T'ewia Liam - Récits d'une aventurière débutante

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Onirim
Messages : 4
Inscription : 14 janv. 2019, 08:55

T'ewia Liam - Récits d'une aventurière débutante

Message par Onirim » 11 févr. 2019, 23:42

Premier mandat : Tomber sur un os.
En l'absence de leurs camarades de la Vindicte, les deux nouvelles recrues T'amyhuan et T'ewia s'étaient entrainées en vue d'effectuer leur premier mandat. La guilde des aventuriers de Limsa ne manqua pas de répondre à leur souhait, en leur proposant un mandat à priori simple : faire fuir quelques "bêtes cornues" de bois convoités par un groupe de bûcherons, dans la Basse Noscea.

Les miqo'tes partirent au petit matin, espérant pouvoir observer les créatures en question dès le lever du soleil et reçurent l'aide de Y'jhimei, une garde du Maelstrom.
Image
Une fois enfoncées dans les sous-bois, les miqo'tes entendirent des bruits de course dans les fourrés - des bruits de fuite pour être exact. S'avançant un peu plus, elles se retrouvèrent presque nez à nez avec une paire de yeux rouges tapis dans les ombres. Toute à leur préparation, et pensant ne pas avoir été vues, elles furent prises à revers par un kobold agressif qui déclencha les hostilités. Les trois miqo'tes firent face aux deux kobolds, et malgré leur relative inexpérience, la bataille tourna en leur faveur sans qu'aucune blessure sérieuse n'eut été à déplorer. L'un des kobolds mourut sur place, l'autre réussi à s'enfuir, grièvement blessé.

Ratissant la zone afin d'être sûres que tout était tranquilles, elles tombèrent sur une vielle cabane abandonnée dans laquelle les kobolds avaient décidé de faire leur litière et surtout d'entreposer les objets de valeur. T'amyhuan y trouva des objets volés aux habitants du coin - outils de toutes sortes, lampe à huile brisée, caraffes de verre coloré. Au milieu de tous ces objets communs empestant l'odeur âcre des kobolds, elles trouvèrent un curieux objet.
Image
Un os humain - un fémur - pas très vieux, mais entièrement recouvert d'écritures étranges. Les écritures étaient si petites et serrées qu'on aurait pu croire que cet os jouait le rôle de rouleau ou de tablette, contenant quelque savoir obscur dans une langue ancienne - sans doute morte - qui n'aurait jamais dû sortir de l'oubli.

Impossible pour l'heure de déterminer la provenance ou la langue des écritures, encore moins leur contenu ; mais il est certain qu'au vu de l'âge de l'os humain, il ne s'agit pas d'un artefact des temps ancien, mais bel et bien d'un objet créé il y a relativement peu de temps, par des mains inconnues.

En tant que tel, le mandat était un succès, les bûcherons ravis de pouvoir retourner à leur besogne. Restait à éclaircir le mystère entourant l'os, si c'était possible.
T'ewia Liam <La souris des sables>

Lunesia
Messages : 2
Inscription : 15 janv. 2019, 13:01

Re: T'ewia Liam - Récits d'une aventurière débutante

Message par Lunesia » 12 févr. 2019, 13:37

Les battements d'un cœur ? Non… des tambours. Bam - bam - BAM-BAM-BAM. C'était la première chose que l'on remarquait. Il s'agissait là d'un battement obsédant, hypnotisant et insistant. Ils étaient frappés avec force. La nuit était d'un noir d'encre. La lune et les étoiles semblaient avoir déserté ce lieu hors du temps. Seules des flammes brûlantes et lancinantes apportaient un semblant de lumière trouble et vivante.

Bam - bam - BAM-BAM-BAM. Une odeur âcre et épaisse… écœurante. Une odeur de chair brûlée qui prend au nez. L'odeur est si forte qu'elle vient piquer les yeux, donner des hauts le cœur.

Bam - bam - BAM-BAM-BAM. Il est là. De l'autre côté des flammes. Forme sombre, il ressemble à un homme mais… quelque chose de noir émane si fortement de lui que c'est impossible à dire avec certitude. Impossible de distinguer ce qu'il porte. Son visage est caché par un masque de ténèbres. Non… pas de ténèbres, de bois. Ce masque, qui lui couvre tout le visage, semble vivant… expressif. Des entrelacs noirs sont gravés sur ce masque mais ne sont pas figés. Sont-ce eux qui bouge ? Ou la fumée qui donne cette impression ?

Bam - bam - BAM-BAM-BAM. Toujours ces tambours. Leurs battements sont sonores mais mornes, sans vie.

Bam - bam - BAM-BAM-BAM. La chaleur devient insupportable. Malgré les flammes, tout semble n'être qu'ombre. Un frisson, comme un vent glacial. Le masque aux dessins qui bougent devient omniprésent. Il est si malsain. La nausée à nouveau. L'odeur de graisse humaine semble épaissir l'air alentour. Crampe d'estomac, gorge sèche. Il se met à chanter ou psalmodiait. Les lèvres immobiles du masque semblent s'étirer en un rictus mauvais.

Bam - bam - BAM-BAM-BAM. Il s'approche. Un marteau et un burin d'orfèvre dans les mains, il s'approche. Sa voix est audible, forte mais incompréhensible. Il se penche en avant, psalmodiant toujours.

Bam - bam - BAM-BAM-BAM. Sa voix se mêle aux battements des tambours. Il lève le marteau et l'abat du le burin.
Image

Dans un cri, T'amyhuan se projeta en arrière, laissant tomber dans l'eau l'os qu'elle tenait dans les mains. Le cœur de la jeune miqo'te battait avec force, lui rappelant les tambours de sa vision. Elle se sentit trembler tandis qu'elle essayait d'effacer les odeurs de sa mémoire. Devant les regards surpris de T'ewia et de Yesui, elle se mit à leur raconter ce qu'elle avait vu en touchant le fémur, tout en leur épargnant certains détails.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité