envoya brusquement Hanbei au sol sous l’impact. Ne pouvant le rejoindre, il cria à Yone de le rejoindre lui en faisant apparaître un grand parchemin. Immense parchemin même, dans un cercle de magie intense. Yone progressait vers Hanbei difficilement, marchant comme il pouvait en tendant la main vers lui dans des lueurs verdoyantes de cette magie éolienne qui l’infusait alors. Il devait prendre la main pour que la magie des airs ne fusent vers le parchemin. Les deux souffrants de plus en plus, Yone résistant aux tentatives du nuage noir en serrant les dents en tendant les bras vers son camarade en étant de lus en plus blessé. Hanbei haletait, jusqu’à ce qu’une grande lumière jaillissent dans les yeux de ce dernier en une lueur verte intense, jusqu’à attraper d’un coup la main de Yone, toute l’énergie aérienne filant droit vers le parchemin dans un claquement sonore, scellant enfin tout ce pouvoir, s’arrêtant quand nous avions vaincu le golem des mille et une pierre céleste. Face à nous, les mille et une pierre céleste.

Aerlin, Livio et moi allions nous battre de toute nos forces pour essayer de le vaincre, alors que rapidement nos coups vinrent s’unir dans une tactique faites pour l’épuiser et lui briser ses forces. En formant un jet d’eau puissant et intense, Aerlin frappa au cœur de sa cible en donnant l’impression d’une onde de choc intense dont les flots s’orienteraient dans son corps en brisant de plus en plus ce dernier. Il était mit en piteuse état par ce jet d’eau intense, s’écrasant à l’intérieur et faisait encore plus de dégât quand Livio planta sa pistolance dans l’épaule de ce dernier en formant un choc foudroyant puissant. Mes coups de sabres formaient alors bien plus de dégât quand les éclairs avaient de voir provoquer encore plus de réaction, mais malgré les fissures, les failles, tout ce qui le dévastait, il tenait bon. Étendant ses ailes, une onde d’énergie me frappa et m’envoyant m’écraser douloureusement par terre en rebondissant plus loin tandis que cette force de frappe vint faire tomber Livio de l’épaule du colosse d’un coup net, mais ce dernier se rattrapa d’un coup avec son grappin dans un tir net en restant dans les airs pour revenir vers l’épaule rapidement.

Le bouclier créer par Finaen protégea Aerlin des coups se répétant sans cesse contre Aerlin, dans des chocs monstrueux, le laissant parfaitement indemne grâce à la puissance de la barrière de glyphes rouges que ses noulithes formèrent. Se redressant sans dégât, Aerlin allait agir, mais notre adversaire n’avait pas encore dit ses derniers mots. Même quand une partie du néant l’incarnant fut arraché par Mineko, l’affaiblissant énormément, il envoya un flot de pierres encore et encore dans des amas de dévastations brisant tout les environs jusqu’à nous écraser. Le bouclier que Finaen forma me permit de ne pas être brisée par terre, vaincue, mais Aerlin lui gisait au milieu de la roche en piteuse état sous le coup des pierres s’étant écrasé dessus. Trop lent, il ne parvint pas à atteindre Livio qui l’esquiva d’un coup, et je fusais malgré la douleur pour frapper plusieurs fois notre adversaire dans des grands coups de sabres laissant des fissures un peu partout brisant le temps que Livio ne créer une sorte de vague de feu intense dans un effet de cristal puissant. Les flammes jaillirent en dévastant l’intérieur encore et encore dans les failles, brisant la pierre de plus en plus en l’affaiblissant, jusqu’à ce que malgré son état de douleur, Aerlin vint attraper son sceptre en le brandissant droit vers le golem. Le faisceau d’or le frappa brusquement, brisant les pierres en les arrachant les unes des autres en envoyant des pierres un peu partout, tout dévasté au passage. Notre adversaire avait été écrasé, et il ne nous restait alors que la plume bleue. C’était ça, ce qu’ils usaient, ce curieux pouvoir d’une bête qui avait besoin de notre aide. Et la sauver, risquait d’être le moyen de sauver Ok’Zundu. »

Akayane Kosenjobi.

Avatar de l’utilisateur
Akayane
Messages : 502
Inscription : 13 avr. 2018, 20:20

[Chronique] Journal d'Akayane Kosenjobi.

Message par Akayane » 13 nov. 2022, 01:43

Journal de Mission de Akayane Kosenjobi.
"Kaminari, la Lame-Tempête."

Image
Trois-cent-trente-et-unième Entrée - « Acte 5 – Étendues des ailes bleues.»
Image
« Si sauver cet oiseau était devenue notre priorité pour que les forces du nuage noir arrêtent d’essayer d’envahir les lieux, le retrouver ne serait pas aussi facile à dire qu’à faire alors que nous étions plus qu’occupés à essayer de protéger Ok’Zundu. Ce jour de repos avant notre départ avait été vraiment reposant, les enchaînements des missions ne cessant en ce moment nous propulsant doucement vers la réussite de notre mission, si nous n’étions pas au bout de nos peines, au moins pouvions nous nous focaliser sur le fait de libérer l’oiseau bleu surprenant que nous avions vu plusieurs fois. Il avait été repéré après quelques recherches, installés sur une hauteur dans un domaine normalement interdit sauf pour les rituels bien spécifiques que les Vanu Vanu utilisaient pour quelques rituels spécifiques, mais pour une fois, une rare fois, le Chaman des cieux avait accepté de nous laisser intégrer cet endroit par le passage officiel qui serait une expérience fantastique avant d’arracher de là le surprenant oiseaux des cieux bleu qui servait de catalyseur de pouvoir à nos adversaires. Ainsi, pour les atteindre, une bonne partie de notre équipe avait été préparée pour en finir avec les problèmes entraînés par les plumes bleues. Pour cette mission, nous avions à nos côtés Lucian et Runne afin d’utiliser leurs pouvoirs pour s’occuper à toutes problématiques sur la route tout en ayant Greil et moi pour trancher tout ceux qui tenteraient de nous arrêter sur ce trajet.

S’y ajoutait ainsi, un Sorn un peu mieux portant depuis sa dernière maladie pour nous soutenir, ainsi que Mineko et Hanbei dont les capacités si spécifiques ne pouvaient que nous être des plus utile pour progresser et en finir avec la menace de l’oiseau bleu. Sous les musiques des Vanu Vanu, les danses et toutes leurs préparations rituels, ils nous guidaient doucement droit vers l’emplacement où nous serions transportés par les cristaux en direction de notre route. Ça allait être un départ fantastique, et sous les sonorités des pierres des vents et autres, le crépuscule était plutôt inquiétant, sous les effets d’éclairs mauves frappant un peu partout, les nuages donnaient l’impression que nous filions vers une incarnation d’un dragon oriental immense, de l’Avatar de Tsakyoki, errant dans les airs en ondulant doucement comme un amas de nuage menaçant dont les grondements du pouvoir autours de sa silhouette n’aspirait qu’à une violence immense. Partir dans la gueule de la bête n’était pas tout à fait plaisant, mais il était grand temps de partir droit vers notre destination. Sous toutes ses impressions, ses sons, ses colifichets, c’est comme si une grande lumière verte avaient décidé de nous toucher dans un effet merveilleux formant une sorte d’intense force éolienne venant nous récupérer à toute vitesse, en une impulsion de pouvoir nous propulsant dans les cristaux. C’est comme si nous étions entrain de voyager à travers l’éther aérien, dans un effet merveilleux nous propulsant dans les airs encore et encore dans un effet de lumière verte à l’intérieur d’innombrables cristaux.

Propulsés de la sorte droit vers notre objectif, il y eu d’un coup plusieurs menaces essayant de nous arrêter en formant des effets de cristaux sombres dans tout les sens,. En formant des effets de puissances intenses pour nous coincé le passage en cristallisant le chemin, bloquant les accès, nécessitant de nous faire progresser par la force malgré les obstacles. Et d’un coup rapidement, des serpents d’ombres jaillirent à toute vitesse, formant des effets d’obscurités fusant dans tout les sens en tournoyant autours de nous pour nous coincé ici. Alors que les nuages serpentins et les cristaux étaient déjà des gènes, des ennemis apparaissaient sans cesse, armés de griffes de cristaux formant des éclairs mauves. Littéralement des incarnations de cristaux maudits formant des silhouettes d’ennemis nous fonçant dessus. Au milieu de tout nos combats, il fallait nous laisser porter vers les airs, et d’un coup Gladys se mit à tirer, réveillant Sorn pour qu’il tir à son tour, les deux n’arrêtant pas de se disputer comme pour savoir qui parviendrait à aligné le plus de tir réussit, brisant d’un coup le cristal en avant pour nous offrir le passage, les deux se disputaient un peu trop en se poussant et criant quand un adversaire de cristal leva une griffe pour les frappés. Ils allaient se prendre une sacrée rouste, mais Lucian les en épargna en forma un grand glyphe de protection autours des deux, rebondissant plus loin en percutant le bouclier que Lucian avait aussi tisser autours d’Hanbei pour empêcher les démons des cristaux de l’approcher. Ce dernier avait délivré une force éolienne fantastique, formant des effets de vents encore et encore en créant des moyens de se déplacer à toute vitesse, renforcés par Runne concentré sur la même tâche, éparpillant les serpents d’ombres agglutinés autours de nous qui s’en prenaient à Greil.

La jambe de Greil avait été blessée, mais elle tenait bon. Une fois libérée des serpents, elle fusa en avant à toute vitesse en tranchant brusquement quelques des adversaires sur son passage pour s’offrir un chemin rapide droit vers nos cibles. Tranchant les démons des cristaux, formant des explosions stellaires quand elle frappait à toute vitesse en formant des sifflements d’éthers, les barrières étaient brisés le long de son passage par les projections d’éthers envoyés par Runne, formant des chocs aériens puissants, alors que les flots de Mineko jaillirent en aidant grandement Greil et moi à progresser en avant, je fusais proche des flots qui emportaient les serpents et nos adversaires de cristaux, repoussant l’ensemble dans un puissant effets des flots, nous donnant l’impression de progresser tous ensemble avec grande facilitée depuis que nous naviguons dans les vents même entraînés par Hanbei. Tirant encore et encore, Sorn frappait les cristaux que Runne dévastait, jusqu’à ce que la grande lance de ténèbre et les projectiles mauves détonnant sur tout les adversaires en formant des explosions un peu partout le long du passage. Il ouvrait le passage dans des amas d’explosions mauves dévastant l’ensemble dans tout les sens, nous ouvrant le passage, jusqu’à ce que le passage n’explose soudainement dans un choc puissant, ouvrant l’accès vers l’air libre au-delà de l’éther. Le cristal s’était brisé, formant un choc puissant nous laissant au milieu de nulles part, voyant au loin notre cible qui nous attendait. Formant des effets d’illustrations essayant le petit renard d’Hanbei.

Atteindre la noirceur comme un vent de nuage tournoyant n’allait pas être facile. Même de loin, on pouvait voir avec curiosité que ça ressemblait à des amas de nuages dessinés comme de façons orientales, transformant le réel en estampe. Il nous fallait découvrir ce qu’il se passait ici rapidement et comment sans le petit renard spirituel d’Hanbei, ils pouvaient s’en servir. Alors en fonçant vers cette position, les ennemis réagirent aussi tôt en nous fonçant dessus sans cesse, envoyant des oiseaux étranges nous fonçant dessus particulièrement affectés par une corruption laissant des serpents aux grandes ailes nous charger en piaillant sans cesse. Il nous fallait progresser rapidement sur des plateformes de cristaux se brisant de plus en plus, se fracassant autours de nous à mesure qu’on essayait de grimper rapidement, pour s’échapper notamment à une étrange gelée.

Une gelée infâme, d’un noir profond, nous fonçant dessus en émettant des sortes de curieux gémissent en nous regardant avec d’innombrables yeux se portant sur nous en formant des effets de pouvoirs intenses pour essayer de nous atteindre lentement en agitant sa gelée noire qui nous ferait fondre si elle nous atteignait. Partant le plus vite possible hors d’ici, le pont fut littéralement royal au vue de tout les efforts de nos compagnons pour essayer d’en faire un pont parfaitement protéger et préparer afin de nous permettre de foncer vers les strates supérieurs : Avec des chaînes, Gladys rassemblait les pierres, ce que Hanbei faisait avec son Sumiton à toute vitesse en formant des effets puissants tournoyant autours. Lucian congelait l’enesmble, donnait un renfort particulièrement intense qui nous permettait de progresser facilement tous ensemble le long des pierres de cristaux vert congelés, enchainés, que Gladys appréciait tant pendant qu’elle mangeait ses chaînes. Sorn tirait vers les hauteurs, abattant les oiseaux en l’air qui se prenaient les pierres projetés par Runne droit vers le ciel dans des coups puissants les envoyant valser dans tout les sens. Greil progressant rapidement en avant tranchaient ceux qui passaient hors du barrage, et je fis de même en trainant dans les airs, fusant à toute vitesse en donnant quelques coups de sabres tranchant les oiseaux en formant des explosions foudroyantes le long de ma progression à toute vitesse.

Les éclairs frappant ses derneirs dans les airs, les faisant chutés calcinés un peu partout autours de nous. Et si Greil envoyait des Empi vers les amas de noirceur en dessous formant la gelée immense essayant de la repousser le plus possible, les flots de Mineko convoqué la génant encore mieux, l’empêchant entièrement de progresser, ce qui aurait été utile avec les vents de Runne nous rendant bien plus rapide, si Sorn ne s’était arrêté pour tirer vers ses cibles en l’air, se bloquant avant de poursuivre en tirant encore et encore dans les cieux ; Hanbei l’attrapa alors avec un amas d’encre, et l’envoya valser dans les airs rattrapés par Gladys qui lui criait dessus en paniquant. Greil concentré sur ses Empi, ne vit pas apparaître un grand amas de gelée jaillsisant devant elle, et celle ci l’aura presque atteinte si elle ne fut pas protégée en voyant la gelée être congelée d’un coup dans un grand souffle de glace. Notre passage était grand ouvert. Et il était temps à foncer tous ensemble droit vers notre destination, au milieu des amas de fumée et de nuages faux ondulant dans tout les sens, comme si nous arrivions dans le cabanon d’un artiste, dont les œuvres vivantes l’étaient quelque peu trop, avec tout les problèmes qui nous attendaient.
Image
Au sommet de cet endroit, ce que nous attendait était comme l’impression d’un domaine des plus infâme que le Nuage noir voulait installé ici, formant des effets de noirceurs un peu partout, comme si les nuages s’extirpant de là erraient alors dans les environs en formant des effets d’obscurités des plus inquiétantes vagabondant dans les environs. Les nuages s’extirpaient de là, maudit, devenant digne d’estampe orientale, des nuages aux formes ondulantes errant dans les airs tout en se baladant partout autours de nous. C’était plutôt harmonieux. Inquiétant je dois dire, mais harmonieux, et nous contemplions leurs passages et leurs transformations en réalisant avec effroi que l’influence du pouvoir sur l’encre qu’Hanbei avait dompté auprès de son petit renard. Une parodie des plus infâmes de ce dernier allait se retrouver devant nous alors que nous contemplions celle ci installé devant nous, sur une sorte d’immense pinceau se trouvant plus loin formant des effets autours de cette relique corrompue. La réalité entrait doucement dans un immense parchemin tournoyant autours du pinceau qu’il redessinait rapidement avant de le laisser sortir de l’autre côté du parchemin en devenant des illustrations corrompues de ce qui était jadis la vérité. Redessiner le réel, c’était un effet plutôt fantastique mais des plus inquiétants, et plus cela continuerait plus elle pourrait réussir à faire ressortir des structures bien différentes pour essayer de transformer et illustrer la réalité. De ce qu’on voyait dans le parchemin, ça serait de pire en pire au vu de ce qu’ils préparaient à créer : des îlots entiers de noirceur et de folies se trouvant dans les gravures de plus en plus inquiétantes.

Je ne voulais même pas imaginer ce que ça serait, si c’était arraché de là en formant des effets de plus en plus monstrueux. Mais ses défenseurs n’allaient certainement pas nous laisser faire. Apparaissant brusquement en sortant des nuages, incarnés à partir des nuages illustrés émettant un rire inquiétant, l’énorme parodie de Renard était une conscience effrayante dont les effets de noirceurs ondulaient un peu partout autours de lui, ses crocs ricanant de façons effrayante en progressant lentement vers nous, nous disant qu’il va nous détruire rapidement. Plusieurs alliés advinrent à ses côtés rapidement, sortant des nuages et des environs. Trois étaient des sorciers portant des masques entiers avec des parchemins collés un peu partout autours d’eux, ceux maîtrisant les parchemins, ne cessèrent de créer des sortes de séries d’armes peintes balancés vers nous se plantant ici et là autours de nous, maîtrisant le Sumiton d’Hanbei à la perfection. Et si les êtres issues des forces des Urabes volées par le démon étaient présente, les superviseurs de ses forces étaient deux entités infâmes ressemblants à des parodies d’Ahriman portant des armures orientales, ricanant en fusant dans les cieux, des nuages se glissant autours d’eux les guidant en tirant quelques faisceaux d’énergies, émettant des claquements de dents au lieu de tout propos. Alors rapidement, Sorn fusa avec sa tourelle vers les Ahrimans pour les arrêtés.

De prime abord, il regarda Gladys tirer sa petite lame, crier, et faire une démonstration de force devant les deux Ahrimans de façons particulièrement curieuse, jusqu’à ce qu’un coup elle ne frappe pour de vrai, en blessant un à l’œil. Continuant sa manœuvre pour frapper, les tirs de Sorn fusaient vers ses cibles pour essayer de les repoussés et de les empêchés. Il protégeait ainsi Gladys à merveille, mais plusieurs faisceaux d’énergies du néant frappèrent soudainement les environs, happant Sorn au passage en l’envoyant s’écraser au sol, au grand cri de surprise de Gladys, qui se met à frapper encore plus dans la panique dans un torrent de coup de sa petite lame. Sorn se redressant, attrapant une scie enflammée pendant que Gladys continuait de frapper un peu partout avec l’espoir de pouvoir atteindre sa cible comme un vraie samouraï. Sorn fut quand même écrasé au sol soudainement dans un choc puissant, tenu par des griffes l’écrasant brusquement par terre par les serres des Ahrimans. Les deux se préparaient à tirer dessus dans une illumination d’éther, Sorn éternua dans l’œil du premier à cause de son rhume, ce dernier se relevant en tirant un faisceau d’éther du néant contre son camarade. Cela le fit bien rire, jusqu’à ce que Gladys ayant récupéré la scie enflammé ne lui traverse le crâne d’un coup de scie d’un coup net, laissant Sorn envoyer un gadget très pratique. Les petites tourelles en sortant venant dévorer rapidement le dernier Ahriman, avant de danser avec Gladys, en une petite danse de la victoire.

Droit vers les trois adversaires, les kunais et Shurikens d’encres furent repoussés par Greil et Lucian avec une grande facilitée, déjouant leurs manœuvres en envoyant de l’encre un peu partout, alors que Lucian transforma sa main en un immense serpent d’ombre. Fusant en avant, avec Greil, le serpent d’ombre vint atteindre ses cibles en tournoyant autours à toute vitesse pour attraper les trois d’un coup, se serrant de plus en plus autours de ses proies pour les contenir. Envoyant un grand coup de sabre en même temps, formant un éclair puissant quand elle frappa d’un coup, Greil en avait littéralement tranché un en deux, et avait blessé grièvement le second qui fut dévoré par le serpent. Mais même blessé, le dernier ne voulait pas se laisser faire si facilement, et devint de plus en plus massif, s’extirpant de là en rugissant, devenant un énorme adversaire avec de l’encre partout autours de lui comme un samouraï-démon, s’écrasant Greil au sol sous son pied dans un coup sauvage, émettant un rire sauvage et inquiétant. Se prenant d’un coup la morsure du serpent de noirceur, venant de le coincé d’un coup pour essayer de le broyer avec ses crocs, il parvint à créer un poing d’encre en l’envoyant contre Lucian subitement dans un choc puissant, envoyant ainsi Lucian s’écraser par terre douloureusement malgré la blessure de son adversaire tout en permettant à Greil de se relevé. Elle trancha sans cesse, et planta sa lame dans le cœur sous l’encre sauvagement. Avant de périr, il parvint à s’infiltrer dans son esprit, à lui dire avec un rire maléfique, qu’elle aurait pu être elle, gagnant le visage de Greil d’un coup, l’attaquant mentalement en des effets d’éthers un peu partout autours d’elle, lui faisant subir la pression mental jusqu’à périr, libérant Greil, malgré le choc mental. Avec le pinceau en main, Runne formait encore et encore des mousses mousses peints sur le parchemin pour ne pas qu’il y ait uniquement des monstres et des horreurs créer de la sorte.

Paniqué avec son pinceau dans les bras, les mousses-mousses jaillirent hors de là, et vinrent engloutir de plus en plus ce pauvre Runne agité dans tout les sens sous l’amas de mousse mousse, déplacé sans cesse dans tout les sens en s’agitant sous le regard d’Hanbei qui contenait l’encre, reformait le passage de ce dernier pour essayer de transformer l’encre en des formes bien plus paisible, bien plus agréable. Avant de le scellé, il arrêtait ses effets de transformation, même avec un Runne agité dans tout les sens dans la confusion la plus totale. Essayant d’épuiser le pinceau, Runne fut balancé brusquement dans le parchemin et ne cessait d’en ressortir avec des accoutrements de peintures différents, un peu sonné cela dit quand il se prit un mur d’encre dans une des illustrations, avec le pinceau et les mousses mousses partout autours de lui.

Finalement, le pinceau fut scellé d’un coup en formant des glyphes un peu partout autours de ce dernier, le bloquant dans l’air en revenant brusquement droit vers Hanbei ayant scellé le pinceau, le récupérant avant de voir sortir du parchemin, les îlots modifier en formant un passage sinistre, droit vers la cage de l’oiseau à sauver. Les flots jaillirent et entouraient le renard. Il voulait grandir, être fait de bien plus d’encre, mais Mineko le détenait en formant des effets de plus en plus important d’encre tournoyant autours de la bête pour l’arrêter. Me permettant de frapper aisément, même en essayant de sortir de là en grossissant et devenant de plus en plus immense dans un bruit intense de sifflement et d’insultes quand les flots l’atteignait, je parvins à frapper plusieurs fois dans des éclairs puissants frappant dans les environs, jusqu’à ce que l’adversaire ne parvienne à brisé les flots. Envoyant un énorme coup de griffe droit vers moi pour essayer de me massacrer, la griffe me fonçant dessus à toute vitesse, Mineko souleva un grand flux aqueux fusant en l’air, arrêtant la coup de griffe qui aurait du m’atteindre en formant une explosion aqueuse volant dans tout les sens dans des flots tournoyant sans cesse après l’impact. Traversant les flots noirs de Mineko, après l’onde de choc, je parvins saine et sauve contre ma cible en tranchant plusieurs fois l’adversaire de grands coups de ma lame, la fendant encore et encore de plusieurs grands coups de lames, finissant ma route dans une explosion foudroyante détruisant d’un coup la créature infâme, éparpillant son encre un peu partout. C’était fait de cette horreur, et nous pouvions observer au loin la cage avec l’oiseau bleuté. C’était lui, que nous étions sauvés. Et en contemplant l’étendue des ailes bleues, l’impression de souffrance qu’elle avait, on ne pouvait alors espérer que ce n’était pas encore trop tard.
Image
Là où était enfermé l’oiseau bleu se trouvait un peu plus loin, ressemblant à une étrange cage d’Hingashi se trouvant dans les hauteurs plus loin, balancé doucement par les vents d’énergies alors que l’oiseau était liés par des sortes d’effets de noirceurs ondulant autours de son corps, la tête baissé, souffrant par la présence de tout ce qui le retenait ainsi. Il nous fallait atteindre cette cage à toute vitesse, progressant sur quelques des îlots dessinés ayant eu le temps de s’incarner, et se dissipait petit à petit depuis que nous avions arrêtés le pinceau et les parchemins. Il nous fallait progresser rapidement vers la cage malgré toutes les illustrations de détruisant de plus en plus autours de nous, nous forçant à devoir essayer de trouver des moyens d’urgence de ne pas choir dans le vide à toute vitesse. Au milieu de tout ce chaos, il fallait progresser envers et contre tout en formant des effets de destructions de la réalité autours de nous qui se fragmentait de plus en plus en toute urgence, jusqu’à ce que nous approchions enfin de la cage et des périples qui nous attendait au milieu des îlots d’encre se défragmentant de plus en plus au fur et à mesure. Et notre obstacle pour atteindre l’oiseau, c’était déjà d’ouvrir la cage pour l’atteindre. Des effets de magies ondulaient encore et encore en une cage de puissance, ce qui me fit penser que si Aerlin et Finaen avaient été là ils auraient certainement fait en sorte d’envoyer d’un coup un amas de pierre pour tout détruire au passage sans la moindre vergogne. Ils aiment bien y aller en force généralement, c’est vrai !

Cette protection ondulait de plus en plus devant nous, et plusieurs adversaires advinrent brusquement : Des combattants du Lotus. Des adversaires portant des grandes tenues de plumes noires, guidés par les vents en flottant doucement au dessus du sol comme si ils étaient installés sur des petites tornades sous leurs jambes en formant des effets de puissances de plus en plus intenses. Nous fonçant dessus soudainement à toute vitesse, attrapant des kunais dont ils envoyaient la plus part vers nous en formant comme des effets de plumes tranchantes. Il nous fallait nous débarrassé de ses gardiens pour briser et atteindre la cage, avec l’espoir de sauver l’oiseau bleu. Alors rapidement, le premier à agir fut Greil qui chargea à toute vitesse en avant. Pendant qu’Hanbei et Runne nous permettaient de progresser facilement, continuant en avant à toute vitesse alors qu’Hanbei et Tama utilisaient facilement le grand pinceau grâce à l’aide du petit renard qui aidait grandement le géomancien découvrant les méthodes pour s’en servir, il redessinait à mesure tout ce qui disparaissait pour nous permettre de passé. Runne tentait de les faire tomber dans le vide, mais ils volaient, et il fallait recevoir un sérieux coup si Lucian n’avait pas dévasté tout ses adversaires en formant des explosions sombres intenses en les brisant brusquement avant de rejoindre Greil. Les deux avançaient ensemble, se couvraient comme ils pouvaient l’un l’autre en des coups pleuvant sans cesse d’un adversaires à un autre. Mais ils étaient légèrement écrasés rien que par le poids du nombre d’adversaires arrivant sans cesse autours d’eux. Ils étaient vraiment nombreux, plusieurs coups les blessèrent ici et là et moi même un coup de sabre me frappa à la hanche, me laissant foudroyer nos adversaires malgré la blessure.

Il fallait atteindre ses maudites branches d’aciers de la cage pour les brisés, alors que les flots guidés par Mineko formèrent d’innombrables grandes bulles d’eau partout, enfermant tout les Kunais nous fonçant dessus à toute vitesse. Plusieurs explosifs furent balancés vers Mineko mais Sorn parvint à créer un grand bouclier d’énergie avec le Teclis, éclata soudainement avant de le faire tomber sur un genou douloureusement, remuant la tête soudainement avant de cacher les yeux de Mineko pour l’empêcher de voir ses mini-tourelles dévorer un de ses adversaires, ce qui n’était pas la chose la plus agréable à voir, je pense bien ! Et pendant que nos arrières étaient tenue, Runne brisant l’entrejambe d’un adversaire avant de le faire choir dans le vide, on parvint avec Lucian à frapper les barreaux dans deux explosions, et ils cédèrent avec les frappes de Greil dans un coup violent. Nous contemplions l’oiseau bleuté, envahissant cette cage, enfin envieux de venir le sauver. Dans cette cage, celle ci avait des dimensions bien plus immenses que je n’aurais cru possible. Contemplant les environs, des glyphes de magies issues d’un pouvoir plus stable que ce que le nuage noir peut faire habituellement. On y voyait vraiment la trace d’un pouvoir intense, et l’oiseau redressa doucement la tête en émettant un piaillement de douleur et de souffrance, toujours attaché par les énergies sinistres ondulantes autours de sa forme en le gardant attaché dans les airs, tandis que nous pouvions observer les glyphes se mettre à tournoyer de plus en plus en formant des effets d’énergies intenses. Et d’un coup, s’extirpant comme d’une glyphe, un effet illusoire jaillit d’un grand faucon apparaissant.

Ce fameux « Kaze » nous apparaissant, plongeant son regard vers nous avant de provoquer des effets d’énergies un peu partout autours de nous en essayant de nous repousser le temps d’arracher brusquement à l’oiseau bleuté comme une partie de son essence. Lui extirpant de son corps, celle ci s’incarna brusquement devant nous en formant plusieurs effets de magies tournoyant sans cesse comme une spirale de noirceur des plus inquiétants en laissant des effets de spirales tournoyants de plus en plus fortement jusqu’à éclaté en laissant d’immenses ailes apparaissant d’un coup, se repoussant sur les côtés jusqu’à libéré la vision d’un énorme adversaire : un corps humanoïde avant de grandes ailes d’aigles, et le visage d’un oiseau sinistres en portant entre ses mains, deux sabres comme ceux de Greil. Des effets de vents sombres tournoyaient sans cesse alors que le démon surprenant vint s’installer devant nous, pour empêcher l’accès à l’oiseau, les vents formant des sifflements de plus en plus puissants. Alors que Kaze disparaissait soudainement aussi vite qu’il était parti, un rire fut entendu non loin de là. Laissant une femme debout sur un énorme Roegadyn installé au sol à quatre patte en servant de serviteur. Elle le laissa se relevé, installée proche de ce dernier alors que le Roegadyn aux yeux mauves avait de l’écume aux lèvres. Celle provenant du Lotus, portant une grande tenue de plume avec un effet des vents puissants autours d’elle ayant volé le pouvoir de l’oiseau, souriant de façons narquoise à Greil en lui disant que le pouvoir du démon lui avait été proposé, offert pour aider l’Avatar de Tsakyoki à s’incarner en Abalathia, son protecteur prêt à affronter quiconque s’approcherait.

Et alors qu’elle parlait, jaillit proche de là une sorte d’amas de fumée dont la pointe d’une grande lance orientale jaillit. Enroulé dans une grande tenue sombre, flottant en arrière comme avec une grande cape, l’être infusé par l’obscurité était celui qui la surveillant, lui disant de « Finir son œuvre, femme, le temps qu’il les tues » pour que la femme lie le pouvoir de l’oiseau bleu avec celui de notre adversaire à jamais. Avant que cela n’advienne, nous avons décidé de frapper rapidement, et d’un coup, Runne et Lucian chargèrent droit vers l’être du Nuage noir et sa lance, levant son arme pour se défendre de ses opposants en formant quelques éclairs mauve un peu partout, Runne essayant de le trancher de sa rapière en pasant à travers son corps de fumée que les vents convoqués avait repoussé quelque peu en arrière dans des formations d’éthers éoliens intenses. Il l’avait grandement désincarné brusquement, mais la lance avança brusquement en poignardant sa cible au ventre, Runne blessé encore une fois par une lance, rattrapé par sa malédiction, lui laissant une intense blessure. Les chaînes jaillirent, Lucian essayant de lui briser son éther en même temps qu’une sphère de flamme fut formée. Créant un effet d’éther intense, il allait plonger Lucian dans la folie et la panique due à un effet mental, mais d’un coup l’Empi envoyé par Greil passa à travers sa tête, désincarnant brusquement l’adversaire un instant, jusqu’à ce que la sphère de feu ne le frappe brusquement dans une explosion flamboyante formant une grande déflagration d’un feu intense.

Runne blessé forma un grand amas de glace le long de la lance, continuant brusquement vers sa cible jusqu’à congelé brusquement une partie de ce dernier. Lucian reçu un choc mental, du sang glissant de son nez, mais ça ne l’arrêterait pas. Serrant la main en tendant celle ci, les trois sphères d’éthers formèrent des explosions intenses jusqu’à réduire l’ennemi gelé en amas de fumée sous le choc intense, sa lance tombant au sol en se brisant en morceaux sous un effet intense. Il ne restait rien de cet adversaire. Pas loin de là, je fonçais me battre aux côtés de Sorn, fonçant ensemble vers la femme du Lotus et son Roegadyn asservit, fonçant pour essayer de se débarrasser d’eux rapidement, alors que le Roegadyn tendait les bras pour nous retenir. La femme riait, mais son rire s’étouffa en se prenant la chaîne de Sorn tournoyant autours de sa gorge dans un hoquet de surprise et de douleur alors que la chaîne tournoya sans cesse autours de sa gorge pour finir par le coincé brutalement. Les petites tourelles de Sorn mordait encore et encore le Roegadyn, qui s’approchait après s’être prit des grenades formant des grandes explosions partout sur son corps en le dévastant soudainement, brisant son corps sous l’effet des explosions. Il s’en moquait, son esprit totalement contrôlé par nos adversaires, tendant cruellement le bras droit vers Sorn avant que je ne lui tranche soudainement le bras, puis la tête d’un autre grand coup de sabre formant un sifflement puissant brisant l’air. Toute l’énergie jaillit vers la femme, qui devint une incarnation de pouvoir pure, comme une de ses créatures des Hicors complètement dévastée par le néant, donnant lieu à une horreur d’énergie nous fonçant dessus.

Tendant une griffe, je parvins à la parer, et nos coups pleuvaient encore et encore. Alors que je luttais, Sorn n’arrêtait pas de me parler, à croire qu’il voulait que je fasse une erreur stupide. Jusqu’à me poser une question un peu étrange sur mes yeux, je me retournais et risquait un énorme coup de poing si en éternuant, Sorn n’avait pas balancer brusquement Sully contre le poing en l’envoyant valser un peu plus loin dans un choc puissant en criant de surprise. Et quand je perçue le tir revenant avec l’éclat de pierre, mon sabre lui trancha les bras, et envoya brusquement ma cible droit vers le tir lui revenant brusquement dessus dans un choc puissant. Repoussait vers les éclats de tirs, il fut traversé par les innombrables tirs d’éclats du Teclis, disparaissant dans un hurlement, avant que brusquement finir en éclat d’énergie intense, disparaissant dans les airs brusquement. Greil pu ainsi affronter l’ombre de l’oiseau, protégeant ainsi Mineko et Hanbei venait à l’aide de l’esprit oiseau formant des effets de vents un peu partout. Les deux compagnons vinrent le soutenir en essayant de le fortifier, dans des puissances lueurs tournoyantes autours de lui. Mineko rassemblait l’obscurité, la ramenant à lui pour évité que son déséquilibre ne le brise en formant des effets de pouvoirs de plus en plus autours de ce dernier quand Mineko fit de son mieux pour essayer de la rassembler dans un effet de puissance. Le néant qui errait avec, vint frapper douloureusement Mineko alors qu’Hanbei fit de son mieux pour stabiliser la bête en formant des effets fantastiques d’éthers autours, rayonnant de plus en plus. Mais il lui fallait une ancre, une énergie puissante qui pourrait le stabiliser et lui créer un effet de « familier » lié à l’essence d’un d’entre nous.

Et ce lien, c’était Greil. Formant plusieurs effets d’éthers puissants, il débuta l’incantation alors que Mineko le protégeait. Détournant la noirceur environnant formant des effets de pouvoirs ondulant de plus en plus fortement dans les environs en dessinant des arabesques fantastiques dans les airs, jusqu’à ce qu’une onde de puissance ne jaillisse, rendant de nouveau complet l’oiseau aux ailes bleues formant une puissante lumière partout autours d’elle. Jusqu’à ce qu’elle ne brise ses liens, un talismans puissant ne s’incarna d’un coup autours de l’oiseau et de Greil les liens soudainement d’un coup formant un effet de puissance autours des deux nouveaux compagnons. Une barre de la cage se brisant brutalement un peu partout formant des chocs intenses, fini par cédé et aurait écrasé Hanbei si Mineko n’avait pas réussie à le protéger dans un effets de puissances radieux. Il était libre, et protéger. Laissant l’oiseau venir au secours de Greil dans son combat. Du côté de Greil, son intense combat se finissait, il avait débuté alors que Greil vint rejoindre l’ombre de « Seika », le nom de l’oiseau aux ailes tels des étendues bleues qui derrière fut libéré. Les premiers coups furent intenses, des éclairs rouges frappant ici et la à mesure où elle se focalisait sur sa cible avec une violence inouïe.

Les coups pleuvaient sans cesse en laissant des tracés d’éthers un peu partout, distordant l’air, à mesure où les deux adversaires ne cessaient de s’envoyer des coups violents brisant les environs jusqu’à ce que le demi-masque d’Oni autours de Greil lui fit émettre un cri de colère, frappant de ses deux lames avant de fissuré à deux endroits sont adversaire en laissant des fissures bleutés intenses où il avait été frappé, quelques plumes bleutés sortant de ses plaies. Ce pouvoir continuait de gagner Greil de plus en plus ; elle fusait des brumes rouges pour s’infuser de cette énergie grandissant formant des effets de pouvoirs de plus en plus intenses, jusqu’à former les quatre bras et les lames de brumes pour surpasser son adversaire. Lui qui l’imitait jusque là, voulu faire de même en formant avec ses ailes noires des sortes d’ailes couvertes de lames en fonçant vers Greil en retourne. Les deux allaient s’opposer dans des coups pleuvaient encore et encore, les frappes formant des impacts un peu partout dans des éclairs de puissances, jusqu’à ce que l’oiseau bleuté, Seika, jaillit dans une lueur aérienne. Traversant l’horreur, Greil en profita pour frapper de ses lames en formant un coup si intense que le suivi de ses lames tranchèrent même quelques pierres plus loin, c’était impressionnant à voir, et des plus efficaces, alors que Greil se redressa, nous contemplions tous la silhouette de l’Avatar de Tsakyoki, le dragon oriental rôdant dans les airs au loin, notre proie. Tandis que l’aigle bleuté fusaient dans les airs, nous étions conscient qu’il n’était plus question de fuir. Il ne resterait plus qu’à suivre la longue route nous menant jusqu’à l’avatar. Et jusqu’au Kaminari lui même. »
Akayane Kosenjobi.

Avatar de l’utilisateur
Akayane
Messages : 502
Inscription : 13 avr. 2018, 20:20

[Chronique] Journal d'Akayane Kosenjobi.

Message par Akayane » 16 nov. 2022, 01:36

Journal de Mission de Akayane Kosenjobi.
"Kaminari, la Lame-Tempête."

Image
Trois-cent-trente-deuxième Entrée - « Acte 6 – Les dragons des cieux. »
Image
«Maintenant que l’oiseau, Seika, à été sauvée et visiblement vie sa vie avec Greil, il était temps de se préparer à trouver un moyen d’en finir avec l’Avatar. Pour cela, quelques combattants de l’Aube Obscure parvinrent à trouver des moyens de rassembler des forces pour essayer de tisser un lien avec le Kaminari, et essayer de remonter la piste de son pouvoir pour essayer de briser l’Avatar de l’intérieur même. C’était une bonne idée, lui priver sa source de son incarnation même ne pouvant que l’affaiblir, et d’un coup on se retrouvait alors à s’installer dans une des îles un peu plus éloignée – cela mettrait aussi enfin Ok’Zundu en sécurité, trop de Vanu Vanu ayant perdu la vie dans ce conflit pour essayer d’arrêter le Nuage noir. Même si cela se comprends, qu’ils tentent de protéger leurs terres. Pour cette mission, on allait devoir attendre le rituel protégé par quelques Omnyoji de l’Aube Obscure, jusqu’à ce que d’un coup dans un effet de magie, notre équipe même fut piégée par nos ennemis. Le groupe de base était constitué d’Hanbei pour nous offrir ses talents de Geomancien, tout en ayant à nos côtés Greil et Yone pour trancher en morceaux tout nos adversaires. Livio se chargerait de notre protection avec sa pistolance, et Sorn nous offrirait tout son support. Finaen et Runne devaient nous rejoindre, et nous ne nous attentions pas vraiment aux problèmes à vivre avant de les retrouver. C’est alors que nous discutions et observions les environs avant que les soucis n’arrivent. Les Omnyoji de l’Aube Obscure vinrent s’installer autours d’un cercle de magie avec plusieurs protections, des samouraïs et autres guerriers de l’Aube Obscure, contemplant les environs en préparant leurs futurs sorts pour essayer de mettre la main sur le parchemin censé permettre de guérir le Kaminari et arrêter l’influence de nos adversaires.

Formant des effets de pouvoirs de plus en plus puissants dans les environs, créant des reflets de pouvoirs importants gagnant en dynamique petit à petit à mesure du temps formant des effets de puissances fantastique se glissant dans les environs créant des reflets de puissances intenses. Nous profitons d’un crépuscule plutôt calme, serein. Il ne s’y passait pas grand-chose si ce n’est le passage des nuages et d’un calme plutôt paisible, comme si il ne se passait strictement rien autours de nous, donnant une sereine impression de bienfait, de tranquillité, qui allait bien entendu ne pas perdurer, bien que j’aurais espérer que ça reste ainsi pour la survie de quelques camarades. Mais avant que le sort ne s’achève, des sortes de cages jaillirent autours de nous en tombant des cieux d’un coup pour finir autours de nous.

En formant des sifflements de plus en plus puissants, un claquement se fit entendre et créèrent une cage de pouvoir intense formant des reflets de puissances de plus en plus fantastiques éclatant ici et là pour nous faire disparaître comme si nous étions tous individuellement prit dans cette cage de quatre porte de bois qui tombèrent d’un coup après une sorte de musique de tambours plutôt surprenant. Nous étions dans un autre monde, un intérieur oriental fait uniquement de mur comme un quartier enclavé mais sans aucune structure, avec un plafond titanesque au dessus de nos têtes mettant en valeur les couleurs tamisés avec un énorme visage de dragon oriental la gueule grande ouverte. Il nous fallait retrouver nos compagnons, chercher des moyens de les rattraper alors que les menaces apparaissaient avec les ombres se diffusant dans ses lieux. La musique accélérait, une puissance s’accentuait, et il nous fallait partir alors que les ombres arrivant vers nous formèrent trois effets : Une tentant de nous attraper pour entièrement nous desséchés, une cherchant à jouer de nos émotions pour les rendre particulièrement intense et ingérable, et une dernière formant des reflets sinistres de nos compagnons s’attaquant à nous sans cesse en nous fonçant dessus. Il nous fallait retrouver nos pairs, et s’échapper d’ici, et pour ça, j’ai pu rapidement foncer à travers les couloirs.

Formant des arcs foudroyants de ma lame, les éclairs tentaient de repousser mes adversaires de plus en plus fortement en se retrouvant brisés par les éclairs d’argents, les dévastant au passage en des chocs puissants quand mon sabre tranchait les silhouettes de mes compagnons et les ombres pour m’ouvrir un chemin par la force, usant de ses éclairs d’agents pour avancer de plus en plus vite. De son côté, Yone n’était pas bien loin, progressant à toute vitesse dans une lueur foudroyante à toute vitesse pour nous rejoindre en bondissant sur les murs en l’air. Nous retrouvant au sommet, tranchant chacun l’adversaire de l’autre en les fendant de nos lames, on tournoyait à toute vitesse en voyant Greil passé dans un coin. Malgré la griffe qui lui laboura le dos douloureusement en se glissant le long de celle ci, elle reprit sa route avec son faucon, tranchant dans un effet de vent et de foudre frappant à toute vitesse tout nos adversaires le long de la route jusqu’à trouver une trace. Cette trace, ce fut Hanbei qui l’apporta. Formant un puissant effet d’encre tournoyant autours de lui en ne cessant de bouger dans tout les sens pour nous attirer ici. Sorn était à ses côtés, en tirant sans cesse dans les ombres, il fut frappé par la noirceur un peu brusquement et arriva proche d’Hanbei en tirant autours de lui sans l’atteindre. Le Teclis fut actif, formant des lumières intenses le long de ses veines distordue pour essayer de le purger de cette présence le mettant vraiment à mal. Il était en sueur, haletant sous le regard effrayé de Gladys, mais bien portant et sans les yeux ayant commencé à naître autours de lui.

Tous rejoignaient Hanbei, Mineko et Livio arrivant ensemble quand Livio frappa de sa lance autours des cibles qui étaient sur le point de briser le bouclier de Mineko en formant des effets de noirceurs intenses s’écrasant contre la bulle d’eau dans laquelle elle était, un peu paniquée par de tel effet en serrant les dents. Mais elle avait vu le passage, la brèche pour sortir de là, et quand Livio le débarrassa de ses adversaires, ils purent atteindre Hanbei à leurs tours. Nous retrouvant enfin, il fallait s’échapper rapidement de ce sort avant que son prochaine effet, bien plus létal, ne s’active. Un rire puissant se fit entendre comme un bruit d’instrument de musique formant un effet cinglant, et une immense lueur mauve forma un effet d’énergie ondulant dans les airs en se préparant à choir au centre de ce « domaine illusoire » pour le briser avec nous dans un choc puissant. Si cet effet de magie émettant comme un grand rire hystérique chutait, il nous fallait atteindre la sortie qui au loin se refermait de plus en plus comme si le fragment de pouvoir qui nous avait condamné était petit à petit en train de se réduire pour nous enfermer définitivement ici. Mais même en étant très rapide, il était possible de ne pas arriver à temps ! Quelqu’un devait absolument ouvrir le passage, pendant qu’on lui ouvrirait la voie face aux adversaires qui s’accumulaient devant nous. Les premières problématiques était les amas de bois factice et autres éléments de décors d’Hingashi devenu fou, jonglant autours de nous en formant un désordre total, le sol lui même se déplaçant nous donnant l’impression d’être conduit dans un espace complètement absurde où tout fusaient dans tout les sens.

Et les nouvelles menaces étaient des ombres, sortant brusquement de là, comme nos propres ombres qu’il nous avait fallut combattre mais cette fois, il s’agissait des ombres de ceux ayant trahit, formant des reflets de combattants d’Hingashi nous fonçant dessus avec des arcs, des lames, et des flèches, fait uniquement de brumes noires avec deux yeux mauves intenses, essayant de nous empêchés d’atteindre la sortie. Alors, pour nous échapper, nous avons foncer droit en avant pour essayer de nous sortir de cet endroit à toute vitesse, fusant tous en avant pour nous sortir de là en voyant que ça se fermait petit à petit. J’escortais de près Sorn qui envoyait des grenades ici et là, Gladys envoyant quelques grenades givrantes formant des effets de glaces ici et là tout en arrivant vers la porte. Je l’aurais un peu plus aidée si je ne m’étais pas mangée une commode dans la figure en m’écrasant plus loin, sonnée par l’impact, tandis qu’il utilisait le Teclis pour essayer de fermer la brèche rapidement. Passant proche de Yone, Livio en forme de grand coeurl blanc avec Greil sur son faucon, fusèrent à toute vitesse en laissant Greil tranchant de nombreux meubles et des ombres, jusqu’à voir Livio en danger : Il était visité par un canon feu d’artifice, et elle parvint à tranché le fusée en formant une explosion puissante d’un effet artifice, les envoyant tout les deux subitement en arrières, un peu sonnés par l’impact, mais encore en vie. A peine blessé à vrai dire, Greil ayant dévié la plus part de la force de l’impact qu’ils reçurent !

Et Yone passa au milieu, tranchant toutes les ombres arrivant à toute vitesse dans des effets puissants d’éthers aériennes formant des bourrasques de vent, ouvrant le passage à Sorn qui utilisait le Teclis pour garder le passage. Malgré une explosion du néant l’ayant frappée à l’épaule, uniquement ça ayant pu traverser les défenses de Greil et Livio, Mineko et Hanbei joignirent leurs forces, formant un effet de flot et d’encre tournoyant ensemble à travers la brèche en nourrissant celle ci d’éther de plus en plus fortement dans un effet d’éther fantastique comme si l’énergie se réparait à mesure où ils donnait de leurs forces. Et en arrière, brusquement, une explosion frappa en donnant justement le bon moment pour s’échapper, tous traversant la brèche, poursuivit par cette onde de choc du néant, et nous éloignant rapidement d’ici.
Image
Ressortant brusquement dans une onde de choc, nous nous retrouvions immédiatement en pleine bataille, des conflits autours de nous entre les combattants, les braves de l’Aube Obscure, et nos adversaires partout autours de nous. Ils avaient attaqués pile quand nous avions été balancés dans cet étrange phase sinistre où il ne restait plus qu’un peu de temps pour nous échapper, afin d’assaillir brusquement le rituel des Omnyoji à toute vitesse. Des brumes noires tournoyaient sinistrement dans les environs en formant des effets d’énergies ondulantes de plus en plus vite à mesure où cette force était apportée par nos adversaires. Ils étaient clairement là envoyés pour nous arrêter, et portait un titre insultant qui m’agaça plus que de raison : Les Dragons des cieux, un mélange de pirates des cieux et autres Hingashi leur ayant apporté tant de pouvoir qu’ils pouvaient se permettre de se sentir condescendant et bien plus puissants qu’ils ne le sont vraiment. Plusieurs formes ondulaient à l’intérieur de la brume, comme des serpents des cieux, mais le pire restait certainement cette maudite menace de l’aéronef détourné qui jaillissait de la brume sombre. Sa proue était vivante, une sorte de proue en forme de dragon oriental dont les crépitements frappaient un peu partout dans des grondements puissants, alors que bondit des cieux d’un coup son capitaine qui vint se joindre à la mêlée en nous voyant arriver.

Il avait quatre garde à ses côtés, des sortes de pirates transformés par les sentiments devenant d’affreux démons dont on voyait plus de métaux et de tissus dont la brume noire s’extirpait qu’on voyait vraiment de leurs corps. Ils ricanaient cruellement, et se préparaient à nous massacrer avec leur capitaine qui se trouvait en tête, l’air fier et arrogant avec un sourire narquois sur les lèvres, ajustant son chapeau marin sur la tête, faisant un signe au navire volant fusant dans les airs autours de nous, apportant la brume et des éclairs mauves intenses tandis que des tirs de feux d’artifices mauves frappaient un peu partout l’îlot provenant de ce maudit bâtiment et des derniers membres d’équipages dessus, la proue ouvrant sa gueule pour envoyer des faisceaux d’énergies mauves intenses fusant dans les environs. Il nous fallait les arrêtés, mais surtout rejoindre le rituel : Un des trois Omnyoji avait été tué lors des combats, et le rituel était en train de se distordre de plus en plus à mesure du temps, risquant de se briser à chaque instants en formant des effets d’énergies de plus en plus nombreux. Atteindre ce rituel était une priorité, et les trois formes de brumes fait de parchemins tournoyant sans cesse, laissant apparaître trois dragons orientaux fait de brumes et d’éclairs mauves, en des sinistres Shikigami incarnés par la forme de nuage et d’énergie du néant pure, rugissant au milieu des combats et nous fonçant dessus pour nous arrêter. Alors rapidement, Yone et Greil chargèrent les trois dragons d’ombres pour s’en débarrasser au milieu de la mêlée, faisant de leur mieux pour couvrir Hanbei se préparant à finir avec le rituel.

Hanbei, pour prendre la suite, fit de son mieux pour prendre la place en formant des effets d’éthers intenses tournoyant de plus en plus. Des Symboles d’Hingashi se mirent alors à tournoyer autours de ses bras à toute vitesse, laissant les autres Omnyoji souffrir quelques instants en s’agitant un brusquement, alors qu’Hanbei prit conscience de la raison : Il y avait une présence à l’intérieur de ce sort, un ricanement sinistre, dévoilant comme un puits de pouvoir du néant, lié au démon, formant des effets de noirceurs un peu partout. Si il voulait trouver le parchemin, il lui faudrait repousser toute cette maudite énergie, et pour ça, il plongea à travers l’éther jusqu’à la source du néant à l’intérieur du rituel afin d’en arracher le savoir sur la présence du parchemin. Vous vous en doutez bien, ça n’était pas sans risque, mais il était téméraire et envieux de réussir, alors il parvint à extirper ce texte en se protégeant du néant, mais il fit céder cette protection pour sauver Mineko. En retour, il fut frappé par le néant, un œil aveugle laissant une larme noire glisser de celui ci et le bras maltraité odieusement. Le rituel s’achevait en formait un effet de lumière bleuté magnifique, se préparant à nous guider. Et je me dis alors, à quel prix de la douleur cela avait -il coûté ce rôle à Hanbei ?

Pourvu que ça en vaille le coup, était la seule pensée qu’on pouvait avoir alors. Alors que du côté de Yone et Greil proche de là contre les dragons, fusèrent à toute vitesse transportés par les vents guidés par les plumes du faucon de Greil. Ainsi renforcés, partant à toute vitesse, deux des dragons furent vaincu rapidement quand la lame de Yone frappa brusquement en tranchant en avant, coupant une des ombres en deux en formant une explosion de glace puissante se formant dans les environs subitement, et quand le dragon éclata, brusquement, l’autre fut frappé par la déflagration glacial de son camarade en permettant à Greil de passé le long de son dos en le tranchant brusquement de son sabre en le traversant de part en part, descendant en le laissant disparaître dans un amas de fracas intense dans des effets de noirceurs. Il n’en restait alors qu’un, après un assaut particulièrement organisé et efficace des deux compagnons, mais ce dernier se mit alors à grandir de plus en plus fortement. Devenant énorme, massif et fait d’éclairs intenses dans un rugissement. Il n’allait pas se laisser faire si facilement, leur fonçant dessus en donnant l’impression de ravager le sol au passage. Yone cria à Greil qu’il lui donnerait le moyen d’en finir, et bondit en l’air. Envoyant sa lame droit vers sa cible à toute vitesse, celle ci se planta et se mit à congeler de plus en plus le fort de l’adversaire.

Ce dernier n‘en n’était pas ravi, et envoya en retour un énorme coup de griffe contre Yone en le renvoyant au sol soudainement dans une explosion foudroyante, le sonnant douloureusement par terre après l’impact. Le dragon d’ombre chargea alors vers Yone à toute vitesse, mais Greil profita de sa lenteur nouvelle pour tirer sa lame en le frappant soudainement, dévastant en deux parties le dragon d’obscurité, fendant son incarnation, qui éclata soudainement dans une petite onde de choc, dévastant définitivement notre adversaire. Je vins m’opposer avec Livio au Capitaine sinistre et à ses nombreux gardes démons, nous fonçant dessus au milieu de quelques explosions inquiétantes formant des effets d’obscurités dans les environs. Plusieurs tirs vinrent frapper Livio en un véritable barrage d’artillerie, s’écrasant encore et encore contre lui en le faisant choir au sol, blessé par tout ses impacts, mais bien moins que quelqu’un qui n’aurait pas sa résistance, il avait accusé pas mal de choc, mais subit le surplus. Un des gardes voulu levé son arme pour l’achevé, je vins en échange lui trancher le bras et la tête. Profitant que je lutte contre ses gardes, Livio activa subitement son effet foudroyant, frappant tout nos adversaires en me permettant d’en trancher deux autres, jusqu’à atteindre le sabre d’abordage noir du Capitaine.

Il était infusé par le Kaminari, devenue une lame noire, et ricanait en disant que moi je n’avais pas cette bénédiction avant que brusquement, nous nous mettions à nous frapper dessus à grand coup de lames. Alors, je continuais ce combat acharné, luttant avec hargne en tranchant plusieurs fois l’adversaire, coupant dans des éclairs d’argents frappant ici et là, jusqu’à recevoir un coup dans le dos soudain en laissant la lame noire du capitaine me frapper. Je reculais, un genou à terre, blessée. Mais soudainement l’effet du sort de Livio fut actif : Coinçant tout nos adversaires dans les cristaux. Ils furent d’un coup condamné à cette cage éternelle, se congelant brusquement dans un effet de cristaux intense. A jamais, ils seraient coincés dans les cages du Duc de Cristal, ce qui serait une bien juste condamnation. Et contre le navire maudit, ce petit aéronef possédé, Mineko et Sorn allaient l’affronter ensemble, alors que rapidement Mineko envoya ses flots, infusé d’un effet d’obscurité envoyant les flots brusquement tout le long du navire, tournoyant autours de ce dernier pour le contenir de plus en plus. Coincés par les flots noirs, se diffusant le long de sa carcasse de bois en formant des effets aqueux de plus en plus intenses. Elle noyait plusieurs adversaires, en gênait beaucoup, coincé le bâtiment pendant que Sorn une fois protéger d’une salve de fusée par un grand coup congelant toutes les fusées de la part de Yone, ne fut guidé alors par Gladys installant son maître sur le pont, qui se mit à hurler en envoyant des grenades un peu partout, formant de nombreuses explosions ici et là en émettant des chocs intenses formant plusieurs déflagrations ici et là. Continuant son ravage, alors que la gueule de la proue avait balancé des éclairs sur Mineko en l’envoyant au sol soudainement. Celle ci en fut plus qu’agacée et se releva soudainement. Envoyant les flots noirs s’écraser contre le bâtiment, déferlant encore et encore, envoyant valser et noyant ses occupants tout en le brisant le plus possible et le coinçant dans les airs.

Elle allait recevoir encore plusieurs dévastations de la gueule de proue en brisant les environs, jusqu’à ce que d’un coup les parchemins d’Hanbei forma des protections intenses en délivrant des énergies tournoyantes autours de Mineko pour la protéger en formant des effets d’énergies intenses tournoyant autours de cette dernière pour la défendre au détriment de sa propre santé. Et quand le sabotage fut fini, Sorn faillit choir des cieux avec l’aéronef maudit quand il fut frappé brutalement par une explosion artifice en l’envoyant au sol quand il voulait s’enfuir. Attrapant Sully qui jouait avec son hochet, alors que tout explosait dans tout les sens. Les minuscules Gladys avec des dents énormes dévorant tout au passage, sa nouvelle invention – un peu sinistre, vous pouvez me croire – finirent par l’attraper en partant avec lui, ne cessant de dire « Popa » sans cesse, ce qui était sûrement un tour de Gladys ! Partant avec leur maître, ils purent nous atteindre, et ensemble nous nous préparions alors à la fin du rituel. Pour mettre la main sur ce qui avait rendu les Dragons des cieux aussi dangereux, et ce qui avait animés leurs si folles ambitions. Celle de faire venir un démon aussi affreux jusqu’en Abalathia.
Image
Il nous fallait progresser rapidement droit vers une sorte de curieuse installation où les énergies diffusent formaient des reflets de pouvoirs convoqués par nos adversaires. Plusieurs passages rapides de quelques instruments aériens firent alors leurs apparitions, pour essayer de nous arrêter, dans un fou désires de nous coincés ici. La nuit était en partie tombée, mais pourtant les lumières provoqués par toutes ses présences donnant une impression particulièrement mauve et intense comme si le ciel était coloré d’une façons irréelle mettant particulièrement en valeur ses étoiles. C’était vraiment fantastique à voir, je dois bien l’admettre, mais l’apparition des quelques nefs apparaissant au dessus des nuages n’allait pas vraiment aider à nous sentir à l’aise quant aux problèmes qui allaient nous tomber sur la figure un peu brusquement. Le long de notre passage, jaillirent brusquement plusieurs sortes de plaques de métaux comme si une grande bâtisse d’Hingashi s’était brisé et s’était fait démembrés en s’écrasant ici et là. Ça apparaissait de nulles part en formant des grandes lueurs mauves dans un foudroiement puissants, nous laissant un passage des plus dangereux à mesure que tout s’écrasait autours de nous, rendant le chemin plus difficile qu’il n’était alors : La route se retrouvait régulièrement comme de parchemins, ils étaient inoffensif comme ça, mais se mettant à rouler d’un coup, on glissait en partie dans les parchemins à toute vitesse alors que tout était particulièrement confus dans les environs, les parchemins essayant de nous faire choir et de nous faire tomber dans le vide au passage si possible.

Et d’un coup, jaillirent hors de là autant des ennemis que des renforts : Des sortes de manacutter, particulièrement déformés par des ajouts orientaux, jaillirent ici et là. Plusieurs combattants traîtres, autant parmi des pirates des cieux séduit par les Dragons des cieux que par l’idée de devenir plus puissants, jaillirent avec des visages de dragons gravés sur leurs proues. Nous envoyant dessus de puissants éclairs mauves du Kaminari, venant frapper un peu partout à partir de sorte d’étrange lance installé sur leurs embarcations, s’écrasant partout autours de nous. Il nous fallait avancer, envers et contre tout, surtout quand Finaen et Runne installé sur un des Manacutter discrètement, juste en dessous, apparurent alors d’un coup. Directement, Livio forma un grand mur de cristal s’élevant en l’air, formant une grande protection de cristal intense, magnifique, dans une étendue de cristaux puissante pour empêcher les pointes de fers de nous atteindre en se percutant dessus encore et encore, jusqu’à l’apparition de Finaen. Ce dernier fusant dans les airs, vint frapper brusquement plusieurs parchemins et débris, formant des puissants boucliers vermeilles arrêtant les plus gros dans des effets de puissances important.

Cela nous protégea des débris, sauf pour Sorn qui eu la malchance d’en voir plusieurs lui foncer dessus, avant que Greil ne passe à toute vitesse en fendant les débris en l’air avant qu’ils ne touchent Sorn en traversant l’espace à toute vitesse, se remettant à bondir d’un Manacutter maudit à un autre à toute vitesse pour dévasté nos adversaires le plus vite possible. J’avais bien essayer de l’aider, mais après deux manacutter maudit brisé dans des éclairs argentés, un choc m’avait frapper et renvoyer contre le pont bien douloureusement, un peu de sang glissant de mes blessures subies lors de l’impact des plus douloureux. Il fallait malgré tout poursuivre, et Livio avait été épargné d’une réception à coup de parchemin broyeur quand il détourna une des machineries contre une autre, quand Yone congela tout les parchemins d’un geste de la lame. Il protégeait Hanbei et Mineko, tranchant ce qui s’approchait du Géomancien tout en formant des effets d’éthers intenses tournoyant autours de sa lame. Jusqu’à ce que subitement, après avoir fendu dans des effets de glaces plusieurs cibles, dont le type qui avait bondit de son embarcation dévasté par les fouets de noirceurs de Mineko formant des effets d’obscurités intenses jusqu’à briser de plus en plus tout ceux qui s’approchaient, dont les parchemins. Il servait de protecteur, le temps que Runne n’arrive après avoir été en partie broyés par des parchemins, écrasé à l’intérieur par tout ce qui s’accumulait autours de lui pour le fracasser subitement à l’intérieur, s’extirpant de là rapidement, sonné et blessé relativement sérieusement par ce qui l’aura broyé jusqu’à former des effets de pierres intenses en repoussant les parchemins à toute vitesse avec des roches pour venir soutenir Hanbei. Il avait besoin d’aide pour s’en sortir, et Sorn se tenant devant offrait encore le passage en tirant dans tout les sens, pendant que Gladys mangeait un parchemin comme si elle faisait un délicieux goûté en s’agitant, bien contente de ce qu’elle vivait, malgré le fait que plusieurs avaient été blessés.

Il était temps de poursuivre pour aller en finir, pendant que Runne et Hanbei se soignaient de son altération, se préparant à découvrir qu avait bien pu faire l’erreur d’invité un démon comme le nuage noir dans les environs. Le chef des Dragons célestes, fort récompensé par son acte honteux, lui coûtant cela dit quelque chose de précieux : son esprit. Au bout de ce passage, jaillit celui ayant attiré Tsakyoki et ayant amené le Kaminari jusqu’ici. En ce recoin, l’obscurité ondulaient en formant des effets de fumées un peu partout recouvert d’éclairs mauves, nourrissant les machineries étranges plus possédées par l’éther que réellement fonctionnelle en tant que machineries elles mêmes. Il y avait des flux de pouvoirs un peu partout, et des sortes d’objectifs d’Hingashi flottant en l’air formant des curieux mouvement comme si tout était décidé à se déplacer de plus en plus vite en formant des mouvements rapides et curieux ondulant dans tout les sens. C’était plutôt impressionnant à voir, je dois dire, pour autant cette menace ne devait pas être prise à la légère : Car au milieu de tout les outils fusant dans les airs en formant des effets de magies tournoyants dans tout les sens, jaillit notre ennemi en même temps que tout ses maudits objets n’ayant de cesser de se déplacer dans tout les sens à toute vitesse en formant des effets de pouvoirs ondulant de plus en plus vite. Un dragon jaillit, un dragon oriental tout en longueur, formés d’innombrables plaques peintes avec des lumières puissantes à l’intérieur, formant quelques éclairs. Cette création d’acier et d’autres outils avait incarné à l’intérieur comme une sorte de conscience maudite, sûrement comme un golem mais aux effets horrifiants d’une sorte de Shikigami. Du sang avait du être versé pour l’incarner, ondulant en l’air en grondant brusquement dans les airs en formant quelques éclairs puissants d’un mauve important.

Bondissant de son dos, vint s’installer devant nous tirant une sorte de canne avec des effets de sorts tournoyant autours de lui. Le Hyurois était un homme d’Himitsu no Taki, portant un habit avec des vagues et un dragon oriental des cieux comme de nombreux prêtres là-bas, particulièrement pâle avec des effets de puissances un peu partout autours de lui avec un ricanement sauvage, presque malsains, avant de tendre la canne vers nous en disant que je n’étais qu’une lâche ayant fuit l’avenir d’une nation comme elle aurait du l’être vraiment, avant que ne s’incarne sous son influence dans notre dos, une sorte de grand amas d’objets formant comme une silhouette maudite d’un buste de démon avec des grandes griffes ricanant, huit yeux de lumières mauves apparaissant sur son faciès en formant des ondulations de noirceur se répétant sans cesse, encore et encore, se diffusant le long de son corps dans des effets vraiment maléfique. Il nous fallait briser ce dernier, et vaincre nos adversaires pour récupéré ce qu’ils avaient attirés ici : Le parchemin du lien de pouvoir. Si ce dernier était récupéré, et arraché aux pouvoirs environnant, on pourrait sûrement s’en servir pour scellé le pouvoir du Kaminari, et le récupérer au détriment de nos ennemis. Ainsi, en fonçant vers nos arrières pour la création d’innombrables morceaux formaient un affreux démon à l’allure immense et horrible, Greil et Sorn jaillirent droit dans sa direction pour essayer de s’en débarrasser en urgence. Un coup fantastique essaya d’écraser Sorn, ce dernier se protégea avec le Teclis dans un choc de gravité puissant en essayant de tenir dans des crépitements de magies apparaissant un peu partout. Serrant les dents, essayant de repousser ce qui tenait de l’écraser presque en vain, en reculant un peu sous cet impact le broyant au fur et à mesure.

Greil fusait pour tirer sa lame en tranchant brusquement l’adversaire, frappant plusieurs fois en enchaînant des frappes rapide pendant que Seikka son faucon les infusaient par les airs dans des effets de plus en plus puissants d’énergies aériennes. Mais malgré la fissure le long du visage du démon, ce ne fut pas suffisant quand un éclair de pure néant dans une explosion frappa soudainement la guerrière en l’envoyant plus loin. Redressant son bras après avoir raté Sorn, il frappa brusquement ce dernier du revers du poing avant d’attraper Seikka en l’air, se préparant à la broyer dans les airs en serrant de plus en plus dans un ricanement profond. Seikka écrasée et Sorn au sol devaient agir rapidement, et d’un coup, Sorn se redressa en noyant brusquement son adversaire dans la lave. Propulsant avec son canon de la lave partout sur son adversaire, essayant de briser ce dernier sous les effets de lave intense se glissant partout sur sa cible dans un flux sans cesse de lave coulant dessus pour essayer de le noyer dans la lave en serrant un peu les dents. Les éclairs de Livio frappèrent en brisant la frappe qui aurait du atteindre Sorn, permettant ainsi à Greil de fuser en l’air, tranchant le bras détenant Seikka dans un coup puissant formant une fissure dans les airs.

Et quand elle se redressa, le faucon des vents jaillirent traversa sa cible de part en part, la laissant se noyer dans la lave sous les effets de chaleurs provoqués par Sorn, dévastant brusquement leur adversaire de ce côté. Pour affronter l’ancien prêtre d’Himitsu no Taki, tendant grandement les bras, Yone le chargea à toute vitesse pour essayer de le vaincre, avec Runne en se compagnie pour s’en débarrasser. Envoyant un grand coup de pied vers le bâton, Yone désarma le prêtre d’un grand coup puissant en envoyant son arme fuser plus loin après l’impact. Sans sa canne, il venait de perdre les moyens d’envoyer ses premiers sorts en se prenant plusieurs chocs d’éthers neutre de Runne. Ce dernier l’inspectait, contemplait la puissance de ce prêtre, jusqu’à pâlir un peu. Découvrant toute cette force obscure comme si il était une faille incarnée, comme un Athomos, émettant un ricanement puissant jusqu’à grossir de plus en plus malgré la lame le transperçant lui laissant une énorme blessure. Il reculait un peu avec la lame en main, son visage se distordant pour devenir un énorme visage d’une parodie orientale particulièrement atroce, essayant d’aspirer Yone et Runne, en le disant qu’ils deviendront en son corps, de très bon serviteurs pour sa cause. Alors qu’ils étaient aspirés, les deux reculèrent loin de l’aspiration pour évité de finir dans son cœur, Yone essayant de donner du temps à Runne pour accomplir son sort comme un bonne ancien occultiste. Pour ce faire, il envoya un grand coup de lame en avant en formant une fissure dans l’air, tranchant la bouche de la créature dans un coup violent.

Yone reçue plusieurs éclairs en retour, le frappant soudainement plusieurs fois, jusqu’à ce que d’un coup Yone ne voit à travers une vision de lui même en ricanant subitement. Mais Runne avait fini, envoyant le sang de démon sur l’adversaire trop occupé pour s’en défendre avant que dans une lueur d’éther intense, tournoyant sans cesse dans un claquement puissant, avant de s’auto-dévorer subitement en disparaissant sous nos yeux de façons affreuse. Faisant équipe avec Finaen, Hanbei voulait terminer ce qu’il avait commencé avec le parchemin, pour essayer de récupérer ce dernier afin d’avoir un moyen de libérer Himitsu no Taki en toute urgence en s’installant proche de ce dernier. Si Hanbei fusionna sa forme avec Tama, formant un renard à neuf queue fantastique aux effets rouges, il tenta rapidement de briser par la purification l’éther du néant fusant un peu partout dans un effet fantastique, essayant de donner une régularité à cette énergie. Mais Finaen lui, brisait l’essence même du parchemin, coupant ses liens en formant des effets d’éthers un peu partout. Les liens jaillirent vers Finaen et Hanbei, se glissant en eux, en venant essayer de les forcer dans un flot de douleur un lien de force pour les corrompre et les transformer à sa guise dans des effets de noirceurs intenses. Utilisant le lien avec son renard, Hanbei forma un flux de puissance intense s’écrasant plusieurs fois dessus encore et encore pour former un effet purificateur des plus puissants, ondulant partout autours de lui subitement dans des effets de pouvoirs fantastiques. Les fleurs de lys jaillirent alors plusieurs fois en formant des effets fantastiques. Finaen arracha de là, l’esprit du prêtre ayant été transformé en horreur, les flots tournoyant autours de Hanbei le protégea du contre coup quand Mineko fit de son mieux pour le protéger, et ils finirent de stabiliser le parchemin d’un coup dans une formation aqueuse ondulant autours de lui. Glissant ici et là autours du parchemin pure, que nous avions récupérés.

Enfin, il y avait un moyen de libéré le Kaminari. Il nous fallait combattre le dragon incarné dans les amas d’objets venant de tout les côtés, auprès de Livio et Mineko, je fusais vers la cible. Et d’un coup, Livio fusa dans les airs à toute vitesse transporté par son grappin pour venir s’installer sur la tête du dragon en tournoyant en l’air, s’installant d’un coup sur sa tête en levant sa lame de sa pisto-lance d’un coup dans un effet d’éther intense, accroché à sa tête, avant de frapper brusquement la tête de se dernier dans un coup puissant en formant une petite onde de choc, laissant des morceaux valser ici là où il avait ses yeux, alors que je fusais en bas. Mon sabre tranchait plusieurs fois, laissant des fissures foudroyantes un peu partout où je frappais en laissant des blessures diffusant des éclairs argentés un peu partout à mesure où j’envoyais des frappes puissantes. Et alors que nous étions en pleine assaut, Mineko formait les flots intenses comme des chaînes tournoyant de plus en plus autours de sa cible en essayant de l‘arrêter soudainement dans un effet aqueux puissants.

Quand le dragon fusa dans les airs, nous emportant, une de ses griffes attrapa le dragon soudainement en l’attrapant brusquement dans une de ses griffes avant de partir dans les cieux avec aussi, Mineko n’eus pas le temps de se protéger elle quand elle fit de son mieux pour protéger Hanbei en souffrant soudainement, orientant les flots pour tournoyer autours de sa cible en la broyant de plus en plus, me laissant trancher un peu partout de mon sabre partout sur la créature en plein vol. Je bondis vers Mineko, tranchant la patte la tenant avant de l’attraper, nous laissant descendre rapidement vers le sol. Et Livio frappa. Les éclairs frappèrent sans cesse autours de sa lance, formant des effets explosant un peu partout à mesure où il infusait sa lance de plus en plus fortement. Et quand il donna ce coup fatal, écrasant sa lance brusquement contre sa cible dans un choc intense. L’explosion de la sphère de foudre dans le crâne de l’entité la fit explosée de l’intérieur encore et encore dans des flots foudroyants frappant à droite et à gauche, jusqu’à une grande explosion envoyant des éclairs ici et là. Ne laissant absolument plus rien de notre adversaire. Enfin, c’était fait. Les Dragons des cieux avait été vaincu, cette bande de pirates opportunistes séduit par les pouvoirs du Nuage noir. Il ne nous restait plus qu’à mettre la main sur le Kaminari. Mais avant visiblement. Il nous faudrait empêcher que son flux de pouvoir ne dévaste tout dans les environs, avec une rage qui ne voulait pas s’arrêter, quand la foudre volée brise la terre même. »
Akayane Kosenjobi.

Avatar de l’utilisateur
Akayane
Messages : 502
Inscription : 13 avr. 2018, 20:20

[Chronique] Journal d'Akayane Kosenjobi.

Message par Akayane » 18 nov. 2022, 00:29

Journal de Mission de Akayane Kosenjobi.
"Kaminari, la Lame-Tempête."

Image
Trois-cent-trente-troisième Entrée - « Acte 7 – Quand tombe la foudre volée.»
Image
«Avant de pouvoir arrêter l’Avatar et mettre la main sur le Kaminari, il nous fallait premièrement tout faire pour essayer d’arrêter le déluge de foudre qui s’abattait encore et encore due à la colère de ce dernier. Les éclairs mauves transperçant les cieux sans cesse donnant l’impression d’un véritable ravage devenant de plus en plus inquiétants, monstrueux, frappant un peu dans tout les sens à mesure qu’il étendait sa dévastation. On ne pouvait simplement pas laisser ça ainsi, et il nous fallait en atteindre la source : Le noyaux de la tempête, là où la foudre volée au Kaminari avait décidé de se déchaîné en délivrant des éclairs du néant brisant encore et encore les environs. C’était aussi impressionnant qu’effrayant à voir, même à distance, et pour arrêter le déluge fantastique qui noircissait cette partie de l’écume des cieux et menaçait tout ceux dans les environs. Notre équipe fut rapidement constituée d’une grande partie de l’Aube Obscure, une fois de plus. Nous comptions une force capacité à résoudre les problèmes magiques, avec Aerlin, Lucian, Runne et Finaen dont les pouvoirs bien différents étaient de précieux atouts, à qui il fallait ajouter la présence de Mineko dont les danses et les formations des flots aidèrent plus d’une fois nos magiciens dans des effets fantastiques.

Pour s’occuper alors des combats de front, cela nous laissait avec le trio des sabreurs, y ajoutant Yone, Greil et moi même, épaulés comme toujours par les gadgets de Sorn pour détruire tout les obstacles. Et même si ça n’allait vraiment pas faire plaisir à la plus part de l’équipe, alors que le briefing fut fait, l’Aigle d’Or jaillit un peu brusquement avec des symboles Hingashi de protection tournoyant encore et encore autours, formant un effet intense de défense contre les éclairs pour nous permettre de passé le rideau de foudre. Stanislas agitant son chapeau en hurlant que cette fois, il promettait de ne pas s’écraser brutalement dans une falaise. Il était temps de partir, laissant quelques Vanu Vanu inquiets venu voir ce qu’il se passait et les blessés ne pouvant pas rejoindre la mission, tout en filant vers les cieux tous ensemble en direction de la tempête. Bien que le temps était déchaînée, le début du voyage fut particulièrement désagréable. Tout s’agitait brusquement, la noirceur gagnant subitement les lieux en se brisant quand les éclairs frappaient subitement les protections, donnant l’impression de errer dans des miasmes infâmes de plus en plus inquiétant tournoyant autours de nous brusquement. Et alors qu’on s’approchait de notre destination comme une perle magnifique donnant l’impression d’un œil d’une intensité fantastique émettant un rayonnement de plus en plus puissants.

Les problèmes jaillirent vers l’Aigle d’or quand des assaillants vinrent rapidement nous intercepter. Des éclairs mauves frappaient les protections de plus en plus fortement, mais le pire était quand des sortes de pointes violentes se plantaient soudainement contre ses défenses dans des chocs formant des petites ondes en des déflagrations de puissances. Se coinçant sur les protections, celles ci céderaient sur les pointes de noirceurs cristallisés restaient dessus, il nous fallait donc les brisés pour ne pas être condamnés à être détruit dans les airs. Mais en profitant de tels pointes, les miasmes sinistres jaillirent un peu partout, donnant l’impression de se noyer dans l’obscurité, un grondement nous disant « Vous allez ressentir la détresse d’Himitsu no Taki » avec un rire puissant jusqu’à ce que des tentacules de noirceurs n’apparaissent un peu partout sur l’aéronef, attrapant quelques membres d’équipages, dont Stanislas qui fut coincé ne laissant personne à la barre. Il fallait rapidement récupérer celle ci pour continuer notre trajet en esquivant les îlots passant autours de nous, dans l’urgence de progresser. Et bien entendu, quelques abordeurs jaillirent. Des dragons orientaux tels des serpents fait uniquement d’énergies du néant intense tels des éclairs se diffusant ici et là le long de leurs incarnations. Se préparant à essayer de nous massacrer dans des rugissements de plus en plus puissants. Alors, directement, Yone fit de son mieux pour repousser les cristaux et les miasmes d’ombres. Formant des vents autours de lui, de plus en plus puissants, il envoyait des bourrasques aériennes pour repousser tout ce qui s’accumulait de plus en plus autours de nous en essayant de nous déborder, envoyant ses lames de vents fusant d’un coup en l’air en brisant les cristaux d’un coup, ou les arrachant de là tout en repoussant les ombres.

Je bondissais à droite et à gauche pour arracher les locaux des ombres, tranchant dans des éclairs d’argents, tout en bondissant vers les quelques dragons d’ombres arrivant en les tranchant subitement de quelques coups de lames, maudissant ses parodies infâmes. Je n’étais pas la seule à le faire. Greil sur son faucon fusait à mes côtés à toute vitesse, tranchant toutes les deux nos adversaires en bondissant entre ses ondes stellaires d’un rouge profond et mes éclairs d’argents fendant nos adversaires rapidement. On progressait aisément ainsi alors que les cristaux étaient repoussés : Yone les arrachait avec Finaen formant des protections intenses auprès de Lucian, donnant l’impression que l’aéronef fut dans un énorme sort incarné tournoyant sans cesse dans des effets de magies puissants et magnifiques. Lucian avait envoyé un serpent d’ombre droit vers ceux contaminés, les libérant avec Runne ayant défié et brisé l’influence avec les puissants miasmes mauves ondulant dans tout les sens dans des effets puissants.

Stanislas fut arraché de là brusquement par une chaîne envoyée par Sorn, sortant de là pour voir Gladys, Sully et Sally conduisant l’aéronef en rigolant joyeusement. C’était adorable, et soutenu par Hanbei dont l’encre s’était diffusé partout sur l’aéronef pour aider à sa maîtrise et à son déplacement, il ne s’agissait plus que de progresser rapidement vers notre cible, les derniers cristaux coincés dans des bulles incarnés par les flots de Mineko tout en profitant de la puissance d’Aerlin dont les vents repoussaient nos cibles en soufflant de plus en plus fort, se joignant à Yone dans un équilibre parfait dont les formations d’énergies rendait nos déplacements avec Greil, particulièrement efficace alors que nous progressions ensemble dans les airs à toute vitesse pour trancher nos adversaires. S’échapper de l’aéronef qui ne pouvait pas nous mené plus loin ne serait pas facile, au moins avions nous un accès direct vers les premières terres frappées par la tempête : Formant comme des grands symboles, laissant naître après des formations de lumières, plusieurs plateformes magnifiques et rouges ressemblant à des structures d’Hingashi, toutes ses petites structures étaient des moyens de progresser rapidement dans les airs vers notre destination. Et comme vous vous en doutez, des problèmes allaient nous tomber dessus rapidement quand nos ennemis vinrent aussi en faire usage pour essayer de nous abattre. Rapidement, plusieurs ombres s’incarnèrent en formant à partir d’éclairs mauves vraiment sur des plaques rouges, laissant naître quelques Samouraïs fait d’ombres ondulantes autours de leurs silhouettes en levant leurs lames vers nous.

Leurs lames faites uniquement d’éclairs mauves intenses au lieu de lames véritables, ce qui demanderait pas mal d’éther pour être arrêté ! Tandis qu’ils nous fonçaient dessus, le souffle et le chaos cherchait à emporter rapidement les plaques rouges, dans des grondements intenses, il nous faudrait stabiliser la route rapidement avant qu’elle ne se brise d’urgence dans des effets intenses brutalisant nos supports de plus en plus fortement. Et alors que tout tremblait brusquement, se releva lentement un énorme œil plus loin. Finaen eut un moment de souffrance intense, et prit conscience de cet œil immense. Il fallait absolument l’empêcher de s’ouvrir. Ou le pouvoir qu’il ferait éclaterait, nous briserait certainement tous. D’un coup, Hanbei se mit à stabiliser les plateformes. Proche de lui, une Mineko très agacée par nos adversaires propulsait rapidement les flots sombres jaillissant autours d’elle dans sa danse, conduite par Hanbei, alors qu’elle frappait et dévastait les adversaires en les dévastant brusquement quand les flots noires jaillirent et dévastèrent les adversaires encore et encore. Stabilisant son plateau, Finaen avait grandement renforcé les plateformes aussi dans un effet de roche puissante ondulant le long de celles ci alors que Lucian les avait congelés pour les rendre fixe, sans nous faire glisser dessus non plus. Gladys utilisant le lance chaîne avec ses petites sœurs, les attirant rapidement droit vers nous en nous formant un effet particulièrement efficace d’escalier. Mais quand l’œil s’ouvrit en partie, les faisceaux de pouvoirs frappèrent fortement ; Mineko esquiva de justesse grâce à Hanbei, la conduisant dans les airs pendant qu’elle dansait, alors que Sorn lui en reçue une grande partie, fusant dans les airs pendant qu’il utilisait le Teclis pour repousser ses cibles, tombant dans les airs avant que je ne le récupère plus vol.

J’avais pu trancher pas mal de ses maudits Samouraï des ombres avec Lucian, Greil, Runne et Aerlin. Ce dernier envoyait des vents puissants, ouvrant le passage à Yone et Finaen, alors que le vent fusait sans cesse dans tout les sens sous les effets de son bâton alors que Runne frappait ici et là de sa rapière dans des coups puissants. Les pointes de cristaux de Lucian partaient dans tout les sens, se brisant contre nos adversaires en explosant soudainement jusqu’à ce que d’un coup, un coup de lame ne le frappa plein torse en le faisant tomber de haut, se rattrapant à Seikka qui transportait Greil. L’aigle passait dans tout les sens dans des passages fantastiques, jusqu’à parvenir à envoyer Greil trancher ses adversaires soudainement de grands coups de sa lame à toute vitesse. Il fallait encore arrêter l’œil, et Yone tranchant ses adversaires les uns après les autres, courant auprès de Finaen qui était sur ses ailes de noulithes, arrivant vers l’œil à toute vitesse jusqu’à bondir à travers l’explosion d’éther neutre provoqué dans l’œil par Runne. Ils le blessèrent de leurs lames, tranchant en même temps l’œil de leurs lames le laissant disparaître en rugissant de frustration et de douleur. Nous allions le revoir malheureusement, c’était loin d’être fini, mais nous pouvions au moins nous installer au sol sur une grande plateforme brisé dans la tempête. Nous préparant à la traverser ensemble droit vers notre objectif au milieu de ses maudits miasmes, malgré les danger, vers le cœur de la foudre volée.
Image
Le première domaine était en plein dans la tempête, loin de l’œil de celle ci, les effets de noirceurs ondulent dans tout les sens en provoquant des éclairs du néants intenses de plus en plus fortement. On avait l’impression d’être véritablement dans un lieu perdu où le vent frappaient encore et encore avec des cristaux mauves un peu partout, formant des effets de contaminations des lieux, ce qui devait être le cas dans les pires domaines contaminés par le Nuage noir, formant des effets infâmes ondulant dans tout les sens. Pour avancer, il nous fallait rapidement briser ce cœur de contamination du néant qui nous bloquait le passage et s’amplifiait de plus en plus, essayant de suivre les environs en formant des effets de lueurs du néants gagnant les environs de plus en plus pour se glisser à l’intérieur d’autres îlots environnants et les rendre véritablement affreux. Ce noyaux d’énergie se trouvait en plein devant nous, avec à l’intérieur une armure d’un ancien combattant de l’Aube Obscure originelle provenant d’Himitsu no Taki, comme si son destin lié à ce cristal et à l’âme lié à l’intérieur souffrait encore et encore, et à mesure qu’il souffrait, cela étendait sa douleur comme des flots de cristaux partant dans tout les sens. Si il nous fallait l’atteindre rapidement, celui qui transformait tout en noirceur depuis la tempête, plusieurs défenseur vinrent nous assaillir rapidement en s’écrasant autours de nous et même derrière nous, quand jaillirent des créatures du démons désireux d’étendre cette tempête, et pour certains, nées de cette dernière.

Dans notre dos, les incarnations des tempêtes jaillirent brusquement en formant des effets de noirceurs tournoyant sans cesse comme si des morceaux de cristaux étaient liés par des amas de brumes sombres avec des éclairs ondulant un peu partout. Si derrière, la menace grandissait, devant nous jaillirent brusquement plusieurs adversaires autours d’un homme-loup de Doma. Ce dernier avait la fourrure d’un mauve intense formant des éclairs un peu partout, apparaissant d’un coup devant nous en grondant, disant à Yone que sa mère à refusé le don et son maître est venu acquérir des forces pour reprendre le destin de Doma en main, l’invitant à le rejoindre. Il n’était pas seul, et jaillirent d’une énormes élémentaires de terre aux allures humanoïdes nous fonçant dessus, envoyant des énormes coups de leurs armes de cristaux s’écrasant brutalement au milieu de notre équipe. On devait les arrêtés, rapidement, et pour se faire Greil, Runne et Finaen se retournèrent droit vers les tempêtes et cristaux incarnés, les démons affreux partant droit vers trois de nos compagnons dans un combat qui allait être fantastique, Greil cherchant à les affaiblir fusa brusquement vers ses cibles.

Passant à toute vitesse avec les Gyotens la déplaçant sans cesse, elle frappa au sol dans une ondulation d’éther stellaire intense frappant brutalement les trois adversaires dans un coup étoilé les blessant tout les trois soudainement, fissurant leurs corps et les gênés dans leurs mouvements en un coup des plus puissants. Ils étaient sonnés, et Runne avait identifié leurs faiblesses grâce à son œil traque magie en voyant où frapper. Mais cela lui coûta un terrible coup de cristal de haut en bas en le rétamant brutalement au sol en laissant du sang glisser de son front douloureusement quand il fut sonné. Greil avait envoyer un Empi secourir Mineko, et en retour, reçue un coup de cristal dans le ventre laissant du sang glisser de la blessure. Finaen réagit aussi tôt en formant une grande cage d’éther purificateur, ondulant autours de nos cibles en les affaiblissant de plus en plus dans des effets puissants jusqu’à ce qu’ils soient coincés, le temps à Runne et Greil d’agir pendant que ses proies se débattaient brusquement. Se redressant, dans une illumination important, Runne avait pu continuer de rendre particulièrement visible notre cible en formant des effets d’éther intense s’extirpant de leurs trois âmes démoniaques les incarnant subitement. En les brisant, ils seraient banni, et Finaen resserra son emprise et guida les effets de Runne vers l’intérieur. Mais un faisceau d’énergie frappa en tirant brusquement un faisceau d’énergie en blessant au passage douloureusement Runne en le laissant à terre dans un coup violent, brisant la trame en laissant mentalement un choc intense dans le crâne de Finaen, le sonnant par le choc. Greil en profita, malgré tout les cristaux qu’elle recevait, et d’un coup elle tira sa lame et fit un Iaijutsu envoyait trois lames, une par cœur, se brisant subitement par le choc en éliminant nos cibles de ce côté.

Proche de lui, Lucian et Aerlin feraient équipes en leurs forces de magies curieusement presque opposés visuellement mais aux effets se liant parfaitement, contre les énormes élémentaires humanoïdes et leurs armes de cristaux. Formant des chaînes de glaces, fusant vers nos proies en tournoyant autours, Lucian les contenait avec les chaînes et vint les congelés pendant qu’Aerlin luttait dans l’éther avec ses derniers, dans des formations de pouvoirs intenses avec pas mal de difficulté le temps d’essayer de le surpasser dans des effets intenses rayonnant de plus en plus autours de lui, les dents légèrement serrés par l’afflux de pouvoir. Mais quand il fit un trait d’eau intense, ce dernier s’extirpa et vint traverser en deux morceaux, le faisant exploser de l’intérieur dans des glaces partant dans tout les sens, quand Aerlin brisa définitivement le premier adversaire. Mais le second devint alors brusquement de plus en plus massif et inquiétant, bien plus dangereux, et envoya soudainement une frappe intense qui balaya Lucian en l’envoyant s’écraser au sol, du sang glissant de son nez, alors que Aerlin vint rapidement lui lancer un sort de soin. Dès le soin lancé d’urgence, Aerlin forma un faisceau d’énergie intense frappant encore et encore notre adversaire, l’effet purificateur de plus en plus puissants pour essayer de le briser dans des effets d’éthers intenses se glissant partout autours de la cible, serrant les dents, mais ça ne suffit pas à l’arrêter. Alors que le faisceau d’éther tellurique et purificateur frappaient encore et encore pour l’affaiblir dans des chocs intenses rayonnant de plus en plus autours de lui, mais le poing énorme jaillit en l’écrasant soudainement au sol dans un coup puissant.

L’écrasant par terre brusquement, souffrant, il lui volait sa mémoire pour s’intéresser aux souvenir du Tree Barar, lui disant qu’il les trouvait très intéressant comme pour s’amuser à essayer de comprendre tout ça, et de lui voler sa pensée, pour devenir d’un coup une créature du Tree Barar à son tour. Mais Lucian n’était pas d’accord, et frappa de sa sphère de feu d’un noir profond en provoquant une énorme explosion, brisant l’entité soudainement volant en milles morceaux, venant aider Aerlin au milieu des débris, une fois ce maudit adversaire brisé par l’effort des deux compagnons. Mineko et Hanbei, profitant de nos assauts, jaillirent tout faire pour libéré les énergies des cristaux pour arrêter ce qu’il se passait ici, Mineko extirpait de là d’urgence les ombres tournoyant autours de lui, formant des effets de noirceurs de plus en plus important autours d’elle dansant autours de sa forme pour essayer de contrôlé tout ça. Mais alors que ça s’arrachait de là, brusquement, une partie de la noirceur devint d’un coup cristallisée, tout le long du bras de Mineko pendant qu’Hanbei posait rapidement ses parchemins dessus.

Il préparait son rituel de purification, et Mineko lui laissa le temps de le faire en dansant, tournoyant dans tout les sens dans des effets de magies intenses tournoyant magnifiquement autours d’elle en formant des effets puissants. Hanbei rassemblant l’éther autours de ses flammes, qui jaillirent vers l’intérieur de l’armure, dissipant la magie à l’intérieur avant de choir subitement au sol dans des chocs puissants. Tout les cristaux se brisèrent subitement, libérant Mineko qui était engloutie, et brisant tout ce qui retenait les îlots environnants et coinçait le passage. L’esprit du Samouraï jaillit, souriant tendrement, avant de disparaître doucement dans un effets de magies intenses, heureux de ne plus souffrir autant. Et pendant que tous luttaient. Nous avons affronter le Lupin avec Yone, Sorn et moi, Yone fonçant vers son adversaire en levant sa main en se préparant à effectué un Iaijutsu dans une formation d’éther intense défilant le long de son bras, laissant voir des éclairs noirs frapper le long de son bras en donnant l’impression que la colère influençait vraiment son éther. Esquivant les traits de l’arc du Lupin rugissant, le Iaijutsu le frappa en fissurant brusquement celui ci de la hanche à l’épaule, hurlant de douleur avant que je ne le frappe quatre fois de ma lame en plusieurs éclairs, le laissant reculer. Sorn ajoutant à ça des tirs puissants, répétés encore et encore, frappant l’adversaire en le brisant de plus en plus dans la fumée où il avait pu retombé. Mais une flèche jaillit en traversant l’obscurité, se plantant dans l’épaule de Sorn avant de l’envoyer s’écraser brutalement par terre pendant qu’il tirait.

Le Lupin, encore plus grand, huit yeux désormais sur le visage en rugissant de colère et de douleur, perdant toutes traces d’humanités pour devenir un monstre fantastique, bondissant vers nous avec son arc en hurlant de colère tel un vrai démon désormais. Sorn préparait à sa foreuse de plus en plus, les flammes ondulantes, et Yone avait bloqué d’un coup de ses deux lames les épaules de notre adversaires en les congelant dans un effet de glace intense. Coincés par les coups, il brisa la glace d’une épaule et frappa Yone de son arc en le faisant rebondir au sol douloureusement, attrapant Yone en l’air en l’amenant à lui cruellement, lui disant qu’il serait toujours poursuivit par son destin. Mais je parvins à trancher les deux bras, avant de le lancer en l’air dans une explosion d’éclair argenté en envoyant brusquement l’adversaire en l’air. Dans les cieux, devenue une belle cible, Sorn tira dessus subitement en le traversant entièrement en le brisant en milles morceaux dans un hurlement, s’échappant en poussière sous l’impact, jusqu’à ce qu’il n’en reste rien. Le passage était ouvert, la lumière mauve jaillissait. Il nous fallait l’atteindre, pour enfin en finir.
Image
Il était temps d’en finir avec cette tempête. Arrivant rapidement vers le cœur de ce domaine, fusant tous en avant droit vers notre cible, il s’y trouvait un domaine simplement fantastique donnant l’impression d’être à l’intérieur d’une tornade. Le ciel, bien que légèrement rendu mauve par les effets de puissances du néant dans les cieux, ondulant dans les airs en des rayonnement des plus inquiétants, il y avait quelque chose de terriblement délétère dans cette présence infâme formant des reflets de pouvoir dans les cieux émettant des rayonnements régulier dans les environs. Les éclairs pourpres battaient à l’intérieur des nuages, donnant l’impression d’y voir des mouvements fantastiques dans les cieux. Il y avait vraiment de la beauté dans les airs formant des spirales tournoyantes à toute vitesse, comme si nous pouvions voir des formes, des créature,s se débattant pour essayer de naître dans l’espace environnant. Mais tout cela provenait des éclairs frappant encore et encore la statue dérobée qui se trouvait au centre de tout ça. Une grande statue du Kami des tempêtes, frappées par un éclair, ondulante de l’éther mémoriel formant des effets puissants dans les environs pour essayer de continuer à survivre malgré ses assauts. Et de la souffrance subie par cette dernière, naissait alors cette tempête ondulant dans les environs, échos de la douleur provoqué par la statue qui n’était qu’une réminiscence du malheurs d’Himitsu no Taki lors de sa chute.

Il nous fallait arrêter ça, mais celui qui avait offert cette statue jaillit auprès de son serviteur : Des traîtres, des parjures. L’un était un chevalier, un ancien noble de la Sainte-citée jadis parangon de vertu et de grandeur, déchu de son rang, devenu indigne de sa caste, et transformé par les démons. Ce n’était plus qu’une horreur ressemblant pratiquement à un dragon Dravanien, rugissant en agitant la tête de droite à gauche, des éclairs mauves frappant un peu partout. L’autre était un Domien, le maître du Lupin que nous avions affrontés, et souriait avec cruauté dans sa tenue sombre intense avec quelques pétales de cerisiers ondulant le long de son corps. Ils se préparaient à nous affronter, mais le pire était à venu : Un œil énorme s’ouvrit. Jaillit de la brume brusquement s’arrachant de là en grondant avec horreur en progressant lourdement vers nous. L’œil nous contemplait, et il fallait faire avec l’idée que c’était un démon bien plus important que les autres : Cette chose, qui accentuait et se nourrissait de la tempête, était littéralement un des huit yeux du Nuage noir. Nous contemplant tout en regardant Finaen. Expliquant que ce dernier est voué à devenir le corps qu’il animera bientôt quand il nous aura tous capturé. Il fallait arrêter ça d’urgence, vaincre ce maudit œil et arrêter le flux de pouvoir vers la statue.

Et pour ça rapidement, Sorn et Greil fusèrent droit vers le dragon maudit, le faux-dragon Dravanien qui n’était qu’un démon horriblement muté d’un chevalier affreux rugissant, les deux lui fonçant dessus, Greil tranchait sans cesse, fusant dans tout les sens dans des gyotens répétés pendant que Sorn discutait avec ses tourelles, répondant à leurs questions sur la vie et la mort pendant qu’il préparait son canon à scie tranquillement, alors que Greil s’écrasa brutalement à côté de lui sur le dos après avoir trancher trois des jambes de l’horreur brusquement. Pendant que Seikka envoyait ses lames de vents à toute vitesse, enchaînant encore et encore, Sorn tira et laissa de grandes blessures le long de l’adversaire en lui laissant des traces intenses, jusqu’à ce qu’il ne mute d’un coup. Devenant un horrible centaure, une parodie de chevalier démoniaque avec des ailes apparaissant du buste naissant, un bouclier et une épée, rugissant sans cesse de douleur. Il envoyait de nombreux coups, pleuvant encore et encore, mais le bouclier formé par Lucian tournoyant autours de Greil la protégea de la multitude de coup d’épée. Et quand Greil bondit en l’air pour en finir, Sorn tira avec le Teclis en balafrant dans un rayonnement d’éther pur, fissurant l’armure et le torse de l’adversaire en lui laissant une immense blessure, jusqu’à ce que Greil ne fuse vers son adversaire à toute vitesses. Partant droit vers la blessure bleutée immense sur le torse du démon.

Greil le traversa d’un grand coup d’épée en fissurant les airs, dans des lueurs bleutées offertes par Seikka et ses forces d’un rouge intense, formant deux ondes de chocs de deux couleurs différents, alors que le démon dévasté par les deux camarades s’effondra sur le côté, se brisant en poussière, vaincu par leur efficacité. De l’autre côté, l’homme aux pétales roses sourit, et fit naître une lame tournoyante comme une épée formant un ruban immense dont les vents ondulaient autours de lui, Yone arrivant vers lui avec Lucian et Aerlin pour l’assister contre ce dernier adversaire nourri par le Kaminari. Tirant sa lame, il voulait opposer son épée à celle tournoyante pour former les éclairs, cherchant la parade, ce qu’il acceptait. Les éclairs du néants frappèrent contre les éclairs noirs sans cesse, dans un défilement de foudre s’écrasant ici et là dans des chocs intenses, les deux s’observant en des coups puissants s’écrasant dans tout les sens, foudroyant sans cesse dans les environs à mesure où ils sont en plein duel intense quand les éclairs ne cessent de frapper sans cesse dans les environs. Souriant, lui disant qu’il ne pourra pas le vaincre, Yone souffrant des éclairs du néant, alors que Lucian vint agir.

Une explosion blanche intense frappa derrière Yone et Lucian, Aerlin forma un fantastique effet d’éther blanc de plus en plus puissants en repoussant brutalement l’adversaire en arrière dans un gémissement de douleur, plissant les huit yeux sous ce masque, en brisant la parade. Lucian créa une flaque d’obscurité, un serpent de noirceur sortant brusquement de là en rugissant brusquement en mordant l’adversaire à l’épaule. Aspirant de plus en plus son éther, l’homme tournoya soudainement en tranchant d’un coup le serpent à toute vitesse en se préparant à agir rapidement, envoya un coup vers Lucian qui fut largement mitigé quand le bouclier de Finaen forma une protection intense. Lucian reculant, blessé bien plus légèrement qu’il n’aurait du l’être, et il se mit à frapper vers Yone, les deux luttant encore et encore dans des enchaînements intenses dans les deux partageaient les coups brutalement. Lucian fit de son mieux pour contrebalancer ce duel intense, en formant des puissants effets autours de l’adversaire qu’Aerlin coinça avec des mains de pierre apparaissant du sol, attrapant soudainement les jambes de l’adversaire en le coinçant dans la purification de plus en plus, broyé par la gravité infligé par le pouvoir de Lucian. Il brisa la sphère qui le dévasta de sa lame tournoyante en rugissant, et l’envoya frapper Lucian en fissurant son épaulière. Avant de faire tournoyer sa lame autours de Yone.

Se resserrant dessus encore et encore, je parvins à l’atteindre malgré un faisceau du néant m’ayant pas mal blessée, laissant un éclair le frapper et le faire perdre son arme. Cela offrit à Yone, le soin de tirer sa lame dans une technique d’une haute maîtrise rare du Midare Setsugekka, fissurant le sol en acceptant les éclairs noirs, avec la glace et le vent, détruisant soudainement son adversaire dans une onde de choc alors qu’il était tenu par Lucian et Aerlin. C’était un combat intense. Mais un triomphe tout autant retentissant. Une fois de plus, Mineko et Hanbei allaient agir ensemble, droit vers la grande statue du Kami des Tempêtes, pour essayer d’arrêter l’effet qui formait un tel chaos. Les éclairs d’argents du collier béni d’Hanbei, fut largement amplifier par le pouvoir de Mineko, les deux formant des effets puissants tournoyant dans tout les sens, se renforçant l’un l’autre dans des effets fantastiques tandis que les flots coulaient avec les éclairs, les deux s’en sortant parfaitement en isolant rapidement l’autel. Ils étaient plongés dans l’illusion des souvenirs, au sommet du mont d’Himitsu no Taki auprès du Kami des Tempêtes et de tout les dragons des tempêtes ondulant autours d’eux, dansant sans cesse, ils allaient purifier cette statue, tous ensemble, et d’un coup alors qu’ils furent comme sous la pluie dans ce moment parfait de danse et d’amusement, en pleine bataille, et alors qu’ils continuaient ainsi, ils provoquèrent une fantastique incantation, défilant de plus en plus à mesure de l’implication émettant des effets de pouvoirs, jusqu’à ce qu’un éclair fantastique au dernier chant incantatoire d’Hanbei guidé par Mineko, forma un effet fantastique sur la statue ondulante sans cesse, scellant et purifiant ce dernier, brisant leur effet mental en se diffusant partout dans les environs, fissurant jusqu’aux nuages, jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’un sentiment de paix fantastique.

Et d’accomplissement. Ils n’avaient plus le moindre impact, sur cette statue et son héritage, se dissipant en poussière d’éther, avant de rejoindre le collier et le Kami des Tempêtes endormi à l’intérieur. Contre le démon, je ne pouvais pas me défilé, je devais partager ce combat contre un des yeux de Tsakyoki, fusant en avant avec Runne et Funaen pour essayer de nous débarrasser ensemble d’une pareille horreur qui se tenait devant nous. Runne tournoyait sans cesse autours du démon, formant des effets de poussières de plus en plus intenses se diffusant dans les environs à toute vitesse, formant des effets intenses pour l’empêcher d’être très vif et rapide au risque de nous massacrer pour le ralentir. Finaen passait dans tout les sens, frappant à toute vitesse avec les noulithes en ondulant autours de sa cible, et je le frappais de mon sabre en le foudroyant dans des éclairs intenses, son œil particulièrement dévasté dans nos coups enchaînés ensemble. Mais il recula, agonisant, rugissant de douleur alors que la brume jaillit autours de lui formant des effets de noirceurs intenses glissant autours de lui avant de grossir subitement, gagnant comme une tenue orientale et des effets bien plus démoniaque, un œil apparaissant sur le torse de Finaen, tirant des faisceaux mauve provenant de l‘œil principal du démon, rugissant qu’il allait prendre en le corps qui lui appartient de droit. Et alors que les faisceaux frappaient un peu partout, Runne lui envoya des pierres s’écrasant encore et encore contre lui dans des chocs violents, percutant sans cesse l’adversaire sous des amas de pierre pour le broyer d’un coup, serrant de plus en plus fort afin de littéralement l’écraser dans des grondements puissants sous l’effet du resserrement des amas de pierres.

Cela permit à Finaen de se concentré, frappé par les éclairs du Kami des Tempêtes, remontant le lien que j’accompagnais en chargeant le démon. Nous percutons ce dernier dans une onde de dévastation, brisant tout dans les environs sous le choc intense, et ce dernier avec toute l’énergie se diffusant à l’intérieur, éclata en brisant la malédiction de Finaen, se dissipant en poussière dans un rugissement en portant un coup terrible à l’Avatar. Il était notre dernière cible, le dernier qu’il nous fallait vaincre, afin d’en finir définitivement, avec ce grand et périlleux périple, nous ayant entraînés tous dans cette grande terre qu’est Abalathia.
Akayane Kosenjobi.

Avatar de l’utilisateur
Akayane
Messages : 502
Inscription : 13 avr. 2018, 20:20

[Chronique] Journal d'Akayane Kosenjobi.

Message par Akayane » 20 nov. 2022, 02:10

Journal de Mission de Akayane Kosenjobi.
"Kaminari, la Lame-Tempête."

Image
Trois-cent-trente-quatrième Entrée - « Acte 8 – L’Avatar dans la Lame d’honneur.»
Image
«Il était temps d’en finir avec cette tâche. Mettre un arrêt aux œuvres sinistres de l’Avatar de Tsakyoki, après une périlleuse aventure dans le nord d’Abalathia, dans son écume céleste. C’était une véritable péripétie des plus fantastiques, mais il fallait en finir avec nos adversaires. Cette horreur n’avait que trop volé de vie, trop corrompue d’autres, et méritait la punition qui l’attendait. Libérer le Kaminari était pour moi un rôle important pour un Samouraï d’Himitsu no Taki, tout en ayant une tâche plus personnelle. Nous devions donc nous rendre enfin pour en finir alors que tous se préparaient dans un lieux de poussière là où nous avions brisés la statue. Depuis, un passage était né, vers un domaine où jadis des cristaux mauves tournoyant formaient des effets fantastiques. C’était bien beau à voir, mais désormais, tout n’était plus que des formes inquiétantes d’amas de cristaux sombres ondulant doucement dans des effets du néants. On ne pouvait que contempler cet amas de noirceur se glissant en avant, quelques éclairs mauves apparaissant de temps en temps dans des chocs puissants là où l’Avatar était encore présent dans des grondements puissants. Il nous fallait nous y rendre, et notre équipe fut constitué d’une grande partie de l’Aube Obscure ancienne, et nouvelle.

Nos capacités magiques seraient des plus importantes, avec Finaen et Runne comme toujours, mais s’y offrait aussi la présence d’Hanbei et Mineko pour nous offrir leurs forces. Et il nous faudrait les soutenir avec toutes nos forces, Yone, Greil et moi pour trancher tout en morceaux avec Sorn et ses outils toujours plus fantastiques. Tout en ayant Livio pour tenir de front et s’occuper de tout ceux qui seraient sur notre route. Ainsi, il était temps de partir, l’Aigle d’or apparaissant dans les cieux lentement en se tenant prêt à nous couvrir pendant que les guerriers de l’Aube obscure levaient leurs armes en une façons de nous saluer et de nous soutenir lors de la progression avec une sorte d’honneur lors du départ. Partant tous ensemble vers notre objectif, nous entrions dans l’obscurité incarnée, formant des effets de noirceurs autours de nous.

Comme entrant dans un autre monde, des crépitements mauves apparaissaient un peu partout, laissant des gémissements, des formes étranges, et la route fut pas vraiment fameuse, vous vous en doutez bien. Les visages apparaissant un peu partout donnaient l’impression d’être des connaissances, des gens de notre famille, apparaissant et disparaissant sans cesse en tournoyant autours de nous. Une stratégie habituelle pour le Nuage noir, pour essayer de nous rendre fou et de nous transformer en monstre horrible. Quand nous avions été repérés, des yeux se mirent à apparaître un peu partout. Des centaines d’yeux, nous contemplant, une voix nous remerciant d’être venu nous livrer au maître des lieux afin de faire de nous des futurs champions du Nuage noir avec un rire puissant grondant dans les environs formant des effets de puissances ici et là. Un son de cloche se fit entendre, et d’un coup, des stries de noirceurs fusèrent dans tout les sens en provoquant des effets malveillants partout comme si le monde avait décidé de déformé le monde entier comme si le sol lui même voulait devenir un démon en s’agitant sans cesse sous les rires du démon. Tandis que le monde entier se déplaçait sous nos pieds, des effets de noirceurs firent jaillir des silhouettes sombres un peu partout dans des effets de puissances tournoyant dans tout les sens. Laissant naître des parodies de dragons orientaux déformés, comme si ils avaient voulu mutés pour devenir des horreurs monstrueuses en nous fonçant dessus en rugissant pour se défouler sur nous dans des cris de colères et de soif de meurtre.

Et les yeux, ses maudits yeux ! Se mirent à tirer des faisceaux de puissances un peu partout dévastant les environs en brisant les airs, essayant de nous atteindre avec des puissants rayonnements fissurant les airs en détruisant tout au passage. Il nous fallait passer outre d’urgence, et rapidement, je me mit à bondir à droite et à gauche le long de ses maudits amas de pierres s’agitant sans cesse, envoyant des grands coups de sabres fendant les airs dans des chocs foudroyants intenses brisant plusieurs adversaires jusqu’à ce que Yone ne me fonce dessus pour m’infuser de la fureur des vents. Devenue bien plus rapide, et létale, je pouvais ainsi progresser grâce à ses vents en tranchant tout ceux sur mon passage, partant avec les poings des flots formés par Mineko envoyant des coups immenses brisant tout ce qui se passait autours de nous. Si au sol, j’avançais avec Mineko, dans les cieux Greil et Finaen progressaient dans les cieux avec un Sorn non loin de là avançant avec Livio plus proche de nos compagnons pour les défendre. Tranchant dans les cieux, Greil était infusée par les vents puissants de son compagnon à plume en lui permettant de partir à toute vitesse en fissurant ses proies à grands coups de sa lame alors que de son côté, Finaen, avait créer des murs de pierres pour nous protéger des rayonnements tout en m’ayant défendue avec une barrière de glyphe vermeille. Tout se passait pour le mieux, mais une griffe frappa douloureusement Greil en la balançant en l’air, un instant avant que Finaen ne vienne trancher un dragon qui voulait l’atteindre d’un grand coup de lame noire. Seikka, l’aigle de Greil, revint d’un coup la récupéré dans les cieux et ils reprirent la route.

En bas, le grand dôme d’énergie de Sorn se mêlait parfaitement à celui de Runne, les effets apaisants diffusés par Runne contrait parfaitement les pouvoirs du Nuage noir nous frappant brusquement tandis que Sorn nous protégeait. Et pour continuer ainsi, alors qu’Hanbei envoyait des parchemins un peu partout pour scellé les faisceaux des yeux du néant tirant ici et là, apaisant considérablement les tirs vers le bouclier qui renvoyait ceux ci en des versions bleutés. Mais Sorn dévia de nombreux tirs pour protéger Livio envoyant des grands coups de lances brisant les démons encore et encore, mais plusieurs des tirs les frappèrent en les envoyant au sol un peu sonné, grillés, mais vivant. Il nous fallait tout de même progresser alors que tous se réunissaient, me laissant retrouver Yone pour lui dire que c’est tous ensemble que nous progresserions, un peu apaisée par l’effet de Runne. Mais les soucis étaient bien loin d’être terminés. Progressant droit vers le domaine volé par le Nuage noir, il nous fallait encore traverser la dernière étape de la grande porte aux allures démoniaques qu’il avait formé.

Comme créant cette immense porte naissant de nulles part en formant un passage coinçant l’accès dans un effet d’éther intense ondulant à l’intérieur de cette maudite structure formant des effets d’éthers intense se diffusant partout dans les environs alors que le passage se retrouvait bloqués. Ils voulaient gagner du temps, attirer le plus de pouvoir possible pour nous balayés, et détruire cette porte ne serait pas aussi facile à cause des problèmes arrivant droit vers nous. Avec cette porte, vinrent brusquement s’y ajouter des adversaires jaillissant de tôt les côtés en rugissant, comme des statues de cristaux mauves intenses formant des reflets d’anciens combattants, mutant avec des amas d’énergie du néant s’infusant de plus en plus à l’intérieur pour formés des démons infâmes nous arrivant dessus dans des rugissements se coordonnant avec toutes les créatures nous fonçant dessus pour défendre la porte. Et les énormes cloches frappaient brusquement, et formaient des effets de pouvoirs partout dans les environs en provoquant des effets de noirceurs un peu partout. Des bâtisses d’Hingashi tentèrent de jaillir lentement du sol, s’étendant de plus en plus en l’air en provoquant des grondements puissants de plus en plus inquiétant, en essayant de nous atteindre. Il fallait faire avec ses maudites bâtisses nous arrivant dessus, tout en trouvant un moyen de brisée cette porte immense dans un assaut coordonnés au milieu de ce chaos. Et pour ça, nous nous retrouvions tous à la porte en ouvrant notre passage avec violence contre tout les assaillants qui nous fonçaient dessus encore et encore.

Je bondissais ici et là en tranchant les opposants sur les toits des maisons apparaissant ici et là, formant des grands coups de sabres formant des éclairs intenses, et les tourbillons aqueux née des sorts de Mineko formant des spirales à toute vitesse encore et encore, me permettait alors aisément de ne pas être écrasé par ses maudits samouraïs de cristaux. Greil et Yone progressaient de deux côtés différents, les éclairs rouges et les éclairs sombres de chacun de leurs côtés même si la progression était plutôt douloureuse. Greil reçue une écorche à la joue saignante légèrement, et Yone lui traversa un mur brutalement quand un adversaire l’envoya s’écraser derrière avec puissance. Mais il parvint à se relevé, et tandis que Livio fusait en l’air à toute vitesse, la lance qui aurait du le transpercée brisée par un Tir de Sorn faisant exploser d’un coup la lance dans les airs en un choc violent, malgré le coup qu’il reçu dans le dos en retour, me laissant venir à son aide rapidement. Les Empis de Yone et Greil se mêlèrent en frappant la porte avec les flots de cristaux de Livio, tout en ayant des chocs intenses provenant de la porte quand les pierres accumulées par Runne brisaient de plus en plus cette dernière en tirant dessus brusquement.

Alors que la porte était en train de cédée, Runne fut interrompu brusquement quand un pan de mur lui tombait dessus, Finaen qui passait à travers ses adversaires avec des effets telluriques le long des jambes, parvint à repoussé rapidement les adversaires autours de Runne tout en se prenant le mur avec lui, les deux restant sonnés quelques instants au sol. Finalement, Finaen reprit sa route, et pendant que tous arrivaient plus facilement quand la cloche fut rapidement coincée par l’encre de Hanbei qui créait une armée de pantin d’encre partant à toute vitesse avec des mini-Gladys dans leurs têtes, la bataille était devenu une vraie guerre entre les créatures de cristaux et les pantins d’encre, jusqu’à ce que la porte ne cède dans un choc immense provoqué par l’écrasement de Finaen de ses deux pieds contre la porte. Il était temps de passé, alors qu’elles s’effondraient sur les deux côtés, nous laissant un accès direct vers les premières horreurs de notre adversaire.
Image
Au milieu du chaos et des cristaux, cela donnait l’impression d’être dans un monde miroir. Tout ondulait dans tout les sens en des formations de noirceurs devenant intenses autours de nous en provoquant des flux du néant se diffusant partout de plus en plus fortement en provoquant des crépitements de pouvoirs intenses. Des reflets de domaines se faisaient voir un peu partout, comme si ils capturaient de plus en plus des flux d’énergies intenses provoquant des effets de noirceurs intenses s’extirpant des cristaux pour gagner le grand cristal qui montrait le mont d’Himitsu no Taki sans cesse frappé par des éclairs intenses s’écrasant dessus avant que la vision ne disparaisse. Dans un effet d’obscurité immense, jaillit alors à travers les ombres se qui se dessinait de plus en plus face à nous : La chose qui permit d’être activée et de créer un pont entre le pouvoir du nuage noir et tout ce qu’il se passe ici. Un Halo des Profondeurs jaillit sous nos yeux. Ce dernière tournoyait rapidement avec l’obscurité autours formant des effets de noirceurs de plus en plus intense. C’était là une vision des plus effrayantes, ils avaient finalement réussi à en corrompre un et à s’offrir son pouvoir pour mené une telle invasion alors que ce dernier formait des effets de pouvoirs de plus en plus intenses.

Dans un claquement puissant formant un effet de puissant dans tout les environs, brisant l’air lui même, plusieurs adversaires jaillir d’un flot de combattants presque incessant. D’innombrables silhouettes jaillirent sans cesse, des formes de combattants sortant d’un nuage quittant le Halo des profondeurs, tirant toutes sortes d’armes ressemblant à des habitants d’Himitsu no Taki conservés en forme de démons affreux toujours humanoïde, conduit par une créature effrayante dont la gueule bardée de crocs sortait d’un amas de tissus autours d’elle. Le flot d’adversaires ne cessait de jaillir de ce nuage, nous fonçant dessus, et deux démons vinrent s’écraser brutalement de l’autre côtés. Des armes en peintures noires illustrés, l’une étant une immense hache avec des chaînes, et l’autre un canon à feu d’artifices, ils portaient des masques d’Oni, celui à la hache avait un masque agacé, celui avec le canon un masque souriant effrayant, et ils se préparaient à nous attaquer rapidement dans des effets puissants d’illustrations autours d’eux. Mais sortant du Halo d’un coup, venant s’écraser brutalement juste devant nous en brisant le sol soudainement, se redressant petit à petit un immense Gardien corrompu. L’antique protecteur ressemblait désormais à un monstre infâme, un Roegadyn avec un Kanabo qui avait des bouches mordant dans les airs, des éclairs du néants frappant un peu partout. Rugissant en provoquant un effet de pouvoir intense autours de lui, il nous fonça dessus pour en finir. Et il fallait les arrêtés, et retenir ce Halo perdu, pour faire perdre ses renforts au démon.

Alors, Runne et Finaen filèrent s’occuper à toute vitesse du flot d’adversaires arrivant sans cesse vers nous, se déversant tel un torrent d’ennemis n’arrêtant pas de jaillir encore et encore en grondant de colères, désireux de nous massacrer. Directement, Runne forma des flammes intenses repoussant ses adversaires encore et encore, les feux puissants les collant tous plus loin pour les liés vers la créature principale afin de les éloignés. Profitant des feu intenses, Finaen jaillit avec une puissance bourrasque aérienne, traversant le passage à toute vitesse en venant les repoussés par les vents jusqu’à envoyer un grand coup de sa lame noire dans la créature, pour la calciné de l’intérieur en lui laissant une blessure affreuse. Elle vint mordre Finaen, mais le bouclier créer par Livio le sauva de peu, formant un effet immense d’énergie tournoyant autours. Recrachant le bouclier – et Finaen dedans à toute vitesse, il utilisa sa langue pour attraper Runne à la place, formant des mouvements rapides pour engloutir le Miqo’te sans parvenir à encore le dévoré, tirant lentement le Miqo’te. La langue ne sera pas longtemps, Runne la dévastant avec sa lame noire en même temps que Runne s’acharnait dessus à grand coup de dagues, la coupant d’un coup. Et en se relevant, Runne forma des effets de feu de nouveau fantastique, ayant confiance en Finaen pour en finir jusqu’à provoquer une fantastique explosion quand les tirs vermeilles de Finaen explosa soudainement dedans, formant une terrifiante explosion avec l’encre de Runne ayant permit de le bannir. Il ne restait rien de lui, ni de ses allié.

Yone fut aidé par Greil contre les démons aux deux masques, le canon feu d’artifice tirant déjà, explosant encore et encore dans un effet de mitraille entre les deux. Pour l’arrêter, Yone envoya à toute vitesse un grand coup de sabre congelant d’un coup brusque le canon lui même, congelant ce dernier, alors que Yone glaça par la suite rapidement la gorge de son adversaire. Le frappant à la tête, reculant avec Seikka pour l’aider. Greil avait tranché son adversaire le long de son dos, lui laissant une grande blessure après être passé sous lui, et les deux conscients de leurs blessures, s’unirent. C’était absolument affreux à avoir, mais ils vinrent se rejoindre de fameux parfaitement monstrueux pour former une créature bicéphale énorme, rugissante de colère et d’écœurement, avant de tirer dans tout les sens des tirs artifices ainsi qu’agitant sa hache dans tout les sens en brisant tout autours de lui subitement. Alors, Greil fusa en avant pour donner un fantastique coup de sabre de l’épaule à la hanche de son adversaire.

Fendant d’un coup sa cible, lui laissant une blessure immense le long de son adversaire. Elle allait s’en tirer mais un grand coup de canon tenue comme un marteau envoya brutalement valser plus loin en s’écrasant plusieurs fois au sol, sonnée. Mais Yone frappa, fusant comme une comète à toute vitesse avec l’aigle de Greil en fusant à toute vitesse droit vers sa proie, la traversant de part en part en formant un grand trou à l’intérieur de sa cible, l’envoyant brusquement en arrière, détruit en formant des effets de poussières partant ici et là. Il fallait arrêté le Halo des Profondeurs, Sorn et Hanbei, avec Mineko, durent tous s’y mettre pour faire en sorte que ce magnifique Halo avant qu’il ne devienne un tas de noirceur. Se concentrant pour repousser les effets néfastes, Sorn et Mineko firent de leur mieux pour ouvrir le passage à la purification pour Hanbei. Les effets d’énergies s’extirpaient hors de là, s’échappant sans cesse quand les tourelles de Sorn tournoyaient en s’amusant bien tout en conduisant les énergies loin de là, Mineko les maîtrisant avec ses mouvements en donnant l’impression qu’Hanbei était au milieu d’une tornade. Se focalisant sur sa cible, Hanbei forma un flot de flammes blanches, purificatrices, dévastant de plus en plus la noirceur pour stabiliser l’éther et contrer l’effet des assaillants. Mais au cœur du Halo, jaillit un œil, dont la pression formée par ce dernier frappa à l’intérieur même d’Hanbei, lui laissant un flot de souffrance, alors que d’un coup, cela l’écrasa. Il n’allait pas laisser sa création tomber si facilement, malgré l’ouverture née des flux d’éthers arrachés de là par Sorn et Mineko qui formait des effets de plus en plus fantastiques.

D’un coup, Hanbei allait refermer le passage, arraché de là par Sorn à toute vitesse tirant sur Hanbei pour l’éloigner rapidement, alors qu’il tirait vers l’œil pour l’affaiblir de plus en plus malgré la douleur intense subie par cette maudite présence du néant qui l’écrasait de plus en plus. Hanbei allait être broyé, massacré, mais finalement Mineko redirigea la souffrance et le pouvoir vers elle, le renvoyant vers le Halo des profondeurs, le traversant de plus en plus dans un effet fantastique jusqu’à ce qu’Hanbei ne le referme dans un effet de purification intense en provoquant une explosion d’énergie fantastiques, une lumière blanche intense envahissant les lieux, laissant les trois compagnons triomphant retombant au sol. Éreintés, mais ils avaient réussi à arrêter le Halo des Profondeurs. Un de plus qui fut bloqué, pour ne pas s’en servir comme quelque chose de terriblement mal, de cette façons. Pour vaincre l’ancien Gardien d’Himitsu no Taki, un camarade d’Ugumori jadis, nous allions l’affronter avec Livio afin de se débarrasser de ce monstrueux adversaire. Pour ça, Livio fonça en le frappant d’un grand coup de sa pistolance. L’effet provoqua une grande explosion dessus juste après avoir protéger Finaen, le choc intense dévastant les environs en fissurant un peu le sol sous l’impact fantastique par terre, lui laissant une affreuse blessure. Et le rejoignant rapidement, je vins trancher plusieurs fois après que Livio n’ait sauvé Sorn : Envoyant sa lance contre son Kanabo, l’explosion d’éclairs mauves frappa très brutalement Livio en l’envoyant lourdement au sol, roulant plusieurs fois par terre sous l’impact dévastateur le laissant en sang au sol, mais vivant.

Et Sorn n’avait rien, alors c’était une réussite, me permettant de l’engager dans des coups frappant encore et encore dans des frappes foudroyantes en essayant de le retenir, en un duel acharnés tant nos coups pleuvaient, lui laissant de nombreuses blessures ici et là sur son corps énorme. Il fallait en finir rapidement pour poursuivre, et je parvins à le surpasser après un coup de genou m’ayant envoyé valser dans les airs lors de l’impact. C’était absolument douloureux à subir, volant dans les airs lors du choc, et je parvins à tournoyer en frappant encore et encore ma cible, lui laissant d’innombrables frappes le fissurant partout sous les chocs intenses. Lui laissant d’innombrables fissures, Livio en profita pour levé sa pistolance, formant une grande pointe qui l’empala d’un coup en le soulevant en l’air, ce dernier ayant quelques mots pour Ugumori en riant, disant qu’ils trinqueront de nouveau ensemble, avant de disparaître en poussière quand il fut détruit finalement. Tout était fini, tout aurait bien pu se passer, si l’Avatar n’était pas apparut. L’énorme entité était vraiment effrayante, digne d’une des pires plaies, et il fusa en avant en formant une titanesque force du néant fusant en avant. L’ile sur laquelle nous étions fut coupée en deux par le tir, emportant Yone, Livio et Finaen. Si ils n’étaient pas aussi tenace, ils auraient été tués soudainement par ce flot de pouvoir du néant les frappant encore et encore, laissant les trois compagnons ressortir de là en très piteuse état, s’effondrant au sol. Cet adversaire était fantastique, et nous avait déjà fait tant de dégât. Et le pire, c’est qu’il nous fallait le rejoindre, afin de l’affronter, afin d’en finir avec lui.
Image
L’ultime domaine de l’Avatar, là où cette horreur avait trouver refuge et formait des effets de noirceurs un peu partout dans des ondulations obscures inquiétantes. C’est ici qu’il était temps de vaincre le maudit démon, l’entité qui voulait devenir le nuage noir et pour moi, une façons de me faire pardonner d’avoir fuit l’île tout en provoquant quelque chose qui garderait une trace dans ma mémoire. Prendre une vie n’est jamais facile. On devient un monstre quand on fini par ne plus être impactés par les meurtres que nous provoquons, mais certains laisseront à jamais des fissures dans nos psychés bien plus importantes que d’autre, et ce combat là serait pour moi, une façons de laisser cette fracture à jamais dans mon esprit. Les nuages se formaient partout, et grondaient dans des crépitements de l’orage du néant s’accentuant devant nous. Dans des effets de puissances tournoyant dans les airs formant des effets puissants dans les cieux, laissant voir la lame du Kaminari. La lame noire était juste au dessus de nous désormais en tournoyant sans cesse, et dans une impulsion de nuage, il y avait d’un coup des flots de nuages noires ondulant encore et encore comme si nous étions littéralement debout sur les nuages en formant des effets sinistres. C’était dans les faits plutôt fantastique et aurait pu être une expérience fabuleuse que de tenir dans le ciel, au milieu des nuages ondulant doucement en formant des effets de noirceurs intenses crépitant d’éclairs mauves, tandis que nous contemplions les environs, voyant les menaces arrivant avant leur maître. Plusieurs éclairs mauves frappant encore et encore en avant pour faire jaillir brusquement une silhouette fait d’énergie intense avec un grondement de douleur, et de souffrance.

Se formant de plus en plus dans une tenue sinistre d’un noir d’onyx avec des reflets pourpres apparaissant souvent. Il s’agissait là de la forme de mon ancien maître, une silhouette torturée au souvenir d’Ikijin, portant un grand sabre tournoyant autours de lui tandis que l’ancien maître de l’Aube Obscure n’est là qu’un reflet de ce qu’il fut, une énergie intense d’un mauve dans une armure avec le visage de ce dernier gravé sur un masque, se préparant au combat. De l’autre côté s’arracha brusquement des nuages une énorme silhouette d’une baleine céleste, celle ci était si grande qu’on ne voyait qu’une partie haute de celle ci sortant des nuages, rugissant en étant devenue particulièrement infusée par l’éther du néant, se débattant à droite et à gauche en mordant dans airs, provoquant un puissant cri tant sa soif de nous massacrer était puissance et profonde en ouvrant grandement un œil unique, blessé encore par les lames l’ayant tant endommagé lors de la dernière mission. Et d’un coup, jaillit alors de l’obscurité formant des éclairs mauves un peu partout, l’objet de notre mission : l’Avatar de Tsakyoki, un dragon oriental immense aux éclairs parcourant sa carcasse noir et blanche, ses huit yeux se posant sur nous, avec rage.

Il était temps de sauver le Kaminari, et d’en finir, avec cette odieuse menace qui se trouvait devant nous. Alors, fusant vers le Kaminari pour le libéré de ce qui l’oppressait encore dans les cieux, Mineko arriva juste en dessous de la lame d’honneur d’Himitsu no Taki, les effets de noirceurs tournoyant autours encore et encore avec celle ci en formant des effets de magies fantastiques. D’un coup, elle forma des bulles un peu partout, des immenses bulles tournoyantes à toute vitesse en laissant des protections tout autours du Kaminari pour essayer d’arrêter les éclairs frappant ici et là. Ils furent tous bloqués, et Yone en piteuse état, progressa à l’intérieur des éclairs en recevant plusieurs. Il était clairement hors combat, son état très inquiétant après tout ce qu’il avait reçu, il aurait besoin de repos et de nombreux soins vu tout ce qu’il avait subi. Échappé de très très peu à la mort, il était suffisamment fort et courageux pour atteindre le Kaminari.

Des effets de noirceurs jaillirent partout, libre, il vint à notre aide soudainement pour essayer de nous aider. Alors que Yone en s’effondrant, lançant le Kaminari dans ma direction, pour que je puisse me servir de ce dernier à toute vitesse. Alors que Yone s’écroulait, Mineko contemplait le visage du démon aux huit yeux au dessus de là où était la lame, et elle parvint à envoyer les flots vers la lame qui fonçait dans ma direction pour que je la récupère, formant des bulles et des bulles arrêtant les éclairs, permettant à celle ci de m’atteindre sans le moindre heurts. Droit vers la baleine des cieux maudites, avec l’œil du démon gravée dessus en rugissant brusquement, ce dernier formait des effets de puissantes de plus en plus fortement jusqu’à ce que Livio en esquivant les chocs lui arrivant dessus rapidement avant de donner un grand coup de sa pistolance. Transperçant l’œil d’un coup en lui laissant une grande blessure, les éclairs parurent un partout dans des chocs puissants dévastant tout les environs en foudroyant tout autours de lui, laissant une grande blessure dessus. Sorn, avec Livio, tira sa foreuse vers une partie de l’œil juste à côté à toute vitesse dans une rotation intense, venant trancher tout autours de là où il glissa, en formant un effet dévastateur brisant encore et encore une grande partie de l’œil. Il allait se prendre un faisceau d’énergie du néant en retour, mais l’énergie frappa la bulle juste devant Sorn que Mineko avait créer, formant une immense bulle devant dans un effet aqueux magnifique, arrêtant l’énergie venant s’installer devant lui. Il en profita heureux de ne pas avoir été dévasté, récupérant après un instant un harpon noir provoqué par l’effet du Kaminari envoyant des aides un peu partout.

Envoyant brusquement le harpon vers l’œil, malgré la pointe de cristal lui ayant transpercé douloureusement la cuisse en laissant un peu de sang choir, il propulsa quand même la pointe avec la lame de gantelet de Livio formant une lame noire, frappa avec lui. Les deux coups furent plus que violent, et l’œil éclata brutalement dans un choc intense formant une déflagration fantastique. Il ne resta rien de notre cible, si ce n’est des éclairs se brisant un peu partout sous l’intensité du choc des deux armes. Sorn et Livio ont détruit définitivement après tout ses combats, un des yeux de Tsakyoki. Il sera désormais le démon aux sept yeux, plutôt que huit, et cela l’affaiblirait certainement considérablement. Ce qui était une belle réussite. Runne allait s’opposer à l’Ombre d’Ikijin, ce dernier faisant tournoyer sa lame à toute vitesse dans un effet de noirceur inquiétant, progressant vers le miqo’te à toute vitesse. Les lames de vents frappèrent sans cesse, Runne ne cessant d’enchaîné avec sa rapière et des lames de vents encore et encore frappant dans tout les sens en des coups enchaînés. Il agissait avec une forte maîtrise, tournoyant sans cesse dans des mouvements éoliennes, mais d’un coup ce dernier fut brusquement attrapé par un coup de lame laissant une blessure de l’épaule à la hanche, douloureuse et saignante, après que Runne ait dévasté le bras de son adversaire. Mais cela n’avait pas suffit pour ne pas faire choir brutalement Runne par terre dans un coup terrible. Et alors qu’il allait être tué, le sabre s’arrêta devant lui en laissant voir des amas de pierres s’enroulant encore et encore autours de lui : Finaen venait de venir en aide à Runne, formant des effets de pierres intenses tournoyantes autours de son adversaire encore et encore. Coinçant ce maudit adversaire sous les amas de pierres tournoyant sans cesse, l’ombre d’Ikijin se libéra brusquement – mais un peu trop tard.

Quand Runne fusa avec sa dague, et une dague à lame noire du Kaminari. Envoyant des coups encore et encore sur son adversaire en envoyant des coups essayant de frapper sans cesse contre son adversaire. L’expertise de l’ombre était encore fantastique, laissant une blessure sur le flanc qui saignant gravement, mais Runne ne se laissa pas choir comme un jeune combattant. Quelque soit la douleur, il frappa quand même de ses deux dagues brusquement en transperçant l’adversaire de part en part quand il fut brusquement empalé par les deux lames. En profitant, Finaen envoya des flots d’énergies frappant encore et encore dessus dans un choc puissant, jusqu’à ce que tout ce flux de pouvoir ne cessa sans cesse de rentrer à l’intérieur avant de former une explosion puissante à l’intérieur de son corps avant d’envoyer ses morceaux d’aciers un peu partout.

Il ne restait plus rien de son ombre malgré les blessures reçues, ce qui fut un combat violent, important, mais des plus réussi. Avec Hanbei et Greil, il était temps pour moi d’affronter l’Avatar, conscient de ce qui m’attendait, de ce que cela signifierait. Hors de question de passer outre ce combat, il fallait en finir avec elle, et d’un coup, Hanbei commença à déployer le Parchemin immense qu’il avait récupéré de toute urgence, formant des effets de plus en plus puissants pendant que Greil et Seikka fusaient sans cesse en frappant encore et encore de ses deux lames en laissant des blessures un peu partout. Mais les griffes de l’horreur frappèrent brusquement aussi bien Greil que Seikka en les envoyant valser plus loin subitement dans des chocs puissants, s’écrasant plus loin contre les pierres de cristaux, sonnés. Les forces du néant avaient frappés brutalement Hanbei, s’écrasant autours de lui quand il réalisa que l’Avatar n’en n’était pas un. Ce n’était pas un simple avatar. C’était une créature conscience, possédée, c’est à ce moment qu’il le découvrait déjà alors que je reçue une vague d’énergie me frappant encore et encore dans un effet de plus douloureux en me laissant en piteuse état. Mon corps hurlait de choir, la douleur était d’une rare intensité, mais pas cette fois. Je n’avais simplement pas le droit de choir en ayant une douleur affreuse. Les flots d’énergies purificatrice jaillirent d’Hanbei, malgré les chocs lui laissant quelques blessures douloureuses alors que les énergies s’écrasaient encore et encore dessus.

Greil malgré les forces l’ayant frappé et laissé des traces encore nombreuses, jaillit vers sa cible en envoyant un immense coup de ses deux sabres, libérant aux deuxièmes coups des deux lames une onde de choc stellaire l’assommant, chutant sur Seikka au sol qui vint la secourir d’urgence. Je rattrapais le Kaminari, mais dans une grande lumière, je vins me bloquer. J’étais plongée dans une illusion du Nuage noir, plongée devant la mort de tout mes compagnons d’armes de l’époque, les défenseurs d’Himitsu no Taki, contemplant l’échec et la destruction de l’île. La blessure mentale fut fantastique, mais les appels de mes compagnons et leurs renforcements naissant dans le Kaminari devenant de plus en plus intense, avant d’envoyer un coup de lame tellement infusée dans un coup si puissant. Notre ennemi fut fendu en deux, et cela laissa une trace immense sur les cristaux, une balafre qui resterait sur cette terre à jamais. Soumise à la purification, cela permit au moins à la conscience utilisée pour créer ce monstre : Le visage de ma mère, sa voix, remerciant tout le monde de s’être occupé de moi tout ce temps avant de disparaître avec ses yeux pleins d’amour. Je ne pouvais que lui souhaiter d’enfin trouver du repos, dans la mer des étoiles, reprenant ainsi ma vie avec ce fardeau. Les quelques jours à venir seront consacrés à du repos. Et je reprendrais alors ce journal de voyage, quand je reviendrais au monde et à nos missions, une fois que mon cœur ne serait plus brisé. »
Akayane Kosenjobi.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités