Une sombre galerie de portraits...

Avatar de l’utilisateur
Fairypie
Messages : 96
Inscription : 05 janv. 2016, 10:24

Le portrait sombre

Message par Fairypie » 11 mars 2020, 16:20

Image

" L’origine de votre mal-être est claire, Mademoiselle Warszawska. Votre esprit est surchargé, embrumé de pensées parasites. Il a été démontré depuis longtemps que la trépanation était souveraine dans des cas comme le vôtre. "

" O… on … N… "

" Une légère percée dans le crâne aère le cerveau et permet aux idées négatives de ressortir facilement, c’est très bon pour garder l’esprit clair. "

" On… N… on… on… N… on… Non… ! "

" Qu’y a-t-il ? Le sédatif n’était pas assez puissant ? C’est malheureux mon enfant, vous allez passer un terrible quart d’heure. Infirmière, donnez-lui quelque chose à mordre. Et resserrez les sangles. "


Image



Sans titre. Auteur et date inconnus.

Image
"Quant à la vérité, ne la laissez pas disparaître dans le mâchonnement généralisé de la complaisance."

Avatar de l’utilisateur
Fairypie
Messages : 96
Inscription : 05 janv. 2016, 10:24

Le miroir brisé d'une coiffeuse

Message par Fairypie » 16 mars 2020, 15:05

Image

" Alors tu abandonnes maintenant, après tout ce que tu as supporté ? "

" Oui. Traite-moi de lâche si tu veux, mais fiche-moi la paix. Je ne veux plus te revoir. "

" Je vais disparaître si tel est ton souhait, mais il faut que tu saches que c’est aussi une partie de toi qui disparaîtra. "

" Je n’ai plus l’âge de jouer avec des amis imaginaires ! Disparais ! "

" … Si tel est ton désir. "


Image

Image
"Quant à la vérité, ne la laissez pas disparaître dans le mâchonnement généralisé de la complaisance."

Avatar de l’utilisateur
Fairypie
Messages : 96
Inscription : 05 janv. 2016, 10:24

Re: Une sombre galerie de portraits...

Message par Fairypie » 15 avr. 2020, 23:14

Image

" Toutes mes Condoléances Monsieur, Mademoiselle. "

" Quelle idée… Porter du gris aux funérailles de sa mère. "

" On dit qu’elle revient juste de maison de santé, comprend-elle seulement la situation ? Si elle est encore désorientée… "

" Pauvre Nikolaï, le malheur s’acharne sur sa famille. "


Image


Clematis Niké. Par Jocelin Viveseigle. Huile sur toile.

Image
"Quant à la vérité, ne la laissez pas disparaître dans le mâchonnement généralisé de la complaisance."

Avatar de l’utilisateur
Fairypie
Messages : 96
Inscription : 05 janv. 2016, 10:24

Le portrait gribouillé

Message par Fairypie » 14 juin 2020, 20:04

Image

" Tu es magnifique, Clematis. C’est un honneur pour mon fils d’épouser une jeune fille comme toi. "

" Monsieur Viveseigle… Vous êtes au courant n’est-ce pas ? Les… Penchants, de Stanislas. "

" Aaah… Tu es une jeune fille intelligente. Je sais que tu comprends pourquoi j’ai besoin que tu ailles jusqu’au bout. "

" Vous vous épargnez la honte avec un alibi. "

" C’est fou ce que tu ressembles à Camélia. Stanislas est un gentil garçon, malgré tout. Sur tous les autres plans, il te rendra heureuse. Quant à vos héritiers… Nous trouverons une solution le moment venu. "

" Une solution… Vous gagnez sur tous les tableaux, n’est-ce pas ? "

" Perspicace, comme ta mère. Mais même pour toi, ce n’est pas une si mauvaise affaire. Si tu fais ce qu’on te dit, c’est l’occasion pour ta famille de prendre du galon. C’est une chance unique pour des hyurois… Tourne un peu plus la tête. "


Image



Portrait de Madame Clematis Viveseigle la veille de ses noces. Par Jocelin Viveseigle.
Le portrait n’est pas terminé, seule l’ébauche au fusain a été réalisée. Par ailleurs, il semble que de violents traits aient été tracés par-dessus.

Image
"Quant à la vérité, ne la laissez pas disparaître dans le mâchonnement généralisé de la complaisance."

Avatar de l’utilisateur
Fairypie
Messages : 96
Inscription : 05 janv. 2016, 10:24

Le portrait de la mariée

Message par Fairypie » 28 juin 2020, 11:38

Image
" … Pourquoi me peignez-vous ainsi ? Ce n’est pas… La réalité… "

" Hm… Une inspiration, je dirais. C’est l’image que dégagiez pour moi lorsque je vous ai aperçue. Cela vous dérange ? "

" Monsieur Viveseigle ne peint toujours que ce qu’il voit… J’ignorais… Qu’on pouvait peindre comme ça… "

" Vous m’avez fait l’effet d’un papillon de nuit qui erre dans les rues sombres de la cité, dans une nuit sans fin. "

" Un papillon… "

" Mais dites-moi, qu’est-ce qu’une jeune fille en robe de mariée fait au milieu de la Brouillasse, en pleine nuit ? "


Image


Les Noces du Papillon d’Or. Par Arthur Lowell.

Image
"Quant à la vérité, ne la laissez pas disparaître dans le mâchonnement généralisé de la complaisance."

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité