[Chroniques] ➸ Pahja Epocan

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Shangri-La
Messages : 5
Inscription : 13 mai 2018, 15:17

[Chroniques] ➸ Pahja Epocan

Message par Shangri-La » 04 juin 2019, 19:57

Douzième soleil de la troisième lune astrale :

Lieu : La Coupe
Participants : Réunion


Un soir, j'errais aux aborrrds de Gridania quand une Hyuroise à l'étrange accent m'a demandé si je pouvais la guider jusque dans le Thanalan. En lui expliquant que je ne connaissais aucune autrrre contrée que ma Sylve natale en Sombrelinceul, je vis une grande Elezen s'approchée. Elle se prrroposait de nous guider.

Je n'ai jamais eu l'intention de me mêler des affaires extérieures à ma terre natale. Mais ce soirrr-là, je sentais la Sylve me pousser au-delà des frontières de la forêt. Les feuilles des arbres frissonnaient et les branches grinçaient sous le vent agité qui m'indiquait le sud. Je devais les suivrrre.

Arrivées dans la contrée déserrrtique du Thanalan, nous nous sommes dirigées vers le lieu de résidence nommé "La Coupe". Une grande maison taillée dans la pierre, aux murs parfaitement lisses et droits, semblait être notre destination. En y entrant, je découvrrris d'autres Miqo'tes. Certains appartenant à la tribu de la Lune, comme moi. D'autres appartenant à la tribu du Soleil. On nous invita à l'étage et une réunion eut lieu.

En rrressortant de cette entrevue, j'étais confuse. Plusieurs mandats avaient été prrroposés à travers les terres éorzéennes. Si c'était la première fois de ma vie que je tenais une mine, je pus signer sans la moindre hésitation afin de parrrticiper à ceux qui se dérouleraient dans la Sylve.



🌕

Image
𝐷𝑒𝑝𝑢𝑖𝑠 𝑢𝑛 𝑚𝑜𝑚𝑒𝑛𝑡, 𝑗𝑒 𝑠𝑒𝑛𝑠 𝑞𝑢𝑒 𝑙𝑎 𝑆𝑦𝑙𝑣𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑎𝑏𝑟𝑟𝑟𝑖𝑡𝑒 𝑒𝑠𝑡 𝑚𝑎𝑙𝑎𝑑𝑒. 𝑀𝑎𝑖𝑠 𝑗'𝑖𝑔𝑛𝑜𝑟𝑒 𝑞𝑢𝑒𝑙 𝑚𝑎𝑙 𝑙𝑎 𝑟𝑜𝑛𝑔𝑒. 𝑁𝑜𝑢𝑠 𝑎𝑢𝑡𝑟𝑒𝑠 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑡𝑟𝑖𝑏𝑢 𝐸𝑝𝑜𝑐𝑎𝑛 𝑛𝑒 𝑝𝑜𝑢𝑣𝑜𝑛𝑠 𝑞𝑢𝑒 𝑝𝑟𝑖𝑒𝑟 𝑙'𝐴𝑟𝑏𝑟𝑒 𝑔𝑎𝑟𝑑𝑖𝑒𝑛 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙𝑎 𝑝𝑎𝑟𝑡𝑖𝑒 𝑐𝑒𝑛𝑡𝑟𝑎𝑙𝑒 𝑑𝑒 𝑆𝑜𝑚𝑏𝑟𝑒𝑙𝑖𝑛𝑐𝑒𝑢𝑙, 𝑒𝑛 𝑒𝑠𝑝𝑒́𝑟𝑎𝑛𝑡 𝑞𝑢𝑒 𝑙'𝑒́𝑡ℎ𝑒𝑟 𝑞𝑢𝑒 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑙𝑢𝑖 𝑜𝑓𝑓𝑟𝑜𝑛𝑠 𝑝𝑢𝑖𝑠𝑠𝑒 𝑔𝑢𝑒́𝑟𝑖𝑟 𝑛𝑜𝑡𝑟𝑒 𝑡𝑒𝑟𝑟𝑒.
Dernière modification par Shangri-La le 04 juin 2019, 20:14, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Shangri-La
Messages : 5
Inscription : 13 mai 2018, 15:17

Re: [Chroniques] ➸ Pahja Epocan

Message par Shangri-La » 04 juin 2019, 20:12

Quinzième soleil de la troisième lune astrale :

Lieu : Forêt de l'est
Participants : Ghiala Blaetwyn, Elisabeth Sambre, Pahja Epocan


Hier soir, un mandat débuta en Sombrelinceul, sur les terres sylphes de la forrrêt de l'est. J'étais en compagnie de l'Elezen rencontrée quelques soleils plus tôt, et d'une Roegadyn gigantesque.

En nous fiant à la boussole qui nous avait été fourrrnie, et après nous être présentées à un Sylphe du Refuge, selon les traditions de son espèce, nous nous sommes enfoncées toutes les trois au coeurrr de Chantalouette.

Bien que mes partenaires soient restées dignes, je pense qu'il leur a été difficile d'évoluer à travers la forrrêt dense. La Roegadyn était alourdie par les plaques de métal de son arrrmure. L'Elezen, elle, m'a semblé peu habituée aux sols jonchés de racines saillantes et aux chemins escarpés. Peut-être mon rrressentiment face à leur comportement me pousse à porter ce jugement. Je reconnais n'avoir que rarement fréquenté d'autres peuples que le mien.

Après nous être perrrdues et avoir déjoué plusieurs fois l'attention des sylphes subjugués, nous avons posé un calibrrrateur dans un coin isolé de ces terres sacrées. Cette machine, d'une technologie qui m'est étrrrangère et qui ne m'intéresse pas, a mis un long moment à être opérationnelle.

Durant tout ce temps, un premier Dénaturé est apparu et m'a visée avec une orbe de foudre. J'ai pu l'éviter, mais son comporrrtement hostile, bien que légitime aux yeux des habitants de la Sylve, lui a coûté la vie. Sous mes yeux, les disques de l'Elezen lui coupaient les ailes, pendant que la hache lourde de la Roegadyn le tranchait en deux.

Furieuse et amère, j'ai avancé près du corps du Dénaturé. M'agenouillant, j'ai murmuré une prière rituelle :


« Je te vois, frère, et demande ton parrrdon. Ton esprit rejoint Hydaelyn, mais ton corps rrreste ici. »

J'ai pris un peu de terre que j'ai verrrsée sur son coeur éteint, puis je me suis relevée. Alors que je sermonnais les deux femmes sur leurs actes, deux autres sylphes subjugués apparurent. La Roegadyn s'est précipitée sur le plus proche. À contrecœur, j'ai bandé mon arc et décoché une flèche. Une unique flèche, pour que le deuxième Dénaturé soit mort avant même de retomber sur le sol.

De la même façon, j'ai honoré leur corps. Enfin, le calibrrrateur était en état de fonctionner et donc, la mission prenait fin.

La Roegadyn semblait très satisfaite. Je ne me suis pas privée de lui faire parrrt de ma colère. Une réussite ? Un carrrnage plutôt. Il m'était impossible de comprendre son engouement.

Nous sommes retournées à Gridania. Trois bourrrses de gils nous attendaient auprès de notre mandataire. J'ai décliné la rrrécompense, laissant mes deux partenaires se partager ma prime. Sans un mot, je suis retournée dans ma Sylve, perplexe quant à la vision du monde de ces perrrsonnes rencontrées au fil de la soirée.

De la monnaie, quelle étrange récompense. Si la faim me tenaille le ventre, je chasse, si la soif assèche ma gorrrge, je bois à la rivière. La monnaie ne se mange pas, pas plus qu'elle ne se boit. Qu'en aurais-je fait ?

🌕

Image
𝐸𝑙𝑙𝑒𝑠 𝑠𝑜𝑛𝑡 𝑠𝑜𝑢𝑟𝑟𝑟𝑑𝑒𝑠. 𝐸𝑙𝑙𝑒𝑠 𝑛'𝑒𝑛𝑡𝑒𝑛𝑑𝑒𝑛𝑡 𝑝𝑎𝑠 𝑙𝑎 𝑣𝑜𝑖𝑥 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑆𝑦𝑙𝑣𝑒, 𝑝𝑎𝑠 𝑝𝑙𝑢𝑠 𝑞𝑢'𝑒𝑙𝑙𝑒𝑠 𝑛'𝑒𝑛𝑡𝑒𝑛𝑑𝑒𝑛𝑡 𝑙𝑎 𝑚𝑖𝑒𝑛𝑛𝑒. 𝐸𝑙𝑙𝑒𝑠 𝑟𝑒́𝑎𝑔𝑖𝑠𝑠𝑒𝑛𝑡 𝑐𝑜𝑚𝑚𝑒 𝑑𝑒𝑠 𝑒𝑛𝑓𝑎𝑛𝑡𝑠. 𝐸𝑙𝑙𝑒𝑠 𝑜𝑛𝑡 𝑙𝑒 𝑝𝑎𝑠 𝑝𝑒𝑠𝑎𝑛𝑡, 𝑙𝑒 𝑠𝑜𝑢𝑓𝑓𝑙𝑒 𝑓𝑜𝑟𝑡, 𝑙𝑒𝑢𝑟 𝑜𝑑𝑒𝑢𝑟 𝑒𝑠𝑡 𝑎𝑟𝑟𝑟𝑡𝑖𝑓𝑖𝑐𝑖𝑒𝑙𝑙𝑒. 𝐽𝑒 𝑚𝑒 𝑓𝑒𝑟𝑎𝑖 𝑝𝑙𝑢𝑠 𝑖𝑛𝑑𝑢𝑙𝑔𝑒𝑛𝑡𝑒, 𝑒𝑡 𝑗'𝑒𝑠𝑠𝑎𝑖𝑒𝑟𝑎𝑖 𝑑'𝑜𝑢𝑣𝑟𝑖𝑟 𝑙𝑒𝑢𝑟 𝑒𝑠𝑝𝑟𝑟𝑟𝑖𝑡 𝑎̀ 𝑙𝑎 𝑆𝑦𝑙𝑣𝑒.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité