Les Hyurs

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Shana Alir
Messages : 22
Inscription : 17 févr. 2017, 21:37
Localisation : Paris

Les Hyurs

Message par Shana Alir » 15 mai 2020, 12:02

SPOILER
Bonjour à tous, pour mon rp je me suis mis à la traduction de certains passages de l'encyclopédie d'Eorzea I, donc j'en profite pour en faire profiter. Néanmoins je ne suis pas traducteur, donc certaines erreurs de traductions s'y sont peut être glissées et la forme n'est pas toujours parfaite. J'espère que ça vous sera néanmoins utile. :)
Les Hyurs :
Modestes de constitution et de stature, les Hyurs peuvent prétendre à être la race la plus populeuse de tout l’Eorzéa moderne, où ils constituent une part importante de la population dans chaque grande cité état du continent.
Image
Histoire :
Les Hyurs arrivèrent en Eorzea avant la Première Ere Astrale, quand ils n’étaient qu’une race indiscernable parmi d’autres. Trois grandes vagues migratoires plus tard, les Hyurs se sont propagés depuis le passage Nord Est vers Ilsabard jusqu’à tous les confins du continent, étendant leur présence et leur influence pour devenir la race prédominante d’Eorzéa, une position qu’ils maintiennent jusqu’à aujourd’hui.
Avec leur établissement sur ces nouvelles frontières, les Hyurs se sont souvent retrouvé en conflit, voir même en guerre, avec les races originaires de ces terres. Encore, aucun ne peut nier que les connaissances, technologies, et idées qu’ils ont apportées avec eux ont servit de force directrice pour l’essor rapide de la culture et de la civilisation en Eorzéa.

Clans :
Les Hyurs d’Eorzea sont regroupé en deux clans : les Hyurs qui s’établirent dans les régions de basses terres du continent, et les Hyurgoth qui revendiquent les hautes montagnes pour foyer. Cela ne représente néanmoins pas l’intégralité des peuples Hyurs. Hors d’Eorzea, les Hyurs s’établir en Ilsabard dans le Nord, en Othar à l’Est, et même aussi loin que dans le Nouveau Monde, leurs innombrables clans et maisons sont aussi nombreux que les étoiles dans le ciel nocturne.

Identité :
Les Hyurs se vantent de parler des myriades de langages et du fond culturel enraciné dans leurs nombreuses terres d’origine. D’un autre côté, il leur manque une culture unique, primordiale ; tout sens universel d’une culture commune hyuroise est au mieux ténu. C’est peut-être la cause du fait que les Hyurs ne sont pas aussi éprit de liberté individuelle que d’autres races, préférant se distinguer dans un large éventail de disciplines et industries avec peu de soucis pour la tradition et l’hérédité. En tant que tel, ils peuvent être vu par les autres races comme trop zélé et sans principes.

Langue :
Dans les temps anciens, d’innombrables langues et dialectes étaient parlé régulièrement par les différents peuples d’Eorzea. Alors que les migrations et les échanges culturels entre les races devenaient plus communs. La langue qui est désormais connue comme la langue commune est désormais parlée par la grande majorité des habitants du continent. Il est aussi dit que les prêtre hyurois ont également joué un rôle central dans la création de l’alphabet eorzéen durant la quatrième ère astrale, bien que les détails précis soient perdus dans l’Histoire.

Vêtements :
La tenue standard des aventuriers hyurois est faite d’étoffe de coton renforcé de cuir pour une apparence simple mais pratique. Les hyurs favorisent également de hautes bottes de cuir, dont on dit souvent qu’elles sont le vestige des jours où autrefois leurs ancêtres traversèrent les plaines couvertes de neige et les pics déchiquetés de l’Ilsabard central.

Hyurs des Basses Terres :
Image
Le clan le plus peuplé de la race la plus nombreuse, comprend plus de la moitié de tout les Hyurs, les Hyurs des Basses Terres peuvent être trouvé dans toutes les cités état et village du continent, gagnant leur subsistance dans une myriade de commerce et de métiers. Un peuple hautement cultivé, les Hyurs des Basses Terres ont traditionnellement compensé leur manque de prouesses physiques avec entreprise et ingéniosité, contribuant largement aux grandes avancées dans toute sorte de disciplines. En effet, nombre des plus grands inventeurs et innovateurs étaient Hyurs des Basses terres. Malgré quelques exceptions, un grand nombre de Hyur sont éduqués dans les lettres dès leur jeunesse, permettant l’essor d’une forte population d’académiciens et d’intellectuels.

Présence : Toute la planète

Attributs physiques : Les Hyurs des Basses Terres ont généralement une stature plus petite que leurs cousins Hyurgoth, avec peu d’hommes qui dépassent la taille d’un ilm soixante-douze, et même les plus grandes femmes ne dépassent rarement un ilm soixante-sept. Comparé à d’autres races, ils manquent remarquablement de constitution et de force.
Ils montrent souvent une forte aptitude à l’usage de la magie, ainsi les mages hyurs adepte de la magie de téléportation sont souvent vitaux dans de nombreux groupes d’aventuriers.

Nomenclature : Les noms hyurs sont composé de mots dans la langue commun, avec des noms de famille venant souvent d’un métier, d’un lieu de vie, ou de l’apparence physique d’un de leur ancêtre. « Boulanger », « Meunier » et « Pêcheur » sont des exemples fréquents de nom qui remonte à des commerces familiaux, alors qu’un nomme comme « Roche » peut ramener jusqu’à un ancêtre qui vivait en dessous d’un affleurement rocheux ou un caractère aussi tête qu’une roche dure.

Culture : Rapide à s’adapter aux traditions et aux coutumes des lieux où ils s’établissent, les Hyurs excellent dans l’acquisition et le développement de nouvelles connaissances. Par exemple, ce fut un cuisinier hyur qui créa la plat populaire, la bouillabaisse en s’inspirant des simples plats de produits de la mer apprécié des pêcheurs loups de mer roégadyn.
Comme il sied à leur statut de principal contributeur à l’alphabet eorzéen, les Hyurs montre une propension pour les lettres, et ont ait de considérables contributions à la littérature au cours des âges. De telles contributions peuvent également être étendu aux beaux-arts, les artistes hyurs, par exemple, furent les premiers à employer la perspective dans leurs peintures.

Les Hyurgoth des Hautes Terres :
Image
Descendant de ceux qui suivirent une étoile jusqu’aux montagnes de Gyr Abania à l’aube de la Sixième Ere Ombrale, les Hyurgoth fondèrent la cité état d’Ala Migho, un bastion de force militaire jusqu’à sa chute devant l’invasion garlemaldaise il y a deux décennies. Beaucoup restèrent en arrière, et vivent désormais une vie pénible sous le joug de leurs maîtres impériaux, alors que ceux qui ont fuit leur patrie vivent désormais comme réfugiés en Eorzéa. Leur nombre est plus important dans le Linceul et dans le Thanbalan, où leur présence a entrainé des troubles sociaux croissants. Parmi ces réfugiés, certains ont utilisés leurs considérables talents martiaux comme mercenaires ou gladiateurs.

Présence : Gyr Abania (Ala Mhigo), Thanalan (Little Ala Mhigo)

Attributs physiques : Les Hyurgoth sont notablement plus grand et plus musclés que les Hyurs, avec un homme adulte pouvant atteindre la taille d’un ilm quatre-vingt-dix. Certains avancent que le physique impressionnant des Hyurgoth est le fruit d’innombrable générations passées à vivre dans des conditions difficiles des montagnes au climat impitoyable, où l’air est rare et chaque jour une lutte pour la survie. Bien que certains discutent cette théorie, nul ne peut nier que les prouesses physiques des Hyurgoth sont largement supérieurs à celles de leurs cousins Hyurs.

Nomenclature : Comme les Hyurs des basses terres, les noms hyurgoth tirent leurs noms de mots tirés de la langue commun. Une différence est néanmoins à noter dans la prédominance de nom de famille sonnant durement, issus des épithètes et des surnoms prit sur les champs de bataille des guerres qui déchirèrent Gyr Abania. Les prénoms témoignent de l’influence des dialectes nordiques, portant souvent davantage qu’une simple ressemblance avec ceux des Loups de Mer Roegadyn. « Fils batard des Loups de Mer » est une insulte souvent lancée aux Hyurgoth dans les bagarres de taverne, et rarement sans des conséquences douloureuses pour celui qui l’a prononcé.

Culture : Avec une tradition spirituelle remontant aux temps jadis, les Hyurgoth sont connu pour porter des talismans gravés en bois sous leurs vêtements et des tatouages votifs ornent leurs corps. Bien que certains trouvent la sensibilité des Hyurgoth vulgaire, nul ne peut nier leur originalité et la manière dont ils évoquent la force pure de la nature. Cette rudesse peut également être perçu dans leurs mets préférés, les Hyurgoth mangent souvent dans une simple mais impressionnante vaisselle d’énormes steaks d’algoat, parfaitement saisit pour baigner dans son jus naturel. Trop cuire est un tabou dans la cuisine hyurgoth, à un degré où certains considèrent qu’ils mangent de la viande crue.

SPOILER
Source: Encyclopédia Eorzea I
Shana Alir: Érudite et archéologue Miqo'te
J'Visha Alir: Combattante errante Miqo'te

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité