[Chronique] Aly & Naya Jin

Avatar de l’utilisateur
Ambre Senah
Messages : 246
Inscription : 18 mai 2017, 16:36

Re: Aly & Naya Jin

Message par Ambre Senah » 12 juin 2018, 17:39

Image
Alysia…

Le nom raisonnant dans la pièce, d’une profonde douleur.

Le Xaela posant son front contre celui de la miqo'te, continuant de libérer plusieurs larmes de soulagement. Sa main vient lui caresser le ventre, les bras, tout son corps, comme s'il vérifiait que tout soit encore en place.

- Je t'aime…

Ses mots qu'ils se sont interdit de dire depuis si longtemps, finissent enfin par s'extirper des lèvres du Xaela, alors que la miqo'te ne peux les entendre, ou du moins le réaliser pleinement. Ses mots qui doivent être normalement rendu, resteront muet entre les lèvres de la miqo'te endormie.

Un faible murmure, avant de craquer encore plus, se mettant à trembler dans ses pleurs qui ne semblent jamais cesser, lui caressant de nouveau le visage, secouant la tête en forçant la fermeture de ses yeux.

A ses mots, aucune réaction de la demoiselle si ce n'est un léger mouvement des yeux sous les paupières, furtif, bref et possiblement pas remarqué par le Xaela en larmes.

Assan relève la tête vers le plafond, des larmes coulant inlassablement sur ses joues alors qu'il pousse littéralement des râles de douleur pour évacuer ce sentiment qui lui écrase le cœur, ôtant sa main d'Alysia pour venir serrer le tissu qui recouvre sa propre poitrine, au niveau de son cœur.

Il s'agite de quelques soubresauts aux mots de Yunaia, comme des rires mêlés à ses pleurs. Quelque chose l'a fait rire nerveusement, dans ses mots.

Finalement il abaisse son regard embué sur elle, quelques larmes coincées sur ses écailles, le reste ayant déjà rejoint le matelas ou ses vêtements. Il pose une main sur son propre cou en prenant un air désolé, semblant s'excuser tout en restant muet, la gorge trop nouée pour prononcer d'autres sons que ceux qui expriment sa douleur.

Son regard finira par couler sur Alysia, la bouche entrouverte, cherchant à respirer plus posément. Ses yeux ne sèchent jamais, il semble même sur le point de pleurer de nouveau mais cette fois-ci en silence. Ses sourcils se déforment, se dressant en leur centre, la partie inférieure de sa mâchoire se mettant à trembloter.

Il lèvera un très bref instant les yeux sur Yunaia avant de fuir son regard en sentant ses pleurs rouler sur ses joues, mordant sa lèvre inférieure en fronçant les sourcils. Il baisse la tête, fermant les yeux et grondant intensément, frustré et inquiet au possible.

Puis retombera auprès d’Aly, enlaçant son petit crâne d'une main pour l'attirer contre lui et pleurer à nouveau, se secouant à la douleur qui ne disparaît jamais, lancinante.

Avatar de l’utilisateur
Ambre Senah
Messages : 246
Inscription : 18 mai 2017, 16:36

Re: Aly & Naya Jin

Message par Ambre Senah » 13 juin 2018, 08:43

Image
Daevios Astrea baissa les yeux, le cœur lourd.
« J'ai cru comprendre que Namar aimait l'argent ? Voilà le deal. Je vous donne cette bourse, et en échange vous me laissez rester à son chevet de manière indéterminée, je ne demanderai qu'un coussin... »
L’homme garde les yeux rivés sur le visage d’Aly, restant relativement sec et distant dans sa façon de parler à la jeune femme, pas dupe, le hyur savait pertinemment ce qu’elle représentait pour Namar.
« Je vais me mettre ici, sur le parquet, qu’Assan soit d'accord ou non, je m'en tape, c'est gentil mais, je n'ai vraiment pas faim, j'ai juste besoin de rester vers elle, ne vous préoccupez pas de moi pour le reste. Rassurez-vous, je ne ferai aucun bruit. »
Daevios Astrea regarde le feu, semblant vide, aurait-il entendu les paroles de Yuna ? Peut-être, mais il ne semble pas les assimilés pour le moment.
Image

Avatar de l’utilisateur
Ambre Senah
Messages : 246
Inscription : 18 mai 2017, 16:36

Re: Aly & Naya Jin

Message par Ambre Senah » 14 juin 2018, 12:36

Des soins quotidiens...

Image

Assan se laisse tomber au-dessus d'Aly, maintenant son visage face au sien en se soutenant d'un avant-bras contre le matelas. Un murmure, son regard noyé d'inquiétude caressant les traits de son aimée, n'ayant aucune réponse à l'océan de questions qui déferle dans son crâne.

L'inquiétude et la tristesse de son visage se décomposeront au fil des secondes, alors qu'il semble attendre désespérément une réponse. Finalement il s'écartera, le visage neutre, vide, épuisé. Il se relèvera pour aller imbiber l'éponge d'eau et de savon. Il étrangle l'éponge jusqu'à être sûr qu'elle ne mouillera pas le matelas d'Aly lorsqu'il la passera sur son corps, à croire qu'il pense à son confort même dans un tel état.

Puis passera l'éponge sur sa peau, notamment les zones les plus susceptibles de suer. Les aisselles, l'arrière des genoux, le front. Il s'arrête au milieu pour retourner imbiber l'éponge d'eau, et revient terminer, en passant plus globalement sur son corps. Il veille à être extrêmement doux, ne brusquant absolument rien. Et bien que cela soit sûrement inutile, il garde les yeux posés sur le visage d'Alysia comme pour s'assurer qu'il ne lui fait pas mal, cherchant une grimace.

Aucune grimace sur le visage d’Aly, néanmoins une légère activité cette fois qu'il pourra déceler sous la paupière de la demoiselle, furtif et bref mais en soit, possiblement bon signe.

Assan retournera une troisième fois préparer l'éponge, la passant cette fois-ci sur le dos d'Alysia en la mettant sur la tranche de son bras, celui qui n'a pas de perfusion bien sûr. Il se hâte pour éviter qu'elle ne se blesse avec son propre poids, la remettant bien vite dans sa position initiale. Il ira ensuite récupérer le baume recommandé par le médecin Thay, l'appliquant un peu partout sur son corps, surtout les zones susceptibles d'avoir reçues un choc, communiquées par le médecin lors du bilan. Dans ses gestes, Assan reste très peu expressif. Il n'est pas fier de s'occuper ainsi d'elle, et ne se réjouit pas non plus d'être apte à le faire sans douleurs. Il n'en tire là aussi que de la tristesse et de l'inquiétude, déchiré de devoir s'occuper de sa compagne transformée en pantin. Mais il n'y a pas plus légitime que lui pour le faire…

Avatar de l’utilisateur
Ambre Senah
Messages : 246
Inscription : 18 mai 2017, 16:36

Re: Aly & Naya Jin

Message par Ambre Senah » 14 juin 2018, 12:44

Image
Assan passe les mains sur son visage, prenant une inspiration qui ne semble jamais trouver de fin, un soupir tout aussi interminable suivant. Finalement, alors que ses mains s'abaissent, il pose le regard sur Aly.

Dae est présent en ce début de matinée, dormant devant le feu allongé sur les coussins, Yunaia l'ayant recouvert d'une couverture quand l'aura vue enfin, succombé au sommeil, avant de partir travailler.

L'appartement est calme, on n'entend que la faible respiration de la miqo'te toujours comateuse.

Assan Lève les yeux sur Daevios un instant, tout en se redressant. Il lui demandera de s'éclipser pendant un moment, le temps qu'il puisse toiletter correctement Alysia. Une fois seuls, le Xaela passera de nouveau ses bras sous le corps de la miqo'te, avant de poser son regard sur l'intraveineuse.

« toc toc toc »

Assan lève la tête en direction de la porte, fronçant progressivement les sourcils.

- <Fixe la porte, armant un poing.> Qui êtes-vous ?
- Ton pirrre cauchemarrre. ♪

[Daevios, le Hyur nacré, cerné et fatigué saluera Mylin au passage, sortant pour laisser Assan aux soins de la miqo'te.]

- Allez niquer votre mère.
- Hey !
Image
Assan retourne auprès d’Aly la faisant lentement rouler Alysia sur le lit, la mettant de côté pour pouvoir ouvrir sa blouse. Ses gestes sont lents et délicats. Puis lèvera les yeux vers les bruits de pas, se relevant automatiquement en s'approchant. Il lève sa garde, écarquillant son regard qu'il visse sur Milyn. Il ne dit rien, prêt à se battre.

- Tu ne vas pas frrrapper une ancienne collègue de restaurrrant j'espère.

Assan n'a pas l'air de la reconnaître, jusqu'à-ce qu'elle précise. Il pousse un grognement, rageur. A croire qu'il aurait préféré la voir saigner.

- Qu'est-ce que tu veux ? <La haine plein la gorge, levant une main sur son visage pour masquer son regard qui commençait sérieusement transpirer la soif de meurtre.>

- Je viens pourrr la cheminée. A ton avis ? Je viens voirrr comment elle va.
- Continues ton ironie, et tu vas la voir de très près la cheminée. <Il fait un pas sur le côté pour libérer le chemin vers Alysia, laissant tomber sa main pour de nouveau poser son regard de prédateur sur Milyn, suivant le moindre de ses mouvements. Il n'a manifestement plus rien à voir avec le gentil serveur qui souriait au monde.>

- Et donc Comment elle va ?
- Comme une femme dans le coma. Son état est stable, mais… On ne sait pas combien de temps elle va dormir.
- Hm. Au moins elle ne rrrisque pas d'empirré. Naya s'inquiète pourrr elle. Pourrr ça que je suis venu voirrr.
- <Il désigne Alysia d'une main, mollement.> Et bah voilà.
- Voilà ce qu'il nous reste de notre Alysia pleine de vie.
- Elle rrreviendrra. De loin, mais elle rrreviendrra
- Bien sûr qu'elle reviendra. J'attendrai le temps qu'il faudra. Mais... Qu'est-ce qu'elle sera à son réveil ? Est-ce que seulement elle se souviendra de nous ? De moi ?
Image
- Ah ça ... Sans doute une perrrsonne déboussolée qui cherrrcherrra des rrrepères. Mais ça, on ne le saurrrra qu'à son réveil.
- Des repères, mh... J'imagine que ça ne changera pas tant que ça, alors. J'allais la toiletter. T'as pu voir c'que tu voulais ?
- Ouais, ne t'inquiète pas, j'allais y aller. Occupe-toi bien d'elle.
-<Hoche sensiblement la tête, acquiesçant du regard également.> Comme toujours….

Assan se laisse lentement chuter au sol, gardant son regard sur Alysia. Ses yeux s'embuent de nouveau, alors qu'il pince les lèvres, le menton tremblant sensiblement.

- ... Ça ne changera pas… Hein chérie ?...Je ne veux pas que ça change.

Avatar de l’utilisateur
Ambre Senah
Messages : 246
Inscription : 18 mai 2017, 16:36

Re: Aly & Naya Jin

Message par Ambre Senah » 17 juin 2018, 09:23

Transfère de la miqo'te au domicile d'Assan à La Coupe.

Image

Avatar de l’utilisateur
Ambre Senah
Messages : 246
Inscription : 18 mai 2017, 16:36

Re: [Chronique] Aly & Naya Jin

Message par Ambre Senah » 22 juin 2018, 14:19

Image
Aly toujours dans le coma chez Assan, reçois régulièrement la visite de plusieurs de ses amis. F'raht, Vhayi, Daevios, Yunaia, sa sœur Naya et le dernier en date K'rayne, de retour en ville dès lors qu'il aura eu vent de la situation de la blondinette. Lui racontant ses pitreries habituelles malgré qu'elle ne réagisse pas, il lui aura également reposé une peluche. Un chocobo avec pour cavalier un bonhomme oignon.

Avatar de l’utilisateur
Ambre Senah
Messages : 246
Inscription : 18 mai 2017, 16:36

Re: [Chronique] Aly & Naya Jin

Message par Ambre Senah » 27 juin 2018, 16:36

Image
Alors que le feu crépite dans l'âtre, la respiration lente de la miqo'te en est également audible, paisible, ses mouvements derrière ses paupières sont toujours plus fréquents depuis ces derniers jours. Quelque battement de cœur plus rapide aura été entendu par les cornes du Xaela, à chaque fois qu'il s'approchait d'elle pour la laver, lui parler ou s'endormir contre elle. Son corps inerte mais pas ses émotions, ni ses sentiments, tout porte à croire depuis quelques temps que son coma est bien moins profond. La voix douce de Naya aura causé des réactions similaires, tout de fois, ils semblent, tous deux, être les uniques personnes que la jeune femme endormie semble reconnaître, l'impact d'un grand amour et d'une sœur étant les seuls choses capables de faire battre son cœur, son corps meurtri il y a encore peu de temps est enfin rétabli, chaque soin apporté par le médecin, par sa sœur et surtout par l'homme de sa vie aura eu raison de ses hématomes et de ses maux. La pièce aux teintes tamisées, en cette énième soirée à deux, le vent passant par la fenêtre qu'Assan a ouvert afin de lui apporter une douce brise, sa chevelure se mouvant, elle sommeil encore, vêtue de blanc.

Assan quant à lui, est installé au coin du lit, fixant la danse des flammes dans l'âtre de son regard qui simule d'ailleurs la couleur du feu lorsqu'il le fixe. Sa guitare coincée entre les mains, il passe distraitement ses doigts sur les cordes pour bercer Alysia avec autre chose que simplement le crépitement de la cheminée. Son regard est à moitié clos, fatigué mais jamais désespéré.

- Tu te souviens, chérie... ? Sur la plage. A Brumée, le jour où on avait décidé de fuir le monde... Ce soir-là...

Il pince doucement ses lèvres en portant ses yeux sur elle, continuant à la bercer de quelques mélodies mélangées les unes dans les autres, sans véritable fil conducteur. Et pourtant elles sont jouées par des cordes, puis souffle un rire épuisé, abaissant son regard sur le matelas.

- Ce n’est pas comme ça que je nous imaginais "contre le reste du monde".

Aly ne réagit pas, du moins rien qui ne soit réellement perceptible pour le Xaela, un petit tique nerveux d'un doigt, tout au plus dissimulé lorsqu'il entame les petites mélodies.

Le Xaela entame alors celle de la chanson, jouant les premiers accords, avant de laisser ses doigts enchaîner le reste, sans se mettre à chanter.
- Tous les jours, je me demande quand est-ce que, ce sera le bon. Je te regarde, parfois des heures...

Le cœur de la miqo’te s'emballe doucement, sa respiration se fait plus profonde, semblant lutter à contrecourant, le corps toujours inerte, si ce n'est le mouvement plus rapide sous ses paupières.

- J'attends là, chérie. J'attends de t'entendre rire... Parfois je rêve que tu te réveilles.
Il étire ses lèvres, dans un sourire triste, navré, n'osant toujours pas la regarder dans les yeux.

- Tout est mieux. Mes repas reprennent le goût qu'ils avaient avant. Tu sais, je n’ai jamais eu un palais très fin mais... Je crois que je connais le goût de la solitude, maintenant. Tout est fade quand j'ouvre les yeux après ces rêves... J'ai l'impression que l'on a retiré les couleurs à une image qui scintillait.

Il lève un regard embué en direction du plafond, continuant inlassablement de jouer son morceau, le répétant même s’il le faut.

- Combien de temps... ? <Il laisse s'échapper un bref rire, à moitié éteint.> Hier, mon frère a dit que moi-même, j'avais l'air d'être plongé dans le coma. Je n'ai même plus la force de me mettre en colère. <D'un ton amusé, abattu par l'ironie du sort.> Moi, ne plus pouvoir m’énerver.
L'oreille de la jeune femme est soudainement prise d'un frétillement, bref mais relativement visible, son souffle se fait plus rapide encore au gré de ses battements de cœur qui s'accélère.

- Finalement... C'est toujours nous deux. On dort, toi et moi. Mon corps est debout mais mon esprit est en veille, avec le tien. Combien de temps... ? <Baissant la tête vers l'instrument, jouant chaque note plus lentement, donnant certainement un ton nettement plus mélancolique au morceau.> Je suis épuisé, Aly'... J'ai jamais été aussi fatigué. <Soufflant de nouveau, un rire las, à bout de force.> Même t'écouter me hurler dans les cornes, ce serait moins fatiguant... Tu ne voudrais pas me hurler dans les cornes, chérie ? <En tournant la tête vers elle, l'œil interrogateur, à croire qu'il devient un peu fou.>
Image
Toujours inerte, le vent passant le long de son pelage, fera frémir à nouveau cette oreille. Ses mouvements oculaires toujours plus frénétique, la jeune femme entre ouvre les lèvres dans un souffle, tout aussi mélancolique, comme surgissant des abysses au fil des notes qui s'évadent dans la pièce, tout son être intérieur semblant vouloir répondre au Xaela, dans une lutte acharnée afin d'émerger, son esprit est présent, il tente de commander à son corps qui pour l'instant ne parvient pas à obéir.

Assan cille sensiblement en voyant la miqo'te entrebâiller ses lèvres, fronçant progressivement les sourcils, sa propre respiration s'accélérant automatiquement. Il croit sûrement rêver, s'approchant en se penchant vers elle pour examiner sa bouche.> Alysia... ?

Les lèvres de la jeune femme viendront se mouvoir à l'appellation de son nom, un simple souffle à nouveau alors que son oreille tique une nouvelle fois, il ne rêve pas, la jeune femme semble littéralement luter pour se réveiller.

Assan lâche la guitare au sol, bondissant presque sur elle pour cueillir l'une de ses mains dans les siennes. Toute la fatigue dans son regard est soudainement balayée, ses yeux écarquillés s'agitant sur le visage d'Alysia pour en déceler la moindre réaction, le moindre mouvement. Il tapote sa main rapidement, en l'encourageant d'une voix plus distincte, plus vive.> Alysia... Ouvres les yeux... ! Je suis là, amour. Daijobu. <Répète-t-il alors, contre les doigts piégés de la miqo'te, la fixant de son œil vif.>

La jeune femme froncera légèrement les sourcils au contact presque brusque et spontané du Xaela, sa voix raisonnant dans son esprit au loin, ses paupières se mouvant plus rapidement encore alors que son oreille frétille, jusqu’à laissé paraître un léger gémissement, elle geint péniblement, faisant surface en douceur, la miqo'te semble relativement morfler dans ce processus de réveil.

Il presse alors ses lèvres contre les doigts de son aimée, continuant à parler pour qu'elle puisse s'accrocher à sa voix, à sa présence.> Restes avec moi Alysia, réveilles-toi… ! Il faut juste... Que tu ouvres les yeux. Réveilles-toi !


Son regard turquoises, embrumé s'ouvre lentement dans le vague, un nouveau souffle, semblable à un soupire, pouvant à présent ressentir chaque battement de son cœur affolé, elle agite l'oreille, ses doigts se mouvant légèrement sous le baiser de son amour, elle le cherche péniblement du regard, le reste du corps ne semblant pas encore réellement réveillé.
Image
Assan se penchera encore un peu plus sur elle en la voyant ouvrir ses paupières, se libérant une main pour ne garder contre la sienne que celles qui est en contact avec sa paume, serrant lentement ses doigts autour. L'autre viendra se glisser contre la joue d'Alysia pour lui redresser lentement le visage, se plaçant juste en face d'elle, les yeux grands ouverts, muet. Il est pour le moins choqué.

Aly bat lentement des cils quelques instant, son visage redresser, ses prunelles toisant le Xaela, son regard pouvant en être inquiétant, difficile à dire si elle le reconnait ou non, ses secondes sembleront sans doute des heures interminables pour le Xaela avant qu'elle ne réussisse à étirer un sourire bref et tendre, un susurre enrayé suivant.

-Assan...t'en as mis du temps...<son humour foireux toujours intact visiblement>

Une pointe d'humour qui au-delà de le rassurer, fait chuter une bonne partie de la pression constante dans laquelle il a vécu ces derniers jours. Il souffle un rire en venant poser son front contre celui d'Alysia, fondant silencieusement en larmes pour évacuer le cocktail d'émotions qu'il est en train d'endurer. Il serre sa main encore un peu mieux, n'ayant toujours pas la force d'articuler quelque mot que ce soit. Il rit et pleure nerveusement, secouant sa tête contre la sienne, enfin sorti de son désespoir. Son corps tout entier se relâche, semblant écrasé par un poids immense, toute sa fatigue émotionnelle l'écrasant de plus belle.

La miqo’te couine doucement, la gorge nouée, elle fronce un peu les sourcils sous l'émotion, une certaine frustration de ne pas pouvoir l'enlacer, elle serre doucement sa main dans la sienne sans le quitter des yeux, la voix rugueuse et fatiguée, elle murmure à nouveau.

- Je t'aime aussi mon amour, pardonne moi…je…je suis...<se raclant un peu la gorge elle reprend son souffle comme elle peut> une très mauvaise cavalière quand ce n'est pas sur toi.

Assan s'enfonce lentement dans le matelas au fil des secondes, devenant progressivement un poids mort. Il presse de nouveau ses lèvres contre les doigts d'Alysia en réprimant un nouveau rire, plusieurs larmes venant rouler jusqu'à sa main, donnant sûrement l'impression à Alysia qu'elles viennent réactiver les nerfs le long de son avant-bras, puisque ces gouttes qui coulent seront les premières choses qu'elle y sentira. Il ferme les yeux, respirant profondément.



- Une éternité...
Dernière modification par Ambre Senah le 27 juin 2018, 20:42, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Ambre Senah
Messages : 246
Inscription : 18 mai 2017, 16:36

Re: [Chronique] Aly & Naya Jin

Message par Ambre Senah » 27 juin 2018, 16:45

Image
Naya entre doucement dans l'appartement, avec un panier, remplit de tout ce qu'il y a d'inimaginable en terme d'amande, huile, savon, shampoing, mais aussi chocolat, paquet d'amande, gâteau au amande, elle toc a la deuxième porte.

Aly hausse un sourcil avisant la porte non sans une certaine impatience et intrigue, espérant sans doute voir la bouille de sa sœur. Les oreilles mi- basses.

- Oui ?
- *ouvre doucement la porte venant glisser sa tête blonde dans l'ouverture* Surprise Tite sœur
-Naya !! <Agite les oreilles élargissant un sourire, elle balance son livre et s'agenouille, les larmes aux yeux.>

Naya dépose le paquet sur le lit, les yeux pissous aussi puis vient s'asseoir à côté d'elle tant pis pour ses bottes. Aly souffle un rire la voyant faire, elle est encore faible mais ça ne l'empêchera pas de venir enlacer sa sœur contre elle.

- Je...je suis désolée...<la gorge nouée> je suis…vraiment une quiche à dos de chocobo.

Aly n'a même pas percuté au panier, elle semble ne plus vouloir quitter des yeux sa grande sœur, son unique repère stable depuis son réveil avec Assan.
Naya enlace doucement sa petite sœur avec une infinie tendresse* Chuuut.*douce* ce n'est rien tu n'as pas à être désolée idiote *des larmes abondante venant glisser sur ses joues* Tu m'as tellement fait peur...*sanglotant*

- Je…je sais...oui fin...je me souviens, je ne peux pas dire si…j'entendais tout mais, les émotions sont là, tu as pris soin de moi avec les autres, tous les jours, je le sais. <Douce d'un murmure, elle fond en larme également, se blottissant contre elle, la laissant faire son rôle de grande sœur, Aly est fragile et s'agrippe à la tenue de Naya, le souffle court, le cœur battant.> Je...je veux plus m'éloigner de toi, plus jamais...

Naya sert doucement sa sœur contre elle venant glisser sur son épaule, ses larmes ne semblant pas vouloir se calmer.

- C'est normal à Aly tu es ma petite sœur, la personne qui compte le plus pour moi…je savais que tu te réveillerais... moi non plus je veux plus qu'on s'éloigne... je t'aime Aly...*passant une main dans sa chevelure lui caressant doucement la tête* Beaucoup de monde était là pour toi, pour te soutenir, pour t'encourager à ouvrir les yeux ma belle.

- <hoche doucement restant contre elle, elle tente de reprendre son souffle sous l'émotion> je t'aime aussi Naya. Je...me souviens oui des autres aussi, mais...j'ai pas mal de zone d'ombre, par exemple je ne me souviens pas d'ici cet appartement et je...j'ai peur d'avoir oublié d'autre chose. <Baissant les yeux> je me sens...comme une enfant, j'ai l'impression de ne pas avoir vraiment l'identité que j'avais avant. <Pour preuve, elle se confie naturellement à sa sœur, partageant ses craintes depuis son réveil.>Thay dit que ça peut me revenir un peu, et je...hm...je crois que c'est la chanson à la guitare d'Assan hier soir qui m'a aidé à sortir, en plus de tout le reste, je suis épuisée on dirait que j'ai lutter dans une cage durant des années.

- *sourit tendrement, les joues humides* C'est normal tu as eu un sacré traumatisme ma belle, qu'elle est ton dernier souvenir ? *douce* mais dit moi tu aimes toujours les amandes ? *radieuse*

- Euh…<cille un peu, trop de question à la suite elle a du mal et avise sa sœur toute mimi penaude> je crois oui. Je...<soupire> ma nuit était agitée, j'entends encore des chacals hurler dans ma tête. <Baissant les oreilles> puis…c'est un peu le trou noir et...j'ai la migraine quand j'essaie de me rappeler de trop de chose, mais... mes souvenirs sont...émotionnel je crois, je sais qui j’aime et de qui j'ai besoin, je...me souviens de mes amis, mais pas forcément de tout ce qu'on a vécu ou ce qui s’est passé, c'est plus…comme des ressentis.

- *attrape le panier derrière elle, le reste attendra, seul leur retrouvaille compte pour le moment, elle semble comme revivre elle aussi, ayant mal vécu ce moment* Force pas *douce* on verra ça plus tard.... Reprend des forces chaque chose en son temps Aly.

- <hoche doucement, élargissant un sourire> Thay dit qu'une partie des choses ont pu être effacée ça m'effraie un peu. Il dit que c'est surtout les derniers temps, et...du coup je sais pas trop ce que j'ai fait avant mon accident, je me souviens d'Assan et sa chanson, ce ne sont pas…les gens ou les moments, mais les lieux qui sont troubles, et pourquoi il a un appartement ici ? et j'ai le souvenir d'une plage aussi.

- Tu es chez Assan *douce* Vous étiez partie a Brumée pour ouvrir un petit restaurant *évitant bien sûr les détails pour ne pas lui rappeler les mauvais souvenir, essayant de lui rappeler que les bons*
- <cille un instant et dresse l'oreille> un restaurant ? pourquoi j'ouvrirais un restaurant ? <Amusée pour le coup, mais curieuse> Assan à pas un rond et moi pas grand-chose non plus je crois, si ? on a gagné un truc ?

- Il semblerait que ça soit Daevios qui vous est proposé un partenariat *souriant* Mais je les laisserai te raconter tout cela *prend alors une tablette de chocolat au amande l'ouvrant et la tend à sa sœur*

- <marque un temps, elle agite une oreille et vient se masser une tempe d'une main> Dae' oui, <douce d'un sourire> il…me manque aussi, c'est mon chevalier servant je crois je le ressens comme ça. Il va bien ? <Inquiète>
- Je ne sais pas je l'ai pas vue depuis longtemps, il est resté ici à ton chevet pendant quelque temps jusqu'au réveil de ton homme, puis il s'est éclipsé passant de temps à autre prendre de tes nouvelles.

-Oh je…<avise le chocolat aux amandes et étire un sourire agitant l'oreille, elle inspire, fatiguée un peu bousculée par tant d'émotion d'un coup> je...ne sais pas si j'ai le droit, je dois faire attention à mon alimentation pour que mon…corps reprennent l'habitude. <Elle cherche dans la pièce, puis panique un peu> ou est Assan ? lui il sait si j'ai le droit...

- Calme toi ma belle...il est sorti faire une course et m’a demandé si je pouvais être la pendant son absence...hum je ne suis pas médecin...tu verras avec lui le panier est pour toi toutttteeeee seule*amusée*
Inquiète, Aly hoche docilement vers sa sœur, son air est bien plus enfantin, visiblement très déboussolée, possiblement même qu'elle a rétrogradée un peu. Elle avise le panier et se pince la lèvre.

- d'accord, merci Naya...<douce d'un murmure fatigué> je...je vais dormir un peu mais...t'en vas pas hein ? <S’agrippant à sa tenue encore une fois> jusqu'à que Assan revienne d'accord ?

- Je reste jusqu'au retour de ton chéri ma belle, compte sur moi. Je retire mes bottes et je reste avec toi.

Aly soupire soulagée et hoche, venant ensuite s'allonger en réprimant un bâillement, les émotions semblent l'épuiser très rapidement encore. Son regard se refermant, confiante avec la présence de sa sœur, elle s'endormira en douceur, lui laissant une place près d'elle.

Avatar de l’utilisateur
Ambre Senah
Messages : 246
Inscription : 18 mai 2017, 16:36

Re: [Chronique] Aly & Naya Jin

Message par Ambre Senah » 28 juin 2018, 15:59

En ce début d’après midi ensoleillé. Alysia ne tenant plus en place, elle se dirigea, en longeant les murs du couloir, en direction de son appartement, les souvenirs sont flou, elle tâtonne, désireuse de voir sa sœur, de trouver possiblement quelques souvenirs du lieu.
Image
K'alysia Jin se laisse guidée lentement, appréciant l'aide oui bizarrement aucune fierté mal placée ou indépendance, elle s'installe lui souriant tendrement, les oreilles mi- basses.

- Je crois oui… J'ai...piqué une crise aussi <soupire touchant ses propres cheveux> j'ai...voulu tout couper, je...je ne savais pas trop qui je voyais dans le miroir. J'ai du mal à savoir un peu qui je suis <une moue suivant> ça me va bien ?
- *sourit* tu veux boire quelque chose ma belle ? Soit patiente ce va revenir petit à petit…*sourit je me disais bien qu'il y avait un truc de changé chez toi mais je ne savais pas quoi *malicieuse* et oui ça te va à ravir Aly.
- Alysia...<sourit doucement, corrigeant sa sœur, puis acquiesce> je veux bien un jus de fruit si tu as oui, et merci.
Image
Après plusieurs longues minutes d’échange complice, de discussion douce, retrouvant leur relation entre sœur. Alysia demandera à visiter le petit salon de massage de Naya. Cette dernière l’aidera un peu dans ses déplacements, parcourant le couloir de l’immeuble.

Image

- Ici c'est un bassin pour les pieds, il y aura tout plein de petits poissons pour nettoyer les peaux mortes des pieds des clients pendant qu'ils dégusteront un verre. Les massages c'est la pièce derrière toi.

- Oh c'est...une bonne idée...<souriante, sincère> Je...je sais masser aussi non ?
- Oui tu es une excellente masseuse, on a appris pour aider maman tu t'en souviens ?
- Tu peux offrir du...des boissons aux clients c'est une bonne idée aussi. <Douce observant autour.>
- Oui mais y aura pas grand-chose, disons les boissons les plus courantes
- <marque un temps et étire un sourire fronçant les sourcils> Oui, elle avait une maladie des os qui enflammait aussi ses muscles. Je n'ai pas oublié notre passé et notre mère Naya. <Douce d'un tendre sourire> certaine chose ne s'oublie pas même après une chute de plusieurs mètres il faut croire.

L’échange ce poursuivra ensuite dans la salle de massage, Naya voulant prendre soins des jambes encore en coton de sa sœur et de ses courbatures dû au temps passé allongée.

Image

- Tu es la première personne a être massée ici *douce* et je voulais que ça soit toi *retirant ses chaussure pour monter avant de voir sa sœur encore habiller* hop en culotte mademoiselle *taquine*

- vrai ? <Agite une oreille ravie> je suis une privilégiée alors, je suis honorée merci. <Rougissant un peu> je…c'est étrange j'ai le sentiment de ne pas le mériter. <Une moue suivant, elle soupire et ferme les yeux> j'en ai marre de toutes ses...émotions bizarres et de ses flous. <A mi-voix penaude.>

Image

Alysia passe une main sur sa joue marquée d'une fine cicatrice récente mais néanmoins bien soignée et absorbée par la peau, merci les soins Ethériques de Thay.

- tu crois que...ça va se voir beaucoup pour les gens qui m'ont connu avant? <Soupire doucement inquiète> J'ai eu de la chance...de ne rien avoir d'autre comme plaie, je...je crois me souvenir que je ...fin que j'aimes bien mon corps non ?

- *elle parle bas dans un murmure* détend toi ferme les yeux *ses mimines commencent alors à descendre le long du dos de la blondinette, évaluant l'état du corps de sa petite sœur, d'une façon experte. S'arrêtant à certain endroit utilisant ses pouces pour détendre les nerfs. *

- Oui tu as eue beaucoup de chance, heureusement que ton chocobo a amortie ta chute et oui tu prends soin de ton corps *douce, une odeur d'amande se rependant dans l'air ambiante*
- <soupire d'aise et hume un peu l'air> j’adore cette odeur...

Une bonne heure plus tard, Alysia retournera auprès d’Assan pour profiter de la journée à ses côtés et se reposer à nouveau.

Avatar de l’utilisateur
Ambre Senah
Messages : 246
Inscription : 18 mai 2017, 16:36

Re: [Chronique] Aly & Naya Jin

Message par Ambre Senah » 01 juil. 2018, 17:36

Image
- <souffle un rire, sirotant son verre, elle observe les alentours une nouvelle fois, puis se redresse>
- t'as mis des petits poissons déjà ?
- Oui ils y sont depuis ce matin.
- Tu peux essayer si tu veux et me dire ce que tu en penses. *plongée sur sa carte*
- <s'installe et pose son verre se penchant pour regarder, les oreilles droites et frétillantes, curieuse, elle sourit comme une gamine> Mince ils sont trop mignons...
- Oh euh...non pour l'instant je suis pas...super curieuse à ce point-là. <Soufflant un rire, elle grimace> j’ose pas trop, je demanderais à Assan de le faire avant moi. <Amusée>

- Ah t'as remis des fleurs ou pas encore ? <Amusée>
- Assan se faire manger les pieds pas des petits poissons ? j'en ai remis.
-<rit doucement> quoi tu…crois qu’il ne voudra pas ? <Soupire lui souriant faiblement> il y a plein de chose que...je ne me souviens pas vraiment de lui tu sais, mis à part que je l'aime comme une dingue, j'ai parfois des flashs sur ce qu'on vivait, et j'ai…une attirance pour lui vraiment bizarre <rougit un peu> je comprends pas encore tout ce qui se passe en moi quand je suis avec lui.

- *lève la tête la regardant en souriant* Vous avez été longtemps amis avant de vous avouer vos sentiments c'est surement pour ça *douce et souriante*

- Oui cette amitié je la ressens aussi, même si...fin tu crois qu'il va s'en remettre je…<soupire> et si ce n’est pas le cas que je le perdais ? peut-être qu'il m'en veut indirectement, sans s'en rendre compte ? J’ose pas trop lui en parler, il est au petit soin pour moi, je ne veux pas l'ennuyer avec mes questions et mes craintes.

- Hum il t'aime, ça je peux te le garantir *douce* essaie de lui en parler sans trop insister tu verras bien s’il enchaine.

- <hoche doucement, baissant les oreilles songeuses, elle joue doucement d'un doigt sur le bois du comptoir, la laissant travaillée puis tique> oh et j'ai reçu une lettre de Vhayi...<rehaussant un sourire> il va mieux et il viendra me voir demain soir, je suis un peu nerveuse, là aussi je sais pas trop comment analyser mes émotions vis à vis de lui, on était des amis proches aussi n'est-ce pas ?

- Et bien...*regardant sa sœur* et bien vous êtes de très bon ami *douce* vous aviez passé la soirée ensemble avant ton accident de chocobo...c'est ce soir-là que tu t'es rendues compte que tu étais vraiment amoureuse d'Assan.

- Hm oui ce souvenir j'en ai des petits bouts en vrac, c'était une soirée sympa de ce que je me souviens, mais je n’ai pas les détails de tout pour autant. <Sourit doucement se redressant> ça t’ennuie si...on sort un peu, thay a dit que je pouvais aller marcher au soleil maintenant.
Image
A l'antique, Alysia fera la rencontre d'une raenne, retrouvera Alfred dont elle se souvient brièvement et profitera de quelques échanges sympathiques, avant de rentrée seule une fois sa sœur contactée par un client, ne voulant pas trainer dans le quartier trop longtemps sans compagnie.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité