[Hyurgoth] Aanor Scaleheart

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Dragonne
Messages : 2
Inscription : 17 déc. 2018, 01:02

[Hyurgoth] Aanor Scaleheart

Message par Dragonne » 05 juin 2019, 12:43

Image
Image

Image
Image

Noms: Aanor Scaleheart
Race: Hyur - Hyurgoth
Archétype: Chasseresse, manieuse de hache et Maître-Chien

Situation: En couple, fiancée
Famille et proches:
▪ Vergil Valériant (Fiancé)
▪ Annamelisianne, ou "Anna" (Mère Adoptive)
▪ Berendis (Père Adoptif)
▪ Mère biologique décédée
▪ Père biologique inconnu
▪ Kaul (Monture et compagnon de chasse)

Emploi: Actuellement en formation
Pied-à-terre: La Lavandière - 15 - Terrain N°26


Âge: 20~25 ans
Taille:1M73
Poids: 75Kg
Signe(s) distinctif(s): A part sa taille ? Pour le moment, pas grand chose.

Qualités: Loyale / Persévérante / Pleine d'humour (proportionnel à son taux d'alcool)
Défauts: Commère / Impatiente / Rustre (proportionnel à son taux d'alcool)
Apprécie: Les animaux (Surtout son "chien") / L'amour "vache" / Les ragots
N'apprécie pas: Ce qu'elle qualifie de "beauf" ou de "pouf" en général / Être mise sur scène (aussi littéral que métaphorique)

Image
▪ Aanor est une petite hyurgoth aux traits fins et aux mimiques surjouées bien qu'elles soient sincères.
Elle arbore un teint de porcelaine, surmonté de deux émeraudes et encadré d'une chevelure rougeoyante.
Très rarement inexpressive, la hyurgoth joue beaucoup de son visage pour traduire ses émotions. Son regard vacillant entre le taquin et le féroce.
Image

Malgré ses épaules larges propre à son ethnie, Aanor prend les habitudes d'une "Lady". Elle aime se chouchouter et ce, depuis quelques lunes. Bijoux, coiffure, tenues ou encore maquillage; la demoiselle s'apprête avec parcimonie même s'il n'est pas exclu d'avoir des jours de relâche. Après tout, elle reste une roturière.
Chasseresse depuis l'enfance, la jeune femme a une musculature fine, adaptée à la course. Cependant, on la voit souvent portant une hache et une armure depuis le début de sa formation, développant ses épaules et son dos..

Son air "costaud" se voit légèrement trahi par sa voix: amusée et pas rauque pour un sous. En fait, elle ne colle pas du tout à ce qu'elle renvoi, mais sied parfaitement à sa personnalité.


▪ Aanor ne prévoit rien. Jamais. Elle vit au jour le jour comme son enfance lui a appris. Elle n'a jamais réellement de projet et a une sainte horreur des contraintes. Accroc à sa liberté, on peine à imaginer ce qui a pu la lier avec un ishgardais.
Bien entendu, la simple idée d'être "enfermée" dans une situation la rend malade et elle devient agressive.
Tendre et maternelle malgré son air bourru, elle passe son temps à surveiller et engueuler ses amis pour le moindre "pet de travers". Difficile d'imaginer que la demoiselle l'âge réel de la demoiselle avec un caractère pareil.
La Dravanienne est assez extravertie à partir du moment où on engage le contact.
Sinon, elle se contente d'écouter, d'observer et d'offrir un sourire à la personne se trouvant proche. Non pas qu'elle soit timide, non. Mais elle est pleinement consciente qu'elle peut effrayer son interlocuteur. On peut même dire qu'une fois lancée, la jeune femme a le dialogue mais surtout l'humour facile. Elle fait une bonne compagnie de comptoir.
Quand elle ne traîne pas dans les tavernes, il est difficile de la trouver (À part si l'on connaît son adresse, évidemment.), toujours à gambader.


Image
Aanor est née à la Penne, un petite village dans l'Avant-Pays Dravanien. De ce fait, c'est une chasseresse accomplie et parfaitement capable de survivre en milieux dit "sauvage".
Depuis à peine quelques lunes, celle-ci s'aventure loin de son village à la cherche de son père biologique, ses deux parents adoptifs étant hyurois.
Image


C'est ainsi qu'elle arriva au Kenkyo, à l'époque où il était établi à la Lavandière. C'est d'ailleurs là qu'elle rencontra tout ses amis et son fiancé.
Suite à ça, la jeune femme dû gagner sa vie pour continuer de vivre aux alentours de Gridania. Elle vendit des peaux, proposa ses services armés et finit même par livrer à mi-temps certaines boutiques de la cité état.
A présent sans emploi réel pour consacrer tout son temps à son apprentissage, Aanor semble sur les dents.
Les mauvaises langues diraient que sa formation n'y est pas pour rien... Peut-être ont-ils raison ?
Depuis peu, il est assez difficile de la voir. Pourquoi ? Difficile à dire. Habituée à n'avoir des contacts qu'avec sa bande de chasseurs, la jeune femme n'a pas l'habitude de dire où elle va et pour combien de temps, pour le plus grand déplaisir de sa moitié. Sans doute prépare t'elle quelque chose ?

[A suivre...]


Image


Image

Elle n'en a jamais changé, ou alors, personne ne l'a jamais remarqué. Cet arc est son second plus fidèle allié. Sobre et de facture pourtant moyenne, elle le décore de breloques dont seule elle connaît la signification.
Il lui a été offert par son père adoptif lorsqu'elle a émit le souhait de devenir une chasseresse à l'âge de ses 10 ans. De ce fait, elle y tient énormement.









Image

De très bonne facture, cette hache est neuve et a encore peu servie. Clairement d'inspiration ishgardaise, on se doute que la hyurgoth a fait fondre ses économies pour l’acquérir. Chacun ses lubies...
Mise à part son aspect très propre et travaillé, la hache en elle-même semble être d'une qualité rare. Elle la trimbale partout, dés qu'elle le peut.
Difficile de savoir comment elle a pu se la payer ? Sans doute a t'elle quémandé ce joli cadeau à son ishgardais.








Image

Kaul est plus un compagnon clef qu'un objet clef. Loup sinistre venu de Sombrelinceul, Aanor l'a eu tout petit et l'a élevée. La jeune femme lui a même fait un coin à lui dans sa demeure, le traitant véritablement comme un chien de compagnie. Ce qui a eu le don d'étonner plus d'un visiteur indésirable...







Image

Image
Etant née à la Penne et ne l'ayant quittée que récemment, vous pouvez être sûr que le nom "Aanor" n'est pas étranger. Connue pour sa vélocité, on l'associe forcément à Kaul, son chien, les deux ne se quittant que rarement.

▪ Si vous venez de la Penne ou de ses alentours, vous pouvez avoir entendu parler de la chasseresse au chien bleu et en avoir entendu autant du bien que du mal. Cependant un point est similaire entre chacune des versions: Il n'est pas bon de l'attaquer sous le regard de son chien.





Image
Que dire sur le Kenkyo mis à part qu'elle s'y sent comme chez elle ? Les gérants étant de grands amis (pour ne pas dire qu'elle les voit comme des membres de sa famille), la jeune femme y traîne avec plaisir.
Bien que dernièrement, sa formation l'ai empêché d'y passer ses soirées. Une erreur qu'elle compte rattraper.



Image
[A venir...]


Là tu me vois, là tu me vois plus....
SPOILER
Image

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité