[Chronique ] Ney Dei-Jila

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Yunaia Takami
Messages : 752
Inscription : 18 mai 2017, 16:36

[Chronique ] Ney Dei-Jila

Message par Yunaia Takami » 13 juil. 2019, 20:39

Image
C'est à l'arrivée d'un vol en provenance de Gridania que la jeune Viera déposera les pieds a l'Aerodrome de Limsa, récupérant son paquetage avant de monter en vue de chercher l'auberge de la région.
Image
Ney Dei-jila observe la salle, puis le bar, silencieuse et observatrice, elle porte un paquetage sur le dos et une carte en main qu'elle repliera tout en se dirigeant vers le comptoir.

Dans le même temps, à une autre entrée de la taverne, l'imposant Tigrou passera le seuil de l'auberge. Une tenue simple, de voyageur. Un énorme sac sur l'épaule contenant divers babiole qui en dépasse; comme une lanterne, un manche d'une imposante épée ou encore une casserole. Il observera l’intérieur... Jaugeant chaque table, chaque personne, soutenant le regard de ceux qui le dévisage. Plus particulièrement envers ceux fronçant les sourcils et murmurant leurs dégoûts pour cette créature qui, pour les connaisseurs, étaient sur le front au côté des garldemaldais. Il laissera tomber son gros sac au sol dans un bruit assez imposant, comme pour briser le silence des regards. Les voix reprenant doucement le flot des conversations de comptoir.

Ney quant à elle reposera son sac lourdement au sol dans un soupire, un souffle sur sa petite frange avant de garder les yeux rivés au sol en voyant les grosses patounes près d'elle. Elle rehaussera le regard sur le Hrothgar, hochant pour le saluer, simplement, courtoise, sans regard équivoque ou de jugement quelconque, encore moins surprise avant de finalement ranger sa carte à sa ceinture.>

Svenskar ne semble pas remarquer la Viera, trop occupé à observer le Tavernier qui ne sait semble-t-il pas s'y prendre envers ces créatures qu'il n'a qu'aperçu que rarement. Le Hrothgar reste silencieux, comme s'amusant du mal à l'aise de celui qui lui face.
Image
Ney soupire croisant un peu les bras, elle patiente observant la scène entre le bellâtre et le Hrothgar>

- Vous ne saluez pas vos clients ici ? *dans un légèrement grognement d'agacement. Traduisant sans doute la récurrence de ce genre de scène* A moins que tu comptes faire l'aveugle? Comme certains de tes collègues ? *S'avance et vient poser ses imposantes mains sur le comptoir. Venant pianoter de ses griffes. Il fixe de tavernier, ses pupilles de félin, fendues, se dilatent*

Ney étire un mince sourire au coin à la scène entre le tavernier et le hrothgar, sans intervenir, elle patiente et s'installe sur le tabouret, soufflant un peu en poussant d'un pied son paquetage contre le comptoir.

- [Tavernier] : "Euh oui... Non... Excusez-moi..." *Il se racle la gorge* Simplement que votre race est... Rare dans le coin... Enfin, disons qu'elle commence plus ou moins à arriver... On a déjà entendu parler de vous mais... Fin... Voilà quoi... Bref... Bienvenue! Que puis-je faire pour vous?"

- Mrh.. *ferme un instant les yeux avant de les ouvrir de nouveau* Une chambre... pour la nuit. Et un repas, à emporter, si possible.

La jeune viera laisse le félin passer sa commande ou autre et parcours la pièce du regard, les présents, l'attitude des passants, entièrement détachée de chaque réaction, à croire qu'elle est dans un autre univers.
Image
- [Tavernier] : Bien, bien... Vous avez de quoi payer...? Enfin je veux dire? Non pas que j'insinue que vous n'avez pas d'argent ou que vous êtes un sauvage hein... non. Non...*dit-il d'un air navré*

- ....< Ney fronce les sourcils, dépitée et avise le tavernier dans un petit ricanement mesquin en le voyant presque se pisser dessus.>

- *Roule des yeux, il sort sa bourse et la retourne sur la table, un petit tas de gils s'y dépose* Ça vous va, comme réponse...? Vous voulez savoir si je suis propre aussi...? Donnez-moi cette putain de chambre.. *dans un grognement*

- [Tavernier] : Mh.. Oui.. Je vais vous chercher la clé... rhm...

- <Glisse un regard sur le grognon, le jaugeant un peu, sans gêne, ni insistance avant de suivre des yeux le tavernier et de retourner à sa contemplation de la salle.> crétin...<d'un murmure à peine audible au sons des alentours.>
Image
- *Le nacré soufflera un air d'agacement de sa truffe avant tourner un instant ses pupilles vers la Viera. Il passe sa langue sur sa canine, comme hésitant, avant de lâcher un .. : * J'ai de la chance, cette fois on ne me demande pas si je suis doux.. *jouant le trait d'humour, bien qu'il y a sans doute une part de vérité exaspérante dans tout ça*

Le tavernier apporte une clé ainsi qu'un plat dans une boite en carton qu'il dépose à côté* " J'ai pris la liberté de vous mettre le plat du jour"!

- <hausse un sourcile, une oreille droite, la seconde légèrement tombante, une fine cicatrice visible dans le pellage sur cette dernière, elle détourne le regard sur le tigrou, s'interrogeant sur son humour foireux. Tiquant en voyant qu'il s'adresse à elle, elle étire à peine un doux sourire courtois, sans plus.> Est-ce le cas ? <sa voix en est douce, dénonçant un âge relativement jeune, ou pas, allez savoir. Néanmoins le tout reste dans un ton velouté et charmant.> Pour moi ce sera un café noir, je vous pries, pour la chambre je verras plus tard. <son ton se voulant doux et courtois mais légèrement hautain, ou détaché, ne prenant pas le tavernier de haut pour autant.>

- C'est là tout le mystère. *Hausse les épaules* Faut tenter pour savoir. Et possiblement y perdre ses oreilles... *Détournant les yeux vers le Tavernier avant de regarder le carton* Hé... Tu trouves pas qu'il y a un problème entre les proportions de ton plat et mes proportions...? *d'un air blasé* Met m'en au moins deux comme ça de plus.. *soufflant de la truffe*

- [Tavernier] : Ah euh... Oui... Je vais chercher ça...
- Et le café aussi, pour la demoiselle..
- [Tavernier] : Ah euh oui.. Le café.. *hochant avant de tourner les talons*
- <avise le tavernier, sans relever le commentaire du félin et passe un regard sur le dit plat, penchant un peu la tête.> Merci..<hochant simplement pour Svenskar, sans doute pour le café qu'il a mentionné à nouveau.>
Image
Svenskar patiente en silence alors qu'un type passe derrière eux, crachant au sol en lâchant un : " Va crever, chien de Garlemald" *Avant que celui-ci ne continue son chemin, le félin ne bougera pas d'un cil, répondant à la Viera.
-De rien..
- <fronce les sourcils, soufflant par les narines en suitant du regard l'injurieux, une oreille se mouvant légèrement, elle garde contenance.> Il va falloir vous y habituer ici...<soupire, simplement, reposant les yeux sur le félin, puis sur le serveur, qu'elle observe également.>

Le Tavernier revient avec le tout, déposant le café pour la Viera et les deux autres plats pour le Hrothgar.

- Merci <hochant en tirant près d'elle sa sous tasse, elle pivotera élégamment face au comptoir.>
- J'y suis déjà habitué. Depuis que j'ai franchis la frontière... *hausse les épaules* Suffit que je ne reste pas plus de vingt minute au même endroit et on devrait pouvoir éviter l’émeute. *venant pousser la somme en gils vers le tavernier*

- <hausse un sourcil, un sourire furtif et bref au coin des lèvres, touillant son café sans se retourner> Une maitrise impressionnante de votre force brutale. <le ton en est détaché, mais sous des allures de compliment>

- *Vient ranger la clé dans une poche, tirant ses trois plat vers lui puis tousse un rire à la remarque* Ils se permettent ces remarques et ces insulte en publique car ils sont protégés et que j'ai autre chose à faire que de devoir répondre de mes agissement envers votre.. milice...? Croyez-bien que dans les ruelles, ils ferment leurs gueules et rase les murs. La queue bien basse.

- <claque sa langue au palais une fraction de seconde coulant un lent regard sur lui en stoppant sa petite cuillère dans sa tasse> Notre milice ? ce n'est pas ma milice, je ne me sens pas concernée, et je ne suis pas Eorzéenne. <son ton se voulant courtois mais un peu tranchant>

- Ah.. Autant pour moi.. Moi, ils me voient comme une bête sauvage, et vous comme une jeune fleur aux oreilles duveteuses. J'espère que vous êtes préparée à ça, vous…. Car vous allez en bouffer des regard lubrique... *ouvrant l'un des cartons pour observer le plat du jour*

- Des légumes... Géniale... *souffle de la truffe, blasé*
- Je suis habituée aussi, vous n'avez pas remarqué ? l'augmentation des hommes avec une canne pour aveugle...<retournant à son café, humour ?>

- Tu mord, c'est bien. *souriant en coin, du moins, ça y ressemble puis refermera le carton ayant toujours l'image des légumes en tête, la mine blasée*

- Bien sûr que non <roulant des yeux, une pointe d'amusement perceptible néanmoins> c'est un peu trop tribal, je suis bien plus subtile que ça voyons. <retirant une gorgée de café, elle avise le plat de légume du coin de l'œil> vous devriez essayer le Bismarck un peu plus loin, poisson, viande et sandwich très réputé, d'après mon guide touristique du moins.

- Mrh.. *hausse les épaules* Je vais surtout embarquer ça et me mettre dans un coin pénard, à l’abri des regards.

- Pour brouter sauvagement et discrètement ? <son sourire en est bref, elle reste cruellement sérieuse, mais d'une infime douceur qui tranche avec ses propos, difficile à dire si elle taquine ou si elle tacle.>

- *Hausse un sourcil, une oreille tiquant. Il tourne le regard vers la Viera* Ouais.. Sauvagement, c'est le terme. C'est raccord... *roule des yeux*

- Bienvenue en Eorzéa, Monsieur le Hrothgar. <inclinant du chef, retournant à son café pour une seconde gorgée> et bon appétit.
- La même. J'essaierai d'éviter les mains des gosses qui me prenne pour une peluche... Bonne chance pour les mains au cul... *il soulève ses carton d'une main, récupérant son énorme sac de l'autre pour le hisser sur son épaule*

Ney étire un bref sourire dissimulé sous sa mèche violacée, hochant simplement à se dires. Alors qu’il lui fera un bref signe de tête avant de s'éclipser, les regard suivant de nouveau les faits et gestes du tigrou.

La jeune femme, prendra finalement une chambre à son tour, s'y enfermant pour se reposer un peu, songeuse et épuisée de son voyage.
Image
Dernière modification par Yunaia Takami le 19 juil. 2019, 23:51, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Yunaia Takami
Messages : 752
Inscription : 18 mai 2017, 16:36

Re: [Chronique ] Ney Dei-Jila

Message par Yunaia Takami » 19 juil. 2019, 23:48

Image
C'est à la pêcherie de Limsa, en cette fin de journée que la jeune viera se rendra dans le but d'acheter du matériel, un moment détente et de découverte qu'elle s'octroie, seule.
Image
Sur le ponton, elle s'arrangera d'aller un peu plus loin, afin de rester discrète en son essaie de pêche. Un regard sur un miqo'te plus loin avant de finalement s'installée avec son matériel. Elle y restera jusqu'en début de soirée, le soleil déclinant à l'horizon, la pêche infructueuse semble l'agacée, bien que bornée, elle ne restera, finalement pas seule, ni entièrement bredouille.
Image
Svenskar lâchera son baluchon au sol, avisant le lalafelle, il semble discuter avec lui un moment. En pleine négociation pour un éventuel trajet.

Non loin, la viera se bat avec sa canne à pêche, pestant un peu, elle gesticule et son pied viendra taper dans le seau malencontreusement, le renversant sur le bois, il est vide de toute manière. Ce qui ne manqua pas de faire tiquer l'oreille du félin au bruit du seau, tournant un instant la tête vers le ponton. Il fera signe au Lalafell d'embarquer son sac sur le bateau et de l’attendre.

Penchée, la Viera repose le seau et lâchera sa canne au sol, rageuse ? un tantinet seulement, juste un geste agacé, avant de relever les yeux sur la masse sombre et velue, approchant.

- *Avise la Viera, le seau, la canne à pêche puis revient sur elle dans un haussement de sourcils* Salut.
- Bonsoir...<haussant un sourcil à son tour, toisant le Hrothgar>
- Si ta survie en dépend... Laisse-moi te dire que tu vas finir affamée... *perplexe* Si c'est un passe-temps que tu cherches... Passe au suivant... *d'un air amusé* Car c'est clairement pas fait pour toi.

La petite lampe à pétrole au sol entre eux éclaire légèrement, bien qu'elle vacille, sur le point de s'éteindre sans doute.

- <Entre ouvre les lèvres, fronçant les sourcils, préparant surement une réponse cinglante, puis soupire, les oreilles dressées elle se ravisera en voyant son "humour" à nouveau, reconnaissant les traits du Hrothgar> Ma survie n'en dépend pas...non, je m'essaie aux coutumes étranges de la région, je m’occupe comme je peux. Et en effet, ce n'est pas fait pour moi. <douce toujours, elle soupire baissant le regard sur son matériel au sol et la lampe qui clignote.> Et dans le noir ce sera sans doute pire.

- Laisse tomber les coutumes... La pêche à la ligne est juste... chiant à crever... Si tu veux pêcher, trouve un cours d'eau et une lance. C'est bien plus distrayant que...ça... *visant la canne à pêche*

- On est d'accord sur ce point, ou encore les filets ou les pièges <étirant un bref sourire, furtif avant que son visage ne soit plus illuminé par la lampe qui finira par s'éteindre> Mais, si nous voyageons, n'est-ce pas pour apprendre ce que nous ne connaissons pas encore ? <pivotant pour commencer à ranger ses affaires.>
Image
La pluie s'abat subitement,sans prévenir comme toujours dans la région, la Viera se fige, déjà trempée, les oreilles légèrement abaissée sur les côtés alors qu'elle jure discrètement et mignonnement en remballant le tout.

- Tout dépend du motif du voyage de dirais. Y en a qui voyage pour fuir, d'autre pour apprendre et d'autres pour profiter d'une autre ambiance... Faut dire qu'il y a une multitude de raison... Mais j'en déduis que t'es là pour ça? Apprendre? T'as pas peur d'être déçue? *amusé en désignant la canne du menton.*

- <esquisse un fin sourire en coin> Un peu pour toutes ses raisons je dirais, et je ne suis jamais déçue non, puisque je n'attends rien de précis. Et vous, quelle est votre raison ? <Elle s'avancera finalement pour le voir un peu mieux son matériel en mains avant de le reposer vers le tigrou blanc.>

- Y a rien qui m'a retenu de l'autre côté. J'ai pas vraiment de raison en fait. Mais quitte à ne rien avoir, autant tenté de créer quelque chose dans un cadre nouveau.

- Hm...<déviant le regard, elle frissonne un peu, croisant les bras, d'avantage par pudeur en couvrant sa poitrine, de part sa tenue blanche trempée, elle observe la cité> Et vous cherchez du travail j'imagine ?
Image
-Etant donné que jouer les clochards dans ma condition risque d'être difficile, ouais, j'compte bien trouver un boulot... Mais pas ici... Y a trop de connards... *avisant le port* J'embarque pour Brumée... Parait que c'est plus calme. On verra bien. *hausse les épaules*

- <hausse un sourcil> J'y suis allée, pas plus tard qu'hier, je vous rassure, des cons il y en a aussi là-bas <soupire>

- J'joue la carte du nombre... Y a moins de monde, donc en théorie, statistiquement moins de cons..

- Vous pensez à chercher du travail là-bas ? <hochant à ses dires, un regard pétillant, un certain amusement sans doute, qu'elle contient, restant relativement neutre bien que toujours courtoise et d'une infime douceur, un peu intimidée ou possiblement mal à l'aise mais gardant contenance, trop fière pour en être autrement.>

- Ça dépendra de l'ambiance, j'imagine. Et si ça me convient pas, je changerai d'endroit. *hausse les épaules* Y a d'autres région à découvrir.

- Quel est votre domaine ? <penchant la tête, bien que son regard en restera fixe sur la truffe et le regard du Hrothgar.>

- Et ça va pas tarder, à voir les litres de flotte qui tombe dans cette région... *dans un grondement* Mon domaine? Le tricot. *Passant sa langue sur sa canine dans un petite bruit d'amusement*Et accessoirement casser des bouches. J'étais dans l'armée donc…Disons que j'ai des compétences assez spécifiques dans cette branche...

- <écarquille les yeux et bat de ses longs cils, se pinçant les lèvres, elle retient clairement un rire, l'oreille tiquant en le fixant> avec l'aiguille à tricoter ? <hochera finalement pensant qu'il a terminé, elle marque un temps, songeuse, toujours légèrement intimidée> hm je...j'ai peut-être quelque chose à vous proposer, mais ce n'est pas du tout dans la région et ce n'est pas encore, réellement ouvert.

Image

- Toi? Tu as quelque chose à me proposer? *Haussant un sourcil* Alors que tu viens de débarquer ...? Mon corps n'est pas à vendre j'te préviens... J'suis pas encore tombé aussi bas... *souriant en coin*
- ....
- Quoi que.. Jouer les bêtes de foire pourrait payer, avant qu'on soit plus nombreux... *d'un air perplexe*

- Non je...non bien sûr que non ...<elle souffle un rire gêné finalement et soupire> bien que...ce soit dans le thème. <souriant finement en rehaussant les yeux sur lui> Le projet d'une amie est sur le point de voir le jour à Uldah, La Coupe. Je ne vous en dirais plus que lorsque vous serez réellement intéressé et sérieux. <Plissant le regard, le fixant plus intensément elle ne réagira pas à la mention de bête de foire ou autre, bien plus sérieuse, relevant possiblement un air des plus charmant et mystérieux à la fois, de quoi intrigué sans doute, ou pas.>

- Pour être intéressé faut que j'en sache un peu plus que ça.. Donc je t'écoute. Le plus sérieusement du monde.

- Dans un premier temps, votre nom serait une première chose intéressante à savoir. Quant à moi, je suis Ney Dei-Jila. <inclinant du chef d'un mince sourire courtois toujours>

- Svenskar. Mais Sven suffit. C'est court. Plus facile à prononcer. *hochant de la tête en réponse*

- Cela fait deux fois que vos propos pourrait laisser sous-entendre que je ne suis pas apte à comprendre <penchant la tête, intriguée, sa fierté possiblement légèrement heurtée> Ne pensez pas que je sois idiote, je suis une Viera. Avez-vous une Linkperle, Monsieur Svenskar <insistant sur le prénom, gardant son regard fixe toujours.>

- Pourtant y a pas de sous-entendu. J'parle simplement et normalement. Vous êtes peut-être habituée à trop de manière mrh..? *hausse un sourcil* J'en ai une. *hochant en venant la sortir de sa poche*

- <Elle fera fit de sa remarque, sans décrocher la sienne pour autant, observant son geste avant de rehausser les yeux sur lui à nouveau> Pour l'emploi, vous seriez tenu de sécurisé le lieu, ainsi que la sécurité des hôtesses du lieu et des serveuses durant nos soirées.
Image
- Donc si je comprendre bien, c'est un emploi hypothétique de protecteur d'un lieu pas encore là à une adresse pas encore trouvé d'un projet de votre amie qui... Se trouve...? Ailleurs? *perplexe* Il a un nom ce lieu au moins?

- La Coupe, à Uldah, nous avons déjà le lieu, prêt à ouvrir prochainement, quant à moi je suis chargée de faire du repérage et recrutement si nécessaire. Quant aux détails concernant le lieu et son nom...<décroche sa linkperle> je vous propose de me contacter une fois que vous serez installé en Brumée, je viendrais me faire offrir un verre à vos frais pour en parler plus précisément et sérieusement. Ce n'est pas adéquate ici. <tendant la linkperle.>

- Pourquoi j'irai me perdre à Brumée si j'ai la possibilité de dérocher un boulot à la coupe? *Venant synchroniser sa perle avec la sienne* Brumée attendra. *hausse les épaules*

- <hoche doucement récupérant cette dernière après synchronisation> retour donc à l'auberge de limsa ? <se penchant pour prendre ses affaires au sol et marchera pied nus sur le ponton, ses petits ongles soigneusement peint en blanc, les petites breloque de bijoux pendant à sa cheville tintant à ses mouvements.>

- J'ai déjà payé le skipper, j'vais juste lui faire changer de direction. Me rapprocher au maximum du Thanalan. Mon sac est déjà dans l'embarcation.

- C'est inutile, pour l'instant je suis ici mais...<avise le bâteau, songeuse un instant avant de revenir sur le tigrou> C'est moi, qui vais vous suivre à brumée, ils ont peut-être un lieu plus appréciable pour être logé, je suis tenue de restée a limsa durant un temps, ma patronne me fera signe quand prendre le vol pour Uldah.

- Mrh.. *se gratte la joue de bout de ses griffes* Trés bien... Brumée alors... J'vais retenir le skipper le temps que vous rassembliez vos affaires. Si vous voulez profiter du voyage.

- Oui, je vous remercie, et pour l'attente, dites-lui que je lui paierais le double de ce qu'il se doit. <hochant, elle prendra le pas, sans se retourner> a tout de suite.

- Ce sera pas nécessaire.. J'vais lui faire mon plus beau sourire. *dévoilant ses canines dans un sourire exagéré, plus flippant qu'accueillant*

Ney esquissera un sourire durant sa marche, qu'il ne verra pas, évidemment.

Avatar de l’utilisateur
Yunaia Takami
Messages : 752
Inscription : 18 mai 2017, 16:36

Re: [Chronique ] Ney Dei-Jila

Message par Yunaia Takami » 21 juil. 2019, 15:28

Image
Ney soupire, blasée de constater la même pluie ici, gardant son paquetage sur le dos, elle voyage léger cela dit.

- C'est une blague... *dans un grondement, hissant son paquetage sur l'épaule* Il fait que pleuvoir dans cette région...?
- Oui...c'est la réputation de Noscéa du moins, à Uldah c'est la chaleur et la canicule, qu'est-ce que vous préférez ?

- Je suis originaire des pics neigeux. Je suis plus à l'aise dans le froid... Faut dire que j'ai jamais eu à subit de forte température... Ça va être une expérience intéressante... Bon... Plus qu'à trouver une taverne ou... Quelque chose qui y ressemble.

- Hm...c'est à Ishgard que vous auriez dû débarquer dans ce cas. <hochant, elle ajuste son sac> je vous suis.

- Ishgard? Et cohabiter avec des gars qui pête plus haut que leurs culs...? Ici y a des connards mais limité niveau langage. *amusé* J'préfère.
- Au moins vous ne ressemblez pas à un dragon...<étirant un sourire furtif et malicieux, prenant le pas fièrement dans un déhanché élégant et naturellement charmant.>
- Va falloir vous améliorer niveau vanne.. *amusé*
Image
- Il y a un niveau précis à avoir ? <haussant un sourcil> ce n'étais qu'une constatation, pas une...vanne, comme vous dites.
- Une constatation? *perplexe* Et après vous vous plaignez que je vous prenne pour une personne limitée? *ricane*

- Hé bien, oui, vous n'avez rien d'un dragon, donc en soit les ishgardais seront plus clément qu'avec un AoRa par exemple. <haussant une épaule avant d'observer autour.> Vous froncez les sourcils face à Svenskar Strorn.

- Un Aora?
- Je raisonne autrement, nuance.... <hausse un sourcil, elle sourit en coin, visible cette fois.> Oui un AoRa.
- En quoi les Aora auraient plus de grieffe avec les ishgardais? *se gratte la barbe* Les écailles?

- Exactement, et les cornes, un bon nombre sont souvent considérer comme des dragons, du moins à leur arrivé ce fut le cas, et tout comme les miqo'tes, comparer à des chats, ils ont dû se battre et faire connaître la différence et s'affirmer. Vous lisez parfois ? <penchant la tête, le toisant avec une petite touche hautaine, bien qu'elle lui offrira le plaisir d'un doux sourire furtif et taquin.>

- C'est une blague? *amusé* Tu m'as bien regardé? Niveau comparaison avec la faune féline personne ne nous arrive à la cheville. *roule des yeux* Mais de là à devoir se battre pour s’affirmer... Vous avez lu ça où? Car chez moi, une tarte est la comparaison s'estompe étrangement.
Faut dire que les chats n'ont pas des bras faisant la taille d'une cuisse de Roeg'. *dodeline de la tête*

- C'est sans doute ce qu'ils ont fait, par "se battre" je voulais dire qu'il a fallu quelques années pour que ça entre dans l'esprit des gens qu'ils n'avaient rien à voir avec les dragons, à force de parler, de frapper aussi sans doute. <haussant une épaule> Bon sang allons-y, on tourne en rond, et ne vous méprenez pas, je ne suis pas sortie de ma forêt à la dernière pluie. <soupire et avise la montée et les bâtisses alentour.>

- Pauvre petit miqo’te... Si seulement y avait des trucs plus important dans s'te monde... Comme la guerre... Les orphelin...
- hm...
- C'était de l'ironie.
- Je parlais des AoRa en fait...c'est plus récent... Leurs frontières ont été ouvertes il y a quelques temps maintenant. Les miqo'tes sont intégrer depuis longtemps... mais toujours comparés à des chats par certain ignares.
- Ça va être votre tour... *d'un air amusé*
Image
- Un panneau…quoi donc ? <songeuse en observant les petites annonces.>
- Laaaapin... laaaaapin... *d'un air taquin* ça va vous suivre...
- Que croyez-vous que je transporte dans mon sac ? des carottes, bien évidemment. <roulant des yeux> je ne me rabaisserais pas à leur niveau, rassurez-vous, je suis bien au-dessus de ça, ça ne m'effraie pas.

- Mrh... je n’en doute pas... Sinon... Vous avez un ponpon au-dessus de la raie des fesses ou c'est une légende...? *d'un sourire carnassier*
- Une glacerie-tapas…dans la région visiblement, restaurant et auberge je crois.
- .... Ney Dei- l'ignore, complètement, sa meilleure défense.
- Une glacerie...?
- On va tenter cette...glacerie.
- Ah... Vous avez raison, allons effrayer quelques gosses...
Image
- Espérons, pour vous, que les prix ne soient pas exorbitant quand on voit la bâtisse et sa splendeur.
- Heureusement pour moi, que je n'ai une boisson à vous payer. *d'un air satisfait*
- Vous oubliez la chambre pour la nuit, pour vous je veux dire. <souriant finement>
- Si c'est que ça, j'irai ailleurs..
Image
- Il y a sans doute d'autre établissements oui...Bonsoir..<courtoise, sans plus pour Mindy, observant ensuite la salle et la fraicheur du lieu.> je crois que je saisi le terme "glacerie".
Mindy glousse en voyant la viera, elle adore voir des viera puis se fige bouche béante et yeux écarquillé en fixant le Félin, sans répondre pour le coup, le souffle coupé.
Svenskar lâche son sac au sol dans un lourd bruit qui résonne légèrement. ... <soupire> Vous faites souvent cet effet-là aux femmes ?



- Salut le chat. *vers Mindy* C'est une vrai question? *amusé* Disons que je suis habitué au changement de rue à mon passage. Homme ou femme.

Mindy glousse, elle s'en fou de cette interpellation et agite une main "Oh mince alors une Viera et un Hrotghar, ici ! les patrons ne vont jamais me croire. Oh euh pardon, bienvenue au Tapas, installez-vous, vous pouvez mettre vos affaires sur votre droite près de l'entrée et déposer vos armes s'il vous plait." mignonne et polie, tout sourire comme toujours.

Svenskar pousse le sac du pied sur le côté avant de s'avancer. Ney tique observant la réaction de la groupie de Mindy et sourit en coin vers le félin.

- C'est pas la rue qu'elle changerais bien elle. <Déposant son sac sous la fenêtre, gardant à sa ceinture sa pochette en cuir.>

- *pose ses mains sur le comptoir et fixe Mindy* Bon, j'vais pas y aller par quatre chemin.. C'est un bâtiment de luxe...? Avec des prix exorbitant...? Ou j'peux m'en sortir pour quelque gils? C'est simplement histoire que je ne perde pas mon temps...

- ... Ney roule des yeux, et s'installe pour choper une carte sur le comptoir, curieuse, le laissant négocier, elle s'en fou visiblement.
Image
- [Oh c'est..euh non non, c'est un établissement simple Monsieur le Hrrrothgar...<rougissante, lui souriant toute charmée et impressionnée> Le Tapas est une grande famille, on accepte tout le monde sans jugement, nos prix sont bas, la patronne y tiens, pour que tous puisse profiter de nos services et nos gourmandises <gloussant.>]

Ney hausse un sourcil à la présentation presque religieuse de la miqo'te, l'observant du coin de l'oeil, silencieuse, la carte ouverte devant elle.

- Une grande famille..? *observe à droite et à gauche l'état désertique du lieu* Ouais... Bon... Et vous avez des chambres?

-[ Suit du regard le sien et sourit bêtement, ne comprenant pas visiblement, elle hochera mignonnement, vous avez de la chance il en reste plus que deux, notre videur à trouver un autre logement. <ricanant elle trottine vers le registre> Madame Viera en veut une aussi ou...ou vous...êtes ensemble ? <rougissant un peu, d'un sourire intimidé vers le duo.>]

Ney cille et suivra la miqo'te du regard, blasée.
- Oh bon sang bien sûr que non. <soupire roulant des yeux à nouveau, bien qu'elle rougisse, le nez dans sa carte.>

- Vous feriez un prix pour le premier de mon espèce qui passe les portes de votre.. Famille.. Bonne question..? *tourne la tête vers la Viera, s'amusant à la laisser répondre* Ah.. Bah il semblerait que non.. *amusé en revenant sur Mindy*

- Comment ça bonne quest-...<tiquant elle retourne à sa carte> une chambre séparée mademoiselle, merci.
- J'tien chaud la nuit.. En cette saison c'est pas pratique... Faut la comprendre... *d'un air faussement dépité*

- [<Glousse et élargit un sourire des plus charmeur vers le gros matou, agitant les oreilles> parfait ! enfin non je veux dire euh...ah bon le registre. <tournant les pages> et hm...pour le prix je vais demander à la patronne d'ici demain, c'est une bonne question Monsieur, et c'est assez le genre de la maison, de faire des gestes comme ceux-ci. <amusée>]

- <marmonne agacée> bon sang, même les glace vont fondre avec autant de niaiserie et de chaleur miqo'te corporelle. <audible sans doute, mais elle s'en contre fou.>

- Mrh.. J'suis certain que vous ferez tout votre possible pour la convaincre... *d'un sourire en coin* Bref... *observe le comptoir et voit une carte qu'il saisit* Voyons voir ce qu'on peut se mettre sous la dent...

- [Oh je peux ouvrir un frigo si vous avez chaud <gloussant> bon alors hm…je vous laisserais les deux clés et vous n'aurez qu'à vous arranger pour les deux chambres ? <leur souriant.>

- Je vous prierais de ne pas faire ce genre d'allusion déplacée…qui induisent en erreur quant à notre "relation" Monsieur Svenskar. <douce mais ferme> ou il ne sera plus la peine que je vous présente votre futur poste.

Mindy rougit gênée les laissant se démerdée et va préparer un café un peu plus loin.

- Je ne travaille pas encore pour vous. Alors je fais ce que je veux. *hausse les épaules* Mais j'ai compris le message, l'humour et vous ça fait deux.
Image
- [Vous avez une salle de bain également pour votre toilette si vous le souhaitez, n'hésitez pas, bien que votre pellage soit des plus propore et charmant Monsieur Svenskar.]

- ... Pour une foi qu'on ne lui dit pas qu'il sent mauvaise, vous venez de gagner un point <souriant en coin finement, sans regarder la miqo'te, observant les frigos de glace devant elle.>

- Vous voulez pas de provoque? Alors provoquez pas.. *roule des yeux au silence de la Vira, prenant ses affaires pour aller au dortoir.*

Une fois changée et rafraichie, sa chevelure soignée à nouveau après la petite pluie, elle patientera sur le divan, dégustant sa glace, son thé reposé, quant à lui, sur la table basse non loin. Elle aura chargée Mindy de prévenir le Félin qu’elle se trouve à l’étage si il souhaites monter la voir pour discuter un peu de ce qui est convenu.

Svenskar reviendra donc au comptoir, venant s'asseoir sur un tabouret, observant la carte.

Mindy s'accoude non loin sans trop le déranger, elle le scrute clairement, curieuse et ravie, détaillant ses traits, ses moustaches, ses canines, ses oreilles frétillantes, avant de percuter> Oh euh, pardon Madame est à l'étage au petit salon, vous pouvez la rejoindre si vous souhaitez discuter, c'est ce qu'elle a dit.

- Pour subir sa mauvaise foi..? Ça ira.. Mrh.. J'vais vous prendre ça..La friture.. Mais doublez la taille du plat.. *d'un sourire en coin*
hoche lui souriant navrée et amusée, remontant une main pour Ed' qui lui est en pleine contemplation de la viera, il sursautera, lâchant un verre au sol pour répondre à la commande ensuite, gêné.

- Pourquoi on ne pourrait pas? *hausse un sourcil*

- [oh je...je sais pas, vous semblez avoir un caractère tout aussi fort que le sien...<gloussant mignonnement> vous...savez, en montant et en montrant que vous n'êtes pas atteint par sa mauvaise foi, vous démontrez que vous êtes plus malin. <ricane> c'est un stratagème que je vois souvent ici. <hochant, les oreilles s'agitant> mais moi j'aime bien votre compagnie, d'ailleurs si vous aimez la mienne je fini mon service dans pas longtemps. <battant des cils.> ]

- C'est pas une question d'être plus malin ou non, si j'ai pas envie d'aller la voir, bah j'le fais pas. Ça s'arrête là. On m'a assez fais chier toute la journée en ville, ce n’est pas pour devoir subir un caractère comme le sien. Si elle souhaite discuter, elle n'a qu'à venir me trouver. La maintenant, c'est pas mon cas, donc je bouge pas.

Ney Dei-jila reposera son bol vide, s'humectant les lèvres, elle récupère ensuite sa tasse de thé d'une main, la seconde venant décrocher sa pochette en cuir pour en extraire son petit callepin et son crayon, qu'elle ouvre et repose sur sa cuisse, parcourant ses notes en retirant une première gorgée tiède de son thé.

- Et pourquoi je me justifie d'ailleurs.. *roule des yeux*

- [Glousse encore agitant les oreilles "c'est mignon, vous êtes mignon quand vous râlez, moi si j'avais été elle, je ne vous aurait pas repoussé avec cette blague coquine et flatteuse. <battant des cils amusée toujours en nettoyant son comptoire.> ]

- Je râle..? *hausse un sourcil et éclate de rire* J'espère que tu ne me verra jamais râler.. Crois-moi, tu serais tétanisée dans un coin. *la fixe un instant plus sérieusement avant de reprendre* Ouais, ça j'en doute pas..

Ney Dei-jila repose sa tasse de thé et s'installe confortablement pour poursuivre ses notes à l'aide de son petit crayon, elle ne semble rien attendre en particulier, s'occupant de ses petites affaires, profitant du calme en ce lieu.

- Même si c'était a mon sens c'était une blague dans l'absurde plus que dans de la véritable coquinerie. Enfin bref, assez parlé de ça…ça va finir par me gonfler...

- [Rit à son tour et dodeline "Tétanisée, ou conquise plutôt" gloussant encore. "Oh je vais chercher votre commande qui est prête" hochant à ses dires d'un air navré mais amusé.]

- Faite donc ça. *hoche la tête*

Ney Dei-jila suit du regard mindy jusqu'à Ed' observant l'échange un instant avant de retourner à son calepin.

Mindy trottine jusqu'à la Viera, le plateau en main et tout sourire "il..ne va pas monter je crois qu'il est vexé" gloussant doucement d'un air navré.

- <hausse un sourcil et avise Mindy> Grand bien lui fasse, vous souhaitez quelque chose ?
- [Ah euh non non du tout je..voulais juste vous dire de ne pas l'attendre. Pardon.]

- Je ne l'attends pas, et vous devriez vous mêler de vos affaires. <soupire, retournant à ses notes>
Mindy aisse les oreilles dans une petite moue et hochera toute navrée avant de filer pour aller déposer la commande au félin, silencieuse cette fois, retournant à son petit ménage derrière le comptoir.

La Viera ne tardera pas à descendre pour ensuite leur souhaiter la bonne nuit, sans plus, courtoisement avant de monter à l’étage dans sa chambre pour une nuit de repos. Visiblement pas gênée que le Hrothgar ne soit pas venu converser.

Avatar de l’utilisateur
Yunaia Takami
Messages : 752
Inscription : 18 mai 2017, 16:36

Re: [Chronique ] Ney Dei-Jila

Message par Yunaia Takami » 21 juil. 2019, 20:29

Image
Ney Dei-jila aura salué poliment d'un sourire furtif les arrivante, une légère étincelle dans le regard, sans doute ravie de voir des consœurs, néanmoins elle continue calmement la dégustation de sa glace.

[Elyne]- Car tu pourras pas tout manger...
Elyne lui rendra son salut d'un geste de main désinvolte.
[Edel]- Pfff... Alors hum... T'est certaine que je ne peux pas tout avoir ?
[Elyne] La glace est bonne? *penche la tête sur le côté comme si cela pouvait lui permettre de mieux étudier la glace de l'autre Viera.*

Edel Von regarde la carte de façon intense, faisant preuve d'une concentration comme elle en fait rarement preuve.

[Ney]- <Reporte son regard sur les viera, étirant un fin sourire, discret> Je n 'ai pas encore pu trouver quelque chose qui ne le soit pas, ici.
- Si les marins commencent à en parler a Limsa dès leur arrivée... J'imagine qu'il y a une raison.

Ney Dei-jila est une jeune viera, le cape de la vingtaine à peine passé, ou pas. Sa voix est légèrement rauque mais d'une infime douceur enchanteresse et d'une pointe de sensualité, tout comme sa posture élégante et soignée, en rien provocatrice.

- Sans doute, ou alors serait-ce la serveuse miqo'te enjouée qui plait aux marins. <souriant en coin, en roulant des yeux, un passif avec mindy ? peut-être, du moins elle semble l'appréciée que moyennement.>
Image
Edel remarque enfin Ney à la table, et fonce sur elle, toute joyeuse.
- Une autre Viera ! Elyne la tire par le col.
- Tu peux pas foutre la paix aux gens quand ils mangent?
- Mais euh...
- La notion d'espace vital en fait... C'est pas juste une notion...
- <souffle un rire, cette fois, c'est difficile de se retenir face à la mignonitude d'Edel> Bonjour oui, une autre viera, qui sera ravie de vous avoir à sa table si vous le souhaitez. <douce et courtoise, pour toutes les deux.>

Elyne relâche la tornade.

- Bah va y maintenant qu'elle veut bien...
- Tu vois ! j'avais raison d'aller dire bonjour !
- Mais on dit bonjour avant de sauter sur les gens...
- Elle doit apprendre les coutumes de la région, j'imagines ? <souriante, bien que ce soit toujours très discret et léger, ça en est pas moins sincère.> Ney Dei-Jila. <se présente, observant l'une puis l'autre.>
- Elyne.
- Moi c'est Edel ! *Elle affiche un grand sourire, secouant rapidement sa main pour faire coucou*
- Enchantée <hochant pour toutes les deux, elle retire une gorgée de son granita finalement, toujours avec une certaine élégance discrète et soignée>
-[Edel]-Je pensais pas que je croiserai autant de viera quand je suis sortie de ma caisse.... contente de te rencontrer !

Image
La discussion fut surtout entre Edel et Ney, Elyne plus discrète, écoutant avant de finalement quitter la pièce, suite à un appel linkperle urgent.

[Ney]- Vous dormez donc avec des chocobos ? <penchant la tête vers la jeune viera, sirotant toujours sa boisson.>
- Au moins ils ne me demandent pas d'argent eux !

- <hausse un sourcil et sourit en coin, amusée mais avec contenance, hochant simplement> Je crois qu'ils ont un panneau d'affichage ici si vous souhaitez poster votre demande d'emploi. Avez-vous des compétences particulières ? je crois savoir qu'a Gridania, il y a un élevage de chocobo, un lieu où on prend soin d'eux ou on les dresse, vous pourriez peut être voir avec eux pour un poste débutante.

- Oh tout ce que je fais c'est dormir avec eux et voler leurs légumes.... Non par contre je suis une super danseuse ! et aussi je communique avec les esprits... mais ça reste entre nous !

- <hausse un sourcil, tiquant d'une oreille à la mention de la danse> Et quel âge avez-vous si je puis me permettre la question.

Ney sourit finement à la mention secrète, hochant dans un petit clin d'œil discret.

- J'ai 26 ans... Mais parait que j'ai l'air d'être une enfant....
- <sourit doucement, hochant> En effet, je ne m'attendais pas à ce que vous soyez plus âgée que moi. <amusée finalement.> Et quel genre de danse maitrisez-vous ? <gardant sa mire sur elle, d'un intérêt certain.>

- Pourquoi tout le monde me dit ça.... *Elle étouffe un petit rire* Je maitrise plein de style... Oriental, tribal, martial.
- Et quand est-t-il des danses plus...exotiques ? <la question est sérieuse, reposant son granita, sans gêne, ni pudeur.>
- Comme les danses du ventres ?
- Par exemple oui <lui souriant> des danses plus charmeuses, envoutantes et sensuelles mais d'une certaine élégance, sans vulgarité. C'est tout un art aussi.
- Enfaite c'était les premières danses que j'ai apprises pour tout te dire ! J'ai vécue 10 ans loin de la tribu avant de la retrouver... Et de repartir
Image
- <sourit finement, hochant> je dois rester ici encore un laps de temps, j'ai une chambre au dortoir, j'attends des nouvelles de mon amie et patronne pour qui je travail avant de retourner à Uldah, si tu souhaites rester avec moi ce laps de temps, partager ma chambre ici, ce serais avec plaisir. Tu sembles motivée par cette offre, quoi qu'il en soit, tu peux tout aussi bien vaquer à tes occupations, avec la linkperle on sera en contact quoi qu'il arrive.

- C'est beaucoup trop gentil ! ce n’est pas une arnaque au moins hein ? on m'a dit que les gens trop gentils ça pouvait être un piège...

- C'est en effet très courant ici, mais je suis une Viera, Edel, nous avons un lien unique entre nous, une confiance et un respect que les Eorzéen n'ont pas, crois-tu sincèrement que je serais mal intentionnée ? malgré tout ce temps passé hors de ma forêt, je n'ai oublié qui je suis ni d'ou je viens. <douce bien que ferme, possiblement vexée de son doute à son propos.>

- Je ne pense pas que tu sois une arnaqueuse... Les vieras font pas ce genre de chose... Excuse-moi d'avoir dit ça... C'est juste que je n’ai pas envie qu'on me tire encore les oreilles après...

- <sourit en coin> qui pourrait te tirer les oreilles ? es-tu sous la responsabilité de quelqu'un ? Dame Elyne peut être ? ou es-tu indépendante et libre ? <penchant la tête, intriguée> Les vieras sommes bien trop fière et compétentes pour se laisser tirer les oreilles, n'oublie pas qui tu es non plus et garde ton honneur et ta fierté, toujours le menton dressé, ne laisse personne dicter ta vie et tes choix Edel. <douce bien que le ton en soit ferme voir maternel malgré qu'elle soit plus jeune qu'elle.>

- Non c'est une amie.... Une autre viera qui m'a beaucoup aidée quand je suis arrivée ici... ça ne me dérange pas qu'elle me tire un peu sur les oreilles pour me gronder quand je fais une connerie... Comme me faire arnaquer et dépenser tout mon argent pour une bronche en plastique.... mais c'était un papillon....Mais c'est juste qu'elle s'inquiète pour moi je pense. Mais je suis adulte et libre de faire ce que j'ai envie... Et de toute façon je dois partir en thanalan.

- <sourit finement, hochant> tu aimes les papillons ? <penchant la tête, amusée et curieuse toujours> pourquoi dois-tu te rendre au Thanalan précisément ? Si ce n'est pas indiscret.

- Je les adores ! pour être honnêtes quand ils volent j'ai l'impression de voir la chose la plus gracieuse sur terre... J'aimerai pouvoir danser comme eux. *Elle a les yeux plein d'étoile, un sourire large, comme perdue dans ses pensées pendant quelques instant, un rêve qu'elle chasse d'un signe de la main devant son visage* j'aimerai retrouvée mon amie avec qui on a était capturée... Elle n'a pas réussi à s'enfuir du cabaret elle.

- <fronce un peu les sourcils, penchant la tête, attentive à ses dires, elle marque un temps> Est-elle arrivée en Eorzéa aussi, penses-tu ? Quant aux papillons, c'est le thème de notre futur projet, nous en aurons, en liberté dans l'établissement, je crois réellement que notre rencontre n'est pas une coïncidence, et si tu deviens l'une de nos danseuses, tu auras ton propre papillon. <souriant en coin tendrement amusée>

- Elle est en Eorzéa oui ! j'ai entendu le jour de ma fuite qu'elle partira pour la thanalan !

Edel place un de ses mains pour maintenir son menton, réfléchissant.

- Mon propre papillon ? c'est un véritable rêve d'avoir un papillon mais pour en apprivoiser un...
- Nous sommes expert dans ce domaine…entre autre...<soufflant un rire bref et séduisant>
Image
- Alors, si je résume, tu restes ici avec moi ce laps de temps ? ou tu préfères dormir avec les chocobo ? <amusée, avisant Mindy du coin de l'oeil en lui faisant signe de venir.>

- Euh... Bah je t'avoue que si je peux dormir avec toi plutôt que dans l'écurie...

Edel Von elle se frotte la tête un peu gêner mais toujours aussi souriante.

- <rit doucement, hochant> Mindy…<avisant cette dernière> je prolonge mon séjour indéterminé, les frais et consommation de la demoiselle ici présente et qui partagera ma chambre sont à mettre sur ma note je vous prie.

Mindy note tout et hoche, souriante avant de filer pour noter tout ça dans le registre et informer les employés du petit changement.
- Euh... C'est beaucoup trop ! je... je me débrouillerai pour te rembourser !

- Tu n'as pas à me rembourser puisque tu vas potentiellement travailler pour nous et avec nous, si ce n'est pas le cas, que le projet finalement ne te plais pas, tu en as le droit, tu pourras partir à ta convenance et uniquement dans ce cas-là on verra comment tu me rembourseras.

- Je tacherai de pas te décevoir alors !
- <sourit doucement> Je suis rarement déçue, parce que je n'attends jamais rien de précis des gens Edel. <d'un plus doux sourire> as-tu des affaires à récupérer quelque part ? pour t'installer avec moi à l'étage ?
- J'ai mon sac que j'ai laissé chez Laslow !
Image
-Bien, on va se donner rendez-vous ce soir ici, tu seras là ? vers 21 heures ? je te présenterais Monsieur Svenskar, je vais le prévenir et je vous parlerais un peu plus en détail du projet et de votre travail à venir.

- 21 heure ? je vais essayer d'être là à l'heure alors !
- Hé bien à l'heure ou non de toute manière je ne serais pas loin, au pire des cas, on se retrouve sur la plage on parlera à l'écart des oreilles indiscrètes c'est mieux.
- Je file retrouver mon sac ! je te dis a tout à l'heure ! J’ai hâte !
- Oui, j'ai hâte également, prend soin de toi, à ce soir Edel, un plaisir d'avoir fait ta rencontre. <se redressant pour s'incliner doucement>
- Plaisir partager !
- Mindy, donnez-moi de quoi écrire s'il vous plait..<d'un doux sourire filant, courtoise toujours> je vais laisser un mot pour Monsieur Svenskar, puisqu'il est sorti.

Avatar de l’utilisateur
Yunaia Takami
Messages : 752
Inscription : 18 mai 2017, 16:36

Re: [Chronique ] Ney Dei-Jila

Message par Yunaia Takami » 26 juil. 2019, 18:38

Image
Edel s'approche sur la pointe des pieds, Ney quant à elle, est assise, tranquillement, une oreille tiquant au pas derrière elle, elle reconnaitra la démarche de la viera, observant l'horizon.

- Bonsoir Edel. <d'un doux sourire courtois.>
- BO... Forcément que tu allais m'entendre.

Ney tourne doucement une oreille vers l'arrière à l'arrivée des pas qu'elle devine en sa direction. Récupérant son petit haut sur la chaise pour l'enfiler soigneusement et pudiquement.

- Et bonsoir Monsieur svenskar.
Image
- Mrh.. 'Soir.
- Oh c'est vous le grand tigre alors !
- Le grand tigre…? *roule des yeux*
- Un Hrothgar....Edel. <étirant un simple et furtif sourire amusé> On ne nous dit pas lapin pour autant.
- M'obligez pas à vous désigner comme lapin. *d'un sourire en coin*
- Bah c'est mignon les lapins dans un sens... comme les tigres! c'était un compliment !
Image
- Je me lève, puisque vous ne souhaitez pas vous asseoir visiblement.
- ça tiendrai pas mon poids. *hausse le épaules*
- Et vous êtes trop fier pour vous mettre au sol ?
- J'vois pas le rapport.
- Moi non plus...
- Les chaises ne tiennent pas le poids, mais là ou ce tiennent vos pieds, vous pouvez vous installer.
- Cherchez pas avec vos piques. Vous allez les trouver et ça va vous agacer... *d'un air amusé* Votre façon de tout relever. Ça va en agacer plus d'un vous savez...

- ...c'était une simple question, mais soit. Peu importe, qu'ils s'agacent, ça ne m'atteins pas. Bien... Svenskar roule des yeux.

-Donc Les eaux du Morpho, c'est le nom de l'établissement. La directrice est une viera au pelage blanc, que nous allons rencontrer sous peu si vous accepter le travail en question.

- Morpho ! comme pour le papillon ? c'est pour ça qu'on aura des papillons alors ? *les étoiles plein les yeux*

- Tout à fait..<souriant en coin> il y en aura en liberté dans l'établissement, c'est le symbole de notre projet.
Image
Après une longue explication partiellement détaillée, Ney aura pris le temps de présenter le futur établissement à ses deux nouvelles recrues potentielles.

[Edel]- Je vois... Enfin je pense... tant que je danse et que y a des papillons moi je vais être à fond de toute façon !

- <étire un sourire, hochant> Alors il en sera ainsi. Des question Monsieur Svenskar ?

- Pas vraiment. J'ai compris mon rôle. *hoche la tête* Les questions viendront sans doute avec les découvertes.

- <hoche à nouveau, pas de doux sourire pour lui contrairement à pour Edel, elle reste courtoise, simplement> Bien dans ce cas, je vous tiendrais au courant pour l'entretien de recrutement avec la patronne sous peu, j'ai votre linkperle Svenskar et pour toi Edel, je t'en ai acheté une. <allant vers son petit sac au pied du transat.>

Ney tend la linkperle a Edel.

- Oh ! trop sympa !
- Ça marche, j'attendrais l'appel.

Edel Vn attrape la perle et sautille sur place.

- C'est synchroniser avec la mienne, tu peux le faire avec Monsieur Svenskar si tu le souhaites et si il accepte, ce sera chose faite et ainsi il peut te montrer comment faire.

- *sort sa linkperle de sa poche et l'agite* Approches.
Image
C'est sur ces mots, que la Viera s'éclipsera ensuite, laissant le Hrothgar et la demoiselle Edel faire connaissance sur le ponton de Brumée. Ney ira nager loin des regards indiscret proche des falaises comme a son habitude, un moment de détente avant de retourner au dortoir du Tapas.

Avatar de l’utilisateur
Yunaia Takami
Messages : 752
Inscription : 18 mai 2017, 16:36

Message par Yunaia Takami » 29 juil. 2019, 23:34

Image
- Bonsoir bonsoir ♪ *glissant plus qu'elle n'entre dans le TAPAS avant de refermer derrière elle d'un petit coup de talon. Le sourire jusqu'aux oreilles, une voix rieuse et un lys frais à la chevelure, la voilà qui débarque*

Ney Dei-jila est légèrement penchée en avant au-dessus de la carte, jambe croisée et toute aussi élégante en sa posture, bien que la tenue en soit plus légère, elle s'assure d'un petit mouvement de main, d'ajuster sa jupe pour se recouvrir un peu. Elle finira par porter un regard bref sur l'arrivante, un sourcil haussé.

- Bonsoir...<courtoise, sans plus, retournant à la carte ensuite. Mindy quant à elle est toujours fidèle à elle-même, enjouée, radieuse et amusée de l'entrée de l'artiste.>

- Oh, une grande hmmmm ... *porte une main à sa joue, se la tapotant de l'index, pensive* Une grande d'améthyste oui voilà !

Ney Dei-jila l'oreille pivote légèrement vers l'entrée, avisant la demoiselle a son approche, elle détail la Demoiselle, sans gêne, observatrice.

- Bonsoir bonsoir Mindy ♪ Un thé pour ce soir, et hmmm ... oui une petite boule de ce sorbet à la framboise ! Tu serais merveilleuse !
- D'améthyste ?

Shallan vient s'asseoir sur un tabouret, croisant ses jambes avant de se tourner vers sa voisine.
- Oh pardon, c'est devenu une sorte de jeu ♪ C'est ainsi que je surnomme ma pâtrone. La grande. Enfin, elle c'est la grande d'Albâtre voyez-vous ♪ *d'un ton rieur et léger*

Ney Dei-jila semble surprise de l'approche, son regard dérivant sur les tabouret face à mindy près de l'entrée, ce même lieu que les clients convoitent, normalement, puis retourne à sa carte.
- Une Viera donc ? <sans même rehausser les yeux sur elle.>
- Oui oui ♪ C'est ainsi qu'on vous nomme. Cela vous surprend ?
- Nous ne sommes pourtant pas les seules "grande" <soupire, roulant des yeux avant de fermer soigneusement la carte et de patienter, en suivant des yeux Mindy.>
- Oh et bien, à hauteur d'oreille, personne ne vous égale ♪ *elle rit doucement, portant une main à ses lèvres*

Ney Dei-jila tique d'un sourcil, légèrement en déviant les yeux sur la hyur à nouveau, la détaillant, de haut pour le coup, puis avise Mindy, sans même répondre à la plaisanterie.

- Mais vous pouvez m'appeler Shallan si vous voulez ! *récupérant son thé en souriant à Mindy*
- Une crêpe au miel, je vous prie et un café tiramisu. Merci. Je vois...<elle étire un fin sourire en coin, furtif, amusé sans doute bien qu'il soit bref, cette fois elle garde ses mirettes sur la jeune femme.> J'aurais dû m'en douter...

- Et vous ? *d'un ton plus doux, moins taquin et pétillant* Vous en douter ?!
- Ney Dei-Jila, nous avons la même patronne...< se penchant un peu, elle remercie mindy en tirant son café tiramisu vers elle.>

- Oh vraiment ?! *elle semble d'autant plus surprise et se rembrunit presque le temps d'un instant* Oh ... je ... je l'ignorais *elle retrouve son sourire ensuite* Alors j'ai bien fait de vous surnommer pareil ♪ *chuchote pour Mindy* Sur la note de ce bon monsieur Leekh évidement ♪ *lui adressant un petit clin d'œil amusé*

- Bien fait, oui et non, disons que je vais tolérer puisque je ne vous avais pas encore donné mon nom. <plus douce et courtoise malgré tout.>
Image
- *étire un fin sourire en coin* Le principe d'un surnom c'est qu'il vient en plus d'un nom ♪

- J'ai entendu parlé de vous, je vous connais un tantinet, de nom tout du moins. Pour le reste j'imagine qu'au travail nous ferons plus ample connaissance. Je trouve ridicule de donner des surnoms, nous sommes fières de porter ceux que nous avons, du moins c'est mon cas, je ne bêtifie pas mon identité avec des surnoms ridicule, navrée. <étirant un léger sourire, furtif, presque invisible.>

- Oh, vous savez, on dit souvent qu'il est impossible de qualifier la merveilleuse personne que je suis ♪Et nombreux sont ceux qui ont essayé pourtant *soufflant un petit rire avant de venir goûter son thé* Merci Mindy ! Il est délicieux ! Presque autant que moi ♪ Oh vous dites ça, mais je suis certain que l'on vous a déjà donné moulte surnoms ♪ Lequel était le plus malicieux ... *elle fait mine de réfléchir en observant la viera avec un regard faussement érudit*

Ney souffle légèrement par les narines, la chose étant presque discrète et laissant penser à ce qu'elle soit entrain de souffler sur sa tasse de café avant d'en retirer une gorgée.

- Je ne tiens pas à mal débuter cette relation, puisque nous allons travailler ensemble, je vous déconseille donc de tenter de me trouver un petit nom. <soupire déviant les yeux sur elle, neutre mais fixe>

- *étire un petit sourire en coin* Oh vous me tentez presque de faire le contraire ♪ Juste pour tâter de votre "fierté" *lui offrant un sourire enjôleur* Mais, si telle est la demande d'une honorable viera, qui suis-je pour oser la contredire !

- <hoche humblement et retourne à son café et sa crêpe, l'entamant soigneusement> Je vous remercies.
Image

Après quelques échanges futiles, faisant connaissance…Ney tente de garder sa courtoisie à tout épreuve malgré son agacement face à la joie de vivre de la jeune danseuse.

- <hausse un sourcil> nous ne sommes pas tous amateurs de danses et de musique vous savez. Je n'ai rien contre pour autant, mais je profites de la vie autrement, à ma façon, je me dévoue à mon travail, à Dame Albe, cela me suffit amplement.

Ney Dei-jila ouvre la carte d'un mouvement de main léger, allant directement à la page des glaces.

- Et je ne vois pas l'utilité, d'être...pétillante comme vous dites.

- Faux ♪ La danse prend simplement des formes auxquelles on ne s'attend pas ! Et si cela ne vous attire pas, c'est que vous n'avez simplement pas encore rencontrée celle qui ferra battre votre coeur ! Mais il n'y en a pas ! C'est juste qu'être terne, fade et ennuyante n'a rien de joyeux ♪ Et la vie c'est être heureux, joyeux, pétillant ! Ce n'est pas une utilité mais une nécessité ♪ *dit-elle d'un sourire enjoleur*
- ... M'avez-vous, donc, qualifiée de terne, fade et ennuyante, à l'instant ? <haussant un sourcil, elle cille légèrement reposant les yeux sur la hyuroise.>

- *écarquille les yeux* Moi ? NON JAMAIS ! Qui
- qui a fait ça ?! Qu'il se dénonce tout de suite ! *faisant mine de chercher le fauteur de trouble du regard* La demoiselle Ney-Jiila est tout à fait pleine de vie, adorable, mignonne et délicate ! Veuillez ne pas insulter ses manières je vous prie ♪

Shallan étire un sourire en coin, malicieux, qu'elle échange avec Mindy

- <Soupire, las et sort sa petite bourse de sa robe, comptant les gils> Félicitation Demoiselle Shallan, vous venez de mettre un terme à cette conversation. <Mindy quant à elle se retient de rire, la mine inquiète avisant la Viera qu'elle connait un peu depuis une semaine en tant que pensionnaire, elle viendra prendre les pièces de Ney d'un petit sourire courtois et navrée pour encaisser.>

- Ooooh ... *fait mine d'être dépité et penaude* Ney n'est clairement pas amusée par la pitrerie de la jeune femme, vexée ? surement.

- Je suis tellement désolée ! Je pensais que vous aviez le même humour que Ma Dame.
- Grand bien vous fasses...<se redressant, elle tique d'une oreille> Pourquoi aurais-je les mêmes traits que Dame Albe ?

- Et bien, vous vous définissez comme étant toutes les deux identiques en tant que viera ! Et puis, qui se ressemble s'assemble ! L'amitié, c'est bien plus qu'une alliance professionnelle ♪ je vous trouve si sérieuse et tatillon ... vous devriez sourire un peu plus. Comme vous l'avez fait plus tôt. Ce petit sourire en coin vous va à ravir ♪ Vous êtes adorable ainsi *précise-t-elle, le regard gentiment taquin et malicieux*

- Vous jugez, et parlez beaucoup trop sans savoir, vous n'avez aucune idée de notre histoire, de notre passé et notre vécu, cela me conforte dans l'idée que les artistes ont un talent, c'est certain, mais sont clairement dépourvu de jugeote. <soupire, rangeant sa bourse dans la petite pochette en cuir à sa taille.> Je ne cherche pas à être adorable, et je souris que lors que ça en vaut la peine, vous, vous exposez beaucoup trop. <roulant des yeux.>
Shallan souffle un petit rire amusé à la remarque.
Image
- Je vie ! Nuance ♪ Vous vous ne faite que marcher d'un pas morne quand je m'envole d'un pas dansant !

- Hé bien, figurez-vous que je sais m'envoler également...d'un pas léger et fatigué de la perte de temps, direction ma chambre. A bientôt, sans nul doute, Demoiselle Shallan.

- Au revoir ♪

Le rire de la danseuse, cristallin et plein de vie l'accompagnera dans sa remontée ! alors qu’un claquage de porte à l'étage sera rendu en guise de réponse.

Avatar de l’utilisateur
Yunaia Takami
Messages : 752
Inscription : 18 mai 2017, 16:36

Re: [Chronique ] Ney Dei-Jila

Message par Yunaia Takami » 31 juil. 2019, 00:28

Image
Ney passera la porte du Morpho, un sourire aux lèvres discret mais ravie, refermant derrière elle rapidement à la vue des papillons virevoltant, elle passera un regard inquisiteur et curieux sur la première pièce de l'entrée, gardant son paquetage sur le dos appréciant voir le lieu terminé. Il y a encore quelques lunes, le tout était en travaux. La jeune femme laissera échapper un soupire de satisfaction.
Image
- Hé bien…elle a fait fort…

D'un murmure, prenant le pas un peu plus à l'intérieur du lieu, son sourire s'élargit, pourquoi le dissimuler, elle est visiblement seule, observant le tout avec attention. Son oreille tiquant au bruissement de l'eau qui ne lui échappera pas. « Il y a quelqu'un ? » sa voix raisonnant dans la bâtisse. Elle déposera alors soigneusement son paquetage contre le comptoir dépourvu d'hôtesse d'accueil pour l'instant.

- Je suis en haut, Ney.

Répond la voix calme et profonde d'Albe, cette voix que le temps passé à fumer a altérée. Albe Adelgrimm descend l'escalier, le pas nonchalant. Elle tient une longue pipe éteinte, une fois n'est pas coutume, à la main, et a les cheveux et les épaules encore mouillées.
Image
Un sourire assez doux vient éclaircir le visage impassible de la blanche, quand elle reposa les yeux sur Ney.

[Ney]- Tu es magnifique...comme toujours, je n'ai guère envie d'être décente, je réfrène le souhait de venir te bondir dessus comme une enfant. <soufflant un rire, sa voix en est toujours aussi douce et charmeuse bien qu'emprunte d'une profonde tendresse et d'un respect certain envers la Viera d'Albâtre.> Dame Albe, c'est un plaisir de vous revoir, et ce lieu est...émouvant et impressionnant, je n'en attendais pas moins de ton talent.

- Tu refrènes mieux qu'autrefois, je le vois bien *concède-t-elle, non sans un discret frémissement de sourire en coin. Elle descend, et vient lui caresser la tête derrière les oreilles, tendrement* Tu parais aller bien, j'en suis heureuse.
Image
- Je le suis, bien souvent, et surtout en ta présence ou, chez nous ? <souriant finement, son regard dérivant alentour alors qu'elle reviendra sur la Viera au contact de sa caresse. Un frémissement léger dans son pelage d'améthyste le long de ses oreilles.> Tu sembles aller bien, toi aussi, le travail n'a pas l'air de t'avoir épuisée. <Ney laissera retomber ses bras en douceur le long de son corps, réprimant, encore et surement une étreinte enviée.>

- Au contraire, toute cette activité m'a énergisée, sans doute trop. *un léger frémissement de museau* J'ai manqué abréger la peine de deux ouvriers bien trop maladroits pour leur propre survie. *elle soupire*

Albe semble pourtant des plus passive, avec ses paupières tombantes sur son regard flottant, mais pas dénué d'attention, loin de là.

- As-tu du temps ? Restes-tu ? J'aimerais tout te montrer, petite sœur.

- <souffle un rire, hochant vivement sans détacher son regard admiratif et affectueux de la nacrée> J'ai tout mon temps, je suis ici jusqu'à l'entretien de ce soir avec...Monsieur Svenskar comme convenu. <Soupire, son petit nez se sera à peine retrousser à son tour à la mention de ce dernier.>
Image
- Hm. *note simplement Albe, qui n'a pas manqué ce petit froncement ni ce soupir. Elle prend sans façons la main de Ney, et l'entraîne en bas, poussant la cloison* Parle-moi de lui, avec tes mots.

- En voilà une demande risquée...
- Que représenterait une vie dénuée de risques, ma douce ?

- C'est un militaire, mais...sous sa couche de poil et d'idiotie, il a de l'humour, douteux si tu veux mon avis...<roulant des yeux> mais il semble compétent, il aime terrifier les serveurs, il a un franc parlé, il ne passe pas par quatre chemin, ça semble l'agacer de chipoter ou de tourner autour du pot. Il faut y aller franco.

-Cela me convient. Bienvenue dans l'antre des sens. As-tu soif ?

Ney hochera, observant la salle émerveillée.

- Oui, je te remercie, il fait bien plus chaud et sec ici qu'a Limsa...<douce a mi-voix, encore sous le coup de l'émotion, elle dérive ses prunelles pour observer le tout avec attention et fascination> Les artistes ne pourront pas ne pas être charmé par ce lieu, c'est une évidence.
- Tant mieux. Le but recherché est donc atteint.

- J'imagine déjà cette…Shallan, sans doute s'étant pavanée sur scène avec son rire cristallin et son sourire niais, lui as-tu fais visité ? <le ton est un peu cassant concernant la danseuse mais elle garde contenance.>

- ... Oui, en effet. Et cela ressemblait à peu près à ce que tu décris, j'imagine.
Après une brève discussion, les verres servis, Albe emmèneras la jeune femme en visite guidée, premièrement à l’étage des bains.
Image
- ....
- Un peu de jungle.
- Me voilà amoureuse…c'est malin...
- Il y avait cette source, non loin du village, à Golmore. En-dessous, même. Je me souviens de toi, sautant à pieds joints de la cascade. Tes oreilles tenaient à peine droites encore...

Ney tique et avise la femme, elle rougira même légèrement.
- Tu te souviens réellement de moi à cet âge proche de cette cascade ? <soufflant un rire pour le coup>
- Oui, j'ai bonne mémoire. Ce bassin *elle désigne celui près d'elles* est actuellement le plus chaud. Le plus haut est le plus frais.
Image
Albe lui désigne les coussins d'un geste vague, avant de boire une gorgée de whisky, le savourant en fermant les yeux alors que Ney s'installera en lui souriant, tenant son verre, elle y retire finalement la première gorgée, bien trop fascinée par le lieu, elle en avait oublié sa boisson. Toute deux entamèrent le sujet des futurs nouveaux employés. Ney partageant sa rencontre avec le Hrothgar et Edel, la jeune viera. Puis…

- Réprouves-tu mon choix concernant Shallan, puisque tu l'as, semble-t-il, rencontrée et dépréciée ?

- Je ne crois pas me souvenir d'avoir réprouver quoi que ce soit que tu aies décidé, je me fie à ton jugement et je partage ton avis sur son potentiel, il est évident. Elle est charmeuse, sensuelle, belle femme, rayonnante de joie, de vie, pétillante...<observant le fond de son verre au liquide teinté>

- Est-il un "mais" à ta phrase ? -Imbue d'elle-même et je n'ai pas la même définition qu'elle du mot "humble" mais c'est un détail ça...<roulant des yeux> elle est parfaite pour les clients et je saurais la tolérer et rester courtoise. Tant qu'elle ne me trouve pas de surnom...<frémissant des narines un instant, les oreilles droites et le regard fixe sur Albe>
Image
Les deux Vieras ayant terminé leu discussion. Albe fit visiter le lieu à Ney, les autres pièces, vides et autre partiellement aménagées ainsi que la salle de massage terminée et élégante. Suite à quoi, il fut l’heure de l’arrivée de Monsieur svenskar pour son entretien qui fut des plus probant et intéressant.
Image
- Ouais... *hausse les épaules* J'ai jamais eu à vivre avec des loi... Du moins, quand j'avais encore mon libre arbitre… Donc… *hausse les épaules* J'ai pas de jugement particulier si faut dérober aux règles... Pas vu pas pris, j’imagine...?
- Très juste.
- J'ai la faculté de passer pour un tigre aux yeux de ceux ayant des problèmes de vue quand je me mets à quatre pattes...? C'est un plus nan...? *amusé*

[Albe]- Croyez-le ou non, bien plus que d'être prise pour un lapin dans la même posture... *humour noir*
[Sven ricane]- Vous avez d'autres questions?
- Souhaitez-vous visiter les lieux dont vous aurez la garde ?
[Ney]- Félicitation et bienvenue Aux eaux du Morpho Monsieur Svenskar.
Image
- J'veux bien ouais. *hoche la tête en posant le verre sur le comptoir* Ah..? Donc vous m'engagez?
[Albe]- Nous l'engageons ? *laisse planer le doute. Sa question était-elle sérieuse ?*
- Je m'attendais à un petit débriefe entre vous... Genre pour faire semblant de réfléchir ... *amusé*
- ...<cite> "dont vous aurez la garde", ferais-tu visiter si ce n'était pas le cas ? <cille un peu perplexe pour le coup>
- Elle a pas tord. *hoche de la tête*
- C'était hypothétique *souriant brièvement en coin*
- Bien dans ce cas, navrée, je prends note que nous faisons des visites hypothétiques...<souriant finement en coin.>

- Et puis, monsieur Svenskar n'a peut-être pas envie de travailler pour des croque-morts en tenues de danseuses. Ney a peut-être montré un engouement rapide, mais pour ma part, je n'ai pas besoin de réfléchir une semaine pour vous accorder une période d'essai.
[Sven]- J'ai connu des croque-morts très agréable de fréquentation. *hoche la tête, amusé*
[Ney] <grommelle et soupire> engouement...je n'irais pas jusque-là.

Svenskar sourit en coin malicieusement vers la jeune Viera, Albe accordera un sourire plus tendre envers cette dernière alors que Ney, quant à elle, fixera le tabouret, un tantinet gênée, sans doute.

Une gêne, heureusement, ou non, bien vite interrompue par une arrivée à l’étage.
Image
Shallan tentant de pousser les portes du morpho pour s'y glisser à l'intérieur.
- MA DAME ♪ Ney tique d'une oreille hérissée, glissant un regard vers l'étage.
- Votre merveilleuse danseuse est là ♪!
- … <Ney souffle par les narines et inspire leeeeentement.>
- Bien, vous allez rencontrer notre première danseuse.
- Ah... Très bien... Après vous du coup...? *s'écartant*
- Miss pétillante...<dit-elle la gorge étranglée gardant contenance> vous allez l'adorer.
- Ça reste à voir... *amusé* J'ai mes limites à la joie de vivre tout de même.
- Shallan ?
- Ma Dame !
- Ne me forcez pas à pousser de la voix, très chère, vous n'apprécieriez pas le résultat.
- Et demoiselle Dei-jiila ♪
[Sven] Bonsoir. *Avisant la brune dans les escaliers*
- Roooh, qui sait ♪

Ney récupère son gros paquetage au sol, déposé contre le comptoir, le tirant un peu vers elle sans le soulever pour autant, y déposant à ses pieds.

- Oh ! Une grande peluche !!!
- ...
- …
- ...
[Ney]- Bonsoir Demoiselle Shallan. <Courtoise, sans plus.>

Albe se pince l'arête du nez entre le pouce et l'index, et soupire.

[Sven]-J'ai écrasé des visages sur des planchers pour moins que ça... *d'un soufflement de narines, bien qu'il gardera un sourire de courtoisie*
Shallan descend les escaliers, de son pas dansant, tout sourire.

- C'est vrai ? Mais vous en avez de beaux muscles, je vous crois grand fou que vous êtes !
- *hoche la tête*
- Monsieur Svenskar a-t-il l'air de plaisanter ? Je vous déconseille de vous fâcher avec l'homme qui se chargera sans doute de votre protection.
- Oh ! Mon beau et grand et fort protecteur ! Comme c'est merveilleux !
- ...
- Seriez-vous un prince dans votre contrée monsieur le protecteur ? *s'approchant d'un air enjôleur, la voix suave*
- ....
[Sven]- Merveilleux...? A ce point-là...?
- Oui !!!
[Albe]- Shallan, je vous prie, gardez vos mines pour les clients, et tâchez de ne pas traiter vos collègues comme des jouets.

- Rien de moins évidement ♪ Oh pardon Ma Dame ♪ Mais il est si mignoooon ! Je peux le gouzi gouzi ?
Ney roule des yeux, dépitée au dernier degré.

- ça, je peux pas vraiment te contred... Svenskar roule des yeux.
- Oh et il est d'accord en plus !!!
- Pas en public, très chère.
- Promis Ma Dame ! Mais, je ne faisais que passer prendre des nouvelles ♪ Je ne veux pas vous déranger si vous êtes en rendez-vous !

Albe entamera donc la visite guidée suite à l’intrusion dansante de Shallan, guidant le Hrothgar aux étages alors que Ney, elle, en profitera pour fuir dans sa pièce, pas encore aménagée afin d’y installer son matériel de couchage pour la nuit. Soulagée de retrouver le calme après cette interaction sociale.

Ravie d’être enfin chez elle !

Avatar de l’utilisateur
Yunaia Takami
Messages : 752
Inscription : 18 mai 2017, 16:36

Re: [Chronique ] Ney Dei-Jila

Message par Yunaia Takami » 02 août 2019, 11:38

Image
Ce matin là, Svenskar arrivera en armure lourde, à l'heure au rendez-vous fixé avec la jeune viera pour signé son contrat à l'essaie. Après un échange dans le hall, courtoise, elle l'emmènera jusqu'à la petite salle encore en aménagement, une futur administration, sans doute.
Image
A nouveau, un échange posé et courtois, la lecture du document, puis la signature du Hrothgar. L'arrivée de Albe, cloturera ce petit entretien. Ney se retirant en les laissant discuter un peu, préférant, comme toujours s'isolée, cette fois, elle décidera d'aller voir les bassins de La Coupe. Seule.
Image
Le lendemain en fin de journée....

Svenskar est immobile, les yeux clos, écoutant les clapotis de l'eau, bien que son oreille droite s'agite à l'approche de la Viera. Ayant sans doute déjà connaissance de sa présence.

- <claque sa langue au palais brièvement, l'observant silencieusement en haussant un sourcil.> Svenskar finira par tourner la tête vers Ney, ouvrant les yeux.

- Bonsoir Monsieur Svenskar, vous êtes déjà en service, ou simple méditation ?

Ney Dei-jila penchera la tête, intriguée, un léger frémissement de son petit nez.

- Bonsoir, mademoiselle Ney. Difficile d'être en service quand l'établissement n'est pas encore ouvert. *fronce le museau* Disons que je me familiarise avec les lieux. *d'un sourire en coin*

- Hm...<tique d'une oreille aléatoirement, un peu comme quand elle se vexe ? l'observant toujours en sa tenue avant d'observer alentour.> Vous...familiariser avec les bassins, donc...<reposant les yeux sur lui ensuite> La porte est-elle verrouillée ?

- Non, avec le lieu en entier. Vous arrivez seulement au moment où j'ai décidé de prendre l'air. *dodeline de la tête* C'est ouvert.
Image
- <hoche doucement avisant la porte et soupire> j'ai encore de la paperasse à terminer, c'est calme ? ou bien il y a des visiteurs, malgré la fermeture, Albe à des contacts, pouvant passer sur les lieux. <se sent elle obligé de préciser pour justifier sa question. Son tont est toujours aussi doux et posé, neutre mais déjà bien moins froid qu'à leur rencontre, après tout, c’est un collègue à présent.>
- C'est calme. *Hoche doucement du chef* Je n'ai croisé personne pour le moment.

- Vous souhaitez retourner à vote occupation qui semblait si palpitante, ou avez-vous du temps Monsieur Svenskar ?
- *Sourit en coin* Mon occupation.. *hausse les épaules* C'est un bien grand mots. *amusé* J'ai du temps devant moi. Vous souhaitez un coup de main pour quelque chose?
- <hoche> Des cartons de papier assez lourd en hauteur oui, mais je ne suis pas votre supérieur ou autre, vous avez le droit de refuser cette…aide. <le dernier mot n'est pas facile à sortir visiblement mais elle s'y efforce>

Image

C'est donc à l'entrepôt, bureau, qu'il suivra la jeune femme, se mettant à la tâche rapidement, non sans tenter de taper la discute, ce qui n'est pas chose aisé avec elle, le Hrothgar ne se laissant pas intimidé pour autant, ni découragé...

Image

A tel point que c'est finalement, après la tâche accomplie, qu'ils se rendront au bar, poursuivant une discussion qui n'aura pas manquée de fatiguer et d'exaspérer la Demoiselle et ce malgré les verres de whisky servis.

-Cette réponse est assez clair ?
- Elle est parfaite.. *d'un sourire satisfait* Claire, concise. *hoche la tête*
-Bien...<claque sa langue au palais, retournant à son whisky.>

Sven ne peut s'empêcher d'avoir un petit sourire aux coins des lèvres, venant boire une gorgée de son verre.
-<glisse un regard à peine rehaussé, lorgnant son verre> qu'est-ce qui vous fait relever les babines de la sorte ? <soupire agacée>
-Votre air agacé. *Souffle un rire* C'est à la fois désespérant et mignon. Ça vous donne ce petit côté boudeuse. *d'un fin sourire en coin* Je vous énerve, pas vrai..?
-Exaspérée, serait le mot juste <sans relever les yeux, plus distante, pas boudeuse, quoi que...finissant son verre> Vous me fatiguez, je vais rejoindre ma chambre.
Image
C'est devant sa bibliothèque, pas si remplie et dans cette même pièce encore en travaux qui lui servira de logement prochainement, que ce réfugie la Viera vexée. Un peu de lecture, saura sans doute la détendre avant la nuit.
Image
C'était sans compter la visite surprise de son amie...

La pièce est toujours en travaux, la baignoire, le vestiaire/salle de bain et la cuisine, puis on devine le petit coin plateforme et lecture qui devient plus concret. Le seul lieu qu'elle semble avoir aménagé en priorité, la chambre, dans le fond, la petite lueur de sa lampe trahira sa présence, après tout, bonne dormeuse et midinette sur le sujet du confort à ce niveau-là, pas étonnant que cette pièce soit prête, la cheminée cependant reste a terminée également. Des cartons, caisses et quelques affaires sont disséminés de ci- de là, en attente d'être rangées et installées.

Albe, toque puis entrera dans la pièce, sans autre, elle bien l’unique à en avoir le droit et elle le sait.
Ney frétillera d'une oreille étirant un sourire se doutant de qui il s'agit, elle repose doucement son livre sur sa jambe, le refermant. Elle a la mine des jousr ou...elle a été exaspérée par un client ou autre.

Albe approche donc et passe du côté de la chambre. La viera tient en main un panier de type... pique-nique.
- Tout va bien ma douce ?
- Bonsoir Dame Albe, que me vaux le plaisir de cette visite surprise si tardivement ? <souriant en coin, malgré son humeur.> Tu…as faim ? <avisant le panier, elle hausse un sourcil> Je crois que tu as la réponse à ta question, ne serait-ce qu'avec mes trait et ma ride frontale <plissant le nez brièvement, boudeuse?>

Albe pose le panier à côté d'elle, l'ouvre, dévoile une bouteille de rouge, deux verres, des pâtisseries, Muffins, cookies et petits gâteaux et des fruits. Elle s'installe au bord du lit, et serre sans plus de façon deux verres bien pleins.

- Dis-moi tout.
- De tels présents, me ferais presque pensé que tu as avait les oreilles pas très loin du bar et que tu as possiblement déjà des indices sur la chose ? <penchant la tête légèrement.>
- J'ai des oreilles partout, surtout chez moi. Mais non, je voulais simplement passer du temps avec ma petite sœur. Comme tu le dis, ta ride au front me fait croire que j'ai été bien inspirée.

- En effet, et je te remercie, c'est toujours un plaisir ces moments toutes les deux, ça me manquait grandement. <plus douce> Monsieur svenskar, m'exaspère...moi qui pensait qu'il serait comme les autres, à lâcher l'affaire au vue de mon désintérêt total, cet imbécile creuse, et pire encore, il m'agace et s'en amuse, mais bizarrement, ça engendre une communication..<dit-elle en prenant une pâtisserie> partielle, et il ne comprend pas ce que je dis, mais ça c'est habituel chez moi..peu importe avec qui <roulant des yeux, elle croque et mâchouille, blasée>

-Il est loin d'être idiot et je trouve même préférable qu'il cherche à connaître l'équipe, c'est une bonne chose.

La soirée se poursuivi entre discussion et découverte, prenant le temps, comme il fut rare depuis ces dernières années, de rattraper le temps perdu dans leur amitié. Après tout, voilà cinq ans que Ney suit et se dévoue à Albe, la connaissant, sans doute relativement bien, il en est pas moins que beaucoup de chose sur leur passé n’ont jamais été abordées et c’est, ce que désirais la Reine d’Albâtre du Morpho ce soir-là, en se rendant dans la pièce de la petite comptable d’améthyste.

Ney se couchera tardivement, non sans un sourire aux lèvres, finalement bien plus sereine et ravie de ce moment amical avec sa protectrice.

Avatar de l’utilisateur
Yunaia Takami
Messages : 752
Inscription : 18 mai 2017, 16:36

Re: [Chronique ] Ney Dei-Jila

Message par Yunaia Takami » 04 août 2019, 18:38

Image
- Bien, nous sommes arrivées...<s'arrêtant devant la bâtisse> Les Eaux du Morpho.
- Ici ? ils sont ou tous les papillons ?
- A l'intérieur...<étirant un sourire en coin furtif, attendrie ? peut-être.> Tu n'es pas trop nerveuse ?
- Moi ? Jamais ! ça sert à rien d'être nerveuse
- Très bonne réponse, allons-y dans ce cas...<passant pour lui ouvrir la porte.>
Image
Ney tiendra la porte à Edel, la faisant passer rapidement avant de fermer.
- Wouaaaaaaaaaaah ! des papillons !
Edel sautille de joie sur place
- ...<pouffe un rire, qu'elle dissimule en toussotant, comme pour indiquer leur arrivée à la Viera d'Albâtre.>

- C'est donc entendu ? *demande la Viera à une jeune hyur aux yeux verts, derrière le comptoir, avant de se retourner vers les demoiselles qui entrent, les yeux un peu plus ronds que d’ordinaire. *

- Ce n'est pas faute de t'avoir prévenu pourtant. <Pour Edel puis> Bonjour Albe.

- Bonjour à vous, demoiselles. *le salue la dame, d'une voix profonde et égale, un rien flottante, et altérée de tabac. Elle tient d'ailleurs à la main une longue pipe fine laquée de noir, d'où émanent des volutes douceâtres. *

- Et bonjour Demoiselle...<courtoise, observant ladite hyur.>
- Bonjour madame moiselle *Elle est hypnotisée par la présence des papillons et n'a pas encore poser son regard sur Albe*
- Ney, je te présente Mira. Elle va se familiariser un peu avec l'espace, nous en rediscuterons plus tard, comme convenu.
- Très bien, bienvenue à vous Demoiselle Mira...<hochant, poliment toujours aussi neutre cependant.> Vas-tu faire l'entretien au bar ? je pourrais servir si tu as besoin. Ou vous apporter à boire à l'entrepôt, si tu préfères.
Image
C'est en effet à l'entrepot, que tout le monde se rendi, Svenskar y compris, écoutant les indications de la Patronne, et les réponses d'Edel. Un entretien qui se déroula positivement. Ney, décidera néanmoins de s'éclipser un peu avant son terme, laissant Albe avec la jeune femme. Elle rejoindra le bar, rapidement rattrapée par le Hrotghar, lui aussi pas forcément utile à ce genre d'entrevue avec une Viera aussi docile et sympathique.
Image
Svenskar s'étire des épaules jusqu'à la nuque, de manière bien prononcé, baillant de manière sonore qui dévoilera ses crocs et son imposante langue.

Ney continue de faire sa petite vaisselle soigneusement, glissant une simple œillade sur le Hrothgar du coin de l'œil.
- Mrrh... *se masse le menton de la main en l'observant* J'vais aller me chercher à manger. T'as faim?
- ...
- J'ai croisé un type, dans le quartier qui fait des kéboueb. Et ça a l'air d'être une tuerie!
- Ou ça ? Le nom est suffisamment étrange pour me donner la nausée, comment savez-vous que c'est de la "tuerie" <penchant la tête, perplexe en séchant les verres.>

- Car c'est des énormes sandwichs avec une montagne de viande, ça ne peut qu'être bon! C'est l'évidence même...! *amusé* Du coup, je t'en apporte un ou pas? Mais y a quelque brin de salade si ça peut te rassurer... *d'un grand sourire*

- hm…<hausse une épaule retournant a son rangement de bar.> Je ne suis pas végétarienne <soupire> j'aime la viande.

- Alors on va bien s'entendre sur la bouffe! *souffle un rire* C'est déjà pas mal en soit! Du coup, j'en ramène un pour toi ou pas? M'faut une réponse! *amusé*

- Je ne vais pas vous regarder vous goinfrer sous mon nez, surtout avec de la viande…c'est un oui, mais je tiens à payer ma part.
- Naaann je te l'offre va. *d'un clin d'œil* J'reviens du coup!
- ...
- Après tout tu m'as offert une opportunité, c'est la moindre des choses!
- Hein ?!!
- Mais de quoi il parle bordel !
Image
La découverte de Ney et du Kéboueb fut intéressante, elle en savoura pleinement la recette, discutant, toujours que partiellement avec le Hrothgar, courtoise toujours, du moins jusqu'à l'arrivée de Shallan qui a le dont de mettre la jeune Viera en retrait, rapidement exaspérée et vexée, sans doute aussi, par la séduisante danseuse joviale.
Image
Le lendemain matin ce fut à l'entrepôt, comme convenu la veille, que Ney acceuillera et Svenskar afin de discuter, chiffre et budget, le tout concernant la location d'une pièce ou d'une chambre que ce soit à titre privé ou professionnel. Après le briefing, Svenskar quittera la salle, remerciant la Viera alors que cette dernière prendra encore le temps de composer la liste de demande de la Diva.

- Et vous, comment avez-vous aménagé votre pièce ? *demande-t-elle d'un ton curieux*
- C'est mon appartement privé. <sans autre, finissant ses notes> Bien je crois que nous avons ce qu'il nous faut, si jamais vous pensez à d'autre chose n'hésitez pas.

- Hmmm, vous voulez me le faire visiter ? Je suis curieuse ! Et non, je ne pense pas avoir d'autres demandes pour l'instant ♪

- <hausse un sourcil> Non. Ne vous avisez pas ne serait-ce que de tenter de toquer à ma porte, vous risqueriez de rester dans le couloir très longtemps. <gardant les yeux sur elle, courtoise mais ferme et direct toujours.>

- Oh ? Mais pourquoi donc ? Vous avez honte de quelque chose ?

- C'est mon havre et j'y suis seule et je tiens à ce que ça reste le cas, quant à ce que je cache ou non, cela me regarde. <souriant en coin>

- Oh et bien alors, tant pis ! Shallan se redresse d'un bond, pleine de vivacité Ney récupère ses notes et son calepin.

- Ma foi, si vous voulez cacher des choses, ça ne regardes que vous. Mais sachez que, tout fini toujours par ce savoir ♪
- Une bonne journée à vous Demoiselle Devar. <inclinant du chef à nouveau.>
- Bonne journée demoiselle Dei-Jyyla ♪

Ney ne répondra pas, blasée en gardant les yeux sur elle encore un instant.
Shallan Devar s'en va de son pas dansant vers la sortie.

- Oh ! Et ce n'était pas contre vous ! Juste une évidence ♪ Les secrets n'en restent jamais un ♪ Shallan se glisse dehors sur ces mots, refermant délicatement derrière elle

Ney ricane doucement dans la pièce arrière, amusée clairement, sans relever.

Avatar de l’utilisateur
Yunaia Takami
Messages : 752
Inscription : 18 mai 2017, 16:36

Re: [Chronique ] Ney Dei-Jila

Message par Yunaia Takami » 14 août 2019, 12:46

Image
Shallan s'approche du Morpho, un sac en bandoulière et avise la Viera assises proche de l'eau. Un sourire malicieux se forme sur ses lèvres.

Ney est installée dans le jardin, son petit livre en main, néanmoins la couverture est recouverte d'une fourre en cuir unique, aucune inscription ni reliure ou autre. Elle tiquera à peine d'une oreille à l'approche de la hyur derrière elle.

Shallan marche de son pas de danseuse, ses pieds chaussés de velours. Elle ne fait pour ainsi dire aucun bruit ou presque. Elle commence alors à s'approcher silencieusement de la Viera, seul le bruissement de la soie qui l'habille se fera entendre. Elle sautille doucement de rochers en rochers pour s'approcher de Ney.

Ney continue sa lecture, pas dupe mais pas intéressée non plus par le petit manège derrière elle, tournant les pages avant de finalement refermer le livre avant que la jeune femme ne soit trop proche pour apercevoir sa lecture.

Shallan vient passer ses mains sur le visage de la viera pour masquer ses yeux* QUI C'EST ?!

- <Fronche les sourcils, elle ne bougera pas au contact bien qu'elle se crispera, en posant son livre calmement> Vous avez trois seconde pour retirer vos pattes de sur moi ou vous finirez le cul dans le bassin, et je suis encore gentille de vous prévenir. Un, deux....

- Trois ♪ *dit-elle en retirant ses mains, effleurant malicieusement le cou de la Viera* Vous lisiez quoi demoiselle Dei-Jyyyla ?

Ney a l'effleurement la jeune femme se retournera d'un mouvement brusque du coude, elle est rapide, visant un coup violent dans son ventre, la poussant dans la foulée si elle y parvient.

Shallan pousse un cri de surprise et bascule dans le bassin, les quatre fers en l'air.
- Aaaaaahhh !!!! *Plouf*
- ....
- Qu'est-ce que vous ne comprenez pas quand je dis PAS TOUCHER ! <se redressant vivement en fixant la jeune femme, observant tout de même son état.>
Image
Shallan se redresse un peu, avisant sa soie bleue tachée de vase, sa chevelure soigneusement tressée trempées et son sac flottant à côté d'elle.

Ney fronce les sourcils face à Shallan. Shallan relève le regard vers Ney, des larmes perlant à ses yeux

-Bordel ?! Les mains...sur les yeux, je vous ai prévenu et vous vous permettez de m'effleurer ...vous vous foutez de ma gueule ?
- Mais ... mais ... je ... je voulais juste faire une surprise ... *elle baisse la tête penaude et relève un peu sa jupe pour voir l'état catastrophique de la soie Hinghashienne*
- Une surprise sans contact physique c'est pas compliqué à faire non plus <agacée, le ton redescend mais elle est à cran c'est certain.>
- Vous m'avez fait mal ... *elle se frotte le flanc qui a pris le coup* Aïe ... *elle renifle un peu, image même de la cendrillon maltraitée* - Et encore j'ai été gentille....<soufflant par les narines>
- Vous êtes une brute ! Tout ça parce que vous me détestez alors que j'essaye juste d'être gentille avec vous !
- Tant mieux, tenez-le pour dit dans ce cas. <soupire et descendra en récupérant son livre.>
- Espèce de monstre !

- Vous êtes trop tactile, cela n'a rien à voir avec votre gentillesse ou non, et je en vous déteste pas, je ne vous connais pas. Vos mignardises vous les gardez pour les autres.

Shallan attrape son sac pour le sortir de l'eau et le dépose sur un rocher pour s'enquérir de son état.

- Vous savez quoi ? Allez-vous faire voir ! Vous n'avez pas à frapper les gens comme ça ! Si vous avez un souci allez voir un médecin ! J'ai à peine poser mes mains sur vos yeux ! On ne frappe pas des gens pour ça ! Et en plus vous ne vous excusez même pas !

- Ce serait un comble ça que je m'excuses..<grommelle, dépitée en roulant des yeux, elle croise les bras.> Poser vos mains sans autorisation, primo, après avertissement vous vous permettez un effleurement dans mon cou, je suis sensible et pas dupe, n'exagérez rien, vous êtes juste toute mouillée. Petite nature.

- Comment ça un comble ?! Je passe ma vie à être tactile mais c'est à moi de faire tous les efforts ! Vous ne pouvez pas prendre un peu sur vous non ? Quoi vous ne serrer jamais la main pour dire bonjour ? C'est quoi cette excuse bidon ?! Petite nature ? Vous avez massacré ma robe de soie et le contenu de ce sac ! Vous avez une idée du prix ?! Mes beaux vêtements .....

Shallan contemple le désastre exagéré.
- ...
- J'ai au moins une côte cassée en plus ...
- On ira voir Albe, elle décidera, s’il faut je prendrais les frais à ma charge. <neutre, la fixant toujours, insensible.>
- Parce que vous avez besoin de l'avis de quelqu'un d'autre pour réfléchir et vous comporter correctement ?!
- C'est la patronne, si elle juge mon attitude démesurée ici dans son établissement, je respecterais la sanction et sa décision. Ça n'a rien à voir avec ce que vous faites ou ce que vous êtes...<soufflant par les narines> on me touche pas, point barre, c'était très clair dès le départ.

- On ne touche pas ? Comme ça, ça n'a rien à voir ?! *elle se redresse, fulminante, agitant son sac à bout de bras* Vous avez une idée de tout ce qu'il faut faire pour devenir la meilleure ? Les habitudes qu'on doit prendre ? Évidement que ça a à voir ! Vous chipotez parce que j'ai effleuré vos pauvres petites paupières sensibles mais à aucun moment vous ne prenez en considération un tant soit peu ce que je suis ! Ingrate ...

- ....hé bien si vous êtes habituée à apprendre prenez l'habitude de ne pas poser vos mains sur moi, surprise ou non, amical ou non, on ne me touche pas, vous êtes pas limité pour ne pas comprendre ça, si ?

- *elle baisse la tête et commence à sangloter*
- .... Ney se masse l'arrête du nez.
- Vous voulez un médecin ?
- Non ... *elle renifle* Je ... je vais aller me ... *nouveau sanglot* changer ....
- <hoche, simplement, sa compassion ? aucune à l'horizon visiblement.>
Ney retourne à lecture.
Image
Ney Dei-jyla suivra la demoiselle du coin de l'oeil à son retour, quelques minutes plus tard, avant de refermer son livre, un léger soupire suivant, observant le jardin autour d'elles. Shallan vient s'installer l'air de rien et sort un petit et vieux livre d'une poche pour l'ouvrir et le lire.

- aimez lire assise à côté d'un monstre ? <souriant en coin, finement, un sourcil haussé>

Shallan a piqué un lys à sa chevelure séchée et retressée ainsi qu'un petit foulard léger autour du cou, cachant en partie le collier de fin maillons d'or donc les chainons se glissent jusque sous les bandes de sa poitrine.

- Vous voyez un autre banc ici ? L'ombre est bien placée ici en plus *sans daignée tourner la tête vers Ney, tournant les pages de son petit livre*

- ... Oui il y en a un autre en face, juste à droite.

- Il est au soleil. Et je n'ai pas envie d'avoir, ENCORE, les pieds dans l'eau.
- <ricane finalement> petite nature...
- Puisque vous le dites.
- Vous parlez beaucoup pour quelqu'un qui a une côte fêlée...<glissant un regard sur la hyur>
Image
- J'ai l'habitude d'avoir mal.
- <tique d'une oreille, sans autre, se déplaçant ensuite pour s'adosser au pilier en bois, permettant de rouvrir son livre sans qu'on puisse en voir le contenu.> hm...on fini par s'y faire en effet. Respectez les gens et ce qu'ils demandent, vous éviterais d'avoir mal, vous ne songez jamais à réfréner votre spontanéité ?

- Non, je ne crois pas. Si c'est le cas, c'est juste que vous abandonné face à l'adversité. Et non, mes clients m'aiment ainsi. Et je suis ainsi.

- Et quand est-il de votre attitude envers ceux qui ne sont pas client ? <L’observant toujours> je ne dis pas que vous devez changer ce que vous êtes Demoiselle Shallan, mais vous adapter à ceux qui vous entoure. On appelle ça le respect d'autrui, et ne pas envahir leur espace privé si ce n'est pas demandé. <plus calme voir presque douce.>

- Et le respect d'autrui ça va dans les deux sens. Pourquoi devrais-je être la seule à fournir tous les efforts demoiselle Dei-Jyyyla ?

- Vous faites allusion à moi ? <penchant la tête un sourire en coin> ou en règle général les gens ne font pas d'effort à votre égard ?
- A vous.
- Si je ne faisais pas d'effort, j'aurais été plus virulente, je ne vous aurais pas prévenue, et je ne serais pas là à discuter mais serait retournée dans mon appartement Demoiselle Shallan, ouvrez les yeux, plus vastement. <soupire>

La discussion se poursuivi un peu, plus calmement, et plus agréable si on peu dire, jusqu’à être interrompu par une visite et le retour de Albe.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité